AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 A la faveur du désert [Temari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Membre ✿ Chuunin d'Iwa. (Rang B)


Messages : 39
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 26

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: 18 ans
Expérience:
0/0  (0/0)


MessageSujet: A la faveur du désert [Temari]   Ven 14 Fév - 8:26

Note : Mon personnage est accompagné d'un pnj, son ami Len (prédefin)
http://img15.hostingpics.net/pics/135597len.jpg


Suivant les judicieux conseils de Mère, je m'étais bien préparée pour cette expédition. Et même si quitter mon foyer pour sauter dans l'inconnu m'effrayait au plus haut point, je n'étais pas seule. Len avait disons-le, été réquisitionné. Mais il en était bien ravi. Nous semblions inséparables, plus que jamais depuis la tragédie qui nous avait frappé. A mon grand regret, la troisième Sanken ne serait pas du voyage. Asuna avait sans doute d'autres chats à fouetter. Oui, elle devait être en mission. J'avais grand peur que nous nous perdions dans l’immensité du désert du Pays du Vent. Nous n'y avions jamais, au grand jamais, mit les pieds. Mais personne n'était disponible pour nous servir de guide, pas même Aneue. Elle aurait surement cherché une oasis plutôt que l'emplacement de Sunagakure. Au final l'on partit à deux, livrés à nous même.

Porter cette lettre de cachet s'avéra plus ardu que nous le pensions. Pour nous pauvres enfants méconnus du désert, ne méritant ainsi en rien sa clémence et faveurs, la traversée se révéla être une véritable défi. C'était bien autre chose que de se perdre en montagne. car bien que la perte d'oxygène soit un danger extrême, ici, le dessèchement était bien plus fréquent. Notre errance nous mena à aller toujours tout droit. Mon compagnon refusait de perdre espoir, me rassurant à chacune de mes funestes pensées et peurs. Len se demandait, entre deux cabrioles et blagues m'amusant, ce que pouvait contenir la mette manuscrite. Je tentais de le dissuader de briser le sceau et de la lire mais comme toujours il n'en faisait qu'à sa tête. Au final je dû le lui arracher des mains avant qu'il ne commette une bourde monumentale.

Après deux voir trois bonnes journées de marches, parsemées de haltes en tout genre dont je tairai les motifs, nous apperçumes une grande ombre au loin. Nous croyant alors abusés par un nouveau mirage séduisant, pour ne rien cacher de la facétie de cette lande ardente, nous fîmes une ultime pause. Hélas nous n'avions plus une goutte d'eau, plus la moindre provision, et l'insolation se faisait sentir. Le pimpant compagnon me prit la main pour m'entrainer, malgré ma fatigue non négligeable, aux abords de cette grande ombre. Elle sembla si loin, que chaque pas grappillait mon espérance. Au final je perdait conscience et avant de sombrer complètement, je lui demandais de délivrer la lettre. Le fougueux camarade dû me porter.

Fonçant alors telle une foudre, il gagna les portes de la cité après plusieurs longues minutes. Là il allait se prendre le bec avec les gardes le regardant curieusement. Outre les nomades et marchants par-là, ils ne devaient pas être habitués à voir débarquer une pile électrique, d'Iwagakure vu son bandeau au cou, et portant une donzelle. Le détail le plus étrange était-il le fait qu'il parle d'une lettre lui mandant d'aller à l'hospice d'un village éloigné, ou le fait que lui et sa compagne portent un numéro de série au bras ? Il tremblait des genoux et défendait son discours dans un ramadam pas possible. Nul doute que ce chahut allait attirer du beau monde. Et le fait de dire qu'il avait été mandaté par un confrère de leur directeur du département médical, ne semblait rien y changer. Ces gens étaient-ils aussi austères que les gens de la terre ?

« Crédidiou, on s'en balance que j'sois Iwajin. J'ai là une lettre importante pour vot'e directeur d'l'hôpital ! Et mon amie va pas bien, laissez-nous entrer ! »

_________________
« Le seul vrai monstre n'est que celui que l'homme veut bien voir. » (Azriel)
Ezechiel syndrome http://www.youtube.com/watch?v=iy44kgBpDeY

~ version rajeunie (ici) ~ forme véritable (là) ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Ambassadrice de Suna, Garde du Corps du Kazekage (Rang A)


Messages : 20
Date d'inscription : 29/01/2014

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: 19 ans
Expérience:
2/0  (2/0)


MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Dim 23 Fév - 18:42



Inconnus bienvenus.
feat. Azriel



Le calme. Ces derniers temps Suna n'était plus sujet à de probables conflits en tout genre. Ni l'Akatsuki, ni les pays voisins ne montraient d'hostilités, du moins pas envers la nation du sable. Rien. Cela ne voulait pas dire qu'il n'y avait pas d'activité, loin de là. Mais ce silence apparent cachait forcément un coup fort et ça, tout le monde le savait. Mais pour le moment Temari avait d'autres chats à fouetter. Certainement moindre mais pourquoi rester constamment sur ses gardes ? Il fallait faire vivre le peuple de Suna et en tant qu'Ambassadrice, elle se devait de faire le point sur les apprentis ninjas qui devraient passer l'évaluation chuunin. Son nez dans les documents, c'était loin d'être une activité qui lui était passionnante. Non, elle était une personne plutôt active. Elle préférait s'entraîner, perfectionner ses techniques, en élaborer de nouvelles.. C'est pourquoi elle voulait, à ce moment un peu d'action.

Elle n'avait qu'à demander. Alors qu'elle était presque désespérée dans son coup de main pour son petit frère Gaara, un garde de Suna vint bien vite à sa rencontre calmement. Il lui expliqua la situation. Rien d'alarmant, seulement des iwajin un peu trop curieux peut être pensa-t-elle d'abord. Jusqu'à ce que le shinobi lui parla d'une lettre importante pour l'hospice. C'était peut-être un piège mais la juunin se leva en un soupir pour suivre le garde. Conduite jusqu'au porte du village, son air imperturbable habituel, elle avait quand même prévu son précieux éventail au cas où. Ils arrivèrent bien vite dans un brouhaha qu'un seul homme faisait. D'un œil intéressé, la jeune femme analysa la scène. Il y avait ses confrères de Suna qu'elle connaissait ni énormément, ni trop peu. Face à trois ninjas de son village se trouvait un jeune homme qui avait l'air plutôt mal en point. Normal si il avait voulu traverser le désert sans en connaître le terrain. Après tout, seuls les ninjas de Suna connaissaient parfaitement ce lieu et même eux savaient à quel point il était rude. Mais où était le second shinobi que lui avait signaler le garde quelques minutes auparavant ? C'est alors qu'elle remarqua, dans les bras de l'inconnu, une jeune femme aux cheveux étrangement bleus et qui avait l'air complètement exténuée. Elle regarda chacun des individus présents et s'avança de toute sa grâce pour faire face au jeune iwajin qui était dans tous ses états.

▬ Pardonne le manque d'hospitalité de mes camarade mais avec les derniers événements nous sommes, comme qui dirait, sur nos gardes. Ne pousse pas plus sur tes forces, je vais vous conduire à l’hôpital où vous pourrez vous reposer et.. Il me semble que tu as une lettre à y communiquer.

A ces mots, elle passa ses bras près de ceux qui tenaient tant bien que mal la jeune fille et à son tour, Temari la porta. Elle n'avait adresser aucun sourire, simplement un regard qui cachait de la tendresse. La kunoichi fit un signe de tête pour indiquer au iwajin encore debout de la suivre. Sous la surprise des sunajin, elle se tourna en direction de l'intérieur du village caché du sable, la femme dans ses bras. Tandis qu'elle commençait à marcher, un garde se posta devant elle pour ensuite être suivi par ses compagnons.

Princesse Temari, c'est de la folie avec tout ce qu'il se passe ces derniers temps. Ils font peut-être partis de l'Akatsuki ! Ils ne peuvent entrer au village.. Si maître Kazekage l'apprend..
▬ Ne sois pas ridicule. Regarde-les. L'une est totalement achevée et l'autre est épuisé. De plus l'Akatsuki porte un vêtement noir orné de nuages rouges, or ils n'en ont pas. Je ne savais pas que l'arrivée de cette organisation maudite vous ferait oublier toute sympathie. On ne garde pas une bonne entente avec un pays voisin si nous laissons mourir ceux qui le peuple. Gaara ne laisserait pas faire ça.. Et ne m'appelle pas Princesse, j'ai horreur de ça.

Temari en fini là avec les sunajin et fit déplacer celui qui lui barrait la route en un regard noir. Elle était respectée pour être non seulement la fille du précédent Kazekage et la soeur de l'actuel, mais également pour être une redoutable kunoichi. Elle passa le petit mur composé des quatre gardes et elle reprit son avancée pour qu'après quelques minutes de marche dans le silence, elle mena enfin les shinobi d'Iwagakure no Sato au sein de l'hôpital de Suna. Aussitôt, un ninja médecin, malgré la surprise dans ses yeux, emmena la jeune femme et l'étranger dans une chambre pour y déposer la jeune fille aux cheveux bleus. Celle-ci fut allongée par les soins de Temari.

▬ Je pense qu'elle n'a besoin que de repos dans un endroit plus frais qu'au dehors. Où est la fameuse lettre ? Mh ?






HRPG : Réponse que je trouve plutôt courte, navrée ^^'. De plus je tiens encore à m'excuser du retard malgré que tu connaisse la raison.. Désolée, je réponds bien plus rapidement en temps normal mais avec les vacances, c'est un peu dur d'être seule chez sois.





© Snow-White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Chuunin d'Iwa. (Rang B)


Messages : 39
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 26

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: 18 ans
Expérience:
0/0  (0/0)


MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Dim 23 Fév - 19:22


Le garnement perdait patience à s'égosiller dans le vide. Ces gardes faisaient leur boulot certes mais avait-il l'air de plaisanter ou mentir ? Le ton ne s'éleva guère, il n'était du style à provoquer l'incident diplomatique et n'aurait certainement pas forcé le barrage. Cette méthode n'aurait menée à rien comme elle aurait bigrement déplu à la demoiselle. Len en était conscient derrière ses airs d'imbécile fini. Il tenta de s'expliquer mais en vint. Sur le fils des secondes puis minutes, il craignait que l'état de sa compagne ne s'aggrave. Il l'avait plongée sous l'ombre gracieusement offerte par les grandes portes. Mais cela n'était qu'un gain de temps avant l'échéance, chose qu'il ne permettrait. Alors scellant ses prunelles, le garnement soupira et tendit à prendre un air affreusement sérieux, chose bien exceptionnelle dans son cas. A bas les masques se dit-il, la vie d'Azriel était en jeu. Soudain, il n'eut à la faire et reprit son air d'ahurit à l'entente d'une voix charmante. Une beauté lui était apparu. Immédiatement il la détailla du regard, diplomate et séduisante en plus d'avoir de la jugeote, la femme parfaite se dit-il.

L'homme subjugué se contenta d'acquiescer à son discourt. Ce n'était pas une beauté à couper le souffle mais tout de même. La sublime créature, dans un élan d'altruisme, ôta un poids au jeune blanc bec. Il était fort mais le désert avait eut raison de lui, ses jambes n'auraient put le porter plus loin avec la elle dans les bras. Il ne l'avoua mais il lui était là redevable. Et comme de juste, tous membres endoloris et engourdis, il se permit de s'étirer avant de prendre sa suite. Étant parfois animé d'un esprit pervers, ce qui semblait normal pour un jeune homme côtoyant de si belles femmes; Len admira discrètement l'œuvre d'art qu'on lui offrait. En vérité il éprouvait bien quelque chose pour sa meilleure amie, mais il semblait trop benêt pour le saisir. Alors il la regardait toujours sans comprendre cette attirance. L'Alucard était peut-être trop belle pour ses pauvres mirettes. Du reste il préférait la regarder elle que l'hôtesse qui semblait crainte dans la région. Mieux ne valait pas l'offusquer se dit. Et puis il ne pouvait rien voir sous le beau kimono.

Ainsi délesté de sa compagne, qu'il aima porter avec romance, le garnement croisa les bras derrière sa tête, pour ensuite prendre une pose décontractée. Zébulon était ainsi que diable, il ne fallait lui en vouloir. Et le blâmer sur cette attitude serait une grave erreur car il savait se montrer aussi sérieux que les adultes, les vrais. Il pouvait avoir l'air insouciant, faisant du zèle sur tout, mais il était bien conscient de l'affaire. Il était simplement ainsi fait, du style à être cool même s'il était inquiet. En l'instant, il se soulageait bien qu'Azriel avait autant besoin de repos que de boire un peu d'eau fraiche. Ses prunelles d'émeraudes se laissaient aller à la contemplations des figures et des lieux. Il voyait alors du beau pays, comme de belles gens. Certes celles-ci ne semblaient le porter dans leurs cœurs mais il ne leur en voulait. Leur dédiant à tous en répondant, un grand sourire d'enfant. Il avait l'art et la manière de masquer son ressenti derrière un voile de félicité. Il ne voulait plus avoir l'air pitoyable en vérité.

Naraku Len savait la dureté de la vie et le caractère inestimable d'une vie. Pour avoir vécue ces choses qui vous change un individu, il pouvait compatir et comprendre ces gens. Sanas doute étaient-ils méfiant. Cela étant bien justifié au vu de son appartenance à une communauté peu louable. Et il pouvait leur faire affront avec son attitude de pimpant jeune homme. Il ne savait à qui il avait à faire et il s'en moquait bien. Tout être était égal à son prochain selon lui, cette pensée il la retrouvait chez sa compagne dont le père les avait instruits. Peu à peu, le minot grandissait, devenant meilleur dans l'idée de devenir l'homme que son mentor avait voulu forgé. Un homme pouvant protéger et rassurer cette pauvre petite princesse. Jusque ici il avait bien veillé sur elle et pouvait en être fier. Ainsi adressa-t-il un mystérieux, et plus grand, sourire, à l'astre diurne.  Comme s'il pouvait communiquer avec le mort bienheureux.

Après quoi, éblouit, il reposait les yeux sur la gentille donzelle. Il espérait qu'elle ne se fasse pas mal au dos à porter son amie dont-il avait la charge. Non qu'il soit machiste, mais le jeune homme ne voudrait qu'il y ait deux pauvres dames à étaler sur une civière. Mais il n'allait l'ennuyer avec des pourparlers pour reprendre la miss sur les épaules car elle n'avait l'air moins commode que ne l'était sa détermination. Cette femme l'effrayait un brin. Les voilà arrivés à l'hospice du village, chouette endroit songea-t-il. A son instar, tous semblaient bavard. Sa simple présence justifiait-elle tant d'effroi et de panique ? Avait-il seulement l'air menaçant du reste ? Certes deux étrangers étaient entrés facilement dans le village du sable, mais leur état ne leur donnait aucune chance de commettre un forfait. Quoique reluquer la donzelle pouvait être un crime. Qu'importe, Len vivrait sa vie comme un il l'entendait et c'était tout.

Il pénétra la chambre et s'accouda au mur près de la porte pour reprendre des forces. Le pauvre bougre avait forcé sur son corps et son mental un peu trop. Et le masquer n'avait fait que redoubler son mal. Du côté de la belle hôtesse, Azriel était délicatement prise en charge et le diagnostic lui fit lever un pouce. Le voilà bien soulagé. A moins qu'on l'en chasse, le grand blond ne quitterait sa compagne. Il comptait la veiller jusqu'à son réveil. Où là seulement il pourrait céder au sommeil ou autre. Sa ténacité le fit sourire d'aventure. Se reprenant dans une posture plus droite, il extirpa la missive sous forme de lettre, secrète et manuscrite, à la jeune femme. Son œil s'interdisait de se jeter, même discrètement dans un décolleté bien garnit. Il fallait rester sérieux encore un peu. Il la tint devant lui mais ne la tendait pas non plus, l'on pouvait la prendre ceci-dit. Il fourra sa dernière main dans une poche de son short avant de s'éclaircir légèrement la gorge aride.

« Je ne serais vous remercier assez mademoiselle. Ceci dit, permettez qu'au nom de mon amie je le fasse. Vous avez notre gratitude pour cet accueil et sauvetage ... »

Il se permit une fugace pause, histoire de ne pas montrer qu'il pouvait tourner de l'œil ou se sentir faible. Il sembla bien humble du reste. Faisant bonne figure dans l'adversité, Len luttait pour ne pas flancher et remplir sa mission. Il gloussa en sourdine avant de reprendre la parole. Inclinant alors la tête, respectueusement, il fit demande. Il se redresserait après coup.

« Mais avant que nous ne puissions en venir à l'objet de notre venue, je demande un peu d'eau fraiche pour mon amie. »

Ceci ne pouvait lui être refusé. La petiote d'un mètre cinquante cinq faisait peine à voir et était bien assoiffée. Lui aussi mais là encore il ne laissait rien paraitre. La belle andouille pensait toujours aux autres, tout comme l'Azriel, ils avaient été à bonne école. La même, celle d'une adorable et sage mère, sublime créature qui en plus d'être la version adulte de la petite, était l'auteur de la lettre, donc la directrice du corps médical des roches. Ariel Alucard dont le nom et le sceau était apposé sur l'enveloppe. La belle dame pouvait le voir, on ne lui demandait pas de connaitre les confrères de ces lieux, simplement de transmettre l'information ou auquel cas, d'en attester avec les autorités compétentes. Peut-être avait-il en face de lui, un grand ponte de la cité. Il se navrait de la connaitre si effectivement elle était une personne importante du monde ninja. Mais il avait autre chose à penser, comme devenir meilleur pour exaucer le vœu d'un défunt maitre.

« Moi Naraku Len et mon amie ici présente, Alucard Azriel, fille de dame Ariel qui m'a fait mandé auprès de vous, nation de Suna; et qui désirerait que cette lettre parvienne à son éminent confrère. »

_________________
« Le seul vrai monstre n'est que celui que l'homme veut bien voir. » (Azriel)
Ezechiel syndrome http://www.youtube.com/watch?v=iy44kgBpDeY

~ version rajeunie (ici) ~ forme véritable (là) ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Membre ✿ Mercenaire de Suna. (Rang S)


Messages : 67
Date d'inscription : 21/10/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
1/0  (1/0)


MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 15:36

Pathétique Allan. En plus d'être un trans et un gros porc, tu es une grosse merde pire qu'un déchet.

_________________


«  Les lions ont appris la rage à travers le regard des hommes.. » - YUSEF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Membre ✿ Mercenaire de Suna. (Rang S)


Messages : 67
Date d'inscription : 21/10/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
1/0  (1/0)


MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 15:38

Tu n'est pas crédible, j'ai dis "Allan" tu m'as banni.

_________________


«  Les lions ont appris la rage à travers le regard des hommes.. » - YUSEF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 15
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 21
Localisation : Chez Jackie et Michel



MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 15:40

Wesh Père Freed, Père fourras passe un bout d'ton crâne j'ai besoin d'un malteser stp et arrête de te la jouer mystérieux, t'es pas crédible gamin, retourne te t'astiquer sur les revues de la redoute ma douce et arrête de faire chier ton monde, pathétique petit con'.

_________________
Bãddaku Yõtsuki
Nous sommes tous à égalité. Mais seul les plus forts dirigerons, ainsi va la vie.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Membre ✿ Mercenaire de Suna. (Rang S)


Messages : 67
Date d'inscription : 21/10/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
1/0  (1/0)


MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 15:44

Viens donc jouer au grand IRL, j'vais te faire maigrir pauvre bouffon. Tu ne peux pas répondre aux insultes car tu es une pure victime. Un gros halouf qui glande sur son PC en train de ce branler sur du hentai pour faire la même virtuellement, pointeur.

_________________


«  Les lions ont appris la rage à travers le regard des hommes.. » - YUSEF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 15
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 21
Localisation : Chez Jackie et Michel



MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 15:46

Ouais affiche ton IP bonhomme pour voir si t'es bien celui que tu prétends être :troll:

_________________
Bãddaku Yõtsuki
Nous sommes tous à égalité. Mais seul les plus forts dirigerons, ainsi va la vie.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Mercenaire de Suna. (Rang S)


Messages : 67
Date d'inscription : 21/10/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
1/0  (1/0)


MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 15:47

Dans ton camp il n'y a que Allan et Silverfall, donc vu l'écriture c'est Allan. J'déteste les personnes qui critiquent mais au final ils cassent tout au lieu d'apporter de l'aide.

_________________


«  Les lions ont appris la rage à travers le regard des hommes.. » - YUSEF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 15
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 21
Localisation : Chez Jackie et Michel



MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 15:50

Ouais mais laisse Oarashi, le type est pas crédible. Au début il a fait ça pour Touji et regarde ce que Touji est devenu, on voit les mecs pas sérieux et qui assument pas, bref ils ont 13 ans, mais sont pas encore mature, laisses les. On va filer leur IP sur tout les forums comme ça ils pourront plus RP sur les bons forums ces déchets.

_________________
Bãddaku Yõtsuki
Nous sommes tous à égalité. Mais seul les plus forts dirigerons, ainsi va la vie.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Mercenaire de Suna. (Rang S)


Messages : 67
Date d'inscription : 21/10/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
1/0  (1/0)


MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 15:50

Peinard? Vous êtes les perdants. :')

_________________


«  Les lions ont appris la rage à travers le regard des hommes.. » - YUSEF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Membre ✿ Mercenaire de Suna. (Rang S)


Messages : 67
Date d'inscription : 21/10/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
1/0  (1/0)


MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 15:54

Dans ce cas qui pourrait suivre Silverfall à part Allan?

_________________


«  Les lions ont appris la rage à travers le regard des hommes.. » - YUSEF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 15
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 21
Localisation : Chez Jackie et Michel



MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 15:55

Si t'es Naotsuna, tu dis de la merde, souviens toi y a 2 jours quand t'a pris Touji, tu voulais amélioré le forum, t'a vu que tout le monde était contre, tu t'es chié dessus, t'as pas assumé et ta fermé le fow. Pourquoi tu retournes ta veste comme ça bouboule ?

_________________
Bãddaku Yõtsuki
Nous sommes tous à égalité. Mais seul les plus forts dirigerons, ainsi va la vie.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 16:02

õarashi sunagakure > Stop me traiter alors que je ne fais rien, si tu as un problème avec moi, go me voir en privé, boloss
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 15
Date d'inscription : 08/12/2013
Age : 21
Localisation : Chez Jackie et Michel



MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 16:05

Aya, arrête de faire le thug stp, sur Naruto No Sousaku, quand Raytoku t'a jeté, t'a chialé, même l'admin le plus aimant du forum t'a repoussé tellement t'es hypocrite, on t'a viré de 3 forums à cause de ça, pourquoi tu fais l'type crédible stp ?

_________________
Bãddaku Yõtsuki
Nous sommes tous à égalité. Mais seul les plus forts dirigerons, ainsi va la vie.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Mercenaire de Suna. (Rang S)


Messages : 67
Date d'inscription : 21/10/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
1/0  (1/0)


MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 16:08

il m'a dit boloss, qu'est-ce que je ris

_________________


«  Les lions ont appris la rage à travers le regard des hommes.. » - YUSEF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Mercenaire de Suna. (Rang S)


Messages : 67
Date d'inscription : 21/10/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
1/0  (1/0)


MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 16:08

Moi j'attends, tu as mon skype gros(sse)

_________________


«  Les lions ont appris la rage à travers le regard des hommes.. » - YUSEF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   Ven 28 Fév - 16:13

J'ai chialé quand je me suis fais rejeter par lui ? Euh lol please xD

Virer de 3 forum ? Ah POS, car le co-fonda et un modo ne m'aimaient pas pour des raisons personnelles, ah oui, ça c'est crédible :)

Kokoro ? Bizarre quand je vais dessus, ça ne me dit pas que je suis banni du forum étant donné quand j'avais pu me réinscrire dessus.

Le troisième, c'est lequel ? :)


Ôa > Ouai, un boloss qui accuse quelqu'un sans preuve, je ne suis pas un boulet comme toi pour troller surtout que ce n'est pas mon genre ^^


Bizarre, les gens disent me connaître, mais à la fin, ce n'est pas du tout le cas =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A la faveur du désert [Temari]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la faveur du désert [Temari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» tuto haradrim, opération désert
» Je plante en ta faveur cet arbre de Cybèle... {Victoire}
» Le Roster de la WWE qui ne sert à rien ...
» [22/04/11] Une news qui sert à rien
» Mission au dangereux désert de Salterens...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
rpg
 :: Pays du Vent :: Sunagakure no Sato :: Quartier médical de Suna
-