AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 Matsuo Kenta ~ Le Cartomage {Terminée}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ✿ Membre de l'Akatsuki. (Rang S)


Messages : 17
Date d'inscription : 18/01/2014

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
14/0  (14/0)


MessageSujet: Matsuo Kenta ~ Le Cartomage {Terminée}   Dim 19 Jan - 18:21





Matsuo Kenta

“ Whatever is about to follow, whatever this grand trick is, is really going to amaze.  Look closely, because the closer you think you are, the less you’ll actually see. ”





NOM : Kenta
PRÉNOM : Matsuo
ÂGE : Vingt-et-un ans
SEXE : Masculin ♂
VILLAGE : Sunagakure no Sato
GRADE DEMANDÉ : Jûnin de rang A

DATE DE NAISSANCE : Dix-neuf décembre
LIEU DE NAISSANCE : Sunagakure no Sato, Pays du Vent
MAXIME PRÉFÉRÉE “Fais de ta vie un rêve et de ce rêve... une réalité.”



“Qui suis-je ? Hm... une énigme...”



Description physique :

Matsuo est un jeune homme âgé de vingt-et-un ans, plutôt bien formé et musclé. Après s’être retrouvé très tôt livré à lui-même, il comprit que pour survivre il lui fallait être plus dur que les plus durs et plus malin que les petits futés, si bien qu’il développa une musculature conséquente pour intimider ceux qui venaient lui chercher des noises. Sa stature lui convient parfaitement, et il ne compte pas gonfler tout cela... Il porte principalement des tenues légères, évitant de se charger inutilement. Matsuo est quelqu'un de très pointilleux concernant son accoutrement, si bien qu’il s'assure constamment de la propreté parfaite de sa tenue vestimentaire. Procédons par étapes, voulez-vous...

Tout d'abord le visage. Des traits fins et délicats, un visage plutôt ovale, une mine sobre, avec néanmoins un léger sourire en bordure des lèvres. Le teint légèrement bronzé, non pas blanc comme un cachet d’aspirine ou noir comme Darui ou Aa, mais seulement légèrement bronzé. Des yeux saillants d'un bleu céruléen ornent son visage. Ses sourcils sont plutôt fins et bien dessinés, de couleur or, quant à ses cils, ces derniers sont fins et rares. Son regard est vif, perçant et pénétrant... un sens de la vue aiguisé ! Une courte chevelure or recouvre son crâne et est souvent coiffée en bataille.
Son petit nez, à l'arête délicate perfectionne son visage. Grâce à ce magnifique portrait, il possède un charme comme nul autre pareil.

A présent, observons avec précision son corps. Une silhouette plutôt imposante, élancée et harmonieuse. Des abdominaux et pectoraux développés, il essaye néanmoins de les camoufler derrière sa veste, ne voulant pas attirer sur lui le regard des jaloux. Matsuo est quelqu'un de plutôt sportif, et ne rate jamais une occasion pour mettre à l'épreuve ses muscles... sans toutefois se mettre au niveau de Lee et de Gaï... enfin bref. Il est musclé, c’est tout.

Ensuite, parlons de son accoutrement. Notre héros est vêtu d'une veste légère à capuche et à manches courtes, blanche et marron, sur laquelle sont tissées quelques bandes rouges et jaunes. De haut en bas, Matsuo porte plusieurs bandelettes blanches : une sur sa joue gauche, comme s’il souhaitait cacher une cicatrice, et plusieurs sur son torse et son ventre... Tout autour de son avant-bras droit et de sa main droite, se trouvent, une fois encore, des bandelettes blanches qui lui donnent l’apparence d’un boxeur. Et il porte, uniquement au niveau de sa main gauche, un gant en cuir noir et rouge, avant au sommet des phalanges des plaques métalliques, rendant ses coups de poing plus violents.
Tenu en place grâce à une ceinture, dont la boucle représente un aigle, et qui est sanglée à la taille du ninja, le pantalon n'est ni trop serré, ni trop ample. Enfin, contrairement à la majorité des ninjas qui protègent leurs pieds avec des sandales, notre héros préfère porter des bottes noires, fermées par des sangles.

Enfin, nous terminerons la description physique en évoquant ce qu’il aime appeler ses artifices. Vous savez, les artifices : ces objets qui servent à vous embellir et qui, dans certains cas, sont plutôt utiles... Matsuo arbore au niveau de son cou un pendentif représentant une croix dorée, porte-bonheur qui lui fut donné par le passé par son père adoptif.  Pour ses petits tours de passe-passe et d’illusion, notre jeune homme garde dans sa poche un paquet de cinquante-quatre cartes, c’est-à-dire les cinquante-deux cartes de base, à savoir de l’As au Roi, et ce dans les quatre familles qui sont Pique, Cœur, Trèfle et Carreau, et les deux Jokers.
Il ne s’agit pas d’un paquet de cartes ordinaire ou banal, non… le paquet et les cartes sont noires, sombres… mais pour vous faciliter la description, voici une image qui pourrait vous aider :

Spoiler:
 

Et enfin, pour terminer, il possède, dans la seconde poche de son pantalon, une carte à jouer particulière, une carte fabriquée sur mesure pour notre héros, qui a une importance capitale…
Cette carte possède deux faces : sur la première, une photo de lui-même et sur la deuxième face… l’autre facette de sa personnalité…


Description psychique :

Avez-vous déjà examiné un cerveau humain dans son ensemble ? Les érudits et hommes de science vous diront qu’il concentre toute la psyché d’un homme…
Dans tous les cas, et ce malheureusement pour vous, vous ne parviendrez jamais à attraper Matsuo, lui ouvrir le crâne et planter dans son cerveau divers objets contondants afin d’examiner son mental. Mais vu que vous avez pris la peine d’ouvrir ce sujet, je vais vous donner comment est constitué son esprit pour le moins complexe.

I. « Je suis schizophrène. Et moi aussi. »

La schizophrénie… voici un terme plutôt intéressant, non ? Que savez-vous de cette maladie qui touche le cerveau ? Le sujet perd la raison, il déblatère des discours qui lui paraissent logiques et sensés tandis que pour d’autres, ce ne sont que des inepties. Et pourtant, la personne atteinte pense qu’elle raisonne normalement… une maladie bien vicieuse, non ?
La plupart du temps, elle est couplée à un dédoublement de la personnalité, comme si le sujet changeait totalement de facette et décidait d’endosser un tout autre costume… et en général, ce costume est très intriguant.
Matsuo fait partie de ces malades incompris… bien que ses crises sont moins intenses et se font de moins en moins fréquentes, il entend toujours au fond de lui-même cette voix qui lui parle sans cesse et le questionne sur son existence. Chaque fois qu’il est seul et isolé, le jeune homme ne peut s’empêcher de converser avec son autre lui… il trouve que ça rend sa journée plus animée lorsqu’il s’ennuie…
Abandonné à l’orphelinat alors qu’il n’était qu’un nouveau-né, Matsuo ne connut ni l’amour d’une mère ni le soutien d’un père. Persécuté par les autres qui voyaient en lui un bouc émissaire et un souffre-douleur, le jeune garçon n’avait personne à qui parler, si bien qu’avec les années il développa sa part de subconscient, qui ne cessa de croître encore et encore. Âgé de six ans, cette personnalité s’était tellement développée qu’en fermant les yeux, Matsuo pouvait complètement voyager à l’intérieur de son esprit, aux côtés de son double.
Et, petit à petit donc, naquirent deux facettes : une que nous associerons à la couleur « Rouge », plus lumineuse, et une autre qui se réfèrera à la couleur « Noire », plus sombre…

II. « Le rouge, couleur du présent et de la vie. »

Parlons de sa première personnalité… Appelons-là « Matsuo ».
Matsuo est un jeune homme âgé de vingt-et-un ans, plutôt actif et plein de vie, qui jouit de tous les moments de son existence. Un peu roublard dans sa façon d’être, il n’hésite pas à profiter de la crédulité des gens pour se railler d’eux ou encore les alléger de leurs biens. Usant de ses talents de beau parleur et de manipulateur, il est capable de se sortir de situations complexes où tout le monde est contre lui… imaginez un peu… Une bande de joyeux criminels, entourant notre héros, déterminés à lui trancher la gorge. Quoi de plus simple pour Matsuo que de s’adresser à l’un de ses bourreaux et de le monter contre le groupe tout entier ? Et ensuite les voir s’entretuer pour un mensonge aussi ridicule que risible. Reprenons.
Notre jeune vagabond ne se préoccupe que très peu des problèmes liés aux différents Pays du Monde. Il voyage de village en village, et use de ses capacités d’illusion et son habileté digitale pour émerveiller les passants et duper les naïfs. Être plus dur que les plus durs et plus malin que les petits futés, voilà son but. Manipulé dans son enfance et traité comme un moins que rien, aujourd’hui, la balance s’est inversée : c’est lui qui vous manipule et vous perturbe.

III. « Le noir, couleur de la mort et du néant. »

Voici à présent sa seconde personnalité, que nous nommerons « Yami ».
Contrairement à Matsuo, cette part de lui-même est bien plus sombre… obscure comme les ténèbres, aussi noire que l’âme du diable lui-même. Mais malgré ce portrait plutôt négatif, cette facette de notre héros possède des caractéristiques pour le moins inattendues. Curieux et dynamique, Yami s’intéresse à tout ce qui l’entoure et ce qu’il voit à travers les yeux de son « hôte ». Il ne cesse de lui parler et de le questionner sur tout ce qu’il se passe. Dans un véritable cas de schizophrénie, le sujet laisse sortir ses deux personnalités… dans le cas de notre héros, sa seconde facette reste tapie dans l’ombre, dans les méandres de son esprit, et ne se dévoile qu’à certaines occasions, comme un choc psychologique intense, obligeant Matsuo à se refermer sur lui-même à et se vêtir d’une enveloppe protectrice.
Yami est un être sanguinaire, violent et agressif. Partisan du carnage et du massacre, il ne peut s’empêcher d’influencer son hôte lorsque ce dernier combat, lui demandant s’il peut le laisser tuer une ou deux âmes innocentes. Chose que Matsuo n’accepte quasiment jamais, afin de ne pas créer de problèmes qui pourraient le mettre en danger.
Ce « moi démoniaque » est également très intelligent et conseille Matsuo dans ses actes et ses paroles, bien que parfois sa partie diabolique a tendance à faire pencher notre héros vers des actions cruelles et des mots blessants.

IV. Qualités & Défauts

Tout être humain possède des qualités et des défauts, qu’il soit bien portant ou mentalement malade… c’est ce que nous allons voir immédiatement.

Amical et sympathique, notre héros ne souhaite pas le malheur des gens qu’il croise et rencontre. Seule sa seconde facette s’exclame lorsqu’elle veut embrocher quelqu’un qui regarderait Matsuo de travers. Manipulant les cartes depuis de nombreuses années maintenant, Matsuo est un homme plutôt habile de ses mains et très adroit dans ses gestes. Astucieux et méthodique, il analyse l’instant présent et essaye de trouver le meilleur moyen de se sortir d’un guet-apens ou d’une situation épineuse.
Ayant appris avec le temps à se méfier des autres, notre héros tient son esprit en alerte afin de savoir comment réagir face à l’inattendu. Courageux et déterminé, il ne baisse jamais les bras et s’efforce de finir ce qu’il a commencé, quels qu’en soient les obstacles.
Bien que modeste, Matsuo aime se sentir reconnu des autres et ne se prive pas pour se faire remarquer. Le prestige… voilà ce qu’il cherche.
Malgré son caractère sociable et amical, Matsuo est quelqu’un de très secret et solitaire. Il aime voyager et agir seul, ne voulant pas s’encombrer d’un boulet à ses pieds ou d’un coéquipier qui pourrait le gêner. De toutes manières, il n’est jamais seul : Yami lui parle sans arrêt…
Comme dit plus haut, le jeune homme a depuis toujours été quelqu’un de méfiant, si bien qu’il n’accorde pas sa confiance au premier venu.

Enfin, je terminerai son profil psychique par sa phobie : efiálti̱sophobie. Un mot que je viens d’inventer. Efiáltis signifie « cauchemar » en grec, et sachant que la plupart des phobies sont construites grâce au terme grec… j’invente la propre phobie de mon personnage. Alors que je pourrai tout simplement dire que Matsuo a peur de dormir, je préfère spécifier qu’il a peur des cauchemars. Depuis son enfance et les horribles années passées à l’orphelinat, il ne cesse de faire de façon répétée des cauchemars horribles et perturbants, si bien que peu à peu, il peine à trouver le sommeil, réticent à l’idée de fermer les yeux.
Dormir n’est pas un souci, néanmoins, il craint énormément ce qu’il l’attend dès qu’il aura gagné les bras de Morphée…




“Tu veux connaître mon histoire ? Tu seras déçu...”


Le passé de Matsuo n’a que peu d’importance… que souhaiteriez-vous savoir ? Sa vie ? Sa naissance ou encore sa famille ? Vous risqueriez d’être déçus, néanmoins, je vais satisfaire votre curiosité et vous conter les années qui marquèrent le début de l’histoire de notre protagoniste.

Notre trame commence au cœur du Pays du Vent, dans un petit hameau situé à quelques kilomètres de Sunagakure no Sato. Une communauté des plus banales, où les villageois vivent en paix avec leurs voisins, le Seigneur féodal et les ninjas du Sable. De simples paysans qui cultivent, difficilement, les quelques parcelles de terre de ce pays désolé, et qui survivent comme ils le peuvent en commerçant le fruit de leur dur labeur avec les autres communautés. Dans ce petit village vivait une jeune femme, du nom de Michiko Yume. Ravissante et dotée d’un grand cœur, elle avait un don pour faire sourire et remonter le moral des gens qui l’entouraient. Michiko avait tout pour plaire, et, à en juger les regards ébahis d’une bonne poignée des hommes du village, savait qu’une multitude de prétendants étaient prêts à tout pour conquérir son cœur. Mais malheureusement pour eux, elle n’était pas du genre à se lier d’amour avec le premier venu. Les habitants du village étaient un peu comme sa famille, une grande famille, et jamais elle ne s’était imaginé se marier avec l’un des villageois. Non, comme quelques femmes encore persuadées que le grand amour avec un « A » majuscule existe bel et bien, Michiko gardait son cœur et attendait, impatiemment, l’homme à qui elle l’offrirait.
Et, un beau jour, elle finit par trouver la perle rare. N’est-ce pas magnifique ? Oui, je vous vois déjà sourire, heureux pour la jeune femme qui allait enfin pouvoir aimer et être aimée en retour. Cependant, bien que son cœur était comblé d’avoir trouvé sa moitié, une partie d’elle-même aurait aimé que cette rencontre se fasse d’une toute autre manière…

Par une froide nuit d’hiver (hé oui, même en plein désert les nuits sont glaciales), des lueurs menaçantes s’élevaient dans l’obscurité, et s’approchaient de la petite communauté de paysans. La milice, qui patrouillait quotidiennement dans les rues du village, aperçut au loin les silhouettes mouvantes. A juger l’allure de ces étrangers, tout portait à croire que leurs intentions n’étaient guère amicales. Mais lorsqu’ils se rendirent compte de la déferlante qui se ruait sur eux à une vitesse alarmante, il était déjà trop tard : une horde de bandits brandissant feu et acier tuaient et brûlaient tout sur leur passage. Les habitations s’embrasèrent, de nombreux paysans tombèrent sous les coups des assaillants, et en l’espace de quelques heures, les rues étaient jonchées de corps. Des prisonniers de guerre furent faits, des paysans réduits en esclavage et des femmes qui seront vendues au plus offrant. Et, comme vous vous en serez douté, sinon notre histoire n’aurait aucun sens, Michiko était en vie et était désormais à la merci de toutes ces vermines.

Mais alors que les survivants allaient être déportés et emmenés, des troupes armées firent irruption et éliminèrent tous les bandits. Un groupe de ninjas du Village caché du Sable, des troupes de choc apparemment, avait été envoyé en renfort afin de sauver les habitants de la communauté. Cette unité spéciale était dirigée par un homme valeureux, réputé pour ses prouesses au sabre et reconnu comme étant un stratège hors pair. Cet homme s’appelait Kami… Kami Kenta.


Les mois passèrent depuis cet incident… arraché à ses parents, la jeune Michiko Yume n’avait nulle part où aller. Résolue à abandonner les ruines de son ancien village, la jeune femme décida donc de s’installer à Sunagakure no Sato, espérant pouvoir repartir de zéro. Et c’est ainsi qu’après quelques semaines, elle avait trouvé sa place au cœur du Village caché du Sable. Totalement étrangère à cette ville qui lui paraissait immense, Kami Kenta proposa son aide afin de l’aider à se loger et à reprendre sa vie. Comme vous vous en serez douté, une histoire d’amour naquit entre les deux habitants du Pays du Vent, histoire qui, après deux ans, les mènerait à la naissance d’un jeune garçon : Matsuo.

L’enfant est éduqué, ses parents lui donnent tout leur amour, et, avec le temps, les flux énergétiques qui composent son corps s’éveillent, le prédisposant à devenir un ninja. Et, aussi étrange que cela puisse paraître, et contre l’attente de Kami qui pensait que son patrimoine génétique était celui qu’obtiendrait le jeune garçon, celui-ci semblait avoir obtenu son chakra de sa mère. N’ayant jamais suivi de précepte afin de devenir une kunoichi, elle avait pourtant la sensation d’avoir quelque chose de plus par rapport aux autres villageois. Une espèce de don qui, comme expliqué plus haut, permettait de redonner le sourire aux gens et de remonter leur moral. Par le biais de ce pouvoir dont elle ignorait tout bonnement l’existence, la jeune femme était capable de convaincre ses interlocuteurs et de les… porter dans ses discours. Abstrait, non ? S’il fallait résumer cette capacité spéciale pour un pratiquant des arts ninjas, disons que Michiko avait la faculté de créer des illusions et ainsi maîtriser le Genjutsu. Grâce à ce pouvoir inexploité, ce pouvoir tout simplement utilisé naturellement, la mère de notre héros pouvait « hypnotiser » ses interlocuteurs et les gens qui l’entouraient… ce qui expliquerait pourquoi la plupart des hommes la regardaient… sans doute étaient-ils envoûtés… enfin bref !
Ainsi, Kami se résolut donc, à contrecœur, à laisser l’académie du Village caché de Suna lui enseigner la pratique du Genjutsu, et ainsi lui faire grâce de la pratique du katana, qui demandait un entraînement colossal et d’importants efforts.

Âgé de onze ans, Matsuo suit les cours de l’académie avec attention. Le Taijutsu l’ennuie profondément, tandis que le Ninjutsu représente pour lui une façon démesurée de démontrer sa puissance. Non, de son point de vue, le Genjutsu et les illusions représentent une façon particulière de mener un combat : la force physique n’est pas la seule façon de tuer un homme. Une blessure physique est certes importante, mais un affrontement sur le plan psychologique est bien plus intéressant et dévastateur. Couper un bras de façon physique, voilà un acte plutôt sanguinaire… mais en poussant le sadisme jusqu’à un niveau plus élevé, atteindre le cerveau et lui faire croire que le corps tout entier est mutilé est quelque chose de bien plus vicieux !

Le mental est quelque chose de fragile, et il existe de puissants moyens pour le briser et l’anéantir… Alors qu’il allait entamer sa deuxième année à l’académie, son père part pour une mission de la plus importance pour le compte du Seigneur féodal du Pays du Vent… Une mission qui avait pour objectif de mater une rébellion qui s’élevait petit à petit sur le territoire du Daimyô… Une mission qui lui coûta la vie. Suite à cette tragique disparition, et malgré la présence réconfortante de son fils à ses côtés, Michiko se laissa mourir petit à petit, consumée par le chagrin et la tristesse. Elle lutta, de nombreuses semaines contre cette absence qui l’anéantissait au fil des jours, mais malheureusement pour elle, la disparition de son cher et tendre avait le même effet qu’un couteau planté en plein cœur. Si bien qu’un beau jour, alors que Matsuo rentrait de l’académie, heureux et impatient de montrer à sa mère le diplôme qui faisait officiellement de lui un Genin du Village caché du Sable, il découvrit le corps de Michiko étendu sur le sol. Quelle triste ironie : après avoir donné la vie à son jeune fils, la pauvre femme s’était donné la mort, souhaitant rejoindre son mari dans l’au-delà. Le suicide est une sorte d’égoïsme : choisir et décider de partir définitivement, sans penser à ceux qui restent et qui devront endurer le supplice du deuil.
C’est ainsi que Matsuo, après avoir été aimé et protégé par ses parents, se retrouva seul confronté à un enfer que bon nombre de personnes redoutent : la solitude.

Avec le temps, notre jeune héros, livré à lui-même, développa une double personnalité. Tapie dans son esprit, une entité s’était matérialisée et y avait élu domicile. Grâce à ses compétences en Genjutsu et aux pouvoirs héréditaires donnés par sa défunte mère, Matsuo se conçut un ami afin de se sentir moins seul, un ami avec qui il conversait par la pensée et voyait la nuit dans ses songes. Cette entité, qu’il nomma « Yami », puisqu’elle vivait dans les ténèbres de son esprit, avait hérité des ondes négatives de son hôte, si bien que ses intentions étaient la plupart du temps tournées vers la mort et le « côté obscur ». Le jeune garçon, qui comprit bien vite la malveillance de son double, a donc au fil du temps appris à contrôler les pulsions de son autre lui et surtout à le contenir.

Malgré la compagnie que lui offrait Yami, Matsuo devait accepter la mort de ses parents, et ainsi essayer de s’ouvrir au monde extérieur. Âgé de quatorze ans, il progressa dans la voie du ninja, devenu Genin du Village caché de Suna et œuvrant pour ce dernier avec deux équipiers et un maître. La plupart des gens qu’il côtoyait le trouvaient étrange, et, afin d’attirer leur attention et de ne pas sombrer dans l’oubli et la solitude, il avait trouvé une façon peu commune mais ô combien prenante et fascinante. Alors qu’il errait dans l’enceinte de la Cité du Sable, il aperçut un artiste de rue qui interpellait les passants et présentait des tours de magie… des illusions créées à l’aide de cartes à jouer. De simples cartes à jouer qui lui permettaient de mystifier les gens et éventuellement gagner quelques pièces. Matsuo fût l’un de ces spectateurs. Attentif aux mouvements du magicien, il parvint au fur et à mesure à comprendre le fonctionnement et à le reproduire. A ces heures perdues, il se constitua son propre jeu de cartes personnalisé, avant de commencer à mystifier ses amis et connaissances.
Bientôt, son habileté frôla la perfection, les mouvements de ses mains étaient indétectables et, bien qu’il savait pertinemment que ses tours n’étaient que le fruit d’une manipulation des cartes, il était parvenu à rendre chacun de ses gestes parfaitement naturels et surtout… magiques ! Un bon prestidigitateur doit avoir en sa possession deux atouts primordiaux : premièrement, manipuler les cartes de telle sorte à ce qu’il ait la sensation qu’elles sont partie intégrante de son corps, et, deuxièmement, captiver l’attention du public et détourner son regard de ses mains lorsqu’il effectue l’une de ses triches.
Mêlé à ses techniques d’illusion et à son Genjutsu, sa pratique de la cartomagie (terme employé pour un magicien qui manie les cartes) devint son arme. Désormais, ses deux univers se lièrent pour n’en former qu’un : créer des illusions à l’aide de ses cartes.

Au fur et à mesure que les années défilaient, sa pratique du Genjutsu se perfectionna. Après avoir totalement délaissé le Taijutsu, ses efforts se concentrèrent sur sa maîtrise du chakra, l’utilisation de techniques Ninjutsu et, principalement, la conception d’illusions qui paraissaient le plus réel possible. Âgé de seize ans, il passa avec succès l’examen de sélection des Chûnins, et intégra une unité d’espionnage au sein du Village caché du Sable. Ses compétences en Genjutsu avaient intrigué plusieurs de ses supérieurs, voyant en lui un potentiel don pour la collecte d’informations et, par la suite, les interrogatoires.

Deux ans plus tard, ayant atteint la majorité, son ami de toujours, un marionnettiste prometteur de la Brigade des Marionnettistes, avait le sentiment qu’il était prêt à se hisser encore plus haut dans la hiérarchie du ninja. Après avoir insisté pour lui faire passer l’examen de sélection des Jûnins, notre illusionniste se résolut à satisfaire son souhait, à la seule et unique condition qu’il l’accompagne. L’homme aux pantins accepta cette condition, et c’est ainsi qu’ils formèrent un duo de choc pendant les épreuves, avant de finir tous les deux diplômés. Le marionnettiste dirigea sa propre équipe dans le but de former des aspirants ninjas qui apprendront avec le temps à manipuler des pantins, tandis que Matsuo, félicité par ses supérieurs de l’unité d’espionnage, obtint le rang de chef d’escouade et dirigea pendant plusieurs années un groupe de quatre hommes, leur faisant faire des missions de reconnaissance et d’espionnage pour le compte du Kazekage.
Mais malheureusement, un événement tragique vint bouleverser la vie de Suna : la mort du Yondaime Kazekage, père de Temari, Kankurô et Gaara. Alerté par cet incident, Matsuo dépêcha son équipe dans tout le Pays du Vent afin d’annoncer la nouvelle et surtout contenir les rébellions qui émergèrent çà et là. Quelques chefs de clan avides de pouvoir pensaient pouvoir profiter de ce poste vacant pour élargir leurs frontières, mais l’illusionniste veilla à ce que leurs projets soient anéantis.
Quelques jours après, l’information finit par tomber : un déserteur de Konohagakure no Sato, Orochimaru, le Serpent Blanc, était l’auteur présumé de cet assassinat. Mais le village de Suna, affaibli économiquement et militairement suite au coup d’état mené contre la Feuille, n’était pas en mesure de traquer ce nukenin et faire tomber sa tête. Sans dirigeant à Suna, sa situation était critique…

Trois ans passèrent… Pendant trois ans, le Village caché du Sable s’efforça de redorer son blason et de reconstruire tout ce qu’il avait bâti par le passé. Matsuo avait désormais vingt-et-un et était devenu un ninja respecté du Village caché du Sable. Ses compétences pour le Genjutsu et son esprit réfléchi lui concédant un sens tactique développé lui valurent une promotion exemplaire. Il était devenu le leader de l’escouade d’espionnage de Sunagakure no Sato, respecté de ses coéquipiers et craint de ses ennemis.

Aujourd’hui, des silhouettes menaçantes sortent de l’ombre. Après avoir agi en totale discrétion, l’organisation criminelle la plus célèbre du Monde Shinobi, Akatsuki, commence à se révéler au grand jour, et ses membres arpentent désormais les différents pays à la recherche des démons à queues.
L’avenir est en perpétuel changement, et il est impossible de prédire ce qui arrivera.
C’est aujourd’hui que cette histoire commence… que l’histoire de Matsuo Kenta l’illusionniste commence !





“Ce que je pense de tout ce qu'il se passe actuellement ? Hm... asseyez-vous et écoutez-moi...”



Matsuo, devenu Jûnin de Sunagakure no Sato, est désormais plus libre de ses mouvements et peut arpenter le monde Shinobi comme bon lui semble. Bien entendu, avec pour limites ses fonctions de ninja. Néanmoins, il entend ça et là des échos... la guerre gronde, une organisation criminelle qui jusqu'ici s'était bien gardée de ne pas attirer l'attention sortait de l'ombre et commençait une quête dont les motivations étaient encore inconnues : la capture de tous les démons à queues.
Le Kazekage Gaara a d'ailleurs subi les frasques de ces criminels. Suite à un affrontement entre l'un des membres de la Lune Rouge et le manipulateur du Sable, ce dernier a été capturé et son Bijû extrait de son corps... Matsuo pensait que cette attaque signifiait la fin du Village caché du Sable, mais fort heureusement les choses se sont améliorées.

Aujourd'hui, Matsuo se tient prêt à n'importe quel situation ! Déterminé à redorer le blason de son village, il a bien l'intention de montrer au monde la vraie puissance de Suna !





Δ PRÉNOM ∫ PSEUDO : Pour le pseudo, ce sera Matsuo, Matsu' si vous voulez, après je n'ai pas de préférence. Sinon, mon prénom est Stéphane. ^^
Δ DATE DE NAISSANCE : 19 Décembre 1993.
Δ ÂGE : Vingt ans.
Δ SEXE : Masculin ♂
Δ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? J'y étais à une période de mon histoire RPG. Sinon, la première fois, grâce au TopSite.
Δ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ? Il est très agréable pour l'oeil, le contexte est sympa, l'ambiance semble bonne... non, une bonne appréciation ! Wink
Δ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Présent quotidiennement ! Et surtout en fonction de ma connexion internet... ^^'



(© Mischief, TUMBLR.)
[/i]


Dernière édition par Matsuo Kenta le Jeu 23 Jan - 11:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Mercenaire de Suna. (Rang S)


Messages : 67
Date d'inscription : 21/10/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
1/0  (1/0)


MessageSujet: Re: Matsuo Kenta ~ Le Cartomage {Terminée}   Dim 19 Jan - 18:46

Yôp ! Welcome back ! Content de te revoir ici, j'espère que tu vas t'amuser et rester. On va s'faire une rp toi et moi, bonne chance pour la suite. o/ [ est en train de lire, au passage. ]

_________________


«  Les lions ont appris la rage à travers le regard des hommes.. » - YUSEF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Membre de l'Akatsuki. (Rang S)


Messages : 17
Date d'inscription : 18/01/2014

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
14/0  (14/0)


MessageSujet: Re: Matsuo Kenta ~ Le Cartomage {Terminée}   Lun 20 Jan - 20:22

Hello ! :D

Merci beaucoup ! J'ai hâte de reprendre du service ! Wink

Matsuo.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice ✿ Godaime Mizukage. (Rang S)


Messages : 934
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 24
Localisation : Au coeur de Kirigakure.

Carte Shinobi
Ryos: 760
Age: 30
Expérience:
3496/2000  (3496/2000)


MessageSujet: Re: Matsuo Kenta ~ Le Cartomage {Terminée}   Jeu 23 Jan - 10:10

Re-bienvenue,

Nous retrouvons une fois de plus un personnage qui manie la cartomagie, comme pour Thrys. ^^ Intéressant et je pense avoir déjà commenté l’originalité de ce don sur ton autre fiche donc je ne vais pas réitérer une fois de plus.
Je trouve que sa maladie mentale est très bien intégrée et assez justifiée par la perte de ses deux parents et il est fort peu réfléchi de la part de sa mère de ne pas avoir pensé à son fils durant son acte de suicide. Le petit a dû en faire un petit traumatisme, du coup ? Jusqu’à en arriver à « dégénérer » doucement mentalement…

Peut-être que tu aurais dû parler de sa seconde personnalité dans la partie où il devient de plus en plus adulte (bien que Matsuo le contrôle assez bien).
Autrement, je n’ai rien à dire au niveau du reste : tout est convenable pour ma part, autant sur la forme que le fond alors tu as ma voix pour le rang A.

Merci d’attendre un second jugement Wink

Au passage, tu as mis 20 ans en haut de ta fiche et tu as mis 21 à la fin de ton histoire.

_________________

Oscars:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Membre de l'Akatsuki. (Rang S)


Messages : 17
Date d'inscription : 18/01/2014

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
14/0  (14/0)


MessageSujet: Re: Matsuo Kenta ~ Le Cartomage {Terminée}   Jeu 23 Jan - 11:38

Hello ! :D

Merci pour ce premier avis, il est vrai que tu as déjà examiné ma fiche et je suppose que tu n'as vu que quelques changements. ^^'
Enfin bon, content que cela plaise toujours. ^^

J'ai changé l'âge, en effet je me suis focalisé sur vingt ans alors que c'est bel et bien vingt-et-un. :)

Dans tous les cas, j'attends donc un second avis ! Wink

Matsuo.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 803
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 23
Localisation : Kiri.

Carte Shinobi
Ryos: 1180
Age: 28 ans.
Expérience:
2113/1750  (2113/1750)


MessageSujet: Re: Matsuo Kenta ~ Le Cartomage {Terminée}   Jeu 23 Jan - 12:58

(Re)bienvenue !
Pour avoir lu la présentation de Thrys, je peux enfin te faire une "critique" sur ta présentation :p !

Déjà les descriptions. J'ai été happé par cette qualité d'écriture. Arrivant presque à ton niveau (j'essaye de me placer sur l'échelle de la réussite.. 8D) - Je dois dire que le vocabulaire soutenu et la tournure des phrases tout comme les comparaisons sont.. exquises. T'attardant légèrement sur des points précis du physique que certains ont tendance à survoler, je dois dire que c'est déjà un plus que l'on ne retrouve pas dans d'autres présentations.

Pour la psychologie je m'avoue encore une fois vaincu par cette originalité. Déjà de faire passer tout cela sous forme de parties/chapitre c'est quelque chose que l'on ne voit pas d'habitude. Alors forcément ça a personnellement aiguisé mon intérêt. Surtout sur cette première partie dont la phrase relève de la confusion (mais cet effet semble être fait exprès): "Je suis schizophrène et moi aussi."

Ceci mettant en avant sa double personnalité. Yami. Je fais le lien entre la mentalité et l'histoire. Mais j'ignore d'où lui vient cette mentalité d'être sanguinaire. Est-ce le cliché de la double-personnalité malfaisante ou il y aura une raison que tu expliqueras IRP ?
Je tiens à souligner d'ailleurs qu'il est bien original de voir un personnage qui suit la même voie qu'un Jinchuuriki.. à la différence que le Bijuu lui est imprégné de connaissances alors que Yami lui semble trop du curieux des choses qui entourent Matsuo ^^

Globalement l'histoire passe très bien. Bon j'ai habituellement horreur du personnage orphelin qui se retrouve dans de nombreuses présentations. Mais même si c'est bien écrit, je reprocherai une chose: LE NOIR EST UNE TEINTE, PAS UNE COULEUR Tu ne t'attardes pas assez sur les ressentis de la femme et de l'enfant quant à la mort de ton père. Après, ce n'est que mon ressenti et ceci n'influence pas la notation.. ^^

Je finalise donc ceci en te validant Juunin no Suna —> Rank A !

_________________


« - My hatred had shut my ears off ... But I did hear »

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Matsuo Kenta ~ Le Cartomage {Terminée}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Matsuo Kenta ~ Le Cartomage {Terminée}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
avant le rp
 :: Présentations et fiches techniques :: Présentations :: Suna
-