AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 La traque, ça se fait seul. Ou pas. 「PV Yukio Mikura - Abandonné」

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ✿ Chuunin de Kiri. (Rang B)


Messages : 127
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 20

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: 18 ans
Expérience:
192/1000  (192/1000)


MessageSujet: La traque, ça se fait seul. Ou pas. 「PV Yukio Mikura - Abandonné」   Sam 4 Mai - 17:17

La traque, c'est pas fait pour elle... Ou pas.

▬ ‘Tain, pourquoi j’ai acceptée cette fichu mission ?

Kanade était en train de se diriger vers un endroit qui était en dehors de Kiri, elle courrait, pour gager du temps sans doute. Elle se maudissait d’avoir accepté la mission, mais c’était soit ça, soit passé un mauvais quart d’heure en compagnie de son cher et tendre père. Et la jeune fille préférait de loin passer sa journée à poursuivre un Nukenin que de se faire engueuler et de se battre contre son père.

Quelques heures plus tôt…

Kanade était revenue a la maison familial, a la base, c’était juste pour prendre des nouvelles de son frère qu’elle n’a pas vue depuis quelques temps, et aussi des nouvelles de sa mère. Pour son père, elle s’en fichait, elle savait que tant qu’il serait en vie, ça voudrais dire qu’il va bien.

Glissant une porte sur le côté avant d’entrer dans la pièce, elle regarda s’il y avait quelqu’un avant d’avancer un peu plus dans la maison. Elle était de bonne humeur, encore cette fois, malgré ce qu’elle avait entendu d’un certain déserteur quelques jours plutôt. Elle semblait avoir repris toutes ses facultés à réfléchir correctement. Et de fuir, fuir la vérité qu’elle avait pu apercevoir, mais juste pour l’instant. Elle voulait devenir plus forte pour se rebeller contre quoi que ce soit. Et aussi d’en parler à son frère.

Entendant une voix masculine ainsi qu’une voix féminine qu’elle reconnaissait comme les voix de ses parents, elle entra dans la pièce qui servait de cuisine puis s’appuya contre un côté de la porte, observant la scène de ses parents avec nostalgie, elle voudrait bien revoir son père aussi calme, pas toujours énervé quand il voit sa fille, mais elle se doutait du pourquoi il se comportait comme ça. Elle savait que si il était gentil avec elle, elle relâcherait tout les efforts qu’elle avait fait jusqu’à maintenant pour lui prouver que même si elle était la seule femme combattante de la famille, elle pouvait porter son nom avec fierté.

Son père, tournant légèrement son visage vers sa fille sans la regarder, garda une expression de gentillesse sur son visage.

▬ Tu compte rester combien de temps là ?
▬ Désolée, je vous observais juste.
▬ Kana !

Sa mère, qui se nommais Hibiki, se retourna d’un coup, arrêtant son occupation se dirigea vers Kanade qui était maintenant au milieu de la pièce pour prendre son visage entre ses mains, laissant un air surpris sur le visage de la plus jeune des deux femmes. Elle n’avait pu l’habitude de ça. Hibiki la regardais avec un regard énervée.

▬ Je m’inquiétais pour toi, donne des nouvelles au moins.
▬ J’étais justement venue pour ça, Maman…

Puis sa mère la lâcha et ils alla pour se réunir tout les trois autour de la table pour parler de tout et de rien, passant des nouvelles de Kaname à une mission que le père de Kanade avait pris pour sa fille.

▬ Hein ? Une mission ?

Ses yeux chocolat se posèrent sur le papier puis elle se mit à lire l’intitulé de la mission avant de déglutir de travers. La mission était de traquer un déserteur. Kanade ne pu s’empêcher de penser a Ryoku, après tout, il pouvait encore être dans les parages, ça ne faisait que quelques jours qu’elle avait rencontrés. Mais elle prit quand même l’ordre de mission avec elle, qu’elle rangea dans la poche de sa veste, se leva et elle laissa ses parents seuls, adressant un signe d’au revoir avant. Puis elle se dirigea hors de Kiri, ayant déjà tout ce qui lui fallait sur elle…

Passage au temps normal

Kanade surveilla les environs, sortant son katana de son fourreau, elle avait le pressentiment que cette mission allait être plus courte que d’habitude. Puis sont regard vit quelqu’un, ayant à peu près dans la même direction qu’elle et il n’était pas très loin d’elle. Accélérant sa course, elle continua d’avancer avant de s’arrêter et de se retourner, pointant légèrement son katana devant elle avec un demi-sourire. Puis elle vit la personne s’arrêter d’un coup, sans doute qu’il avais vu la couleur de la lame, ou même le reflet.

▬ Oh… T’a échappé a la mort... Huh ? Kumo ?

Elle venait de voir le bandeau avec le symbole de Kumo, non rayé. Elle baissa doucement son arme, légèrement surprise, puis elle passa sa main de libre dans ses cheveux en soupirant et en regardant ailleurs.

▬ Désolée, je t’ai pris pour quelqu’un d’autre…



Dernière édition par Kanade A. J. Rye le Jeu 30 Mai - 8:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: La traque, ça se fait seul. Ou pas. 「PV Yukio Mikura - Abandonné」   Dim 5 Mai - 14:23




❝ La traque, ça se fait seul. Ou pas. ❞
Kanade A. J. Rye & Yukio Mikura


Début de journée, comme d’habitude il fallait que j’aille entraîner une petite équipe d’étudiant de l’académie des nuages. Ses jeunes étaient encore inexpérimentés et je devais jongler entre les missions et les entraînements, c’est ce qui était bien le plus crevant, pas le temps de se reposer. Donc direction l’académie au petit matin, les trois jeunes gens étaient déjà debout prêts à apprendre, ce qui est important quand on veut devenir un shinobi. Je sais que le début n’ai jamais simple, la première vraie mission n’est-elle non plus jamais facile. J’avais une équipe de Kumojin sous mes ordres et venir faire des entraînements pour l’académie, c’est génial et je peux apprendre aux jeunes ce que je savais faire alors que je n’ai que 19 ans. Bien sûr il y en a toujours un sur les trois un peu décevant, genre trop sûr de lui.

L’entrainement des jeunes étudiants commençaient, ils allaient aussi bientôt avoir leurs examens de fin d’année pour devenir gennin et poursuivre leurs rêves et c’est ce que je leurs souhaites. Nous commencions par de petits échauffements, quelques un préféraient parler et rester dans leur coin plutôt que d’apprendre, c’est leur problème, mais bon je devais agir et rectifier le tir. J’interrompu le cours quelques instants et partis remonter les bretelles des quelques flemmards. C’était pour eux, pour leur avenir, s’ils ne voulaient pas apprendre et travailler, il ne fallait tout simplement pas venir. Nous finissions plus tard la séance par de petits combats, voir ce que chacun pouvait être capable de faire. Je dû finir le cours plus tôt à cause d’un message du Raikage qui m’ordonnait de partir en traque, cela m’embêtait car je voulais terminer le cours en botter mais bon, la mission avant tout. Le message du Raikage indiquait que je devais rattraper un Nunekin qui rôdait entre notre village et celui de nos alliés de Kiri et que je devais aussi partir sur le champ. J’indiquais aux élèves que le cours était fini et partis aussi tôt.

Je me dépêchais de rejoindre les portes de mon village, j’étais seul sur ce coup et il fallait que je me débrouille comme j’en avais l’habitude. Cela commençais à m’énerver, soit j’étais seul ou soit avec un shinobi que je ne connaissais pas, c’était et ça sera toujours comme ça… Je débutais ma route vers la frontière du Pays de l’Eau, il était de ce côté selon certaines indications de témoins, j’avais la chance d’être partit au petit matin, ce qui faisait que je pouvais m’avancer toute la journée et prendre de l’avance. Le chemin était long entre Kumo et le premier petit village a enquêté, quand j’y étais, je n’avais pas été très bien accueillis à cause de mon bandeau frontale. Je me doutais de quelque chose, je n’avais pas oublié de leur signaler que je pourchassais un déserteur de leur village, mais ils n’en avaient rien à fichtre, c’était choquant. Dans ce village, il n’en voulait pas à leurs déserteurs, je n’avais encore rien vu de tel… Je passais mon chemin à travers ce village quand un homme m’attrapa par le bras et m’entraina chez lui. Il m’expliquait que ce déserteur était son fils et qu’il se dirigeait vers Kiri pour une soit disant vengeance. Je tournais les talons et partit en direction de Kiri, l’homme avait déjà traversé la frontière selon pas mal de témoins.

En effet, un homme serait passé en force par la frontière, des cadavres de Kumojins et de Kirijins, gisaient sur le sol et ce n’était pas beau à voir. Je n’avais malheureusement pas le temps de me consacrer à l’étude de leur mort. En tout cas, le type devait être fort et rusé pour éliminer deux escouades comme ça, j’eu assez de temps pour comprendre quand sont-ils morts. Il y avait à peu près une demi-heure, pas plus. Ayant ensuite passé la frontière, je cherchais des signes de passage, et j’en trouvais une autre, un cadavre encore chaud et c’était récent. Il n’était sûrement pas loin, je courais encore et dans la bonne direction, l’homme se déplaçait sur les branches, je le savais vu la destination qu’il prenait dans les arbres. Encore en course, mon oreille frémissait, une personne me suivait, je m’arrêtais et préparait mon Hi Bushin au cas où mais je le fis vite disparaitre quand j’aperçus le bandeau de Kiri sur le front de la jeune femme qui avait l’air bien étonnée de me voir :

« Oh… T’a échappé a la mort... Huh ? Kumo ? »

Je ne répondais pas et je fronçais les sourcils, la mort ? Que voulait-elle ? Se battre ? Non sinon elle m’aurait attaquée dans le dos pour ne me laisser aucune chance de riposter et la jeune fille continuait de me questionner :

« Désolé, je t’ai pris pour quelqu’un d’autre. »

« Pour quelqu’un d’autre ? Tu cherches se Nunekin je suppose ? Moi aussi. »

Je ne me présentais pas et elle non plus mais je continuais à pister mon idée des arbres, qui était lla plus intéressantes, quelqu’un bougeait là-haut pour ne pas se faire voir. Je montais dans un arbre pour avoir une meilleure vue, et guettait ce qui serait le plus intéressant et je vis une silhouette se dirigeant vers une grotte non loin, je partais à sa poursuite. Je m’arrêtais devant cet grotte quand l’homme se montrait enfin, prêt à se battre…


C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E


Dernière édition par Yukio Mikura le Ven 17 Mai - 10:29, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Chuunin de Kiri. (Rang B)


Messages : 127
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 20

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: 18 ans
Expérience:
192/1000  (192/1000)


MessageSujet: Re: La traque, ça se fait seul. Ou pas. 「PV Yukio Mikura - Abandonné」   Mer 8 Mai - 13:23

La traque, c'est pas fait pour elle... Ou pas. Ou si...

Regardant toujours ailleurs, elle s’aperçu enfin d’une odeur de sang, laissant sa main qui passait dans ses cheveux redescendre pour se poser sur son menton ou elle releva légèrement deux doigts vers sa bouche pour en profiter et esquisser un léger sourire sadique qui atteignais même ses yeux. La perspective d’un combat contre plus fort que soit la rendais assez contente, la perspective d’un combat tout court aussi.

Posant enfin ses yeux tout en laissant sa main reprendre sa place habituelle, son air passa de joyeuse a surprise. Elle était surprise de la réaction du Kumojin, mais elle le comprenait, elle l’avait menacé avec son arme, on lui aurait fait pareil, elle aurait fait pire, employant la manière physique pour exprimer son mécontentement. Mais elle n’aimait pas voir cette réaction sur le visage du jeune homme qu’elle ne connaissait même pas. Elle s’était excusée de plus.

Puis son air devait un peu plus surpris quand le Kumojin parla d’un Nukenin. Il n’avait pas tord, elle en cherchait un aussi. Peut-être qu’ils avaient la même mission, dans ce cas là, Kanade pensa de laisser le Kumojin finir cette mission seul. Mais son instinct de combat lui en dit autrement. Il lui dit de se battre, rien que pour le plaisir, de faire une nouvelle victime a la liste de mort que la jeune femme avais fait. De rajouter une vie tuée sur la conscience de Kana. Conscience qu’elle s’en fichait. Elle se fichait des morts, il était morts et rien d’autre pour elle. Elle n’éprouvait pas de pitié pour ses gestes. Non, rectifions, elle n’éprouvait pu de la pitié pour ses gestes et ses morts qu’elle a fait. Elle ne pouvait pas les faire revivre, elle le savait et c’était pour cette raison qu’elle restait mentalement stable malgré les atrocités qu’elle a pu faire.

Pendant que Kanade se souvenais de tout ça, de tout ce sang divers et variés qu’elle avait eu sur ses mains ou même sur elle, des victimes dont elle avait été fière de tuer tout en montrant un côté sadique que son père trouvais cet aspect magnifique, elle ne s’aperçue pas que le Kumojin s’était déplacé. Passant de la terre ferme à une blanche d’un arbre pour ensuite partir a la poursuite de quelque chose. Du Nukenin surement, pensa Kanade.

Faisant un mouvement de tête sur le côté, Kanade plissa les yeux avant de suivre le même chemin qu’avais emprunté le Kumojin.

▬ Hé là, tu ne va pas me piquer ma cible. Je refuse.

Puis elle donna un coup de katana dans le vent tout en accélérant, sans cacher un petit sourire avant d’arriver en face d’une grotte. Haussant un sourcil, elle regardait le blondin qu’était le Kumojin avant de voir le fameux Nukenin. Reculant d’un pas pour laisser le Kumojin au cas où il voulait en finir directement, elle les regarda tout les deux, mettant son arme au niveau du ventre, lame à plat, juste au cas où. Elle voulait bien en finir de suite avec le Nukenin, mais il y avait le ninja de Kumo qui était là aussi, et il le gênait en quelque sorte. Kanade déteste qu’on là voit aussi sadique en combat, mis a part pour sa famille, qui la connaissent bien.

Elle regarda toujours les deux, levant les yeux au ciel quand elle ne vit aucun mouvement des deux côté, bien que le Nukenin semblais être en position de combat. Peu à peu, l’envie de tuer de la jeune femme tombait. Et elle s'autorisa a murmurer pour elle-même quelques paroles.

▬ Hm... C'est quand qu'on verra la couleur de son sang...?

[HRP: Désolée, j'avais pas tellement d'inspiration.]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La traque, ça se fait seul. Ou pas. 「PV Yukio Mikura - Abandonné」   

Revenir en haut Aller en bas
 

La traque, ça se fait seul. Ou pas. 「PV Yukio Mikura - Abandonné」

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand on traque Ishana, on ne fait pas semblant. [Libre]
» " Qui est là, dans cette nuit d'ébène où seul le clapotis se fait entendre ? " [ PV Etoile de Zéphyr ]
» Au fond j'crois que la terre est ronde pour une seul bonne raison, après avoir fait le tour du monde tout ce qu'on veut c'est être sur ILH ♥
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
rpg
 :: Autres Lieux :: Pays de l'Ours
-