AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 ♦ Akatsuki Passe à l'Action ! Capture de Nibi [Pv Kumojins and Kakuzu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité





MessageSujet: ♦ Akatsuki Passe à l'Action ! Capture de Nibi [Pv Kumojins and Kakuzu]   Jeu 13 Juin - 17:14


× Capture De  Nibi ×













× Combat | PV. Kumojins and Kakuzu ×


Une journée comme les autres commencent, un ciel magnifiquement bleu, les oiseaux qui s'envolent avec grâce dans les airs, un petit vent frais qui caresse les cheveux du Jashiniste et .. Une soif de sang terrible ! Cela fait maintenant plusieurs jours que notre protagoniste n'a pas offert de sacrifice à Jashin, l'organisation était en " break " rien ne c'était produit ces derniers temps. Le Jashiniste n'avait en aucun cas le droit d'attaquer ou de tuer quelqu'un d'un autre village sans la permission de ce cher Pain le chef de l'Akatsuki. Un être méprisable qui se croit au-dessus de tout allant même à se qualifier de Dieu ! Tss quelle arrogance il goûtera un jour au courroux divin de Jashin et ce jour il se rendra compte qu'il n'est rien d'autre qu'un insecte parmi les hommes. Certes son pouvoir est grand très grand, n'étant pas un grand partisan de la lecture l'Akatsukien ne savait pas grand-chose sur le monde des ninjas ni sur le chef de l'organisation ou ses compères, jusqu'à ce jour ou il décida de s'instruire afin d'en savoir plus long sur les shinobis et leurs capacités. A commencer par le Rinnegan un Dojutsu d'une puissance gigantesque selon les légendes l'utilisateur de ce pouvoir avait le choix entre rétablir la paix dans un monde hostile ou bien au contraire de l'anéantir ! Enfin quoi qu'il en soit Hidan se fiche complètement de cet homme, de son pouvoir ou encore de son projet, ce dernier a rejoint l'Akatsuki dans un seul but celui de tuer, tuer, tuer encore et encore sans que personne ne l'arrête. Ne pouvant plus attendre patiemment comme ça en attendant que quelque chose arrive, l'Immortel décida d'aller voir Pain au repaire de l'Akatsuki. Le Jashiniste se promenait non loin du quartier général de la lune rouge et c'est sans perdre un instant qu'il se dirigea en direction de la salle de réunion ou devait surement se tenir Nagato, il arriva alors devant la porte du repaire et composa quelques mudras pour annuler le sceau qui protéger l'entrée pour le réactiver après son entré.  Il pénétra alors dans la grotte sombre l'entrée donne directement sur la grande salle de réunion ou se tien la statue du Gedo Mazo une entité qui permet de drainer le chakra et le pouvoir d'un Bijuu à quoi cela sert il ? Hidan n'en avait aucune idée, le fait de devoir déjà ramené ses victimes en vies le désole profondément alors bon .. C'est en entrant dans une salle sombre, froide et lugubre qu'il vit la plupart des membres de l'Akatsuki tous assis chacun de leurs côtés. La première personne qui était visible dans le champ de vision de Hidan était Kisame Hoshigaki dit aussi le " Bijuu sans queue ", son chakra est incroyablement grand et il est aussi un expert dans l'art de manipuler le Suiton sans oublier qu'il possède l'épée légendaire Samehada ce qui fait de lui un des Sept épéistes de Kiri. A ses côter se tenait Itachi Uchiwa rêvassant les yeux fermés, sourcils froncés toujours cet air sérieux hum .. Cet homme plaisait beaucoup à Hidan de par son massacre il y a de cela des années à Konoha massacré son propre clan magnifique ! Son pouvoir l'était également il est un utilisateur hors pair du Sharingan ainsi que du Ninjutsu et Taijutsu, ces deux-là étaient coéquipier et faisait vraiment bien la pair en combat. A quelques mètres se tenaient Deidara et Sasori, cet expert dans l'art de l'explosion et l'autre dans l'art du marionnetisme sont vraiment comparables à Kakuzu et Hidan, tous les opposent, mais leurs techniques restent puissantes. Sasori est en partie responsable du carnage qu'il y a eu à Yugakure avant la naissance du zombie, en effet la troisième grande guerre éclata après que le Sandaime Kazekage disparut subitement .. Et c'est Sasori qui avait enlevé le Kazekage dans le but d'en faire une marionnette humaine la plus puissante qu'il soit. Hidan continua sa marche en direction de Pain qui était installé sur un des cinq doigts de la statue à sa droite Konan " l'Ange de Papier " et Zetsu " l'Arbre dévoreur ", l'Immortel sauta sur un des doigts lui aussi et se trouva alors face à face avec le chef de l'Akatsuki, ce dernier ne fit même pas attention à la présence d'Hidan ce qui énerva un petit peu le jeune Jashiniste, c'est en pointant son doigt en direction de la personne en face de lui qu'il pris la parole en braillant de toutes ses forces.



    « Ollla enfoiré ! Tu compte nous faire poiroter ici pendant combien de temps encore ?! On est l'Akatsuki ou non ?! On est pas censé défoncer tout ce qui nous font chier ! Allez donne moi quelque chose à faire avant que je pète un plombs ! »



C'estalors qu'après son petit remu ménage fut exécuter il entendit une voie grave résonner dans le repaire et seulement deux mots sont sorti de la bouche de l'homme dont on n'aperçoit seulement qu'une silhouette " Ta Gueule ! " Kakuzu !!! L'enfoiré comment ose-t-il ? Alors c'est comme ça ? Il s'approcha lentement de son coéquipier et de Pain où il déposaûun sac remplit de billet, hum ... Il as dut se mettre une bonne partie dans la poche ! Soudain Pain se leva enfin, n'ayant d'ailleurs toujours pas répondu aux insultes de l'Immortel avait il peur ? Mouah Mouah !! Il sauta de la statue pour mettre pied-à-terre et rassembler les Nukenins. Nagato se plaça au centre de la salle de réunion leva les mains bien hauts vers le ciel et annonça alors .. " Akatsuki il est temps pour nous d'attaquer ! Toute cette attente n'est pas du au hasard je devais avant tout repérer certaines choses et je peux vous dire désormais que la chasse au Bijuu est ouverte ! Nous avons besoin de puissance, de beaucoup de puissance pour faire enfin régner la paix dans ce monde, mais avant cela le monde doit d'abord goutter à la souffrance ! Chacun d'entre vous c'est ce qu'il aura à faire, Konan va vous donnez à tous un bout de papier avec votre cible, maintenant partez Akatsuki ! " Tss .. La paix .. Quel mots assez ironique la paix n'existera jamais, tant que les ninjas existeront la paix n'existera jamais ! Quoi qu'il en soit il était maintenant temps de bouger les choses allaient enfin devenir sérieuse ! Chaque Akatsukiens se mit avec son binôme et Hidan et Kakuzu après avoir reçu le papier de Konan se dirigèrent alors en direction de .. Kumo ! Leur cible était Yugito Nii non seulement qui est Raikage mais l'hôte de Nibi, encore un adversaire qui va devoir rester en vie. C'est alors que le duo le plus puissant de l'Akatsuki pris la route en direction de Kumo arme en main, prêt à combattre !

©Wayke
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: ♦ Akatsuki Passe à l'Action ! Capture de Nibi [Pv Kumojins and Kakuzu]   Jeu 13 Juin - 20:57




Rompez ! C'est ce que Pain ordonna pour conclure la réunion de l'Akatsuki. Les ordres étaient différents cette fois-ci. Hidan et Kakuzu étaient partis pour le pays de la foudre : Kumogakure no Sato. C'était le village de ceux qui devaient être probablement fiers de ne pas avoir un membre de l'Akatsuki originaire de chez eux. Ah ça oui, ils en avaient de la fierté, c'est tout juste s'ils n'en devenaient pas impulsifs. Cela étant, nul ne savait à l'Akatsuki si les 5 grandes nations connaissaient la composition de la Lune Rouge. En réalité, ça n'était sûrement pas le cas. En ce qui concerne cette mission, Kakuzu portait un avis relativement mitigé. Les deux immortels allaient devoir débusquer un Jinchuriki, celui de Nibi le démon à deux queues. Ce même Jinchuriki était le Raikage en personne. Cela compliquait légèrement l'affaire. En général, le pourcentage de chances qu'un Kage soit hors de son village en temps de relative paix était presque nul. C'était bien simple, les deux membres de l'Akatsuki allaient devoir réaliser une intrusion au sein du village. Pour ne rien arranger les choses, Kakuzu était accompagné du pire partenaire qui soit pour ce type de mission épineuse. Hidan, ce bruyant homme, qui racontait sa vie, ses complaintes, son envie de tuer quelqu'un... Kakuzu s'en moquait totalement. C'est tout juste s'il l'oubliait. C'était toujours comme ça. Lors des missions effectuées jusqu'à maintenant, qui étaient celles dont l'objectif était d'amasser de l'argent pour le cadavre d'un ninja, Hidan ne faisait que râler après son partenaire. Là par contre c'était pire, on pouvait sentir de l'euphorie chez celui qui se revendiquait comme prophète de Jashin. En conséquence de quoi, il en devenait encore plus bavard. Le chemin était long, alors Kakuzu en profitait pour réfléchir intérieurement à la stratégie qui devait être employée. Il repensait d'ailleurs à la méthode utilisée par Itachi et Kisame pour infiltrer Konoha. Rien de plus simple pour eux, car Itachi connaissait le code de la barrière magique et à l'époque, l'Akatsuki n'était connue de personne. Deidara quant à lui avait fait un raid aérien la nuit. Ce jeune blondinet était chanceux car sa cible c'était Gaara, un Jinchuriki insomniaque qui veillait de jour comme de nuit sur Suna. D'ailleurs, après cette première offensive de l'organisation, il était probable que toutes les nations aient renforcé leur système de défense.

Le Nord... c'était si loin... après plusieurs jours de périple, le duo de l'Akatsuki avait enfin franchi la frontière et désormais, Hidan et Kakuzu s'engouffraient dans le pays de la foudre. Le climat était déjà bien moins clément qu'à Konoha. Il faisait plus froid. Le relief était montagneux et s'élevait au delà des nuages. Cependant, ce n'est pas pour cette raison que Kakuzu ralentissait le pas. Il entendait les plaintes de son partenaire, mais n'écoutait rien. Il en avait marre en définitive. Il regardait fixement le sol, consultait de temps à autre sa carte pour se repérer au travers de ce paysage impressionnant. Finalement, les heures s'écoulèrent avant que le duo ne parvienne à distinguer au loin l'imposant édifice qui était caractéristique de la maison du Raikage. Kakuzu s'arrêta. Il voyait déjà l'immense mur d'enceinte. L'infiltration allait être ardue.

- Désormais, tu vas devoir rester discret. Nous sommes en territoire ennemi et notre mission est périlleuse. Nous n'allons pas nous infiltrer par l'entrée principale. Nous passerons par ici.

Kakuzu pointa du doigt un établissement à la périphérie de l'entrée du village, qui donnait sur un cours d'eau, ce dernier provenant de la fonte des neiges du sommet des montagnes. Il s'agissait probablement d'un centre de retraitement des eaux usées, probablement des égouts. Kakuzu entendait déjà les plaintes d'Hidan. Il se plaignait déjà de la mauvaise odeur des cadavres à la salle d'échange. Cette fois-ci il ne serait pas déçu. Mais pour le trésorier, c'était une étape essentielle si le duo voulait poursuivre sa mission en restant le plus discret possible. Comme pour Deidara, c'est à la nuit tombée que les deux immortels allaient se mettre en action.

- Le complexe de canalisation des eaux usées doit être immense pour un village aussi vaste que celui-ci. Nous ne devrions pas rencontrer une forte résistance là-bas. Quelques gardes tout au plus. Avant de s'introduire, on se métamorphosera en ninjas de Taki infiltrés, puis on engagera les éventuels ninjas qui surveillent l'établissement. Tu garderas l'apparence du ninja de Taki infiltré, et moi je prendrai celui du garde qui t'as capturé. Je ne sais pas si ce plan fonctionnera, mais on a peut être quelques chances de rencontrer le Raikage qui est notre cible. Quant à l'odeur, les égouts se chargeront de tout effacer. Notre principale source éventuelle d'ennuis, ce serait un ninja sensoriel. Et évite de crier ta foi pour ta stupide religion pendant notre tour de manège.

Kakuzu se mit en marche, transformé en ninja de Taki avec la tunique caractéristique des espions de son ancien village. Hidan le suivait également sous cette apparence, outre le fait qu'il se plaignait également de l'odeur des égouts. Kakuzu avait au préalable envoyé un clone pour assurer la reconnaissance, qui se camouflait dans l'eau. Son hypothèse était vérifiée, il y avait un nombre unitaire de garde à l'entrée. Immédiatement, le vrai Kakuzu prit par surprise l'un d'eux par derrière et l'empala de son bras grâce à la technique de durcissement du corps. Il prit de suite son apparence et jeta son cadavre à l'eau pour l'emmener loin d'ici et ne pas compromettre le plan. Quant au clone de Kakuzu, il se fit volontairement découvrir par les gardes de Kumo qui alertèrent immédiatement une intrusion étrangère. Le ninja de l'Akatsuki avait minutieusement préparé son coup pour que le clone de Kakuzu (qui avait l'apparence d'un ninja de Taki infiltré) disparaisse au moment où le vrai, sous l'apparence du garde de Kumo précédemment éliminé, escorte Hidan, ce dernier métamorphosé en ninja de Taki infiltré comme le clone de Kakuzu. Les gardes n'y virent que du feu à ce tour de passe-passe.

- Regardez, un infiltré de Taki ! Prévenez les autorités du village.

- Bien !


Le plan réussissait à merveille, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: ♦ Akatsuki Passe à l'Action ! Capture de Nibi [Pv Kumojins and Kakuzu]   Sam 15 Juin - 23:20

RP EVENT
Hidan & Kakuzu VS Kumojins

IZAYOI by Kyoko Kishikawa on Grooveshark

Cette journée fut longue et intense, le retour de mission c’était bien déroulé, mais la mission avait été bien complexe, en compagnie de Deamon. Mais je n’avais pas encore fini mon travail, Yugito étant couché, il était de mon devoir de finir la paperasse empilé sur le bureau et de terminé tout ça avant que la chef ne se réveille. Mon travail était simple, je devais remplir mon rapport et continuer par lires ceux des autres… On pourrait dire que ce travail est du genre simpliste mais à tout de même sa complexité. Il faut avoir de la patience et savoir donner son appréciation sur la fiche de rapport, un peu comme un professeur qui note un élève. Le rôle de bras-droit n’était pas de tout repos, en plus de celui de sensei et de ninja, mais je l’avais accepté et je devais dorénavant l’assumer. Épauler la Raikage est un travail très intéressant et je suis fier d’avoir eu accès à ce poste, j’en apprenais chaque jour.

Une fois installé au bureau, je laissais la plume effleurée le papier, et le temps passait très lentement. Je regardais l’extérieur, depuis la baie vitrée qui servait de mur sur ma gauche. Le jour laissait petit à petit, place à la nuit et la lune était déjà pleine et montée dans le ciel. Mes paupières commençait à s’alourdir et je n’étais plus très loin de tomber dans les bras de Morphée. Je me forçais légèrement pour rester éveillé, en regardant le bout du bureau, je voyais deux grosses piles de dossiers à remplir ainsi que d’autres rapports à corriger. Mon soupir fût long et s’entendit sûrement dans tout le manoir. Tout le monde devait dormir à cette heure, à part moi et bien sûr, la garde de nuit.

Avant d’être au poste de Bras-droit de la Raikage, mes soirées rimaient à glander sur mon toit à regarder les étoiles, en compagnie d’une petite bière. Il pouvait m’arriver de regretter ce genre de loisir mais maintenant, j’avais trouvé le meilleur travail pour m’endormir, et heureusement que je ne faisais pas ça tous le temps. Le fait de partir en mission avec mes élèves me laissait le temps de souffler, enfin de me divertir d’une autre façon. Je ne pouvais pas me plaindre des élèves que j’avais, un Ryoji qui était aussi excellent que moi à maitriser le Katon, Shana qui faisait preuve d’un exceptionnel courage et Deamon, la jeune fille déterminée. Oui j’avais de bons élèves et j’en étais fier qu’ils en soient arrivés là. Ses soirées étaient bien souvent calme et peu rigolotes, sauf ce soir. Un garde posté habituellement à l’entrée du Manoir entra à la hâte sans frapper à la porte, semblant épuisé après avoir couru…

Garde du manoir ▬ « Mikura-Sama ! Un ninja en provenance du village de Taki a été arrêté, il s’est introduit par la station dépuration »

Yukio ▬ « Prévenez un duo d’élite ANBU et rejoignez-moi à l’entrée de la station ! »

Je me dépêchais de partir, sans réfléchir vraiment à cette situation, mais un détail m’échappait, pourquoi un ninja du village de Taki se serait introduit dans notre village ? A quoi cela lui servirait-il ? Toutes les précautions étaient bonnes à prendre. Heureusement, les deux hommes d’Anbu étaient bien choisis, un excellent combattant et un ninja sensoriel. Nous partions donc en direction de la station, qui se trouvait dans un coin du village et qui donnait sur les montagnes, passant par le village. Il se trouvait, que c’était un bon moyen d’entrée pour s’infiltrer, malgré la garde qui était présente à l’intérieur. Un doute prit place dans mon esprit, pourquoi Taki, nous n’étions pas en conflit direct avec eux pourtant… C’était une fois sur place que je pouvais constater la chose, un homme de Taki arrêté par un ninja de Kumo. Le ninja senseur venu me chuchoter une chose à l’oreille…

Shinobi senseur ▬ « Mikura-Sama, je ne peux rien affirmer mais, les deux chakras présents sont semblables à une énorme force. Il nous faudrait du renfort, dans le cas où la situation pourrait mal tournée. »

Yukio ▬ « Bien, prévenez seulement Roki. L’ami se fera une joie de m’aider si la situation tourne au vinaigre, nous ne sommes jamais certains d’une invasion. Peut-être que cet homme est juste là pour nous retenir. »

Le shinobi du manoir partit rapidement nous chercher Roki. Cet homme est un membre du clan Yotsuki et quelqu’un en qui j’ai toujours eu confiance, même si il est dur de caractère mais cela reste un personnage d’une grande noblesse et avec des principes. Un ami sur qui je peux compter si je me bats à ses côtés. En tout cas nous serions prêt à une éventuelle invasion surprise, nos gardes étaient en position…


codage par Alyss (Kanade A. J. Rye) pour Yukio Mikura
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: ♦ Akatsuki Passe à l'Action ! Capture de Nibi [Pv Kumojins and Kakuzu]   Dim 16 Juin - 7:47


 Roki & Yukio vs Zonbi Konbi
 


« Toute guerre est un manichéisme. »Jean-Paul Sartre



¬ Le paysage est aride, dénuée de toute forme de vie forestière. Les rayons de l’astre solaire se réverbèrent dans une teinte orangée sur la voûte grisâtre, donnant un éclairage tamisé sur la steppe et scène de ce début de narration. Trois hommes foulent l’herbe drue, haletants, l’air déconfit. Derrière eux, l’envoyé, –origine de cet orage pré-hiémal– gagne du terrain. Ils ne le voient pas, mais sa présence les oppresse. L’un d’eux est couvert de sang, et crie à ses camarades de « le » semer. Le ? Celui qui avait été envoyé pour venir les chercher. Le trio connaissait l’effigie de cette réputation immarcescible. En tant que déserteurs de KumoGakure no Satô, ils avaient en connaissance de cause au moment de trahir leur patrie ce risque encouru. Il était dans le monde shinobi bien courant que certains, sous le joug de l’avarice ou bien d’autre défauts, veuillent se livrer à cette pratique intemporelle de l’apostasie, mais pourtant, parmi Akatsuki par exemple, aucuns d’entre eux ne fut un rejeton du Pays de la Foudre. Non pas que la nation manquait de puissance, mais tout bonnement parce que le précédent régime de Aa, autoritaire et sec, avait tué dans l’œuf toute tentative de fuite. Pourtant, certains cas rares existaient, et s’en fut un que celui de cette triade de Chônin ayant profité d’une mission à l’étranger pour se soustraire au commandement afin de mener une vie de mercenaire. Toujours était-il qu’ils se retrouvaient maintenant à détaler comme des rats, le géant mat se rapprochant un peu plus d’eux chaque secondes. Ils eurent beau croire que la liberté se trouvait derrière les palissades imposée par la Nation, mais pourtant... Voilà qu’ils étaient du gibier pour un prédateur plus impavide dont jamais ils n’avaient observé semblable de leurs vies de misérables conspirateurs.

La nuit avait été longue pour eux, fuyant sans relâche un ennemi qu’ils ne voyaient pas. Jouait-il tout simplement avec eux ? L’impôt du sang était réclamé par le village caché, et il serait versé, contre l’ennemi ou contre celui des leurs envoyé pour mettre fin à ce spectacle grotesque. L’un d’eux se met alors à crier, dérapant du talon pour se retourner, au bout de la plaine. Au loin, un nuage de poussière se forme. La formation se met en place, ils sont las de courir. L’un d’eux dégaine ce qui s’apparente à un wakibashi, la lame d’acier relativement courte s’échappant de son fourreau. Le pseudo chef de cette bande peste, et crache au sol en jetant son bandeau rayé. Ils profèrent des insultes, maudit ce jour, et espère se tromper sur l’identité de l’assaillant. Il ne peut être là après tout, il est parti il y a bien longtemps. C’est ce qu’il se répète, le poing un tantinet tremblant tandis qu’il lance des imprécations à celui qu’on aperçoit maintenant bien plus clairement. La stupeur se prend d’eux, le dépit arpente leurs mines crasseuses. A quelques centaines de mètres, une montagne d’ébène martèle le sol. La tension est palpable entre les nukenins. L’ire du Raitei était donc mise en branle, telle une épée de Damoclès siégeant maintenant au-dessus de leurs têtes. S’approchant d’eux, l’aura meurtrière émanant du Yotsuki glaça l’air de par sa signification. La façon qu’avait le colosse de foncer sur eux annonçait l’envie d’ôter la vie, et les négociations étaient belles et bien terminées avant même d’avoir commencées. Et la quintessence de la vélocité de Roki frappa une première fois. Alors qu’il était à une bonne cinquantaine de mètre, il avait comme apparu à côté de l’un deux, et ses phalanges vinrent heurter sans pitié aucune la dentition du premier, faisant s’éjecter quelques dents en même temps que sa carcasse se soulevait du sol. Le parjure à proximité envoya bien un coup muni de son arme blanche dans l’intervalle, mais un bruit retentissant lui fit arrêter son mouvement pour lever les yeux et découvrir un rapace d’une envergure n’ayant rien à envier à un humain lambda empilant dans sa direction. Alors que figé, les yeux azurs du basané pénétraient les deux pupilles marrons du stipendié, eux-mêmes menaçant de sortir de leurs orbites, la bête l’empala de son bec à même le sol, l’oï-nin d’expérience continuant de bercer les derniers instants de la raclure par cette vision d’un grand homme à la teinte ténébreuse, de marbre devant cette algarade où le vermeil était une des teintes prédominantes, l’hémoglobine s’échappant de la plaie à sa poitrine tandis qu’il crachotait de petite gerbe. L’oiseau retira son bec de son point de heurt, secouant son plumage pour se débarbouiller, puis sans un mot, il battit rapidement des ailes pour retrouver sa place au-dessus de son propriétaire légitime.

Pendant l’interstice de cet embrochage en règle, le supposé leader prit la fuite, ce que l’étalon remarqua vite sans vraiment y porter attention. Le deuxième homme, la joue enflée, peinait de se remettre du poinçon administré et il attira l’attention du chasseur qui s’approcha tranquillement de lui, balançant allègrement sa sandale dans le visage du rebus. Il implorait la pitié, et vanter la promesse de redevenir un bon et honnête citoyen. Peut-être bien qu’il disait vrai, mais là n’était pas le souci de l’empereur de foudre, qui le saisit par le col fermement, le suspendant en l’air tout en le jaugeant. La différence était flagrante, cette cible étant d’un niveau moindre. Un de ces innombrables shinobis sans talents particuliers le promettant à une vie monotone. Il avait choisi de tenter de vivre une autre existence, et voilà que le prix à payer venait à se monnayer de ces coups. Roki ne ressentait aucun honneur –mis à part celui de punir l’ennemi de la patrie- à mettre à mort un pauvre gars tout juste capable d’effectuer du ninjutsu. Soupirant, il effectua le pourquoi de sa venue en ces lieux, et sèchement, sa main vint enserrer le crâne du bougre, pour le fracturer sèchement au sol. Sans un mot, fléchit sur les genoux, entre deux cadavres, il leva les yeux au ciel pour admirer le circaète improvisé lui donnant la direction à prendre pour trouver le final de sa chasse à l’homme. S’élançant encore une fois, il ne lui fallut plus beaucoup de temps pour retrouver les traces du pleutre.

A l’orée d’une chaîne montagneuse, il prit au dépourvu l’homme, bloqué par la paroi immense et rocailleuse. Attaquer l’ascension était plus que dangereux, chakra sous la voûte plantaire ou pas, et il le savait. Ce pays était le terrain de jeu de la Légende de Kumo depuis sa plus petite enfance, et attirer une proie dans un cul de sac, autant avec l’animal qu’avec l’homme, était un bon moyen, facile à exploiter vu ses connaissances du terrain, de forcer à donner le peu qu’il reste. Quelques shuriken mal lancés plus tard, seulement six petits mètres les séparaient. Le titan restait stoïque face au dernier des trois, s’approchant calmement, sans moquerie ni haine sur le visage. L’ex-Kumojin commença alors à enchaîner les mudra, mais l’emprise de la main de Roki vint s’éprendre des siennes, se contractant pour broyer littéralement les doigts de sa victime, tombant à genoux en hurlant de douleur. Il était jeune, ne dépassant pas la vingtaine d’année, et il avait dirigé ses deux comparses avec volonté et ténacité. Malheureusement, seuls les gagnants seraient récompensés, et il n’en faisait visiblement pas parti, abattu à même le sol par son affliction. Déçu bien que préparé à affronter des amateurs, il se contenta de relever le survivant, avant d’attraper son visage entre ses doigts et de le pivoter violemment, un bruit sec retentissant. L’instant d’après, la vie avait quitté le corps et la mission était désormais terminée. Traînant par le col son trophée, il claqua des doigts de sa pogne libre et l’oiseau fendit le ciel pour se poser à son côté. Le Raitei en profita pour le charger du macchabé, et une fois tous réunis autour de ce théâtre sanglant, il emporta un corps sur chaque épaule, rentrant au bercail. La nuit n’allait pas tarder à étendre son vélum opaque sur le firmament et c’était une heure idéale pour dépenser les ryôs « durement » gagné de la prime à boire sans l’ami modération. Tuer pour de l’argent ne le rendait-il pas aussi vil que les hommes affichés dans ce livre nommé Bingobook ? A vrai dire, il ne se posait pas la question, et se contentait d’apporter sa pierre à l’édifice sans trop se fouler, n’étant selon lui pas vu à sa juste valeur entre les murs qu’il s’apprêtait à rejoindre. Non pas par le peuple, mais par les dirigeants, vieux séniles –selon ses propres mots– oubliant un peu trop souvent qui il était.

Enfin arrivé à l’entrée de l’agglomération, il laissa tomber avec son ami à plumes les trépassés au pied des gardes, muni d’un exemplaire de poche du livre des mises à prix, où leurs visages étaient transfigurés à l’encre. Une fois sa somme versé et les corps emmenés à la morgue, il put profiter de la chaleur humaine conférée par la population s’agitant dans les rues. Une petite buvette ouverte sur la rue se présenta vite comme l’endroit le plus chaleureux en vue, et s’asseyant sur un des tabourets de bois, il choisit d’y passer le début de sa soirée, transgressant l’un des interdits du ninja ; la boisson. Cédant à son vice, il se permit le service fini d’enchaîner quelques coupelles de cette liqueur translucide. Les vapeurs ne se firent pas ressentir, l’habitude aidant, et il reprit l’arpentage des ruelles après avoir payé sa note. Grimpant rapidement à un mur pour  se hisser aisément sur un toit, le Raitei fixait le paysage sans but, se demandant bien ce qu’il allait faire du reste de sa vie. La passer ici, à effectuer le même genre de travaux ? Toujours aussi emprunt à l’acquisition de puissance, l’ombragé s’interrogeait sur la productivité d’être là, à disposer de tel ou tel pour des tâches, à sa vue, bien loin de lui être digne. Ses récentes excursions lui avaient fait découvrir, par le biais d’informateurs divers que la situation au niveau de la Lune Rouge se mouvait. Bien qu’ayant peu de renseignements sur les membres la composant, le mercenarisme de ce groupuscule avait séduit le marché avec des prix défiant la concurrence et des résultats plus qu’étonnants. Tout ceci ne présageait rien de bon, en plus des crises politiques hypothétiques. La situation pouvait basculer à un moment ou à un autre, car il le savait bien, le monde ninja ne gardait son calme qu’assez longtemps pour faire pleuvoir la désolation sur ses habitants une fois le temps venu. Conscient de la réalité, pensif des frasques d’un passé qu’il s’évertuait à oublier, le parangon sorti de sa veste une bouteille délicatement dérobée précédemment et la porta à ses lèvres pour en ingurgiter le contenu. Une fois fait, une petite dizaine de minutes s’étant écoulée, il prit enfin le rythme de la soirée en redescendant parmi ses congénères, le pas assuré vers sa demeure provisoire, installée dans une auberge. A l’intérieur de son petit logement, il ôta ses vêtements pour prendre une douche chaude et bien méritée, puis l’homme revêtit son shihakusho habituel. Occupé à enfiler les manches, des coups retentirent contre la porte. L’appel se voulait hâtif, et il y répondit relativement vite, la chevelure encore humide. Ce fut sans stupeur qu’il découvrit un homme masqué qui se voulait porteur d’un message. Incontestablement l’acmé de la journée. Nûment, il acquiesça d’un signe de tête à la missive de l’ANBU qui lui signifiait que Yukio Mikura l’avait fait appeler sur une affaire de prisonnier de Taki. Vu l’heure, il était clairement possible -et l’idée germait dans sa tête- qu’une attaque se produise. Personne n’était à l’abri de la folie de son prochain en ces temps, et hochant la tête positivement, il tourna les talons. Soi-disant, deux gros chakras avaient été repérés à intervalle courte avant l’interception de ce dit prisonnier. Il n’était donc pas à exclure que cet homme soit dangereux, et c’est sans gêne qu’il ôta sa tenue, la porte de sa résidence béante, pour revêtir cet habit si commun aux Yotsuki. Une fois prêt en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, la masse s’élançait de toit en toit commodément en direction du lieu de rendez-vous. Sa curiosité piquée, il était maintenant ardu de suivre du regard le Raitei, se mouvant avec une rapidité déconcertante.

Bientôt, il arriva aux abords de l’usine de traitement des eaux, ou ce qui s’en apparentait, et jetant un regard vers le ciel, il put apercevoir Hayate, planant en cercle au-dessus de lui. S’arrêtant un instant, il descendu le reste de la bouteille subtilisée, puis dévala la pente menant là où on l’attendait, réfléchissant de plus près à ses souvenirs au sujet du pays de la Cascade. Mis à part la partie du Bingo Book les concernant, il ne savait que peu de cet endroit, où il n’avait fait que passer. Pourquoi prendre le risque de se quereller avec l’une, pour ne pas dire la plus puissante nation ninja ? Tout n’était pas clair, et il trouva Yukio bien perspicace d’avoir fait appel à ses services. Dans ses souvenirs, le blond était un shinobi de valeur et ce serait un plaisir de le revoir. N’étant pas du genre à magnifier la réalité, il savait néanmoins qu’il trouverait en lui le potentiel d’un frère d’arme face à l’adversité.

Voilà que d’un bond, l’empereur de foudre atterrit près de l’escouade qui l’avait fait dépêcher. Le bras-droit de la Raikage était là et sans un mot, il lui tendit un petit sourire rapide, ainsi qu’un poing pour le tcheker. Il ne perdait pas les vieilles habitudes, le bougre. Face à lui, dans cet endroit à l’odeur nauséabonde se tenait le duo au centre des inquiétudes. Roki jaugea rapidement l’homme qui tenait la soi-disant proie, plantant son regard flegmatique dans le sien. Il était prêt à se servir de son potentiel, au maximum s’il le fallait pour ôter les vies qu’il faudrait ôter si jamais ça tournait mal, et paré à la majorité des éventualités, il prit la parole en direction du garde ayant effectué la prise.

«  Où es-ce que tu as trouvé ce type hein ? Quel est ton matricule, ton nom, ton grade, et ton affiliation d’équipe ? Je me permets ce genre de questions car la situation est suspecte, tu en conviendras. Vu que tu as l’air de traîner dans les parages, tu ne saurais pas à qui appartiennent ces deux gros chakras ressentis dans ce même endroit ? Vous m’avez l’air bien faiblards pour en être les sources. » Finit-il en roulant des yeux, à une distance salutaire empêchant tout contact pour l’instant, un air strict et provocateur sur le faciès. Ses sourcils se voulaient froncés, et dans ce dédale où le plafond n’était pas haut, cela ne faisait qu’accentuer la différence de carrure entre lui et les participants à cette discussion austère. Le poing serré, prêt à frapper à tout moment, les réponses se devaient d’être convenable pour ne pas déclencher encore une fois le courroux du Kanazuchi no Raitei.



(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: ♦ Akatsuki Passe à l'Action ! Capture de Nibi [Pv Kumojins and Kakuzu]   Mar 18 Juin - 22:13


× Capture De  Nibi ×













× Combat | PV. Kumojins and Kakuzu ×


Kakuzu .. Tss cet être méprisable qui ne pense qu'à l'argent et la prime qui est mie sur la tête de chacune de ses proies ! Mais malgré cela Hidan le respectait en matière d'immortalité, il était un pionner de la vie éternelle sa longévité lui a permis de vivre à l'époque du premier Hokage Hashirama Senju qu'il as même du combattre. Les ordres étaient simples, capturer Nibi et le ramener vivant quel plaie ! Cela étant les autres Kumojins ne font pas partie des personnes a ramener vivant. L'immortel, avant de prendre la route avec son frère zombi observe attentivement la fiche biographique du Jinchuriki qui est également le Raikage, voilà qui compliquer les choses cela dit tout le monde connait Hidan et ce dernier ne fait pas dans la subtilité. Pour pénétrer dans le village pas de plan, pas d’infiltration seulement massacré ceux qui seront sur le chemin des Frères Zombies. Le chemin fut long et bien entendu le Jashiniste qui n'est pas un grand sportif, criait encore et encore peut être était-ce une provocation de sa part pour rendre fou " Le Couturier " .. Un surnom assez sympa que le serviteur de Jashin lui as trouvé après de nombreux combats ou Kakuzu du recoudre à plusieurs reprises Hidan. Il est vrai que les deux Akatsukijins sont des hommes à part, des hommes que dis je ? Des êtres qui ne font pas partie du commun des mortels ! Jamais dans le monde des ninjas un être immortel exista jusqu'à Hidan et Kakuzu, le Rikudo Senin lui-même n'était pas immortel bien que son pouvoir est immense ! Les deux Immortels continue leur route en direction de Kumo le chemin était long et le partenaire du Jashiniste ne dit pas un seul mot le long du voyage, seulement quelques coups d'oeil furtif vers Hidan. Il devait surement pensé à un plan lui qui calcule tout Pff .. il est immortel c'est ça le plan ! Après des jours de marche voilà que les Zonbi Konbi arrivèrent enfin dans le Pays de la Foudre, le massacre allait bientôt commencé et personne ne sera épargné excepter cette garce de Jinchuriki. Le temps n'était pas aussi agréable dans ce pays il faisait froid, des montagnes à perte de vue et notre protagoniste savait que se battre contre des ninjas de Kumo n'allait pas être si simple que ça. Ce village abrite des Shinobis aux capacités excellentes et il manie pratiquement tous le katana à la place du Kunaï que la plupart des ninjas utilise, il s'avère que certain sont aussi des experts dans la maitrise du Raiton il fallait donc malgré leurs immortalités resté sur ces gardes. Kakuzu ralentit la cadence et observa au loin la maison du Raikage .. Un bâtiment imposant en hauteur, pénétré cette pièce allait être plus dur que prévu finalement. Le couturier s'adressa alors à son partenaire pour lui expliquer qu'ils ne passeraient pas par la porte d'entrée mais, par l'évacuation des eaux usées autrement dit les égouts ... Le Jashiniste se stoppa alors net et ..



    « Hoy Kaku' tu t'fou d'ma gueule enfoiré ?! T'as oublié qu'on est Immortel on as qu'a passé par la porte d'entrée, on peut pas crevé ! Toi si, enfin si on trouve ton point faible Hmm Hmm »



Un petit pic lançé, rien de bien méchant, effectivement malgré la longue vie de Kakuzu cela ne fait pas de lui un être vraiment immortel même si c'est un homme hors du commun des mortels. Le frère d'armes du Jashiniste ne dit pas un mot, franchement les missions avec lui ne sont pas marrante du tout ! Avec Deidara cela aurait pu être amusant !! Enfin bref le duo établit un plan ou plutôt c'est son partenaire qui s'occupait du coté stratégique. Le plan était simple, le serviteur de Jashin devait se métamorphosé en ninja de Taki, quant à Kakuzu lui devait se transformer en ninja de Kumo, l'Immortel devait jouer le rôle d'un ninja infiltré illégalement dans le village et son partenaire allait être celui qui l'arrête. Passé par les égouts était un point important, due faite que les sales odeurs allaient couvrir la leurs. La méthomorphose effectuée le duo pouvait commencé l'invasion ! Le plan était en place et tout se passer comme prévu. Jusqu'à ce que .. Un homme dégageant un chakra assez important fit son apparition le doute était installé dans son esprit, pourquoi un ninja de Taki voudrait attaquer Kumo c'est surement ce qu'il pensait. Un deuxième fit alors acte de présence, ce dernier était .. Intéressant, l'Immortel qui jouer la comédie en tant que prisonnier ne pouvait plus attendre et le deuxième homme assez imposant posait beaucoup de questions, beaucoup trop au goût du Jashiniste. Le combat allez enfin commencé, l'Immortel décida donc de reprendre son apparence normal et hôta la main de Kakuzu qui avait posé la sienne sur son épaule de façon à montrer que le prisonnier est bien capturé. Dans un nuage de fumée un homme laissant sa place à un autre, une veste noire décoré de nuages rouges, une faux immense et un sourire à s'en casser la mâchoire !

« " Yeah c'est nous !!! Le combat peut commencé qui se fera une joie de me donner son sang ??? HAHAHAHAHAHAHA m »


©Wayke


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: ♦ Akatsuki Passe à l'Action ! Capture de Nibi [Pv Kumojins and Kakuzu]   Mar 25 Juin - 22:24



Au beau milieu de la nuit, dans la station d'épuration, le stratagème de Kakuzu fonctionnait à merveille. Les deux hommes de l'Akatsuki s'étaient officiellement introduits au sein de Kumo. Métamorphosé en garde -celui dont il avait hôté la vie- Kakuzu revendiquait la capture d'un espion du village de la Cascade, qui n'était autre que son partenaire Hidan. Quelques minutes s'écoulèrent entre le moment où il alerta les autres gardes de prévenir les supérieurs hiérarchiques et le moment où deux autres shinobis arrivèrent sur les lieux. Ces quelques minutes, c'était le temps qui aurait suffit aux deux immortels à dévaster l'ensemble de la station d'épuration si la mission n'exigerait pas une extrême discrétion. Kakuzu en arrivait à la conclusion suivante : la sécurité du village était largement négligée et il jugea la mission finalement réalisable, bien que périlleuse car il fallait absolument sortir de ce trou pour espérer pouvoir capturer le Jinchuriki qui n'était autre que la Raikage. Et ce n'était certainement pas cette dernière qui allait se déplacer pour un "vulgaire" espion de Taki. Cela étant dit, l'introduction d'un espion n'était jamais anodin car il s'en suit généralement d'une déclaration de guerre.


En face des deux immortels qui continuaient de jouer la comédie, deux ninjas, qui semblaient-ils étaient de rang supérieur. L'un d'eux semblait analyser avec plus de profondeur Kakuzu et Hidan. C'est avec un visage témoignant d'anxiété que celui qui semblait être un ninja sensoriel, à la mauvaise surprise des deux assaillants, chuchota à l'oreille de son partenaire. Ce dernier semblait réaliser quelque chose, puisqu'il en répondit l'ordre d'aller prévenir quelqu'un... mais qui ? Kakuzu n'entendait rien de concret, mais lorsqu'il vit le ninja sensoriel repartir d'un rythme soutenu, il comprit qu'il allait probablement devoir en finir avec cette petite mascarade. Le temps continuait de s'écouler. La situation était bloquée, mais Kakuzu préférait attendre. Rien n'était encore sûr pour le moment. Les minutes s'écoulèrent encore et encore. La procédure administrative en situation de danger était inefficace aux yeux du zombie. Quoi qu'il en soit, il était impatient de voir la personne dont le blondinet avait recommandé la présence. Quiconque que ce pouvait être, dans un endroit aussi confiné, Kakuzu estimait que le taux de survie des personnes qui se heurtaient aux deux immortels était très proche de zéro. 


Le troisième arrivant apparut enfin. Il se démarquait des précédents shinobis auquels s'étaient confrontés le duo de l'Akatsuki par la carrure qu'il avait. C'était un dur à cuire et ça se remarquait tout de suite pour un homme qui a eu l'expérience de combattre le Hokage Premier du Nom. Il semblait être bien complice avec celui qui l'avait appelé. Ce même shinobi se tourna vers Kakuzu, alors toujours sous l'apparence du garde de Kumo. Il fixait le zombie d'un regard tout particulièrement calme, mais qui se voulait surtout insistant et il s'en suivi un enchaînement de questions visant à rappeler son identité. Ils se doutaient bien que quelque chose clochait. Il parlait notamment d'un chakra puissant. Kakuzu en déduisait que le précédent ninja qui s'était présenté avait bien des capacités sensorielles. Il était donc inutile de vouloir persister en ce sens. Le petit discours de ce shinobi à fort carrure se voulait provocateur. A défaut de vouloir amadouer les deux infiltrés, cet homme était, tout comme son partenaire, jeune. Ils avaient tous les deux moins de trente ans et donc en définitive une expérience loin d'être aussi étendue que le zombie. Lorsque Kakuzu avait leur âge, les parents de ces deux énergumènes visiblement un peu trop confiants étaient encore des bambins. 


Hidan se ne faisait pas attendre pour commencer à s'agiter. Lui aussi comprenait bien que poursuivre en ce sens était inutile. Le combat était en effet inévitable. Kakuzu relâcha son partenaire, et dans un nuage de fumée, les deux membres de l'Akatsuki dévoilèrent leur personne. Evidemment, Hidan fit son apparition de manière bruyante, comme à son habitude. Il mettait même en danger l'intégralité du secret de sa force en évoquant le mot "sang" mais Kakuzu en avait l'habitude. Avant de passer à l'action, Kakuzu tint à répliquer à son précédent interlocuteur, jetant à son tour son regard vide et glauque sur le sien. Il répondit à la question dans un autre sens, en ne parlant non pas du ninja de Taki sous lequel Hidan s'était apparenté, mais de celui dont Kakuzu lui-même avait prit l'apparence, c'est à dire du garde de Kumo.

Spoiler:
 

- Ce type comme tu dis, je l'ai simplement trouvé à son poste de garde, à l'entrée de votre station d'épuration. D'autant plus qu'il peut te paraître faiblard, vous allez être forcés de le remplacer, car ce n'est pas seulement son apparence que j'ai dérobé. 


Au moment même où il finit sa phrase, Kakuzu se décala sur la droite avec un déplacement furtif pour rejoindre le courant d'eau qui s'écoulait juste à côté. Il effectua de rapides mudras et utilisa la technique Suijinheki - la barrière d'eau. Cette technique n'avait qu'un seul but : cacher le nouveau petit stratagème que préparait Kakuzu à ce moment là. Il n'avait qu'une chose en tête : effectuer le "prérequis", c'est à dire éliminer les quelques gardes qui se tenaient derrière les deux ninjas de niveau supérieur, pour éviter d'alerter tout le village. Ainsi, toujours derrière son mur d'eau il forma un clone aqueux, tandis que le vrai Kakuzu s'amputa son propre bras gauche, qui alla se coltiner au fond du courant d'eaux usées. C'était coutume chez le trésorier de réaliser ce genre de mesure de prudence. A la moindre occasion, ce bras détaché était en effet capable de bouger de sa propre volonté et d'aller aggriper le cou des ennemis. Et à cause des longues manches de la tunique de l'Akatsuki, nul ne peut se douter de l'absence d'un membre du corps.  Enfin, Kakuzu finit par la technique de métamorphose dans l'eau. Son corps fusionna et comme il devint complètement miscible à l'eau, il suivit le courant qui l'éloignait de la zone de combat. En effet, il conduisait à la rivière extérieure. Notre homme, de par sa nature très prudente, allait également s'assurer de sceller l'entrée. Lorsque la barrière d'eau s'estompa, le clone aqueux de Kakuzu fonça droit vers les deux gardes qui se tenaient à la périphérie et les saisit à distance de ses deux bras amputés pour les étrangler. Dans ce premier enchaînement d'opérations, le zombie de l'Akatsuki avait déjà deux longueurs d'avance sur ses adversaires, voire trois si on prenait en compte le fait que Kakuzu allait observer les moindres faits et gestes de l'ennemi, et en particulier ceux du ninja au physique imposant. 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: ♦ Akatsuki Passe à l'Action ! Capture de Nibi [Pv Kumojins and Kakuzu]   Mer 26 Juin - 16:27

► L'Akatsuki Passe à l'Action !l ◄
Avec X&Y


Dans un monde dominé par des espèces intelligentes mais orgueilleuses, la paix ne demeure jamais sur des fondations inébranlables. Le plus souvent elle ne subsiste que grâce à un équilibre précaire, sur un fil fragile tenu par des concessions et quelques fariboles bonnes à flatter et calmer les esprits un brin trop belliqueux. Le monde d'Akira n'échappait pas à cette triste réalité, d'autant plus qu'il était rempli d'individus détenteurs d'immenses pouvoir susceptible d'ébranler les cycles naturels primordiaux. Les sinistres personnages qui comptaient assaillir le village ninja de Kumo avait accédé au statut ambigu d'être extraordinaire en vainquant ce que même le plus vigoureux et le plus déterminé des hommes ne sauraient éviter éternellement : La mort.

Mais à cette heure avancée où l'obscurité commençait à étendre sa domination lénifiante sur Kumo et ses alentours, Akira ne savait pas que le fil de la paix allait céder pour mettre sur la balance sa vie, ainsi que celle de plusieurs de ses compatriotes. Le poids de leurs forces combinées et de leur détermination allaient être confronté à une terrifiante menace qui, si elle s'avérait surpasser les convictions des ninjas de Kumo, pouvait déchaîner terreur et désolation au sein du Pays de la Foudre. Le maintient de l'ordre et de sérénité d'un pays reposait sur les épaules fragiles de quelques Hommes, et de leur capacité à combattre l'impérissable.

Akira n'avait pas pressenti l'arrivée d'un tel affrontement. Elle était tranquillement installée au sommet de l'imposant domaine où régissait Yugito Nii, la Raikage. Bien que la basanée appréciait particulièrement sa chef suprême, non pas seulement d'un point de vue hiérarchique, sa présence là haut n'était en aucun cas lié à elle. La basanée était assise en tailleur au sommet de cette bâtisse, sa pose dépendait d'un équilibre fragile qu'elle s'évertuait à conserver au gré du vent et du froid. Il s'agissait à la fois d'un exercice de concentration et d'endurance où la méditation avait tout son importance. Akira se savait trop impétueuse et multiplier les occasions pour travailler sa patience et sa capacité à tempérer ses émotions. Cela faisait un moment qu'elle était là haut à préserver cette place peu enviable, son esprit communiquait avec son corps sans dispenser la moindre information parasite. Il jaugeait la force du vent et les variations de températures et indiquait à l'organisme de s'adapter en conséquence. Cette méthode réussissait bien à Akira... mais une fréquence de son particulière capta son attention au niveau du sol.

La basanée n'avait guère reçu de senseur, mais il ne fut pas difficile de remarquer cet individu au bas de l'édifice principal de Kumo qui se ruait avec hâte à l'intérieur du bâtiment, prenant à peine le temps de s'identifier auprès des gardes. Cette agitation ne devait pas être naturel de la part de cet individu qui avait l'air d'être un ninja de classe supérieur, quelque chose de particulièrement important, voire grave, devait le pousser à prendre ce pas précipité. Akira arqua un sourcil interrogatif tandis qu'elle étirait ses jambes endolories avant de s'élancer d'un bond un peu plus bas sur les toits, plus exactement à la hauteur d'une fenêtre allumée, et pas n'importe laquelle. Elle donnait sur le bureau d'un individu de première importance au sein de Kumo.

Yukio Mikura était un juunin à qui Yugito avait confié le statut particulier de bras droit. Cet homme, bien que surnommé « Prince du Feu », était réputé pour être à la fois un combattant d'exception et un individu honorable et lucide. Akira se sentit un peu coupable à l'idée de l'écouter à son insu... elle espérait ne pas se tromper en estimant que, si comme le pensait, le type apparu en bas du bâtiment était motivé par une affaire préoccupante, il irait s'adresser à Yukio, à défaut de pouvoir parler à Yugito elle même qui récupérait actuellement d'une précédente nuit blanche. Akira s'attarda d'ailleurs un instant à imaginer la Raikage lovée dans ses couvertures... une vision qui la fit rougir... avant qu'elle ne reprenne ses esprits tandis qu'elle entendait la porte du bureau de Yukio s'ouvrir brusquement.


- Mikura-Sama ! Un ninja en provenance du village de Taki a été arrêté, il s’est introduit par la station d'épuration !

Yukio sembla aussitôt troublé par cette déclaration inattendue. Cette affaire était louche, quel intérêt le Village de Taki aurait-il à espionner Kumo ? Trois possibilités étaient envisageables, soit il s'agissait d'un malentendu, soit Taki travaillait pour le compte d'une organisation plus puissante, soit... il y avait anguille sous roche et la solution n'impliquait pas véritablement le Village des Cascades. Quoi qu'il en soit, le Prince du Feu ne perdit pas un instant à tergiverser et ordonna immédiatement le déploiement de troupes supplémentaires sur place.

Akira savait bien qu'il n'était pas très discipliné d'intervenir dans ce genre d'affaire sans y avoir été convié, mais sa curiosité piquée à vif s'avéra plus forte que sa raison. Elle suivit donc du regard Yukio et son duo de ninjas d'élite qui sortirent en trombe du palais, avant de se mettre à les suivre discrètement avec ses jambes. La basanée ne sut pas que l'un des trois ninjas était senseur et avait probablement remarqué sa présence depuis un moment. Il ne sembla pas s'en formaliser, estimant peut-être qu'avoir une arrière garde aurait ses avantages.

Passant par les toits, Akira ne fut relativement discrète... jusqu'à passer près de la fenêtre d'un bâtiment, sous le regard félin d'une belle femme à la peau brune. La basanée blonde se contenta de la saluer d'un geste de main solennel sans s'arrêter. Elle sentit comme de la curiosité dans les yeux brillants de cette personne,  sans se douter pour autant que son intérêt la conduirait à la suivre à son tour. Le trio de ninjas initialement filé s'arrêta aux abords d'une station d'épuration d'où sortit deux personnes inconnues d' Akira qui espionnait la scène, cachée dans la végétation d'un arbre d'une forêt voisine, le premier étranger -apparemment originaire de Kumo- tenait captif la seconde, probablement le prétendu ninja de Taki.

C'est alors que la blonde eut un frisson, elle avait eu l'impression de sentir son épiderme s'électriser tandis qu'un nouvel intervenant venait d'apparaître auprès des trois autres ninjas de Kumo, il était arrivé en un clin d'oeil, comme sorti de nul part. Il salua d'abord Yukio avec une familiarité assez surprenante avant de porter son regard pesant sur le drôle de duo de la station d'épuration. Il ne fut pas difficile pour Akira de reconnaître le troisième Yotsuki, Roki, héritier détonnant du clan le plus renommé de Kumo. Elle ravala sa salive en se satisfaisant à l'idée qu'il soit de leur coté, elle croyait que la situation ne pourrait en aucun cas mal tourner. Akira avait tort.

Un dialogue s'entama entre les Kumojins avérés et les deux suspects qui ne tardèrent guère à révéler leur véritable nature. Tous deux portaient une robe noire couverts de motifs évoquant clairement des nuages rouges. L'Akatsuki, ceux qui voulaient que demain soit caractérisé par une aube rouge sang, des renégats du monde shinobi qui servaient une cause obscure mais vraisemblablement peu enviable. Akira avait entendu parlé de cette sombre organisation mais n'aurait jamais cru qu'elle aurait osé tenter une infiltration au sein de Kumo. Quelque part, elle ne peut s'empêcher d'avoir peur tandis qu'Hidan s 'armait de sa faux en exhibant son sourire dément.


* Quel genre de malade peut prétendre être aussi sûr de l'emporter contre autant d'adversaires ?! Soit quelqu'un de fou, ou d'extrêmement puissant... ou pire encore, les deux. *

La terreur s'emparait d'Akira qui songea un instant à aller chercher du renfort... une belle excuse pour fuir cette endroit. Mais un détail lui revint concernant l'Akatsuki, une information qui, à ses yeux, avait toute son importance. Selon les dernières actions menées par ce groupuscule, ses membres semblaient cibler une catégorie de personne en particulier : Les jinchuurikis. L'évidence apparut alors dans l'esprit d'Akira, tristement limpide, ces types venaient pour Yugito.

La blonde baissa les yeux vers ses mains tandis que ses alliés de Kumo s'apprêtaient visiblement à se confronter à la menace rouge. Comment pouvait-elle se tenir à l'écart d'une telle bataille, aussi terrible s'annonçait-elle ? Elle avait juré sur son bandeau de défendre corps et âme son village, de vouer sa vie à la sécurité de ses frères et sœurs d'armes. Plus que sa détermination morale, ce fut l'affection qu'Akira portait à la Raikage qui fut le catalyseur d'une déferlante de bravoure en elle. Elle leva le poing en redressant son regard vers le champ de bataille qu'allait devenir l'entrée de la station, il était temps de justifier son rang de juunin... et l'authenticité de sa dévotion envers Kumo.

Pour autant, elle ne se jeta pas tête baissée dans la bataille et préféra observer un instant ses adversaires. Hidan, le type à la chevelure blanche et à l'expression sadique semblait tout avoir d'un infatigable combattant spécialiste du corps à corps. Son confrère avait quant à lui une apparence plus irréelle, son visage il était cagoulée et ne laissait apparaître qu'une paire d'oeils vides de toute compassion. Ce dernier semblait plus calme et réfléchi que son coéquipier et était, de part ce fait, beaucoup plus difficile à cerner niveau capacités. Akira n'eut pas l'occasion d'observer davantage ses deux opposants qui entamèrent les hostilités. Kakuzu usa étonnamment d'un jutsu protecteur élémentaire de l'eau avant de rapidement s'en prendre aux deux ninjas d'élite qui avait accompagné Yukio. Il semblait que deux appendices avaient surgis de l'eau pour s'en prendre à eux, Akira crut sur l'instant qu'il s'agissait d'un jutsu suiton... mais avec davantage d'observation, elle comprit qu'il s'agissait de bras... de bras noirs. Il semblait avoir profité du voile d'eau précédemment érigé pour les glisser dans le cours d'eau qui ruisselait près des Kumojins.

Ni une ni deux, Akira estima cruciale la nécessité de son intervention, d'autant plus que le plus mystérieux des membres de l'Akatsuki fusait vers ses alliés. Aux yeux des ennemis de Kumo, les feuilles de l'arbre où elle se cachait se détachèrent en nombre inconcevable avant de fondre sur eux tandis qu'elles se transformaient, s'affinant et changeant de couleur jusqu'à devenir des pétales roses de fleur de cerisier qui se mirent à tournoyer autour des membres de l'Akatsuki, obstruant considérablement leur vue. Kakuzu, ou plutôt son clone, qui s'était lancé à l'attaque risquait d'être pris de court par cette brusque perte de vision, quant à son compère Hidan, s'il était aussi porté sur le combat au corps à corps que le supposait Akira à la vue de sa faux, il aurait peut-être du mal à exploiter ses talents à l'aveugle.

La basanée blonde sauta alors au pied de son arbre et se lança dans une course énergique pour rejoindre ses alliés [...] profitant du voile des pétales pour se mouvoir sans être vue, elle en profita pour enchaîner sur un autre jutsu plus agressif pour s'en prendre directement aux membres de l'Akatsuki. Elle avait perçu la menace que pouvait représenter les eaux près de ses alliés, ces appendices qui avaient surgis des eaux pour s'en prendre aux ninjas d'élite en était la preuve. L'eau se mit alors à tourbillonner, s'accumulant en un point central avant de s'élever en une mini-tornade d'eau qu'Akira dirigea d'un bras sur la trajectoire de Kakuzu, ou plutôt de sa réplique, essayant de le frapper de plein fouet et de l'emporter pour l'écraser sur son confrère Hidan.

Akira espérait ainsi couper court à leur assaut et éventuellement libérer les ninjas d'élite littéralement pris à la gorge en frappant le faux Kakuzu. Par ailleurs, elle coupait le flux d'eau qui passait près de ses alliés, empêchant à priori d'autres mauvaises surprises de provenir de là. Cependant, le cours d'eau pourrait probablement s'écouler à nouveau sous peu, à moins de boucher son passage, chose qu'Akira ne pouvait faire actuellement. Toutefois, elle n'avait usé que d'un bras pour diriger son jutsu et put faire autre chose de son bras libre. Elle projeta alors un kunai haut dans les airs... avant de provoquer une détonation à partir d'un parchemin explosif qu'elle avait enroulé autour au préalable. Il n'était pas anodin d'entendre et voir une explosion aux alentours de Kumo, pour sûr, si les gardes du village ne tarderaient pas à être interloqué par ce remue-ménage et allaient renforcer la sécurité du village, de la Raikage, et peut-être envoyer des renforts tôt ou tard.

Akira refusa de s'adresser à ses alliés directement, estimant que faire entendre sa voix maintenant risquait de trahir sa présence immédiatement à ses adversaires, en admettant qu'ils ne sachent pas encore qui avait déchaîné les deux précédents jutsus sur eux. Elle adressa aux ninjas de Kumo un signe de tête entendu, en particulier en direction du descendant des Yotsuki. Akira se doutait qu'il pouvait user de ses capacités pour enchaîner leurs adversaires, restait à voir ce que lui et les autres ninjas défenseurs de Kumo allaient faire tandis qu'elle venait les rejoindre.




¤ Résumé et Techniques Employées ¤

Spoiler:
 


Dernière édition par Akira Nishikaze le Mer 26 Juin - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: ♦ Akatsuki Passe à l'Action ! Capture de Nibi [Pv Kumojins and Kakuzu]   Mer 26 Juin - 19:05





Let's fight


And win




▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬


Encore une des ces matinées épargnées par la pluie. Un ciel bleu s'étendant à perte de vue, pas un nuage pour le cacher. Un calme presque oppressant accaparait le centre-ville. L'académie n'ouvrait pas ses portes aujourd'hui, et les gamins étaient tous restés chez eux, probablement encore entre les bras de Morphée. Les commerçants s'installaient monotonement, chaque geste était précis et répété.  Leur routine devint rapidement la tienne, au point que leur vision te lassa. En quelques petites acrobaties, tu t'étais éloignée de la rue marchande pour t'accroupir le long d'un mur faisant également office de rebord de fenêtre. Après un petit coup d'oeil furtif pour vérifier qu'il n'y avait personne à l'intérieur de la chaumière, tu étendis tes bras le long de ton corps, reposant ainsi en tailleur. A peine quelques minutes et le soleil venait déjà te mordiller la peau. Ta couleur mate n'empêchait en rien tes joues de rosir à ce contact.. quelque peu agréable.


Puis, plus rien. Plus de chaleur, plus de bien-être. Juste cette sensation étrange, d'être dérangée. La nuit tombait petit à petit. L'instinct te fit rouvrir les yeux, intriguée. Au loin, quelques voix s'élevaient, mais aucun n'étaient assez proche pour que tu puisses les identifier. En dépit de ne pas comprendre, tu pouvais tout de même ressentir. Sentir cette alerte qui retentissait dans l'intonation et la précipitation. La panique... où peut-être la crainte ? Un mélange des deux... un son bien rare à Kumo ces temps-ci. Ton cou vacilla vers le centre-ville, d'où tu te tenais, tu ne pouvais rien voir, seulement écouter. Mais l'agitation ne semblait pas venir de là.

C'est alors que vos regards se croisèrent. Une jeune basanée, comme toi. Blonde et svelte, tu pensais l'avoir déjà croisée, et son léger mouvement de tête en ta direction te confirma qu'elle était une des gradée du village. Comme tu t'y attendais, elle ne prit pas la peine de t'accorder une minute, bien plus obnubilée par une chose que tu ignorais encore. Son regard en disait long sur son empressement, et son allure également : elle sautillait de toiture en toiture pour s'éloigner vers l'un des murs principaux.

Tes yeux se plissèrent. La suivre, ou pas ? Choix difficile quand la réponse penche entre le cœur et la raison. Dans un soupir, tu te redressa juste, laissant filer la kunoichi au coin de la rue. Tes bras s'étendirent vers le ciel, faisant craquer une majeure partie de tes os. Alors que tu t'apprêtais à faire demi-tour, un bruit sourd te fis stopper tes mouvements derechef. Un explosion, dont l'intonation provenait clairement de l'endroit où se dirigeait la métisse de tout à l'heure -ref aux parchemins explosifs-

Il ne te fallut pas une seconde de plus pour te jeter dans le vide, les cheveux virevoltant de parts et d'autres de ton visage. Ton expression se crispa lorsque tu fus en mesure d'apercevoir le nuage de fumée qui grandissait. Perchée sur un toit voisin, tu tenta tant bien que mal de jeter un coup d'oeil pour comprendre la situation, mais le brouillard passager t'en empêchais. Une chose était sûre, la convivialité n'était pas au rendez-vous, mais à la place, une forte énergie se dégageait de l'embouchure des égouts. Une énergie hostile, qui puait autant que le lieu de son arrivée. Tes doigts se croisèrent alors, enchaînant quelques signes bien distincts.

[ACTION CACHÉE]

Dans un saut félin, tu atterris dans le nuage blanc, face à cette sombre atmosphère qui s'offrait à toi. Quelques pas plus tard, tu te retrouvas en compagnie de la blonde et d'un dos que tu reconnu avec aisance ; Roki. Tu ne pus empêcher un petit soufflement à sa vision ; Toujours aussi impliqué, songeais-tu intérieurement. Mais ton attention fut vite transportée vers la blonde qui semblait s'investir avec ferveur : Elle était à l'origine d'une technique Futon, visant deux individus étrangement vêtus. Sur tes gardes, tu pris soin de sortir deux kunais, prête à réagir au moindre de leur mouvement.

Pas de parole, pas de demande. La situation parlait d'elle même. Ces inconnus n'étaient pas les bienvenus ici, et votre rôle était sûrement de les ramener avec gentillesse vers la sortie.


.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice ✿ Godaime Mizukage. (Rang S)


Messages : 934
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 24
Localisation : Au coeur de Kirigakure.

Carte Shinobi
Ryos: 760
Age: 30
Expérience:
3496/2000  (3496/2000)


MessageSujet: Re: ♦ Akatsuki Passe à l'Action ! Capture de Nibi [Pv Kumojins and Kakuzu]   Dim 21 Juil - 16:36


Correction RP


> Hidan <

    Positif


    • Bonne mise en page & posts.
    • Pas mal de détails qui prouvent le respect du personnage.


    Négatif


    • Il y a des fautes à éviter à l'avenir comme les terminaisons -é et -er. Aussi, certains de tes phrases devraient être ponctuées d'un point ou d'une virgule pour éviter qu'elles ne soient trop longues.
    • Essaie de gagner en longueur.


    Récompense


      Nombre de mots : 2034
      Gain de mission : /
      Calcul : (1150 + 884)/30 ≈ 67,8 ≈ 68.

      Expérience gagnée : 68 Xp.
      Ryos gagnés : /



> Kakuzu <

    Positif


    • Bonne mise en page.
    • Un style d'écriture plutôt plaisant et qui montre bien la maîtrise du personnage.
    • Très peu de fautes.

    → +5 Xp.


    Négatif


    • Peut-être gagner un peu plus en longueur.


    Récompense


      Nombre de mots : 2115
      Gain de mission : /
      Calcul : 5+((1018+1097)/30) ≈ 75,5 ≈ 76.

      Expérience gagnée : 76 Xp.
      Ryos gagnés : /



> Yotsuki Roki <

    Positif


    • Belle esthétique de mise en page.
    • Une grande richesse de vocabulaire qui rend le Rp plus pointilleux et qui rend compte de la qualité de celui-ci. Ce fut un plaisir de lire un post tel que celui-ci, avec une stylistique particulière.
    • Rapport qualité/longueur largement suffisant.

    → + 10 Xp.


    Négatif


    • Rien à Signaler.


    Récompense


      Nombre de mots : 2511
      Gain de mission : /
      Calcul :10+(2511/30) ≈ 93,7 ≈ 94.

      Expérience gagnée : 94 Xp.
      Ryos gagnés : /



> Akira Nishikaze <

    Positif


    • Mise en page correcte.
    • Quasiment pas de fautes, donc on a ici une bonne maîtrise de la langue.
    • Rapport qualité/longueur excellent.
    Tout ceci t'est favorable surtout en prenant en compte le rang de ton personnage.
    → +10 Xp.


    Négatif


    • Rien à signaler.


    Récompense


      Nombre de mots : 2142
      Gain de mission :/
      Calcul : 10+(2142/30) ≈ 81,4 ≈ 81.

      Expérience gagnée : 81 Xp.
      Ryos gagnés : /



> Yoruichi Sarûto <

    Positif


    • Esthétique du Rp plaisante.
    • Bonne maîtrise de la langue, donc peu de fautes.
    • Style simple mais la lecture est agréable.
    → +5 Xp.


    Négatif


    • Rien à Signaler.


    Récompense


      Nombre de mots : 690
      Gain de mission : /
      Calcul :5+(690/30) ≈ 28

      Expérience gagnée : 28 Xp.
      Ryos gagnés : /




Correction RP

_________________

Oscars:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ♦ Akatsuki Passe à l'Action ! Capture de Nibi [Pv Kumojins and Kakuzu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ Akatsuki Passe à l'Action ! Capture de Nibi [Pv Kumojins and Kakuzu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Émeraude] Codes Action Replay
» [PROGRAMME]Logiciel capture d'écran rafale
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
rpg
 :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Sato :: Portes du village
-