AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 [Event]La belle contre la bête.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 55
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 104
Localisation : Dans les abysses.

Carte Shinobi
Ryos: Illimité.
Age: 10 000 ans
Expérience:
2000/2000  (2000/2000)


MessageSujet: [Event]La belle contre la bête.   Sam 4 Jan - 15:50


La belle contre la bête ♪




Cela faisait pas mal de temps que les deux autres étaient arrivés. Tss, ils en avaient du temps. Je ne les avais pas attendu, et j'avais déjà commencé à attaquer. Mon fier Bakuhatsu était déjà en train de dévaster le village. Qu'il était beau, et quel formidable spectacle était-ce d'admirer cette géante créature démolir Kiri. Je ne me sentais absolument pas stressée, je n'avais pas cette peur de me faire attaquer par surprise. J'étais forte et belle. Je ne craignais personne. Je me contentais simplement de réussir ma mission pour empocher une belle somme. Je laissais le roi Panda s'occuper de démolir le village pendant que...Je me baladais dans le village. J'avais quitté ma créature, et la laissait s'occuper de mener à bien la mission: tout démolir. Je regardais les villageois courir partout, paniqués. Qu'est-ce que c'était mignon. Je ne pus m'empêcher de sourire. Tout à coup, un ninja de Kiri s'avança vers moi. Il me demanda de décliner mon identité. Après avoir esquissé un sourire, je lui répondis que j'étais l'une des assaillants. Abasourdi, il finit par sortir son kunai et fonça vers moi. Trop lent. Après avoir effectué une série de signe, une boule de feu sortit de ma bouche et fonça vers ce dernier.

Après avoir continué ma petite balade, je croisa d'autres ninjas qui furent aussitôt tués. Ils avaient l'air faible, ces shinobis de Kiri. Allais-je rencontrer un ninja à ma hauteur. J'arriva finalement en direction d'un grand bâtiment qui avait l'air de ressembler à une académie. Il y avait pratiquement personne, là-bas. Quel dommage. J'allais donc devoir retourner en direction du centre-ville, là ou il y aurait sûrement bien plus de victimes. Mais avant cela, j'allais détruire ce bâtiment. Soudain, j'aperçus un homme qui avait l'air assez vieux, au loin. Hmm, intéressant. Il allait être ma prochaine victime. Je m'avança vers lui.

-Hmm. Qu'est-ce que tu fais là ? Tu n'es pas censé aller défendre ton village qui se fait attaquer ? De toute manière, tu n'as pas l'air très puissant. Allez, je vais vite en finir avec toi.

Après avoir prononcé ces paroles, j'effectua une série de signes et cria: "Hibashiri !". Rapidement, un long souffle de feu sortit de ma bouche et fonça en direction du gars. Cette technique avait pour but de l'encercler, l'empêchant alors de faire des mouvements. Tout d'un coup, je sentis un bruit étrange et me retourna. C'était Bakuhatsu. Un long et puissant geyser de lave le poursuivant. Il était assez loin devant moi. Il était en train de courir afin de tenter de le semer. Mais non, cette sale créature se prit l'attaque de plein fouet.

-Tss, quel imbécile tu fais. Tu me déçois vraiment.

Juste après avoir dis ces mots, je me retourna en direction de mon adversaire. Je sortis un kunai explosif et le lança en direction de son coeur. Déjà qu'il était encerclé par les flammes, comment allait-il désormais pouvoir éviter ce kunai explosif ?

Récap et techniques utilisées
Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [Event]La belle contre la bête.   Mer 8 Jan - 14:35


let's do it



Misatachi Kuragari VS. Nukenin


Venant d’aller chercher ma douce et tendre Mizukage, Terumi Meï, nous sortîmes en direction du champ de bataille. Le feu et les gravats faisaient rage, tandis que nous étions encore loin… C’était putain de puissant, vous avez pas idée. Enfin bref. La chaude dirigeante avait dépêché plusieurs escouades dans le but d’évacuer les civils et autres Genins, tandis qu’Utakata, lui, siégeait toujours en prison. Pourquoi ? Il me semble qu’on m’en avait parlé mais… Je devais encore être complètement plein ou défoncé… C’était fort possible après tout. Bref, je m’étais dit qu’il valait mieux que je guette au niveau de cet endroit, qui sait ce qu’il pourrait se passer pour cet enfoiré d’Emocore. Oh et… « Enfoiré », c’est amical hein, faites pas gaffe. C’est ma manière à moi de montrer que j’peux être sympa.  Soudain, je vis une miss boobies qui sortit du chapeau d’un énorme monstre – que j’avais pris pour un de mes délires liés au Konohabis – et qui se dirigeait en direction de l’académie. Faut pas croire, mais j’y tenais quand même aux jeunots de Kiri.

Bouteille en main et join en bouche, je décidai donc de me rendre là-bas, sans même consulter celle qui, autre fois, était au cœur de… Bah de ma bite, faut l’avouer. C’était quand même mon fantasme, cette folasse de cougar. Enfin bref, là n’est pas le principal ! Je disais donc que je me dirigeais en direction de cette petite académie, alors que plein de gamins couraient en ma direction. En d’autres circonstances, ç’aurait été chou, mais là… Pas vraiment, nan. Enfin, j’entendis rapidement un putain de cri d’agonie… C’était flippant… Surtout qu’j’étais encore déchiré, ça allait être génial si je devais me battre… On aurait presque le droit à un spectacle ! Bref. Avant, de me diriger en sa direction, je bus quelques gorgées de ma bouteille de Saké fraîchement trouvée et fumai une bonne clope. On sait jamais, et ça m’aurait fait chier de clamser sans même avoir pu profiter des désirs de la vie, pour tout vous dire. Encore que de ce côté-là j’étais bien blotti… Entre la drogue, l’alcool et la binouze, puis sans oublier toutes les putes que j’me suis tapées en seize ans… Que du bonheur ! Bref.

J’avançai toujours en direction de la Nukenin boobesque qui avait fait mumuse avec son panda juste avant (pédophile qu’elle était), tout en chantonnant. Demandez pas pourquoi, c’était une sorte de réflexe quand j’marchais. Pis ça changeait de tout le merdier qui faisait un putain de brouhaha énorme. Disons que… C’était plus calme, pis que même dans les gros bordels que je côtoyais, ce n’était pas aussi intense que ça. Pour vous dire ! Soudain, la gonzesse se mit à dire un truc… Que je ne compris pas du tout. Sa faible voix était masquée par les bruits d’explosions et les autres cris que l’on pouvait entendre, à quelques rues de là. Puis aussi les secousses créées par son panda qui tentait de fuir un jutsu Yôton de Meï. Ce bestiau n’était vraiment pas intelligent… Enfin bref. Et soudain… Un énorme cercle de flamme apparut autour de moi, m’entourant alors. Celui-ci devait faire… Allez, quoi… Cinq mètres de rayon ? Ouais en gros. Pour un mètre trente de large. Elle se mit encore à parler, la pipelette, tandis que moi je m’étais mis couché, de manière à me reposer, tout en faisant un mudra qu’elle ne pouvait apercevoir. Une fois qu’elle eut fini de causer pour que pouic, elle lança un kunai en direction de mon cœur, alors que mon nuage d’or venait tout juste d’être formé, caché par les flammes. Son Kunai, lui, passa dans les flammes. Mais comme je pensais qu’elle avait prévu de vouloir me cramer avec les flammes de son jutsu ainsi que son putain de projectile bah… Je mis mon nuage de manière à me protéger. Sauf qu’en passant dans les flammes, ça activa le parchemin explosif situé sur le kunai (et que je n’avais pas vu, of course). Du coup, heureusement qu’j’avais mon nuage de poussière d’or ; il me protégea de l’explosion. Toujours caché par les flammes, je le mis sous mon postérieur et fit un autre signe incantatoire, ce qui fit apparaître plusieurs projectiles dorés… A l’aide mon Gôrudoton, bien sûr ! Dans la seconde qui suivit, je les lançai en sa direction, augmentant leur vitesse à l’aide de ma force naturelle (deux mètres douze pour plus de cent kilos de muscle, ça vous parle ?). Les shurikens étant à un nombre de huit, elle n’avait que peu de chances de les esquiver, surtout qu’ols étaient, à leur tour, enflammés grâce à son Hibashiri. Quelle conne celle-là, j'vous jure !

« … T’as vraiment un grain ma pôv’ dame… T’crois vraiment pouvoir m’tuer avec ça ? T’vraiment pathétique, j’te jure… Y’en faudra plus… Beaucoup plus ! Surtout que bon, ta technique là, elle est putain d’minable, vieille folle. »

Et j’me mis à flotter dans les airs, bien posé sur mon nuage poussiéreux. Alors à cinq mètres de hauteur, j’la toisais juste après avoir quitté les flammes des yeux. C’était bien beau comme effet avec les paillettes tombant d’mon cul. M’enfin, j’crois qu’il allait falloir que j’commence les choses sérieuses, nan ? Après tout, elle en voulait au village… Même si j’m’en branlais complètement, fallait bien que je le protège un tant soit peu, même si le principal, pour moi et à cette époque, c’était la Terumi aux cheveux comme un sapin de Noël. Soupirant à nouveau, j’bus encore quelques gorgées de mon divin alcool, sous les yeux ébahis de la dame que je poutrerai bien dans d’autres circonstances… Ahem. Bien sûr, j’m’étais reculé d’une vingtaine de mètres, ce qui fait que j’étais maintenant à environ cinquante mètres de la sexy girl. Mais elle faisait peur, quand même. A toujours se tripoter les seins, comme ça… Mais bon, dans tous les cas, lui faudrait du courage pour vouloir me buter, parce que vu comme ça… Elle était mal barrée. Très mal barrée.

« M’enfin… T’sais que si t’étais pas v’nue attaquer Kiri, on aurait pu passer du bon temps ensemble, hein ? Pis r’garde quoi est fait mon nuage ! J’aurais pu t’rendre riche jusqu’aux as, ma salope. »

Jutsu:
 

Récap:
 

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 55
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 104
Localisation : Dans les abysses.

Carte Shinobi
Ryos: Illimité.
Age: 10 000 ans
Expérience:
2000/2000  (2000/2000)


MessageSujet: Re: [Event]La belle contre la bête.   Jeu 9 Jan - 20:04


La belle contre la bête ♪




Non mais, pour qui se prenait-il, celui-là. Je n'aimais pas sa manière de parler, et surtout sa manière d'agir. Sa gueule, je l'aimais vraiment pas. Bref, il me donnait vraiment envie de m'énerver. J'avais désormais envie de me battre sérieusement, car ma précédente offensive ne servait qu'à tester un peu ses capacités, voir s'il pouvait bien se défendre. Et visiblement oui. Alors tant mieux, j'allais cette fois-ci monter le ton. Ne pensant pas qu'il puisse résister à ma prochaine attaque, je me mit alors à sourire doucement. D'abord, il fallait parer son attaque. Huit kunais qui arrivaient très rapidement de tous les côtés. Il me prenait pour une bleue, ou quoi ? Pff, il ne devait pas savoir qui j'étais. Tsubameni Kayla, la plus belle et puissante femme au monde. Personne ne pouvait résister à mon charme.

Rapidement, je me baissa pour éviter les projectiles qui venaient de partout. L'un d'entre eux me frôla à peine. Je me releva et ne perdit pas de temps pour contre-attaquer. J'allais carrément détruire le gaillard qui se trouvait en l'air, tranquillement posé sur un nuage qui avait l'air formé de poussière d'or. Hmm, intéressant comme technique. L'or...Si je maîtriserais cela, je deviendrais aussi la femme la plus riche du monde. Bref, ce n'était pas le moment de penser à tout cela. Après avoir éxécuté une rapide série de signes, je me mis à prendre un grand souffle, puis le relâcha pour balancer une énorme boule de feu à l'apparence d'une tête de dragon. Elle était dévastatrice. Je la dirigea en plein sur mon adversaire qui se trouvait juste à une bonne cinquantaine de mètres, en l'air. Tout fut carrément détruit sur le chemin. C'était un beau spectacle. Je me mis à sourire et caressa mes cheveux.

-Bon, et voilà un de plus. Maintenant, pourquoi ne pas directement aller attaquer la Mizukage...Hihih.

Souriant, je me retourna et me dirigea vers la tour de la Mizukage, espérant qu'elle soit là-bas. Sinon...La tour elle-même serait ma prochaine "victime".




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 803
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 23
Localisation : Kiri.

Carte Shinobi
Ryos: 1180
Age: 28 ans.
Expérience:
2113/1750  (2113/1750)


MessageSujet: Re: [Event]La belle contre la bête.   Ven 10 Jan - 21:21








✘ pardonnés ✘
Maintenant que tout était en marche. J'allais me rendre là où Saiken me mènerait. Il pouvait ressentir les flux de chakra, de son expérience à Kiri... Il savait qui était d'ici ou non. Autant lui faire confiance, c'est ainsi que mes pas me menèrent sur les toits du village. Un ninja blessé avait été déposé ici avec son collègue. C'était un Anbu du village... C'était mauvais de faire ça mais j'étais décidé à en découdre avec ces occupants. Lui prenant son tantõ ce dernier se releva et voilà que son masque tomba rapidement dans sa hâte. Il était de l'unité de Tsurugi et en me voyant ainsi il avait du deviner mon choix quant à ma présence.

Ce dernier hésita un moment avant de se retourner après m'avoir adressé un signe de la tête. Tsurugi devait être aussi occupé à défendre le village. C'était à moi maintenant de protéger Kiri comme j'ai pu protéger le village civil. Mais cette fois-ci je le ferai dans les règles de la nation. Prenant une grande inspiration et le petit sabre des forces spéciales. Prenant tout de suite la route, j'esquivais les civils qui se faisaient évacuer. Courant dans les rues, je faisais attention à ce qu'aucun civil ne perde son chemin.

Mais les Chuunin se chargeaient apparemment très bien de la situation avec les Genin. Quant aux Juunin de ma caste comme les Tokubetsu Juunin & Anbu ainsi qu'Oïnin... Nous étions sur le front. C'était mon moment de gloire. J'allais pouvoir participer à la libération de Kiri, montrer au village ce que savait faire le rayon de soleil du Shodaime Mizukage ! Prenant appui sur des façades, je ne perdais pas de temps pour m'élancer dans les airs afin de retomber sur un toit. Mais avant l'atterrissage, voilà que le manteau de chakra à six queues se manifesta sur ma volonté. Le sol se fractura lorsque mes pieds touchèrent le sol. Je sentais la force affluer en moi, l'envie de protéger chaque être frôlait l'obsession.

Fronçant lentement les sourcils, mes oreilles percevaient un bruit suspect. Comme la création d'un début d'incendie qui se confirma que je vis une abondance de flammes s'éleva un peu plus loin. C'était ici que je commencerai à combattre de façon à leur faire regretter leur venue ici. Reprenant la route, c'est lorsque je suis arrivé que je vis les deux acteurs principaux de cet affrontement. Je reconnaissais les Kirijin, et surtout l'élite... Même quand il s'agit des plus stupides. L'adversaire en revanche lui semblait effectuer une série de mudra, ce qui me laisserait le temps d'agir pour essayer de mettre un terme à cette mascarade. Saisissant fermement le petit sabre, je me suis élancé vers la zone de combat d'un bon furtif en sucrant plusieurs mètres en un seul saut. Le jutsu Katon était massif mais pour moi et Saiken...

Cela relevait d'un véritable jeu d'enfant. Dans un saut périlleux avant, une main de chakra se chargea d'attraper la tête de Qilin non loin de l'Anbu. Resserrant l'étreinte sur la technique Katon, cette dernière circula. Atterrissant entre les deux, elle avait le dos tourné et semblait se diriger vers la tour de Meï. C'est dans cette action que j'ai lancé le tantõ telle une lance avec brutalité et précision tel l'assassin que je suis. Ce dernier allait la pourfendre, cela suffira à lui faire comprendre que sa personne n'a aucunes raisons d'être ici. Sa nuque en ferait les frais.


Technique Utilisée:
 

Récapitulatif:
 
Copyright © Wada

_________________


« - My hatred had shut my ears off ... But I did hear »

Oscars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Chef de l'Akatsuki. (Rang S)


Messages : 148
Date d'inscription : 10/08/2013
Age : 25

Carte Shinobi
Ryos: 280
Age: Trente-cinq.
Expérience:
271/2000  (271/2000)


MessageSujet: Re: [Event]La belle contre la bête.   Dim 12 Jan - 21:20


Is this human nature ?

Girei by Yasuharu Takanashi \ Yaiba on Grooveshark

L'art du pugilat serait à son paroxysme à un moment établi, pour la "bonne" cause et les desseins de l'organisation de la Lune Rouge. L'ère sanguinaire allait faire un bond de retour dans la cité brumeuse, avant de se dissiper dans l'obscurité et le crépuscule du brouillard sanglant. Imaginez une brume immaculée de sang, de fines gouttelettes écarlates s'associant à la blancheur de la paix, tout comme les murs de l'enceinte hasardeuse, murets vieillis par les ères de guerres et le temps inextinguible. Parcourant les toits escarpés, bien que parfois rapprochés, de la cité sous le joug des assauts répétés des vagabonds en quête d'ordre et de meurtres, les silhouettes s'avancent tandis que le Roi et ses vassaux se mettent en place. Le centre ville était un peu plus calme qu'auparavant, il y avait quelques secondes de cela, les cris émanaient encore des profondeurs abyssales des ruelles sombres. Pourtant, les explosions retentissaient toujours, des murs de flammes se cambrant dans les allées vides du village. Les citoyens fuyaient et se rejoignaient dans un coin plus calme, sans bonne garde : tous les ninjas scrutaient les alentours et combattaient sans cesse, espérant en finir rapidement. Ces déserteurs sont très puissants visiblement, stoppant la progression et la prospérité des grandes nations, un coup fort, d'un seul poing pour se rebeller face aux plus gros poissons, la petite friture se révoltait.
Shuradô venait d'envoyer chacun des corps, Konan l'accompagnait pour finir, préférant suivre son ami d'enfance et pour le couvrir durant son combat. Qui sait sur qui ils allaient tomber ? La première apparition du chakra de la Bête avait été senti ici par Samehada, la fidèle alliée de Kisame. Une personne était échouée dans une ruelle, elle donnait une direction vers la tour. Un autre individu se trouvait un peu plus loin, un nuage doré comme piédestal, c'était peut-être lui qui avait supprimé cette femme. Celle-ci n'était pas encore morte, souffrant d'une lame dans la nuque, disposée sur le côté. Le coup n'avait pas tout à fait mouche, ou alors elle était bien résistante. Sortant une barre noirâtre de sa manche, la Voie divine donnait le coup de grâce, sans aucun sentiment de regret, la chair s'écartait pour laisser place à l'arme blanche.
Le nuage venait de disparaître.

S'avançant pour faire un bond sur un toit, non loin d'une petite placette où une Académie se dessinait sous les yeux des membres sanglants, les corps atterrissaient ensuite face à la personne. Il n'était pas très loin, ne bougeant pas, le petit groupe était à environ trente mètres. Le regard sérieux et perçant sur leur prochaine victime : un homme déjà assez mûr pour avoir combattu durant une vingtaine d'années, il avait les cheveux longs, camouflés par une petite coiffe chinoise. Il avait l'air cool, le serait-il encore face à Pain et Konan ?

« Kirijin, je ne le répèterai pas : sais-tu quelque chose sur Rokubi no Jinchûriki ? »


Les corps se dispersaient subitement, encerclant l'homme qui semblait être fort et puissant, très grand et bien bâti. Leurs regards scrutaient le moindre geste de ce ninja de Kiri, il était de l'élite sans doute. Aucun mouvement ne pouvait leur échapper, se trouvant connectés entre eux, de plus, ils se trouvaient à la même distance que lors de leur première position : trente mètres tout au plus. Chikushoudô plaquait sa main sur le sol, un dessin se formait lorsqu'une créature gigantesque apparaissait : le Bœuf se préparait déjà à charger, les narines fumantes et les yeux déstabilisants. Le terrain était déjà abimé, des gravats entourant déjà la zone, malgré cela, la zone de combat se trouvait libre de tout mouvement, aucun gravats ne se trouvait dessus.

Le bovidé se mettait soudainement à charger, foulant le sol en le labourant, à même le ciment. Il n'était que peu rapide mais avançait scrupuleusement, chargeant l'humain. Imposant par sa taille, ce monticule de muscles bestiales allait tout détruire si il continuait à avancer, le village serait réduit en cendres. Le sol tremblait. Profitant de cette diversion titanesque, les corps se préparaient, ou tout du moins, Shuradô était déjà prêt à s'élancer grâce aux propulseurs sous la plante des pieds... - AC

Récap':
 

_________________



« Love breeds sacrifice… which breeds hatred… Then you can know pain. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [Event]La belle contre la bête.   Mer 15 Jan - 20:45


u gonna die


Misatachi Kuragari vs. Pain

Tandis que j’étais encore sur mon nuage, à une cinquantaine de mètres de l’autre folle, je la regardais se dandiner comme une vraie dinde, tandis qu’elle esquivait mes huit shurikens dorés. Ok, je savais qu’elle allait s’en sortir facilement, mais bon, y’a une limite. S’baisser comme une vraie chienne pour ça ? A croire qu’elle connaissait ce genre de positions, hein. C’est d’ailleurs à ce moment-là que mon regard lubrique se figea sur elle lorsqu’une énorme boule de feu fusa en ma direction… J’en avais jamais vu de telle, et pour tout vous dire, j’croyais que j’étais encore sous les effets de ma bonne et douce drogue. Et pis soudain, y’avait plus rien du tout. Mais genre vraiment ! J’en fus abasourdi ! Et c’est là que je vis Utakata devant moi. Ce petit con n’avait pas l’air de m’apprécier énormément, mais peut-être n’était-ce qu’une façade. Après tout, je n’avais pas eu souvent l’occasion de le rencontrer par le passé, c’est vrai, je le conçois. Mais bon, si je voulais faire plus ample connaissance avec lui, faudrait que nous survivions tous deux ; je savais qu’il se dirigeait en direction d’un autre combat, contre qui, je ne savais pas. Et puis moi je risquais d’avoir encore à me battre face aux deux autres Nukenin qui occupaient grandement la Terumi. Bref, descendant de mon nuage, je vis que l’autre aux deux obus avait un petit katana planté en plein dans la nuque. Bordel ! Il était vachement précis le Jinchû ! Et puis soudain, je sentis une main sur mon épaule, Emocore face à moi. Une sorte de pouvoir m’envahit subitement, à un tel point que j’en fus un peu bouleversé. Disons qu’on n’obtient pas le chakra de Rokubi tous les jours hein.

Tentant d’appréhender cette immense source de chakra, je sentis une autre pression de chakra arriver juste devant moi. Du coup, je levai la tête, normal quoi. Et là je vis non pas un ou deux ennemis mais… Sept ! Six étaient tous pareils avec des clous faisant offices de piercings un peu partout sur la gueule, tandis qu’une autre semblait bien gâtée. Mais un autre truc me chiffonna : jamais je n’avais vu un groupe habillé aussi bizarrement. Entre la bande de six roux, de telle manière qu’on aurait pu faire une énorme charrette, et le groupe complet habillé avec des robes noires aux motifs de nuages rouges… Ils s’croyaient à une soirée gothique ou quoi ?! Enfin bref. Ils se mirent alors à m’approcher, se trouvant plus qu’à une trentaine de mètres de la carcasse que je traîne depuis que je suis né. Ce n’était pas si évident que ça de passer inaperçu en faisait deux mètres douze. Surtout que mon kimono rose cachant mes deux katanas ainsi qu’un haori blanc et un sur le corps noir… Bref. L’un d’eux me demanda si j’connaissais quelque chose à propos de Rokubi no Jinchûriki. Voilà donc une question bien étrange, venant de la part d’étranger. Et c’est là que je fis le rapport entre le look et l’autre con d’émo : ils étaient venus le chercher pour en choper le machin enfoui en lui. Bah… Qu’ils essayent hein, il ne se démerdait pas trop mal non plus, le bougre. Sortant un briquet de ma poche, je rallumai mon joke et bus quelques gorgées de mon saké, bouteille en main.

« Jinchûriki no Rokubi… Bah écoute mec, ouais j’sais qui c’est mais là… A cette heure-ci, j’sais pas du tout où il peut être c’boulet. P’tête qu’il est parti essayer d’se taper Meï ou j’sais pas qui. Ecoute, moi, j’en sais riiiiieeeeeeen du tout ! »

Ma voix montrait bien que je ne m’étais plus trop frais, mais il allait bien falloir que j’me ressaisisse. Encore que moi joint de marie et ma bouteille n’allaient pas trop m’aider, m’bon. J’avais l’habitude de combattre comme ça, après tout. Bref, j’m’étais abaissé sans trop le vouloir lorsque je parlai au groupe, et c’est alors qu’il fallut que je me relève, j’avais un peu de mal à les voir en entier dirons-nous. Et alors là… Plus rien ! La dispersion totale, ils m’encerclèrent tous d’un rayon d’environ trente mètres. J’savais qu’ils m’épiaient. Alors comme ça les Akatsukijins ne voulaient pas m’écouter ? Et puis là, un Rhino apparut. Je compris donc qu’ils ne voulaient pas non plus se la jouer cool et profiter un peu avec moi. Ouais, je sais, c’était naïf comme comportement. Mais bon, tout homme apprécie les vices et n’y reste pas indifférent, je le sais pertinemment. Ayant passé trois ans avec le Yondaime Kazekage, c’était pas compliqué que d’apporter des preuves plus convaincantes. [A.C]

« Z’êtes sûrs que vous voulez pas un p’tit joint et un p’tit verre, hein ? »


Franchement, qu’est-ce qu’ils pouvaient être bornés ! Heureusement pour moi, le mastodonte n’était pas extrêmement rapide, donc j’eux le temps de leur parler une énième fois avant de passer à la contrattaque. Faisant instinctivement appel au pouvoir du slim à six queues, je fis pousser de très gros bras de chakra à l’aide du boost d’Uta. Ainsi, je pus prendre le fameux bordel pour l’envoyer valser sur le premier des corps que je vis : un mec semblable à une machine de guerre tant il était robuste mais aussi chauve, avec des piercings autour du crâne. C’était vraiment hideux, franchement… Même la plus vieille des putes d’un bordel le serait moins, c’pour vous dire ! M’enfin, le taureau parti vraiment, vraiment, vraiment loin… Et puis rapidement en plus ! J’m’en surpris moi-même. Le pauvre gars n’allait pas s’en remettre de sitôt.

Regardant davantage autour de moi, je pouvais voir que les six autres personnes me guettaient encore, tous situés sur des bâtiments. Il fallait donc que j’essaye d’en avoir le maximum possible en une fois. Plaquant mes mains au sol, je me concentrai, lorsqu’une énorme fissure commença à se former… pour devenir peu à peu un léger ravin. De là, l’académie et ses alentours finirent par tomber dans cet abîme géant, tentant d’emporter mes adversaires pour la même occasion. M’enfin, je savais que je pouvais encore faire quelque chose durant le laps de temps dont je disposais ; un abîme qui apparait comme ça, forcément, c’est pas anodin. Et là, je savais qu’il y’en avait encore derrière moi. Me retournant hâtivement, j’en fixai un en même temps que je fis les mudras d’une technique Raiton : Sachant qu’il était situé à une trentaine de mètres, j’avais toutes mes chances de le toucher : des disques de foudres reliés par du chakra Raiton également fusèrent sur lui. Mais bon, on parie combien qu’ils allaient réussir à esquiver ma technique, hein ? Ils étaient de l’Akatsuki ces connards, quand même.

Jutsu:
 

Récap':
 

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Chef de l'Akatsuki. (Rang S)


Messages : 148
Date d'inscription : 10/08/2013
Age : 25

Carte Shinobi
Ryos: 280
Age: Trente-cinq.
Expérience:
271/2000  (271/2000)


MessageSujet: Re: [Event]La belle contre la bête.   Mer 15 Jan - 21:38


Is this human nature ?

Pale (2006 Demo) by Linkin Park on Grooveshark

D'un geste rapide, l'homme venait d'envoyer le grand bœuf valser au loin et heureusement pour Pain, les corps étaient connectés ce que le buveur ignorait forcément. La titanesque invocation allait atterrir sur le corps robotisé, Shuradô, celui-ci observait attentivement le bovidé venir dans sa direction - pour un ninja normal, cela ne représente qu'une ou deux secondes. Le seul bémol était de faire dévier une masse gigantesque de muscles. Le corps s'engouffrait à l'intérieur d'une bâtisse en mauvais état, le tout s'effondrait alors que l'invocation disparaissait dans un nuage blanc léger et un hurlement bovin. Shuradô n'était pas en piteux état, loin de là, étant le corps le plus apte à se protéger.
Le Kirijin était concentré sur les autres corps, jetant un œil, il avait du observer le retour du corps robotisé sans une égratignure.

L'homme à moitié soûl parvenait à créer des techniques et à bouger, ce qui signifiait qu'il était bel et bien en état de se battre. Un tremblement se faisait subitement ressentir, les différents corps se préparant à une quelconque attaque : un gouffre s'était créé, avalant tout sur le rayon de l'encerclement. Les corps venaient de reculer, une technique de ce genre ne passait pas inaperçu : le shinobi de Kiri en profitait pour s'armer d'un prochain jutsu, il était visiblement de type Raiton. Des espèces de cercles s'étaient créés dans ses mains, relié à un filin de chakra Raiton. L'éclat électrique allait sans doute se diriger de part et d'autres : le grand homme n'en avait pas créé plusieurs pour rien.
La technique se dirigeait vers la Voie divine et sur les autres corps : les missiles fusaient à ce moment, l'éphèbe robotisé envoyait des salves explosives. Le Kirijin devait percevoir cette fusion après son lancé de technique, six missiles volant en sa direction, les autres se débrouilleraient pour esquiver quelques malheureux disques plutôt bien taillés pour trancher.

« Shinra Tensei ! »


Une onde se provoquait, repoussant deux disques, quant aux autres Gakidô s'était lancé vers Chikushoudô en aspirant les deux qui se rendaient vers eux. Jigokudô s'élançait vivement, réalisant un saut tout en prenant Ningendô pour esquiver les disques. Les missiles allaient faire mouche, et si l'homme tentait d'avancer ou de bouger, l'un d'eux l'aurait forcément. Si le shinobi du brouillard pouvait manipuler les disques, ce serait foutu... [AC]

Récap':
 

_________________



« Love breeds sacrifice… which breeds hatred… Then you can know pain. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [Event]La belle contre la bête.   Jeu 16 Jan - 21:27


go back hell, modafucka


Misatachi Kuragari vs. Rikudô Pain

Mon invocation de bras à la Rokubi sembla avoir fait mouche, l’autre affreux semblait avoir crevé sous le poids du tas de muscles. C’est là que je dis apparaître un énorme abîme sous plusieurs corps, là où se tenait l’académie et quelques bâtiments alentours… Qui se firent bouffer, ouais. Soudain, j’vis une épaisse fumée blanche apparaître à ma droite, alors que les corps avaient esquivé ma grosse Doton. Les enculés, ils étaient agiles. Fallait que j’trouve quelque chose, même si, franchement, j’avais la flemme de combattre là. Je serai bien mieux avec quelques p’tites salopes bien gaulées, si vous voyez ce que je veux dire. Enfin bref, l’autre moche s’était ramené… Sans aucune égratignure. Que s’était-il passé ? C’était le joke et la bibine qui remontaient où y’avait bien eu ce que je pensais qu’il y’avait eu ?! Putain le mindfuck. Bref, on s’en foutait, c’était aps ça le plus important. En me retournant, je lançai ma technique Raiton qui faisait pop des disques électriques reliés par une espèce de fil à la con, de la même nature. Faut avouer que quand j’étais défoncé, je m’amusais à lancer ce genre de trucs… Et honnêtement, ça faisait bader, c’était puissant. V’là les trips que j’avais !

Pis là, j’entendis un soufflement précédé d’une sorte de mécanisme qui s’activait… Shit just got real. J’étais vraiment dans la merde. Enfin… Heureusement que j’avais préparé une permutation comme un fourbe. Le fourbe, il ne me connaissait vraiment pas ! Bref, le mec qui semblait diriger l’entité fit apparaître en même temps une sorte de champ de force… Sur lequel se fracassa la Raiton. Bof, pas grave. J’aurais bien une autre occasion de le toucher, non ? ‘fin… C’est ce que j’espérais tout du moins. Mais là fallait pas que j’fasse le con, pis les missiles n’allaient pas tarder à me toucher. Je fis alors un coucou général et je me tournai en direction des armes putainement puissantes, un grand sourire aux lèvres. Et là… Bah c’était le gros depop. J’avais sûrement créé l’effet de surprise et j’m’étais préparé : je savais exactement où je comptais me retrouver, et j’avais préparé ma technique par la même occasion, malaxant mon chakra à l’occasion. En fait, j’avais remarqué que la bonasse se tenait près d’un autre con, comme si elle le protégeait… Ou qu’elle voulait partir en même temps que lui dans les abysses éternels de la mort… Comme Nagare.

Bref, j’étais derrière la bleutée. En temps normal, j’me serai permis d’l’accoster etc pis de la reluquer mais là… C’était mort, je ne pouvais pas. J’apparus donc à la place d’un gros morceau de bâtiment qui avait volé derrière elle lors des destructions massives. Bref, vu que mes mudras et tout le bordel étaient prêts, j’ouvris grand la bouche et tira en direction de l’autre folle : trois boules d’or liquide vinrent l’engluer de haut en bas, puis ça se solidifia deux secondes – réellement – après que ça l’ait touché. [A.C] Voilà qui était fait. Cherchant rapidement dans ce qui me servait, à l’époque, de cerveau pour attaquer, je ne mis pas longtemps à me décider. Sortant mes katanas, je plaçai rapidement le plus petit entre mes dents, la lame pointant vers l’avant, et mon chakra afflua dans le sceau présent sur le pommeau du plus mastoc. Dans la seconde d’après, c’est deux lames qui jaillirent dans mes mains, et qui s’illuminèrent dans la foulée. Je fonçai alors sur le roux face à moi, tandis que la boobesque bouffait mon or. Si seulement elle pouvait avaler autre chose, la coquine… Eum, pardon. Bref, je fonçai en direction de l’autre, en tournoyant à une vitesse plus que moyenne, dans le but de le trancher vif. Allait-il éviter ? Bonne question… Surtout que j’étais dos à lui et que tout ceci s’était passé très rapidement…

Jutsu:
 

Récap':
 

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Chef de l'Akatsuki. (Rang S)


Messages : 148
Date d'inscription : 10/08/2013
Age : 25

Carte Shinobi
Ryos: 280
Age: Trente-cinq.
Expérience:
271/2000  (271/2000)


MessageSujet: Re: [Event]La belle contre la bête.   Mer 22 Jan - 14:45


Is this human nature ?

Courtesy Call by Thousand Foot Krutch on Grooveshark

Le sérieux venait rendre un éclat dans les pupilles de la Voie divine, tandis que son acolyte robotisé daignait envoyer une salve de missiles plutôt coriaces et difficiles à contrer. Le vrai corps qui manipulait avec précautions chacune des silhouettes était intelligent, un esprit tactique s'était transmis en lui depuis la découverte de ses pouvoirs. Les explosifs volaient en direction de la mauvaise graine de Kiri, les tirs feraient mouche à moins que... Soudainement, plus aucunes traces de l'être aux basses besognes, une substitution. Comme le craignait notre leader, il avait compris avant même que le Kirijin ne disparaisse qu'il allait se substituer. Malgré son apparence d'alcoolique, l'homme bien bâti avait aussi un sens du combat. Durant ce laps de temps très court, le Shuradô venait de ranger ses armes alors qu'il approchait rapidement du possible point de chute, là où les silhouettes ne peuvent voir : derrière quelqu'un d'autre. Cet homme voulait les prendre par surprise et il était évident qu'on ne se substituait pas pour réapparaître devant eux.

Ingénieux, Nagato savait pertinemment où le point de réapparition serait : derrière Konan ou au mieux, derrière Jigokudô ou un des corps. L'homme du brouillard avait du remarquer la présence de son amie à la chevelure bleutée, la parfaite cible qui ne pouvait voir ce que tous les corps pouvaient voir. Avant d'arriver, Shuradô permettait une vue sur les deux personnages de Konan et Jigokudô, sa réapparition fut à ce moment précis. Grâce à la vue connectée, Jigokudô avait pu agir de sorte à prendre l'être musclé par surprise et à son propre jeu : il venait de presque empêcher une attaque sur la fille avant que son corps ne soit englobé par une technique d'or. Le premier coup fut porté après sa technique par Jigokudô, un puissant pied atterrissant dans l'abdomen musclé de l'éphèbe. La Voie divine était parvenu à donner un second coup et ce, en même temps que son acolyte puissant en corps-à-corps. Une barre noire s'était plantée dans l'épaule de l'adversaire, tombant à la renverse dû au choc et plusieurs barres venaient de rejoindre la première. Gakidô et tous les autres avaient rejoint le nouveau lieu de bataille avant que le premier corps cité ne venait réduire le chakra du musclé : un simple contact suffisait pour aspirer le chakra d'un ninja ou d'une technique utilisant un élément.

Quant à l'être aux multiples facettes, il venait de briser le cocon en un seul coup vastement puissant : ce jutsu devait être compliqué à stopper sans un Katon. Heureusement, il était le plus fort et l'un des plus vifs. Son poing avait briser le cocon de dorure.

Chikushoudô venait de créer une invocation, l'appelant d'une main plaquée au sol brisé. Un grand chien s'était joint au pugilat, se divisant, le plus grand avait formé des plus petits, six au total pour encercler tous les ninjas. Une vraie meute de sanguinaires, prêts à mordre.

La Voie divine se préparant à toutes représailles de l'homme saoul...

Récap':
 

_________________



« Love breeds sacrifice… which breeds hatred… Then you can know pain. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [Event]La belle contre la bête.   Jeu 23 Jan - 15:56


die, die, crucified


Misatachi Kiuragari & ANBU vs. Rikudô Pain


Le groupe qui me faisait face était doté d’êtres putainement intelligents… A un tel point que le gros mastoc parvint à deviner où j’allais repop après ma permut’… Ça c’était fort ! Mais y’a un truc qui e choqua… Ce n’est pas lui vint m’anticiper en premier… C’était celui que je voulais transpercer avec mes trois armes. Ouais, pour une fois qu’j’avais un plan en tête… Fallait qu’un connard vienne tout niquer. Bordel de merde. Bon par contre, j’ai quand même réussi à englober la p’tite salope de mon or, alors que l’autre à l’apparence de gothique gay émophile se retourna très rapidement et me balança un sacré coup de pied dans l’abdomen… M’empêchant alors de réaliser les deux autres boules d’or. Mais bon, j’allais pouvoir en éclater deux d’un coup. Et ça, c’était vraiment bon. J’crèverai pas en vain, c’était toujours ça. Puis soudain, le gros mastodonte vint déloger la belle de son cocon doré à l’aide de puissants coups de poing… Ok, un spé Taijutsu. Bordel, ils étaient tous polyvalents… Pis avec leurs yeux… Ils avaient tous les mêmes. Même le bœuf géant en avait des similaires. Je vous avouerai que j’avais du mal à capter le subterfuge, là…

Et là, une barre noire vint se loger dans mon épaule, m’arrachant une grimace de douleur. Non pas que c’était hyper blessant, mais bon, c’était pas la meilleure des sensations quoi. Vous vous prenez souvent des pieux noirs dans le dos ? Non ? Bon bah voilà. Et bientôt, le nombre augmenta encore plus, jusqu’à ce qu’il y’en ait six ou huit, j’sais plus. Là, ça faisait mal. Et… Gros drame, je ne pouvais plus utiliser mon chakra ! Fait chier ! J’allais quand même pas crever comme ça… Mais bon, tant qu’à faire, autant essayer de réfléchir… Comment l’autre tapette avait pu m’anticiper sans même me voir ou me sentir ? Oui, il n’était pas du tout concentrer, et faut s’concentrer un minimum pour pouvoir capter le chakra des gens. Et après, un énorme aboiement se fit entendre, tout en martelant le sol. Ok, il avait invoqué un chien qui avait plusieurs facettes… Là, j’étais vraiment foutu. Shit just got real, comme diraient certains. Mais bon, il se divisa en six p’tits chiots qui n’avaient pas l’air bien méchant… Sauf quand on voyait leur taille démesurée tout de même ; bien plus gros qu’la normale, même si comparés au géant qu’j’avais en face de moi avant, c’était vraiment rien. Sinon, j’avais soif. Donc pour l’oublier, je me remis à réfléchir. Comment se fait-il que l’autre avait pu m’anticiper, sachant que j’étais dos à lui… J’avais pas fait de bruit, il était pas concentré pour remarquer mon chakra… Me dites pas que… Merde. Ils avaient tous les mêmes yeux… Devait forcément y’avoir un lien… Et s’ils avaient tous la même vision ? Ou tout du moins, est-ce qu’ils partageaient ? C’était possible, fallait que je la vérifie cette hypothèse… Mais là, c’était un peu la merde pour le faire. Chakra perturbé, immobile… J’pouvais rien faire.

Quelque peu après, un homme trapu, roux et possédant les mêmes yeux que les autres apposa ses mains sur moi, et je me sentis un peu fatigué… Méchant coup de barre. Mais je savais très bien que c’était pas à cause du spliff ou de l’alcool… Cet enfoiré d’merde m’avait un peu pompé… Mon chakra, qu’on soit bien d’accord. Surtout qu’en étant à plat ventre, dur de faire ce genre de folies… Pis même, c’est dégueulasse de s’faire sucer par un homme, quoi ! Bref. Soudain, je ressentis un froid me parcourir entièrement, pis j’voyais plus rien… Ou presque. Ça, c’était le Kirigakure. D’où il venait ? J’en sais rien. Mais en m’concentrant, j’pouvais capter quelques chakras grossiers. Après tout, j’m’étais entraîné à m’battre en m’basant sur c’genre de conneries. Un Ninja de la Brume qui sait pas s’battre dans la brume ? Wutufuk. Bref. Maintenant que les boulets ne pouvaient plus voir, les ANBU, eux, allaient pouvoir faire comme bon leur semblait… Mais comment m’avaient-ils repérés ? Devait sûrement y’avoir un censeur parmi eux. Ou alors p’tête qu’Ao avait commandité l’opération ? J’en sais rien, encore une fois. Mais c’était pas le plus important. Vu que les rouquins m’entouraient, il allait leur être hardcore de m’approcher… Y’allait déjà falloir les disperser. Et ça, ça n’allait pas être le plus simple. L’un maîtrisant le Doton fit s’élever la terre autour de moi (et donc moi avec) de manière à c’que je sois hors de portée pour l’instant. Pis le pompeur de chakra pourrait pas l’absorber celle-là, vu que maintenant c’était fini. Un Spé Suiton lança un fouet d’eau au-dessus de l’épaule d’un des corps de manière à en toucher un autre, puis il abaissa le dit fouet de manière à toucher ladite épaule. De l’autre côté, un spé Hyôton vint y glisser du Hyôton sur ce fouet pour glacer les deux autres. Un autre se chargea d’un autre autre corps, l’enfermant dans une prison de cristal… Ca s’rejoignait bien avec mon or, j’trouve… Bref. Puis un autre utilisa un gros Suiton – hors de ma portée – afin d’envoyer tout ça valser au loin, tandis que le Hyôton créait de la glace au sol. Maintenant que tout le monde était au loin de moi, un médic vint vers moi, scalpel de chakra activé. Il découpa les barres noires, me sentant revivre. Néanmoins, en les délogeant, plusieurs trous se formèrent – logique – et du sang en coula. Il recourut alors à la paume mystique pour refermer les blessures et me remettre d’aplomb.

« Si jamais j’crevais… J’tiens à c’que sachez que j’pense qu’ils partagent la même vision… SI j’ai pas l’temps d’vérifier ça, faudra le faire, mais oubliez pas d’transmettre à tout le monde… Merci d’avance. »


Un des ANBU me remercia et annula le Kirigakure. Vu que les pébranles étaient trop occupés avec ce qui venait de leur tomber sur le coin de la gueule, je me ruai sur ma bouteille… Et j’en bus une bonne moitié. C’est que j’avais soif, quoi ! Puis j’en profitai pour rallumer mon spliff, tout en me tenant face à mes ennemis. J’étais plus que déterminé… Ils m’avaient fait mes les enfoirés. Et les chiens, j’sais pas trop où ils étaient en fait. Mais bon, c’était un peu le cadet de mes soucis. Là, je me tenais face à eux, entre un qui était mort parce que le spé Shôton avait brisé la prison et l’avait donc réduit en miettes… Fallait que j’m’occupe des autres, et que je voie comment les deux prisonniers de la barrière de glace allaient faire, aussi.

Jutsu ANBU:
 


Récap':
 


(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Chef de l'Akatsuki. (Rang S)


Messages : 148
Date d'inscription : 10/08/2013
Age : 25

Carte Shinobi
Ryos: 280
Age: Trente-cinq.
Expérience:
271/2000  (271/2000)


MessageSujet: Re: [Event]La belle contre la bête.   Dim 2 Fév - 16:22


Is this human nature ?


« Kai ! »

Un simple mot pouvait être la meilleure force. Les différents êtres dénués d'émotions s'étaient écartés puis dispersés. Une brume épaisse s'était présentée avant que leurs oreilles perçoivent des scintillements et quelques parlotes. Le plus gros chien n'avait en aucun cas peur, reniflant chacune des odeurs maintenant présentes ; il semblait qu'un contingent de renforts soit venu aider son adversaire ressemblant fort à une gigue. Bien que le brouillard empêchait la visibilité, l'invocation pouvait parfaitement renifler grâce à son odorat. Son nez servait quasiment de radar, les corps étaient plus ou moins dans l'aveuglette. Le sol tremblait quand tout à coup, un mont s'élevait là où se trouvait le corps allongé de la montagne de muscles. Gakidô était resté, approchant avec Jigokudô pour ne pas se laisser avoir par le fouet : l'absorbeur plaquait sa main pour s'attacher au fouet tout en le gardant fermement. Voyant cet arrêt, la personne au bout de son filet en forme de fouet prenait la peine de glacer l'eau. La technique était partiellement plus faible qu'à l'origine, ayant une difficulté pour geler le liquide. Le corps du jugement du dieu des enfers donnait un coup puissant avant que le filet gelé ne cède sous la force et la puissance. La nouvelle dispersion s'était faite, les deux corps parvenant à se jeter jusqu'à un toit d'immeuble. Ils venaient tout deux d'anticiper une technique, malgré cela Chikushoudô venait d'être enfermé dans une prison glaciale.

Désormais, c'était aux autres corps de s'échapper. Attrapant l'ANBU par le cou, Tendô venait d'esquiver sa future geôle de cristaux. Dans ce laps de temps, les chiens s'étaient faits éjectés, sauf le plus gigantesque qui s'était à nouveau divisé, formant deux énormes chiens. Leurs corps faisaient un peu barrage, éliminant le plus gros de la source d'eau immense. Le regard ferme dans celui de la force du brouillard, sa destination était toute tracée, à peine avait-il eu le temps de tenter sa technique. Malgré cette brume, l'odorat du cerbère avait été particulièrement utile. Sortant une barre noire, la Voie divine l'enfonçait subitement en visant le cœur de l'homme, n'ayant aucune pitié.

La glace autour de l'être invocateur venait de se briser dans un éclat luminescent, explosant une multitude de paillettes. Le robot et son poing dévastateur avait permis cela en un rien de temps, repoussant Chikushoudô par le col avant de l'envoyer sur un toit et d'en faire de même. L'eau venait de ravager une autre partie du village, la destruction et les frais allaient être élevés. Le vent soufflait légèrement tandis que les nuages de brume se dissipaient. L'homme était redescendu de son mont de fortune, la roche n'avait point cédé contre la force de masse du liquide aqueux.

Les deux gargantuesques canidés s'étaient fondu avec une puissance maximale sur un des ANBU, un coup patte de titan se logeant dans son torse avant de l'envoyer à plusieurs mètres dans les gravats. Les griffes du monstre avait du déchiqueter une bonne partie de son buste, la peau en lambeaux. Quant au second, bien plus assoiffé que son frère avait pris la peine d'en mordre un avec ses canines acérées comme des rasoirs. Une parfaite diversion.

Les corps s'étaient désormais regroupés à nouveau sur la place où l'eau commençait à se retirer. Le robot lui n'était pas dans le groupe, d'un bond léger mais vif depuis un des toits, il venait dans la direction du ninja médical avant de l'empoigner par la gorge. Un bruit sourd comme un craquement se faisait entendre avant que l'adversaire ne tressaillait sous la force. Cet humain avait tenté de s'échapper en voyant chaque ninja tomber sous les coups de Pain, s'écartant de toute cette mascarade. L'être aux multiples minois venait à nouveau se poser près des autres. D'un pas affranchi, la Voie divine s'était mis en avant et la paume de la main vers son adversaire musclé. Une sorte de petit vortex noir se voyait dans la paume de sa main avant que l'attraction s'élevait.

« Banshō Ten'in. »

Le corps de l'athlète devait être attiré subitement vers Tendô, rien ne pourrait l'empêcher de résister à cette puissance d'attraction. Les autres se couvraient si jamais d'autres renforts se pointer... Les cerbères parcourant drastiquement les lieux à la recherche de victimes, fouillant une légère zone autour de la place dite plus haut. Les grognements grondaient dans le lieu de plus en plus sinistre où la brume s'était dissipée. Préparant une nouvelle barre noire dans sa manche...

Les autres corps s'étaient écartés, laissant place à l'imagination de la Voie divine pour la suite des évènements. Les chiens de garde grognaient derrière elle, comme pour annoncer la fin des temps...

Récap':
 

_________________



« Love breeds sacrifice… which breeds hatred… Then you can know pain. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [Event]La belle contre la bête.   Dim 2 Fév - 20:45


evisceratioooooon


Misatachi Kuragari vs. Rikudô Pain



A présent face à tous les corps roux des autres timbrés aux yeux spéciaux, j’regardais un peu autour de moi. La zone était entièrement trempée et une légère couche de Suiton trempant nos pieds. C’était marrant… Dans d’autres circonstances en tous cas. Un rapide coup d’œil autour d’moi et j’pouvais apercevoir deux gros chiens avec un pieu planté en plein milieu de la tête… Tout noir. Miam. Bref, j’ai pu apercevoir plusieurs corps aussi, un peu coupés de partout… Ou tranchés, en lambeaux, déchiquetés… C’était pas beau à voir. Mais bon, j’pouvais facilement devoir que c’était l’œuvre du Kuchiyose qui pouvait se dédoubler un peu comme bon lui semblait. C’était v’là classe comme capacité ça ! Mais bon, fallait que je trouve ce que je pouvais faire quand même… Sabres toujours en mains, j’aurais pu leur foncer dessus. Mais ça… Nan, les autres m’auraient rapidement démonté et anticipé. Bande de connards. Du coup bah… Fallait qu’j’attende qu’un du groupe daigne bien vouloir faire une première offensive, n’est-ce pas ? Influant alors du chakra dans ma plus grosse lame et mettant la plus petite dans la bouche – mes dents serrant le pommeau de celle-ci – une double et grosse lame apparue dans chacune de mes mains libres, le tout étant empli de Raiton. Autant vous dire qu’il allait prendre cher. Et là, celui qui avait repoussé mon premier assaut y’a pas tellement longtemps tendit la main en ma direction, quand une boule noire se fit voir au creux de sa main. Soudain, des cailloux vinrent à lui, puis des plus gros, etc… Je sentis mon corps se dérober sous moi-même pour aller vers l’autre enflure de première. Alors, pour résister, je donnai un coup de tête chelou surpuissant en direction du pilonne de terre à côté de moi, mon sabre tenu en bouche se plantant dedans, me facilitant la tâche. J’allais m’servir de sa technique d’attraction, mais il me fallait du temps supplémentaire, le cooldown, c’était chiant, j’peux vous l’garantir. Bref, je commençais à agiter mes bras et mon bassin pour créer un semblant de tourbillon, histoire de fuser sur l’autre à pleine vitesse. Mes dents commençaient à glisser de ma corniche de fortune, alors je dus resserrer davantage l’emprise que j’avais sur celle-ci… M’en faisant saigner les gencives. J’avais mal quand même. M’enfin, c’était un bien pour un mal, nan ? C’est c’que j’pensais. Ma mâchoire retenait quand même l’extrémité du fourreau. C’était bientôt l’heure de l’attaque kamikaze. Mais avant, il me falait aussi des bras de chakra. Faisant alors appel au chakra de Rokubi légué auparavant par Utakata, je les envoyai en direction des deux bestiaux pour les envoyer valser plus loin, alors que je tournais sur moi-même, courant vers l’Akakeux. Sauf que l’attraction amplifiait grandement ma vitesse de translation ET de rotation. Autant vous dire qu’y allait avoir du grabuge… Ah ça, j’en étais sûr ! Un hurlement Bob like the pyrobarbarian se fit entendre à plusieurs centaines de mètres à la ronde, avec une sorte d’expression sadique sur mon visage. J’aurais kiffé voir ça, j’en suis persuadé.

« BUUUUUUUUUUUUUUUUUULIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! »


J’me surpris moi-même à gueuler comme ça, so epic. M’enfin, restait plus qu’à savoir comment ça allait s’passer. Logiquement, un ou plusieurs corps devraient s’faire complètement déchiqueter, vu ma vitesse, la taille de mes bras et des sabres… J’avais une envergure pas loin des cinq mètres quoi. Ou alors c’est le corps principal qui trinquera… A voir, fallait voir aussi s’ils allaient pas m’bloquer ces fils de putes. Et là, ça serait ma fin… So sad.

Jutsu:
 

Récap':
 

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Event]La belle contre la bête.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event]La belle contre la bête.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Belle Contre La Bête [PV Meliza Melwasùl] [Terminé]
» Event - L'assaut contre le GCPD : Toit
» Event : L'assaut contre le GCPD - Inscriptions
» Event - L'assaut contre le GCPD : 2e, 3e et 4e étages
» Tactique gobelins contre nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
rpg
 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato :: Académie des Shinobis
-