AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 Témoin gênant | Mission de Rang B [Partie 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité





MessageSujet: Témoin gênant | Mission de Rang B [Partie 2]   Sam 27 Juil - 8:45




Et bien... et bien... ça faisait toujours plaisir de se dire qu'une personne n'avait pas confiance en nous. Ces yeux disaient tout, je pouvais le voir dans son regard, il n'avait pas tellement confiance en moi et devait sûrement croire que le Yondaime Raikage se foutait complètement de lui. Je rigolais encore plus, je commençais à ricaner comme un dingue à l'idée de voir ça que même des larmes en sortaient de mes pupilles pour venir couler le long de ma joue. Bon sang ce que je devenais fou depuis un début matinal. Nous venions à peine de commencer la journée que je commençais déjà par avoir les larmes aux yeux... faisant tout ça avec ma position habituelle... celle de rire comme un vieillard. J'en attendais pas moins d'un vieil homme tel que lui à vrai dire. Je comprenais parfaitement sa situation, ce n'était pas la première fois.

En faite... si vous voulez, à première vue, je ne ressemblais tout simplement pas à un ninja et il m'arrivait donc toujours de voir des têtes comme celle-ci. Il était même très rare que des personnes soient rassuré, mais j'en avais connu. Ils l'étaient, car ils avaient écouté attentivement mon nom et prénom qui portait le clan Yôtsuki. Voici la raison pour laquelle ils étaient rassurés ceux-là, mais lui ne devait certainement pas avoir fait attention à ce petit détail et avait simplement regardé mon physique. Après ses rires et ses pleures que je venais de passer dans les secondes qui suivaient, je me tournais avant de faire plusieurs pas en avant et me mettre en position de route vers le pays de l'Étoile... le lieu où je devais l'emmener. Je pouvais très bien le laisser au milieu de la route si je le désirais, après tout, sa vie dépendait de moi.

Si d'un coup de tête, je me disais que je devais rentrer pour des affaires plus importe, il me suffisait amplement de faire rapidement demi-tour avec une technique que je possédais pour que les hommes qui lui en voulaient, l'exécutent. Mais non je rigolais, je n'allais pas faire ça, j'étais pas un connard à ce point voyons. J'avançais donc tranquillement à une allure plus rapide qu'habituellement cette fois, mais toujours aussi lente. J'observais autour de moi le paysage avant de voir la tête de celui que je devais escorter. Il était un peu paniqué à l'idée de la vitesse dont nous marchions. Pourquoi était-il donc si stressé ? Il n'y avait pas de mal à ça après tout. Je continuais donc ma démarche, le pays de l'Étoile ne se trouvait pas très loin du village caché de la foudre donc c'était vite vu, mais les problèmes arrivaient aussitôt.

C'était tout simplement incroyable ! Je venais à peine de faire mes premiers pas dans les alentours du village caché des nuages que je ressentais déjà quelques présences qui rôdaient autour de nous comme une meute de loup qui était à la recherche d'une proie. Je faisais comme si de rien n'était et leurs nombres exacts étaient de trois d'après ce que j'avais analysé. Ils n'étaient pas énormément, mais ils devaient sûrement posséder un talent particulier qui allait me permettre d'être certainement en danger d'échec de ma mission, mais je ne devais pas ! Si je ne réussissais pas le Raikage allait me faire la moral avec ça et toutes les absences que je possédais et je ne pouvais pas sinon j'allais certainement terminer en prison avec tout ça... moi, un pauvre papy. Aa n'avait pas de coeur après tout et donc tout était possible, je ne voulais pas.

Marchant gentiment dans la route que j'indiquais à l'homme que je devais escorter, je tenais fortement la poignée de mon sabre qui était ma canne dont personne ne pouvait remarquer. Ils ne voulaient pas bouger, ils devaient sûrement croire que un ou deux autres personnages étaient avec nous. Eux-aussi avaient dû le voir que je ne ressemblais pas tellement à un ninja et que je ne possédais pas mon bandeau du village caché des nuages sur moi. Enfin si, mais à mon bassin, on ne pouvait pas le voir à cause de ma cape en faite. Mes pas se faisaient de plus en plus, notre chemin atteignait presque son cours et nous devions faire vite. Quand soudainement, ils finissaient par sortir de leurs cachettes... les trois. Ils venaient directement à notre rencontre avant de nous entourer rapidement sous forme de triangle, nous étions encerclés.

Ils avaient en quelque sorte des regards de tueurs, je me demandais bien de quel village ou bien de quel petit pays ils venaient tous les trois. Je n'avais pas le temps pour les questions, le vieil homme se collait à ma personne et quant à moi, je restais simplement positionné normalement avec mon corps dont la pointe de ma canne qui touchait le sol. Je les regardais tous autant qu'ils étaient... mes yeux tournaient à l'idée de voir si il n'y avait pas un autre personnage dans les alentours, mais heureusement personne. Il n'y avait que ses trois gars et ils étaient apparemment pas de taille face à moi, il ne possédait pas la force nécessaire. À en évaluer leurs chakras, il devait être des ninjas de rang C, mais pourquoi les avoir envoyé ? Les trois me perçaient avec leurs regards qui en disaient long avant que l'un d'eux se mette en action.

    Ninja − Donne-nous le vieillard et nous te ferons absolument rien... je le promets.


Mon corps ne bougeait pas d'un poil... je restais parfaitement calme et je voyais mon accompagnateur qui me serrait de toutes ses forces avec ses bras, mais qui n'arrivait pas à m'entourer complètement, car je possédais une corpulence plutôt énorme. Un léger sourire s'affichait sur mon visage et je ripostais aussitôt.

    Niro − Si vous le voulez... il va falloir venir le chercher.


À ses mots, je créais une pression de chakra dans un rayon de vingt mètres qui me permettait d'éliminer facilement les plus faibles que moi. Mon chakra écrasait la puissance de ses vermines et il finissait par ne plus bouger d'un poil... paralysé par la peur. D'ailleurs, le vieil homme que je venais escorter, était là aussi et il se faisait de même immobiliser par la pression de mon chakra. Je levais gentiment ma canne avant de la mettre dans une position horizontal pour aussitôt dégainer mon sabre. Je sortais rapidement ma lame et je les tranchais tous les trois sans qu'il ne puisse rien faire. Ils étaient bien faibles pour des mecs qui étaient là dans le but d'éliminer un homme en toute discrétion. Ils finissaient donc par mourir délicatement par mon sabre. Puis là, ils tombaient et un autre homme arrivait soudainement devant moi.

    Niro − Je vois... ce n'était donc que des appâts.


Un autre sourire s'affichait à nouveau au coin de mes lèvres lorsque je pouvais voir là un autre homme nettement plus puissant que les autres. À en évaluer son niveau, son chakra était similaire au mien et donc ma technique ne pouvait pas marcher sur lui, je le constatais rapidement. Le vieil homme que j'accompagnais, s'écartait rapidement, tremblant de tout part par l'effet qu'il venait de recevoir dans les secondes qui précédaient. Je pouvais voir son visage légèrement terrifié. J'observais attentivement mon nouvel adversaire lorsque le combat s'enclenchait aussitôt. Deux séries de corps à crops s'enchaînaient avec des coups que je portais rapidement et précisément. Dans notre clan, le corps à corps était notre atout, c'était à notre avantage, il ne devait certainement pas savoir qui j'étais et d'où je venais, sûrement.

Il pouvait voir que j'avais de la facilité au taïjutsu et il reculait soudainement avant de m'envoyer une technique de type doton, la terre. Je pouvais voir là qu'il maîtrisait donc aussi des techniques ninjas... ça devenait amusant. Rapidement, je flanchais sur le côté pour esquiver la technique avant de poser ma canne contre le sol, très en colère par la scène qui venait de se dérouler. Mon expression changeait complètement et ceci soudainement avec des yeux rouges qui venaient s'imposer. Comment pouvait-on m'humilier comme ça devant quelqu'un ? Moi, Niro Yôtsuki, l'animal d'or du village caché de la foudre. Mon chakra augmentait soudainement, ma puissance augmentait plutôt et une réelle pression se faisait à nouveau sentir. On pouvait voir que mon chakra dégageait de léger petits cailloux qui gisaient au sol avant de parler.

    Niro − Gamin... je vais t'apprendre à m'humilier.


Mon dernier mot entrait à peine dans les oreilles de mon adversaire que d'un seul coup ma puissance se dégageait. Une armure de foudre venait à m'envelopper, dégageant une quantité de chakra terrifiante. C'était une technique très puissante que j'utilisais là, mais aussi dangereuse à la fois, car je ne pouvais pas la maintenir très longtemps. J'arrivais aussitôt à pleine vitesse sur lui, il ne devait sûrement pas s'attendre à ce changement de vitesse lorsque j'arrivais à l'opposé de son champ de vision pour lui assommer un coup du tranchant de ma main droite dans la nuque. Il se prenait l'attaque de plein fouet et se faisait projeter à quelques mètres avant que je n'arrive encore plus vite que précédemment au-dessus de lui, mon pied prêt à être élancé avant de lui donner ensuite le coup de grâce. J'exécutais ainsi un Girochin Doroppu.

L'attaque était violente et je le pulvérisais contre le sol. Ma jambe avait touché son ventre et il commençait brusquement à saigner dans la bouche, des crachats de sang qu'on pouvait voir là dont plusieurs gouttes touchaient ma cape. Déçu, je l'enlevais complètement et je recouvrais son corps gentiment, car il le méritait amplement. Rare était les personnes qui m'avaient mise en colère... mais lui l'avait fait. Nous continuions donc notre chemin, tranquillement avant de finalement arriver à destination au pays de l'Étoile... ma mission avait été un succès. Le Raikage allait certainement être fier de moi et je quittais les lieux avec un ricanement toujours aussi débile... ah la vieillesse.


Revenir en haut Aller en bas
 

Témoin gênant | Mission de Rang B [Partie 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Mission de rang D: Examen Chuunin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
rpg
 :: Autres Lieux :: Pays de l'Ours
-