AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 Go go go brother's !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité





MessageSujet: Go go go brother's !   Jeu 13 Juin - 0:05


#Retrouvaille !

Natsu & Kuro


 
Oh ! Douce brise qui tendrement enlace mon visage et semple l’apaiser de tout ses maux. D’où peut tu bien provenir, insaisissable et pouvant voyager sans contrainte apparent. J’étais encore dans ma chambre à préparer mes affaires pour ce long voyage, enfin affaires ses sans doute un bien grand mot. Aucun shuriken, kunai ou autre armes, tout cela mettais inutile à moi juste une charge qui me ralentirais durant mon voyage. Oui, toute arme était inutile pour moi car je maîtriser une chose qui rassembler déjà tout ceci, et cela ce nommer le Kinton. Un art, une affinité héréditaire de mon grand-père qui était le Sandaime Kazekage, mes souvenirs sont flou le concernant. Cependant, quelque fois de petite bride remontent à la surface et me permettent de me rappeler inconscient des choses sur lui. Le kinton est la particularité que mon grand père avait crée gràçe à son chakra magnétique qu’il avait comme moi depuis sa naissance et au savoir faire d’un ancien jinchuriki du démon Ichibi. Enfin qu’importe vous verrez sans aucun doute par vous-même l’étendu de la puissance de mon pouvoir bien plus tard. Mis à part mes vêtements, un peu d’argent et mon paquet de cigarette fêtiche je n’allais rien emporter avec moi. Être libre de ses mouvements était une chose essentiel selon moi, c’est pour cela que j’avais scellé grâce à une technique de Fuinjutsu deux bloc de limaille de fer pour d’éventuel affrontement. Je pouvais certes contrôler la limaille de fer, mais je ne pouvais pas la crée. Etrange sans doute de ne pouvoir crée une chose que nous pouvons contrôler, mais c’était un faible prix à payer pour une si grande puissance. Mes yeux examinèrent une dernière fois le tableau poster dans ma chambre à coucher, ce tableau représentait mes parents et moi lorsque nous étions encore heureux…Clac… La fenêtre de ma chambre s’ouvrit et un shinobi portant un masque s’engouffra à l’intérieur de ma maison. Je ne mettais pas entièrement tourner, mais il était évident qu’un membre de l’anbu entrant comme sa voulais sans doute me délivrer un message du Tsuchikage. Ce qu’il fit bien évidemment, enfin ce n’était pas une discussion que nous avions eu. Il me donna quelque info supplémentaire sur ma mission et me renseigna sur la personne qui allait m’accompagner. D’après ce que j’avais put comprendre, le type me servons de partenaire était un certain Shimmen Musashi un junin tout comme moi. J’avais eu vent de son nom mais ne le connaissant pas personnellement, j’espérais seulement qu’il ne me ralentirait pas et ne serait pas un fardeau. Toujours selon l’Anbu les villages que nous devrions espionnés était Konoha no kunie situé dans le pays du feu et Suna no kunie qui était mon village natal situé dans le pays du vent. Une sorte de retour à la maison hein ? Mon cœur battit un peu plus vite, était-ce du à l’excitation de revoir ma patrie ? Ou bien le désir de pouvoir venger mon nom ? Peu importe de toute façon car l’un comme l’autre étaient étroitement lié. Il finit rapidement son discours et partit par le même chemin qu’il était entré, silencieusement. Bien il était temps de partir aussi…
 
Je me dirigeais ensuite dans la rue, puis en allumant une cigarette je commençais ma marche  tranquille vers les portes du village où devait m’attendre mon futur coéquipier.. J’aspirais une bouffée de tabac qui me fit frémir de soulagement, la douceur acre du tabac bouleversé tout mon être d’une manière positive. Un jour ce truc me tuera sans doute, mais au moins je pourrais me dire que j’ai bien profiter de ma vie non ? Alors que dans ce monde bon nombre de personne ne profite pas assez du présent et préfère ce lamenté sur leur pathétique sort. Mes pas me conduise peu à peu vers les portes du village d’Iwa d’immense dalle de pierre fait grâce à la main de l’homme et au savoir faire d’immense artiste. Combien de temps ne m’étais-je pas retiré du village pour aller dans un autre pays ? Plusieurs semaine, plusieurs mois peut-être même. Mes pas me conquirent finalement à l’entrée des gardes où trois shinobi étaient assis jouant au carte, donc c’était comme çà qu’ils comptaient protégés leur village ? Jouant au carte au lieu de rester vigilant ? Enfin d’une certaine manière ont en pouvaient pas vraiment les en vouloir puisque depuis de longues années la paix avait trouvé sa place dans le cœur de ses hommes. L’un d’entre eux me vit et me salua d’une main, ne m’avait-il pas reconnu ? Cette attitude était étrange car habituellement en ma présence bon nombres de personnes deviennent nerveux de par mon passé et mon attitude distant avec les gens. Sans doute ne m’avait-il pas reconnu, était-ce du au mèche couvrant mon visage ? D’un geste lent et plein de tendresse je remit mes cheveux en arrière afin que les traits de mon visage soient plus facile à discerné. Ce qui du marcher car le garde m’ayant salué de la main fit tomber ses cartes et après avoir dit quelques mots aux autres joueurs ce leva. Les autres limitèrent rapidement et en quelque instant tous fut debout attendant que je passe prêt d’eux. Cet effet de ma part pourrez paraître insolent et vantard, mais avec le temps j’ai appris qu’être craint et respect était bien mieux que ce faire marcher dessus. Un petit surnom commençait à ce répondre parmi les quelques shinobi me côtoyant, celui d’empereur rouge. Selon ce que j’ai compris le terme d’empereur était dû au faite que je en me laisser par marcher aisément sur les pieds et lors de mes combats j’avais l’autorité et la puissance d’une conquérant. Et l’adjectif rouge était du à mes cheveux, lors des batailles mes ennemis ne voyait que les flammes ardent des enfers représenter à travers mes cheveux. Devrais-je être fier ? Peut-être que oui, peut-être que non. Car un surnom n’est rien de plus qu’un titre que de pauvre personne utilise pour satisfaire nos propres envie de grandeur. Lorsque je passai finalement à coter d’eux mon regard s’attarda sur les leurs, mes yeux reflétaient mon mécontentement vis-à-vis de leurs attitudes non professionnel sur leurs lieux de travail. Enfin bon, je n’étais pas là pour sa et rapidement je les dépassais.
 
Enfin arriver aux portes du village j’attendis patiemment la venue du shinobi devant m’accompagner […]







(c) Ségo Soyana sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
 

Go go go brother's !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FB 1623] Big brother is watching you
» Maximilien - Big brother is watching you.
» (F/RESERVE) Ebba Zingmark - Like brother and sister
» (m) JULIAN MORRIS ∞ Hey brother, do you still believe in love I wonder ?
» BROTHER BEAR ✗ ❝ koda, i did something very wrong ❞ (kenai)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
rpg
 :: Pays de la Terre :: Iwagakure no Sato :: Portes du village
-