AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 FB - Les Ténèbres face au Sharingan [Sasuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ✿ Juunin d'Iwa. (Rang S)


Messages : 77
Date d'inscription : 30/11/2013
Localisation : Dans tes draps !

Carte Shinobi
Ryos: 240
Age: La Vingtaine
Expérience:
457/2000  (457/2000)


MessageSujet: FB - Les Ténèbres face au Sharingan [Sasuke]   Mer 4 Déc - 20:23


the red king
Kyojin feat. Sasuke Uchiha

« Quelqu’un a dit un jour que la mort n’est pas la pire chose dans la vie : le pire, c’est ce qui meure en nous quand on vit. »


Je marchais librement à travers les ruelles du village caché de la pierre. Personne ne pouvait m'interdire de passer ici à présent. Plus personne n'était là pour me suivre comme à l'ancien temps, où j'étais un être libre, mais toujours sous contrôle, car ancien prisonnier.

Pourquoi j'avais passé trois ans dans une cellule ? Et bien, tout ça, à cause du fardeau qu'était mon père. Il avait désiré m'affronter, me tuer, car pour lui, j'étais la cause de la mort de ma charmante mère. Il m'avait donc haït depuis tout ce temps, mais je ne pouvais le laisser agir. Je devais me défendre et malheureusement ma défense m'avait amené à le tuer. C'était plus fort que moi ! Une fois pris dans un combat, je ne pouvais que remporter la bataille en tuant mon adversaire, pas autrement. Les actions comme celle-ci était dû à mon surnom de "Démon". Moi, qui désirait ne pas me faire voir ainsi, malencontreusement c'était raté. Peut-être qu'avec de bonnes actions, j'allais me racheter un jour, qui sait. Après tout, j'avais continué de vivre au village caché de la pierre pour cette raison. Je ne désirais plus qu'on me voit comme dans le passé, mais seulement par mon présent. J'avais déjà fais changer plusieurs villageois en les aidant à tuer notamment d'anciens criminels réputés qui en voulaient à leurs vies.

Je les avais sauvé de cette malédiction qui les rongeait depuis des lustres et depuis, ils me voyaient différemment. C'était d'un sourire aux lèvres que je repartais à chaque fois prendre les nouvelles du Sandaime Tsuchikage. Seulement lui, et personne d'autre ! Pourquoi ? Car tout simplement parce qu'il était le Chef de la nation de la terre. Et puis, il n'y avait qu'à lui que je faisais confiance dans ses terres hostiles du village caché de Iwa. On ne m'avait pas fait confiance dans le passé alors pourquoi ne devrais-je pas faire pareil à présent ? Certains avaient peur de faire équipe avec moi. C'est pourquoi j'exécutais généralement mes missions seul. J'étais rarement accompagné, car rare était les personnes qui osaient être mon partenaire de peur que je les tue. Tout ça, à cause de mon père. Même si je leurs expliquais la raison pour laquelle j'étais partis en prison, personne n'allait m'écouter et je ne préférais donc rien dire, les laissant craintif envers ma personne.

D'une allure de Roi, les mains dans les poches de mon jeans, je quittais librement le village caché de la pierre en passant par les grandes portes de Iwa, dont la seule issue de sortie était par là. Il en existait une autre, bien évidemment, pour des cas extrêmes comme une Guerre par exemple. Mais cette sortie, personne ne la connaissait, mise à part certains ninjas hauts placés. Malgré tout ce que j'avais fais jusqu'à maintenant, cette sortie, moi-même je ne la connaissais pas. On ne divulguait pas cette information par peur de déserter le village, car aucun garde ne s'y trouve, d'après la fuite d'information. Et puis, d'un autre côté, même si on pouvait le connaître, ce chemin, je m'en foutais complètement. Je n'avais pas besoin de prendre des passages secrets pour m'en sortir, telle était ma vision de voir les choses. Je ne craignais rien ni personne, c'est ainsi que j'étais. On me disait souvent que cette confiance aveugle en ses capacités allait me faire perdre un jour, mais jusqu'à maintenant tout s'était bien passé, alors pourquoi pas encore ?

Atteignant les deux gigantesques portes du village, mon regard était dirigé sur le ciel à moitié blanchis par les nuages. Ce temps avait mystérieusement attiré mon intention. À tel point que je ne remarquais même pas avoir quitté le territoire d'Iwa, me retrouvant soudainement sur les grandes montagnes. Hein, quoi ? Qu'est-ce que je faisais ici ? J'étais au sommet d'une grande falaise. Il me suffisait que de quelques pas, trois exactement, vu comment je marchais habituellement, pour tomber dans le ravin. Ma tête tournait légèrement sur la droite puis sur la gauche, histoire de vérifier où je me trouvais exactement. Malheureusement, rien, je ne connaissais pas du tout cet endroit. Mon pied droit décollant du sol pour atterrir un peu plus en retrait, je commençais à faire lentement marche-arrière pour ne pas tomber à cause d'une quelconque raison. Je faisais aussitôt demi-tour, cent quatre-vingt degrés, avant de me retrouver en face d'un énorme trou... c'était une grotte. Où est-ce qu'elle emmenait ? C'était bien la première question que je me posais en voyant le trou temporaire.

Oui, car il commençait à se refermer subitement pour ne laisser aucun moyen d'accès. Je saisissais donc cette chance d'entrer à l'intérieur, sans me poser d'autres questions. Un noir total me confrontait. Il n'y avait aucune lumière. Je ne bougeais pas. J'hésitais à le faire par ailleurs, mais j'avais peur qu'au moindre mouvement, un piège s'active peut-être. Alors je tentais par un autre moyen: « Est-ce que... » Très vite, je me faisais soudainement couper par plusieurs bougies qui s'allumaient à la seconde, chacune à la fois. D'ailleurs, je sentais une étrange sensation, un étrange chakra. Il s'agissait là d'un chakra d'assassin... un chakra de haine et de rage. Où m'étais-je donc retrouvé ? Ce lieu me paraissait comme la prison du village caché de la pierre. Oui, il y a deux ans, lorsque j'étais en cellule, ce lieu ressemblait exactement à ses pièces que j'avais pu visiter. Mais, là, c'était différent. Il n'y avait aucun bruit, aucun souffle, je me sentais comme seul dans une maison close.

Grâce aux flammes provoquées par les bougies, je pouvais distinguer mon chemin et avancer calmement, toujours le regard froid, sans aucune expression. Des marches se présentaient sur mon chemin. Je descendais toujours d'une démarche lente, gardant mon sang-froid, entendant soudainement une goutte d'eau qui retentissait à mon oreille. Un petit froid dans le dos venait s'imposer. Cet endroit n'avait rien d’habituel, il était de plus en plus effrayant, certains ninjas seraient certainement en panique à l'heure qu'il était, mais quant à moi, c'était différent, car je n'étais pas comme ses êtres hommes masculins. Côtoyant les marches qui m'emmenaient je ne sais où, un rat arrivait à pleine vitesse juste à côté de moi, grimpant les marches une à une avant qu'une troupe de bestiole du même genre ne se montre brusquement. Je concentrais mon chakra sur mon corps, créant une fine couche de protection, juste histoire qu'aucune de ses créatures ne me touche, avançant sans précédent.

Lorsque les rats disparaissaient, un flash soudain apparaissait, m'aveuglant temporairement pour ensuite me retrouver dehors, dans une autre montagne. Face à moi, une personne neutre, dont je ne connaissais pas l'identité, était présente. Le vent soufflait fortement dans cette région et quant à moi, je n'étais qu'avec mon T-Shirt blanc. Je n'avais pas prévu ce genre de température et donc, je devais m'y faire avec. Mes yeux verts émeraudes reflétant la silhouette qui se trouvait à quelques mètres de moi, je lui disais aussitôt: « Il serait préférable que tu déclines ton identité... si tu ne veux pas avoir de problèmes. » Même perdu, vu comment la région se présentait, je savais pertinemment que je me trouvais dans les terres d'Iwagakure. Je ne pouvais donc laisser des intrus pénétrer le village caché de la pierre et cette personne-là, juste devant moi, ne me semblait pas familière. Qu'allait-il/elle donc me dire ? À moi, le Prince Rouge, de la nation de la Pierre.


Code by AMIANTE


Dernière édition par Kyojin Jigoku le Dim 8 Déc - 20:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Membre du Haut-Conseil de Suna (Rang S)


Messages : 72
Date d'inscription : 20/11/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Seize ans.
Expérience:
216/2000  (216/2000)


MessageSujet: Re: FB - Les Ténèbres face au Sharingan [Sasuke]   Ven 6 Déc - 0:48





“I understand now. Even if I must take the devil’s fruit, I must gain power. I am an avenger. ”

« No matter what darkness lies ahead, I will pursue that path. No matter what, I will obtain power. »

          ft. Kyojin Jigoku            

La journée avait été longue pour l’Uchiha et son équipe. Peu de temps après être allés en repérage au quartier général Nord de leur défunt maître, ils avaient réussis à sortir du lot de paperasse ramené une information. Le Shiroï Hebi avait un espion qui trempait dans les magouilles communes entre Danzô et lui, et la dernière missive de son sycophante venait d’un petit village frontalier au pays de la Terre. La logique voulait qu’il ait déjà plié bagage, mais l’incapacité d’Orochimaru à répondre à son papelard l’avait peut-être contraint à rester sur place en attente d’ordre.

Fort de ce renseignement, Taka ou plus précisément son leader avait décidé de rendre une petite visite à cet énergumène dans l’espoir que le susnommé puisse lui communiquer son savoir à propos du chef de la Racine. Le trajet fut serein, le rescapé Uchiha gardant tout de même à l’esprit qu’un possible danger pouvait survenir sans s’en effrayer pour autant. Il était listé dans le Bingo Book et les Oï-nins ne se gêneraient pas pour lui mettre des bâtons dans les roues. Cela lui arracha presque un rictus de penser que les hautes-sphères de Konoha puissent le traiter de criminel après l’acte qu’ils avaient fomentés. Qu’étaient deux meurtres face au génocide d’une population, au massacre orchestré sur l’Eventail ? Ses comparses de Taka pensaient avoir seulement à faire avec trois têtes, mais c’est l’édifice lui-même que le possesseur du Kaléidoscope hypnotique voulut atteindre, une fois son aîné décédé. Réciproquement, la vie d’Itachi était plus importante que le village de la Feuille à ses yeux et il mettrait tout en œuvre pour épancher sa haine envers eux.

Les forêts de Konoha étaient spectatrices des pas du trio, foulant branche après branche en direction de la lisière de ce dru amas de végétation. Tsuchi no Kuni n’était pas un endroit que l’Uchiha connaissait, mais la peur de l’inconnu était pour ce dernier un sentiment étranger, l’éphèbe se parant d’une hardiesse rare. L’orée proche, la petite ligue atteignit des steppes se voulant de plus en plus rocailleuses, le regard de jais laconique du survivant à l’affût comme le serait un rapace en quête d’une proie. La chaîne alimentaire se voyait donc pourvue d’un nouveau maillon, bien décidé à s’élever bien que happé inlassablement vers le bas dans des ténèbres inconnues et austères. Un sort accepté depuis des jours, un fardeau valant d’être porté.

Au loin, les ombres des monts du pays de la Terre s’érigeaient déjà, égratignant le ciel de leurs sommets acérés. Pas de répit pour les vaillants soldats du Faucon, dépassant la frontière par des foulées longues et rythmées. Le village ciblé ne devait plus se trouver bien loin maintenant et après une petit pause pour que Karin examine le semblant de carte qu’il possédait, ils trouvèrent enfin ce qu’ils étaient venus chercher. Le don de l’Uzumaki avait enfin permis de repérer le dit quidam, seul possesseur d’un chakra développé dans les environs. Le colosse et la rouquine emboitèrent le pas de Sasuke vers leur nouvelle cible, mais la demoiselle fut prise d’un tressaillement succinct.

« Sasuke-kun... Je sens un autre chakra, bien plus grand que celui de l’homme qu’on recherche. Je pense que... – Elle fut coupée par la voix grave et glaciale du légataire. « Soka... Je peux m’occuper de ça. Allez jusqu’à l’espion et rapatriez-le ici. Nous nous retrouverons quand chacun de nous aura accompli sa tâche. Jûgo, tu sais quoi faire si les choses se déroulent comme je l’avais prévu. » À la description de tel chakra, il se voyait proie d’une insatiable envie. « Mes yeux ont besoin d’entrainement. » se murmurait-il, son visage se crispant d’une façon lui étant peu commune.

Il ne pouvait pas prendre le risque de laisser un si gros poisson trainer dans les alentours pendant la réalisation de son plan, et après avoir écouté les directives de la shinobi senseuse, l’Uchiha prit la direction de la source de cette puissance, rapetissant la distance entre eux à vive allure.

Plus il avançait et plus il s’enfonçait entre les parois rocheuses caractéristiques de cet endroit du globe, les sentiers tortueux slalomant entre les corps de ces géants de pierre amorphes. Le protagoniste à l’éventail était infiniment petit face à l’ampleur des lieux. Se remémorant comme s’il regardait des photos des moments où Karin avait défini sa trajectoire sur le planisphère, il avançait sûrement. Il n’avait jamais eu de talent dans la branche des senseurs, mais sentir une aura dépassant celle d’un individu lambda n’était pas chose impossible pour l’adonis. Flairer la différence entre les ratés et ceux ayant un quelconque potentiel était déjà advenu, et une fois de plus il allait mettre ce talent à l’épreuve.

Peu à peu, il fut rendu à un paysage moins bosselé, quelques petits bosquets s’élevant çà et là, au creux des tertres. La raison de sa venue n’était plus très éloignée et il ralentit le pas, ses sandales pesant sur l’herbe couverte de rosée. L’air emmenait un relent pur et frais typique de cette altitude, effleurant les narines d’un Sasuke paraissant débonnaire.

Le choc entre les deux hommes allait se produire incessamment et c’est un endroit calme et à la bordure d’une petite sylve qui allait en être témoin. Au loin, une chevelure dans les tons roux se révélait, et rapidement il fut à portée pour entendre la voix de ce dernier et mettre un visage sur cet étrange amas de chakra. Presque nonchalamment, ce dernier l’invectiva pour qu’il décline son identité, Sasuke écoutant l’homme en le jaugeant de bas en haut. Ses yeux se voyaient d’ores et déjà rougeoyants d’une malsaine lueur, sa tête se rehaussant pour les braquer dans les pupilles olivâtres de son interlocuteur. Alors à quelques mètres de lui, approximativement une dizaine, il restait totalement calme, ne laissant même pas apparaître un rictus quand celui-ci lui parla de problèmes éventuels. Puis, après quelques secondes à le mépriser de ses iris vermeil, ses lèvres s’entrouvrirent enfin. « Et qui peux-tu bien être pour me donner des ordres ? Tu te trouves au mauvais endroit au mauvais moment... Disparais ou péris, vermine. » Au fur et à mesure des mots, la main droite de Sasuke se fit glissante sur son poignet et de là s’enclencha la première action de l’Uchiha [AC]. Yeux rivés sur lui, ses deux bras se superposèrent horizontalement et plusieurs shurikens apparurent entre ses doigts, instantanément lancés sur la cible avec la précision commune au sharingan.Dans la continuité, il réitéra l’apparition, son jet se faisant plus fourni à l’aide de ses munitions invoquées. Lançant un dernier kunaï muni d’un parchemin explosif, le nukenin de Konoha bondit vers sa droite agilement, se rapprochant des arbres. Tout en gardant un visuel.

Les hostilités étaient lancées, et le brun avait encore beaucoup d’atouts dans sa manche, bien qu’il considéra ceci comme un test vis-à-vis de lui-même et non pas comme un authentique combat, peut-être bien à tort. La fermeture d'acier de sa chemise blanchâtre à moitié ouverte, la main agrippée autour du manche de Kusanagi, la coupeuse d’herbe, il se tenait prêt. Le souffle régulier, comme si l’effort de lancer à cette vitesse tant de projectiles ninja était enfantin, son Dojutsu scrutait l’Iwajin et son flux de chakra.

Spoiler:
 
(c) KGN


_________________

«  Il est dans la nature de tout homme d'aimer l'honneur, mais ce qui est vraiment honorable réside en chacun et non ailleurs. L'honneur que les hommes confèrent n'est pas le véritable honneur. »


Dernière édition par Uchiha Sasuke le Lun 9 Déc - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Juunin d'Iwa. (Rang S)


Messages : 77
Date d'inscription : 30/11/2013
Localisation : Dans tes draps !

Carte Shinobi
Ryos: 240
Age: La Vingtaine
Expérience:
457/2000  (457/2000)


MessageSujet: Re: FB - Les Ténèbres face au Sharingan [Sasuke]   Dim 8 Déc - 21:55


the red king
Kyojin feat. Sasuke Uchiha

« Quelqu’un a dit un jour que la mort n’est pas la pire chose dans la vie : le pire, c’est ce qui meure en nous quand on vit. »



Un temps magnifique, c'est tout ce qu'on pouvait dire. Il n'y avait pas d'autre mot pour définir le temps qui planait sur le village caché de la pierre. Le vent se faisait peu, il faisait surtout très chaud, Kyojin avait décidé de faire une balade avec un t-shirt blanc, simple, qu'il portait par ailleurs assez souvent. Ces temps-ci, beaucoup de conflits se faisait actuellement avec les petits pays voisins, notamment, Tsuchi no Kuni. Il y avait un grand problème avec ce petit pays qui demandait bien trop d'argent pour l'économie qu'avait le village caché de Iwa. Le Tsuchikage n'était pas d'accord, mais malgré sa place de Chef du village, celui-ci était confronté au Damiyo et il ne pouvait donc refuser. Malheureusement, il devait donc payer tout ce que ses hommes hauts placés demandaient sans pouvoir faire de négociation. Etant un ninja d'un rang bien classé, le Prince Rouge connaissait tous les conflits qu'il y avait, mais ne faisait aucun bruit. Il attendait le bon moment pour parler avec les Damiyo ou le Damiyo. Oui, car il ne savait pas vraiment si il y en avait un ou plusieurs, ne s'intéressant pas à la politique du village. Sortit faire une balade dans les hautes montagnes de la nation de la terre, il s'était retrouvé dans une impasse qui lui avait grandement fait perdre du temps. Le noir absolu, celui-ci ne voyait rien, mais poursuivait le chemin, confiant de ses actes. Plusieurs chakra's lui avaient traversé l'esprit jusqu'à maintenant.

Chasseur de déserteurs, il s'était facilement habitué à ressentir la présence de quelqu'un dans les alentours lorsque ce "quelqu'un" ne cherchait tout simplement pas à cacher son chakra. Il n'était donc pas seul. C'est ce qu'il s'était dit en passant par la grotte qu'il avait soudainement trouvé. Le trajet ne se faisait pas long. Très facilement, il arrivait à destination de cette lumière qui l'éblouissait depuis un certain temps. Le chemin qui lui montrait la sortie, voilà ce qu'était cette fameuse lumière. Les mains dans les poches comme à son habitude, Kyojin n'avait pas fumé une seule cigarette depuis qu'il était sortit en balade. Le jeune homme se demandait donc si ce n'était pas le moment pour le faire, mais cette présence qu'il ressentait, l'avait interrompu dans ces gestes et il lâchait rapidement prise pour laisser ses mains à nouveau dans les poches de son jeans. Pas à pas, un regard déterminé, une expression qui montrait un visage neutre, la silhouette d'un homme se dessinait petit à petit dans le regard du Prince Rouge. C'est ainsi qu'il se disait que finalement, cette journée n'allait pas être aussi nul qu'il le pensait. Une personne l'attendait à l'extérieur, c'était bien calculé de sa part.

Les autres étaient partis dans un autre lieu dont il ne sentait plus la trace. Les trois autres individus avaient réussis à partir en dehors de son champ de vision. Ils étaient sortis du périmètre dans lequel le Roi à la chevelure rouge écarlate pouvait ressentir le chakra. Mais heureusement, pas tous ne s'étaient enfuis, il en restait encore un ! Se montrant au grand jour, un petit sourire en coin de lèvres se formait tandis qu'il demandait l'identité de la personne en face, d'un ton plus ou moins agressif. Kyojin était d'humeur à combattre, ce jour-là, même si c'était un peu comme tous les autres jours. Sa façon d'être, rien à dire de plus, on ne pouvait la changer. Il gardait son calme, attendant que ses paroles atteignaient son destinataire, pour ensuite sortir gentiment les mains de ses poches. Une atmosphère lourde de deux grandes puissances qui pesait à cet instant. Un chakra légèrement rouge foncé, ténébreux, s'émanait du corps du ninja du village caché de la pierre. Il observait attentivement le physique de ce jeune homme à qui il avait posé une question.

D'une distance d'environ dix mètres, il ne pouvait pas bien examiner la personne en face et donc ne voyait que de légers détails. Un garçon plus jeune que lui d'après ce qu'il pouvait voir depuis sa position. * Un air de déjà vu... mais où ? * était entrain de penser le garçon d'Iwa. Et finalement, il trouvait l'identité de ce gaillard, et où est-ce qu'il l'avait vu. C'était dans la mise à jour de son livre des criminels les plus réputés du monde ninja jusqu'à ce jour. Le garçon qu'il avait en face, se dénommait Sasuke Uchiha, issu d'une famille où le pouvoir du Dôjutsu était apparemment effrayant, d'après les dires des ninjas qui avaient survécu à leurs pupilles. Se rappelant de cette information, Kyojin avait de la chance de n'avoir pas encore croisé son regard et regardait alors simplement le bas de son corps. Depuis les dix mètres qui le distançaient au Nukenin, il avait pas ne pas croiser le regard de son futur adversaire, car celui-ci, à peine répondu à la question du Démon, se précipitait de lancer une série de shurikens. Plusieurs minuscules projectiles qui s'avançaient donc, à pleine vitesse, dans la direction de la personne dite Kyojin. Le personnage, déjà prêt à ce genre de coup foireux, attendait un petit moment avant d'agir. L'attaque ennemie allait presque l'atteindre jusqu'au moment où le haut de son corps se penchait légèrement vers l'avant.

Le chakra qui s'émanait de son corps, devenait de plus en plus intense, on pouvait le voir à l'oeil nue. Le maudit chakra d'une couleur rouge foncé commençait petit à petit à se former pour d'un seul coup, prendre de la largeur et créer une boule protectrice autour du ninja du village caché de la pierre. D'un seul coup, ça s'écartait et toute la terre à côté de lui se détruisait. Une protection de chakra, voilà tout ce qu'il y avait de plus normal pour un Shinobi tel que lui. Le Prince Rouge avait préféré la jouer simple pour le moment, car il n'avait pas tellement la motivation de bouger. Le dôme protecteur restait et les attaques de l'Uchiha tombaient une à une. Les shurikens atteignaient presque leurs destinations, mais ils s'écrasaient malheureusement contre la défense de Kyojin avant le bouquet final, un kunaï relié d'un parchemin explosif. La feuille collée à une arme blanche, explosait soudainement, pour laisser le regard de l'Oï'nin, toujours dans la direction de son adversaire.

Il l'observait sur tous ses faits et gestes, ne le laissant pas l'occasion de ne pas voir l'un de ses mouvements. Il faisait également en sorte de ne pas croiser son regard, mais c'était très difficile depuis la distance qui séparait les deux ninjas. Il envoyait alors quelques mots dans les oreilles de son ennemi, d'un ton calme, et confiant: « Tu n'es pas inconnu gamin, tu l'sais ? Je vais être obligé de t'attraper. » Son style vestimentaire confirmait de plus en plus les hypothèses de Kyojin. Cet accoutrement qu'il portait, le vêtement violet, il l'avait déjà vu quelque part... Orochimaru. Là, ce n'était pas lui, mais son disciple plutôt.

Spoiler:
 


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Membre du Haut-Conseil de Suna (Rang S)


Messages : 72
Date d'inscription : 20/11/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Seize ans.
Expérience:
216/2000  (216/2000)


MessageSujet: Re: FB - Les Ténèbres face au Sharingan [Sasuke]   Lun 9 Déc - 19:56





“I understand now. Even if I must take the devil’s fruit, I must gain power. I am an avenger. ”

« No matter what darkness lies ahead, I will pursue that path. No matter what, I will obtain power. »

         ft. Kyojin Jigoku            


Sa main toujours suspendue au manche obscur de sa pourfendeuse, le vent faisait virevolter quelques mèches ébène de sa tignasse tandis qu’il restait stoïque après son acte, examinant avec attention chaque détail et mouvement -si infime soit-il- de la part de l’Iwajin. Le susnommé devait être un tant soit peu informé sur l’Uchiha car quand le face à face débuta, il évita son regard pour observer le bas de son corps. Il connaissait donc sûrement les effets dévastateurs de son Sharingan, et sa tentative de le plonger dans les profondeurs d’une illusion se vit avortée. Il ne découla de ça qu’un rictus moqueur de la part de l’héritier de l’Eventail, amusé de le voir baisser les yeux ainsi devant lui, telle une allégorie au possible fossé les séparant. Son éventuelle supériorité comme confirmée par ce début d’affrontement, l’élève du Shiroï Hebi tendu sur ses appuis se voyait empli d’un ardent désir de vaincre et de perpétuer cette belligérance naissante.

Et son analyse put commencer à la riposte orchestrée contre les morceaux de métal. De ses deux pupilles cramoisis contrastant avec son épiderme laiteux, il observa calmement l’action de l’opposant. Sa manœuvre à l’aide d’arme de jets avait fonctionnée comme il l’espérait. Bien sûr il ne l’avait pas blessé bien que ce fut son but premier, mais en contrepartie, il put avoir un avant-goût des capacités possédées par le rouquin. Sans le moindre sceau de ses mains, il émana de ce dernier une espèce de sphère faite de chakra. L’œil copieur tournoyant activé, il put se rendre compte que malgré le fait qu’il soit à première vue rougeoyant, ce dôme n’avait rien à voir avec du Katon. Bien plus foncé et froid, cette nature était inconnue à Sasuke, ayant pourtant affronté un nombre conséquent de shinobis depuis son exil. Il en découlait qu’il serait incapable de copier cette affinité, l’homme étant avec certitude doté d’un Kekkei Genkai. C’était un atout pour l’éphèbe de prendre connaissance de tel renseignement, voyant sa précédente action annihilée contre cette défense rapidement mise en place.

Quand le dernier kunaï rentra en collision avec le chakra foncé, l’explosion dispersa un petit écran de fumée juste devant l’homme, qui n’avait à première vue pas l’intention de bouger. Profitant du fait qu’il était obligé d’esquiver son regard à tout prix en ne contemplant que le bas de son corps, combiné à la poussière soulevée par la petite explosion, l’Uchiha décala encore un peu vers sa droite, dans l’amas de bois pour disparaitre du radar de Kyojin, dont le jutsu se dissipa après avoir paré. Il voyait aisément à travers les débris rocailleux attroupés par le souffle grâce à ses yeux, ce qui n’était sûrement pas le cas de son adversaire, muni de sa simple vision humaine. Caché à sa vue par le feuillage et les troncs, il se mit alors à préparer sa seconde offensive envers le passif ninja d’Iwa, qui se montrait bien trop immobile.

Son combat contre son aîné avait servi d’exutoire pour ôter le serpent blanc de son être, mais il lui restait tout de même une large connaissance héritée de ce dernier. Elle allait lui servir incessamment contre cet individu bien trop confiant à son goût. S’il en savait autant sur son clan et vraisemblablement sa personne, il devait se douter que ce ne serait pas une partie de plaisir d’échanger des coups avec tel prodige. Intrépide et toujours camouflé, silencieux comme le félin à l’affût, tapis dans l’ombre, il mordilla son doigt pendant que ses pas le rapprochaient de la sortie de cet amas verdoyant, bien que toujours à couvert. Après avoir posé sa main sur le sol, dans un nuage de fumée, un reptilien assez bien bâti apparut, aux ordres de Sasuke. D’un simple signe de tête, il lui fit rejoindre le sous-sol, sa stratégie commençant petit à petit à prendre racine.

Le serpent voguait tranquillement sous terre à la seule connaissance de l’éphèbe à la chemise ivoirine, prenant la direction du shinobi de la Pierre dans le plus grand secret. Pendant ce temps, l’invocateur de cette bête écailleuse réitérait son toucher, sur son bandage muni d’un sceau cette fois. Il en fit sortir ce qui s’apparentait à un Fûma Shuriken, qu’il lança à une vitesse impressionnante vers Kyojin. Caché jusqu’à la dernière seconde derrière un tronc épais, l’effet de surprise était au rendez-vous puisqu’il sorti des bois comme jeté par un fantôme, tournoyant sur lui-même en direction de l’estomac de l’homme, avec une précision rare. Un simple utilisateur de Bukijutsu pouvait viser avec exactitude, mais se munir de l’œil tournoyant permettait presque un téléguidage de l’engin, tant le don héréditaire permettait l’exactitude. L’entraînement avec Itachi avait porté ses fruits, et il n’avait presque plus rien à lui envier. L’objet s’approchant farouchement de l’homme en jean, l’astuce utilisée allait se refermer tel un piège sur la patte d’un animal fugitif.

En effet, dans l’ombre du premier, presque indétectable tant qu’il n’était pas au corps à corps avec, une deuxième arme identique se camouflait, prête à surprendre et découper la chair. Dans le même temps, le reptile invoqué avait parcouru le chemin jusque sous les pieds du manieur de ténèbres, sortant à une vélocité commune à son espèce pour tenter de s’enrouler autour de ses jambes, après avoir planté ses crocs venimeux dans ses mollets. L’effet de surprise était partie intégrante de ce plan parfaitement exécuté, la fourberie de l’animal n’étant possible à détecter qu’au dernier moment, ce dernier étant d’une vivacité plus qu’admirable, ses réflexes dépassant ceux d’un Homme.

Le ninja allait donc devoir faire avec ces deux événements séparés d’un minuscule laps de temps, entre les deux Fûma Shuriken tournoyant vers lui et la prise et la tentative de constriction. Sasuke quant à lui se trouvait toujours parmi le bosquet, prêt à dégainer et trancher les membres de ce pauvre fou trop imbu de lui-même si tenté que ce dernier puisse s’échapper aussi facilement que lors de son premier assaut, chose à priori impossible. « M’attraper, hein. Un homme qui n’a même pas la prétention de soutenir mon regard ne devrait pas être si sûr de lui... » Raisonnant paisiblement entre les branchages, comme s’il se déplaçait pendant qu’il parlait, à première vue près de la lisière de la forêt, son ton était froid et antipathique, l’œil qui voit tout braqué sur le roussâtre pendant qu’il aurait à faire avec son Kuchiyose et ses Shuriken géants.


Jutsu:
 
Récapitulatif:
 
(c) KGN


_________________

«  Il est dans la nature de tout homme d'aimer l'honneur, mais ce qui est vraiment honorable réside en chacun et non ailleurs. L'honneur que les hommes confèrent n'est pas le véritable honneur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Juunin d'Iwa. (Rang S)


Messages : 77
Date d'inscription : 30/11/2013
Localisation : Dans tes draps !

Carte Shinobi
Ryos: 240
Age: La Vingtaine
Expérience:
457/2000  (457/2000)


MessageSujet: Re: FB - Les Ténèbres face au Sharingan [Sasuke]   Ven 13 Déc - 15:12


the red king
Kyojin feat. Sasuke Uchiha

« Quelqu’un a dit un jour que la mort n’est pas la pire chose dans la vie : le pire, c’est ce qui meure en nous quand on vit. »



Les envies du Prince Rouge, Kyojin Jigoku, du village caché de la terre, restait les mêmes depuis le début... gagner le combat. Il s'était lancé dans une bataille où il n'avait pas forcément l'intention de remporter la victoire. En faite, ce n'était pas qu'il en avait l'intention, mais simplement, qu'il ne pensait pas y arriver. Il connaissait très bien la personne qu'il avait en face de lui et ce n'était pas n'importe qui. Un gamin qui possédait un don héréditaire tout comme notre jeune Junin du village caché de Iwa. Ce jeune garçon, pas plus de dix-huit ans, avait un niveau de combat bien supérieur à celui du bonhomme à la chevelure rouge, mais celui-ci ne souhaitait pas l'avouer pour être franc. Il voyait parfaitement le niveau qui le séparait de l'autre ninja du village caché de la feuille, mais arrogant, il ne voulait pas l'admettre et se tenait debout, sur ses deux jambes, les mains dans les poches, regardant de haut son adversaire qui était le malheureux Uchiha Sasuke.

Face à ce Nukenin, il avait bien débuté avec une défense qu'il utilisait constamment en cas de danger ou bien simplement... pour effrayer ses adversaires. Mais devant lui, ça ne semblait pas l'avoir intrigué et toutes ses conneries avaient finis par amener une grosse explosion dont la fumée se répandait largement sur une très grande zone d'environ six mètres de diamètre. Le jeune homme à la chevelure rouge écarlate ne souhaitait pas bouger le moindre petit doigt et restait sur place tandis que l'autre commençait par des mouvements légers en se planquant dans la forêt des alentours. Les deux ninjas de classes différentes, mais de même rang, ne se voyaient plus sous cette épaisse fumée jusqu'au moment où celle-ci cessait de se dissiper, disparaissant dans les décombres de la montagne lointaine du village caché de la pierre. Le "Red King" se posait plusieurs questions qui avait pour but d'informer les autorités de son village afin de venir capturer celui qu'il affrontait. Il se demandait si c'était une bonne chose d'agir de cette façon, mais vu ce qu'il venait de constater et d'après ce qu'il avait ressenti, ça servait complètement à rien de procéder à cette action.

Mise à part le Tsuchikage, il savait que le jeune homme qu'il avait en face, personne ne pouvait l'arrêter. Bien évidemment, il évaluait tout ça en fonction de son village natale et non des autres nations puis tout ça quoi. D'ailleurs une autre question qui lui trottait la tête... c'était de savoir si il allait ressortir d'ici vivant. Tellement de choses qui passait par la tête de l'Iwajin, mais le jeune homme ne le montrait pas. Il se montrait confiant, très fort, comme si perdre pour lui était tout bonnement impossible. D'ailleurs, alors que la fumée avait presque finit par disparaître complètement, il ajoutait une petite touche personnelle, dont il affirmait qu'il allait attraper le dernier survivant des Uchiha. Est-ce qu'il disait ça pour se rassurer ? Dur à savoir, mais pourtant son expression disait beaucoup, il comptait réellement continuer le combat. Son regard posé sur l'autre côté de la fumée qui avait finit par s'envoler, le jeune homme aux pupilles sanglantes dont Kyojin n'avait pas encore eu l'occasion de voir, n'était plus là.

Il avait disparu ! D'un seul coup ! Où pouvait-il bien être ? C'est la première question que se posait notre rouquin si on pouvait l'appeler comme ça. Très vite, il finissait par deviner sa cachette, car aussitôt, l'Uchiha finissait par apparaître, d'un grand saut acrobatique avec des armes à la main qu'il balançait sur l'ex-prisonnier du village caché de la pierre. Un shuriken fûma, c'était ce que le Prince Rouge pouvait voir à l'instant, mais ça n'était pas exactement ça. Tandis que l'arme arrivait, quelque chose commençait à sortir du sol. Il sentait une étrange sensation qui faisait vibrer ses pieds... ça allait éclore. Et d'un saut rapide, il arrivait de justesse à esquiver ce qui perçait le sol, mais malheureusement ça ne s'arrêtait pas là. Oui, ça continuait ! Une créature étrange qui voulait certainement le mordre de ses dents pointues.

Pendant cet assaut, il y avait également le shuriken fûma qui arrivait à toute vitesse sur lui, de l'autre côté. Et il ne restait donc pour lui qu'une chose à faire... la même chose qu'en début de combat... sa défense... sa technique fétiche. « ... Hogo ! » Son chakra s'émanait à nouveau de son corps, repoussant tout ce qu'il y avait autour de lui, c'est-à-dire la créature qui était là, sous ses pieds, dans l'intention de le mordre ainsi que le fûma shuriken et le deuxième qui se montrait juste après le premier. La bête sauvage disparaissait d'un écran de fumée et Kyojin atterrissait gentiment sur le sol tandis que l'Uchiha n'était pas bien loin, à quelques mètres du Prince Rouge, environ sept mètres. « T'as pas mieux comme créature, gamin ? C'était trop faible ça, à mon goût. » Une provocation, oui, c'était dans son but de provoquer l'Uchiha alors qu'il ne connaissait point ses réelles capacités. Peut-être qu'il avait beaucoup mieux... qui sait ? Mais lui demander justement mieux était une erreur de sa part et c'est d'une course sur sa gauche, qu'il commençait à courir autour du Nukenin, les mains enflammés pour envoyer plusieurs canons de feux intensément sur lui. Comment allait-il réagir par cette attaque si... infime...

Spoiler:
 


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 36
Date d'inscription : 13/10/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
0/0  (0/0)


MessageSujet: Re: FB - Les Ténèbres face au Sharingan [Sasuke]   Dim 29 Déc - 14:42


Correction RP


> Kyojin Jigoku <

    Positif

    - Une bonne mise en page
    - Pas tant de fautes que ça (cf. points négatifs)
    - Personnage intéressant
    Bonus échelon 1


    Négatif


    - Quelques petites confusions comme « ses » au lieu de « ces »
    - Oublis de lettre « Je les avais sauvé » au lieu de « Je les avais sauvés »
    - Comme j’te l’ai déjà dit du temps que t’avais Leito, évite de changer de style de narration en plein milieu d’un topic, genre t’commences à la première personne, tu finis à la première personne Razz
    Malus échelon 1


    Récompense


      Nombre de mots : 1236 + 1151 + 895 = 3282
      Gain de mission : //
      Calcul : 3282/40 = 82.05 = 82

      Expérience gagnée : 82 XP
      Ryos gagnés : //




Correction RP

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: FB - Les Ténèbres face au Sharingan [Sasuke]   

Revenir en haut Aller en bas
 

FB - Les Ténèbres face au Sharingan [Sasuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Lumière face aux Ténèbres ... le combat éternel [ Luke ]
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
rpg
 :: Pays de la Terre :: Montagnes lointaines
-