AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 kamen no otoko •• sometimes human places, create inhuman monsters.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité





MessageSujet: kamen no otoko •• sometimes human places, create inhuman monsters.   Mar 24 Déc - 17:46



▷ various details.



DÉNOMINATION. ▷ uchiha obito. SURNOM. ▷ tobi. ÂGE. ▷ trente automnes. GROUPE. ▷ akatsuki. GRADE ∫ RANG. ▷ criminel de rang S.

▷ behind the screen.



PSEUDO. ▷ velvet. SEXE. ▷ masculin. QUE PENSES-TU DU FORUM ? ▷ on s'y fait. COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? ▷ je suis un sorcier. AS-TU DÉJÀ ÉTÉ ICI ? ▷ il y a des chances. PRÉSENCE. ▷ régulière.

▷ credits.



CODAGE. ▷ kaya miura.
AVATAR. ▷ moi-même.


▷ description physique.



Depuis sa symbiose avec les gênes du père fondateur de Konoha, Obito s’est transformé en un être contre nature. Dorénavant, il n’est plus qu’un humanoïde aux traits érodés par le temps.

Commençons par le plus distinct, sa carrure. L’ancien membre du village caché de la feuille n’est pas un homme de grande taille, c’est un fait, cependant il détient des courbes sveltes et une musculature relativement fine ; cela lui permet notamment d’user de mouvements souples et véloces avec beaucoup d’aisance, et ce, à l’inverse de ses opposants. Du reste, les cellules qui le maintiennent en vie scindent son anatomie en deux parties strictement probantes. D’un côté, on peut apercevoir une carnation archaïque qui, de toute évidence, n’appartient plus à cette ère ; et d’un autre, la couleur de la chair est blafarde, presque vierge.
Il est bon de noter que cette dissemblance n’est pas le fruit de caractères natifs. En effet, depuis sa rencontre avec le légendaire Uchiha Madara, le trentenaire possède un nouvel organisme qui s’est logé sur toutes ses anciennes lésions, à savoir la fraction droite de son corps.

Son faciès, quant à lui, est difforme. Soustrait à la vue de tous depuis déjà trop longtemps, son visage comporte de nombreuses balafres sur le flanc droit. Appartenant à un passé révolu, ces stigmates lui donnent le simulacre d’une créature inhumaine.
Si les premières lignes de sa physionomie ne sont décidément pas létales, le reste de son portrait se veut humain. Par le fait, l’élève du quatrième Hokage converse des traits réguliers qui ne sont pas sans rappeler le célèbre clan de l’éventail. Ces attributs ataviques sont d’autant plus renforcés par la présence de pupilles vermeilles ; son regard semble ne jamais se lénifier, comme si l’homme aux multiples sobriquets voulait considérer indéfiniment toute l’ignominie de ce monde qu’il tente de refaçonner.

Enfin, ses vêtements sont aux antipodes de ses contemporains. Effectivement, l’ébène porte en permanence un falzar ainsi qu'un chandail de teinture noire. Au-dessus de ces habits se trouve une tunique ample à longues manches et à chaperon. Taillée dans un tissu noble, cette même tunique aux cirrus rouges est relativement austère. En dehors de cette mise, le renégat arbore un masque ovoïde virant sur l’orange. Souvenir d’un compagnon d’infortune, son artifice au motif de vortex n’a qu’un seul orifice. Au premier abord, on pourrait croire qu’il s’agit là d’un fantaisiste, pour autant ce masque n’a d’utilité que de dissimuler sa face hideuse.





▷ description morale.



Sibyllin, c’est ce que l’on retient essentiellement de cet homme. Et tenter de le comprendre est une tâche ardue.

Orphelin depuis son plus jeune âge, Obito n’a jamais connu l’amour inconditionnel de parents. Il a toujours vécu seul, dans une solitude térébrante. En conséquence, l’homme masqué s’est accroché à l’unique affection que lui portait sa camarade d’études, Rin. Il est évident qu’il a noué de forts liens avec cette jeune demoiselle et, avec le temps, ses sentiments se sont intensifiés, jusqu’à ce que l’ébène veuille lui ouvrir son cœur sans retenue. Mais son manque d’assurance agissait telle une barrière ; le membre du clan Uchiha ne trouvait pas le courage de lui avouer son amour. Malheureusement, ce fut sa première et dernière opportunité.

Qu’on le croie ou non, l’amour peut très facilement fendre une âme en deux. De son œil carmin, il a distingué l’impossible, y a apposé un nom d’horreur. Encore aujourd’hui, cette image de sa bien-aimée le tourmente. Le présumé sauveur n’a rien pu faire pour l’aider, il a dû observer sa reine choir de son trône et périr de la main d’un bourreau qu’il connaissait de trop. Cet événement mit littéralement en pièces son existence même, néanmoins à quel prix ? La victime de ses velléités belliqueuses ne serait pas son ami d’enfance, mais le monde dans lequel il avait vécu jusque-là.

Depuis ce jour, Obito a tout abandonné derrière lui. Il s’est façonné des masques et a perdu petit à petit sa propre identité. Esprit désillusionné, toutes les joies banales du monde lui ont été retirées.
Soif de donner un sens à sa chimère, le renégat s'est aventuré dans un travail visionnaire et consciencieux à la fois. Tel un orfèvre qui sculpte la gemme pure, l’homme aux différentes facettes érige son utopie. L’adage de son véritable précepteur lui donne la capacité d’avancer au-delà des frontières éthiques ; peu importe les sacrifices, le balafré fera tout pour accomplir son but.

Outre ces points sombres, l’ancien Konoha-jin est un être doté d'une intelligence effroyable, comme il a pu le démontrer à de maintes reprises. Son ingéniosité lui a notamment permis d'apprendre sous l’enseignement de Madara, ce qui n’est définitivement pas à la porter de tout le monde.  
Ajoutons à cela son cynisme à bien des égards ; c’est une personne qui joue sous plusieurs tableaux et qui s’improvise assez souvent artiste de théâtre.

Si en substance il n’est qu’un monstre apparent, notre homme est avant tout un des nombreux martyrs d’une société carnassière.




« La pièce ne comportait aucun meuble, mis à part un objet particulier en son centre, un objet dont il ne pouvait distinguer les formes que grâce au soleil qui parvenait à filtrer à travers les épais rideaux, devenus trop miteux ; la pièce n’avait pas été visitée depuis des années, abandonnée ; qui en connaissait l’existence ? Le balafré aurait dû ressortir de cet endroit, ce n’était pas lui, il n’était pas inquisiteur, pas ainsi et pourtant, une force l'avait poussé à avancer dans la pièce.

Il s’était approché de l’objet qui était recouvert par un drap épais.

Le voile tomba au sol dans un bruit sourd, dévoilant un miroir dans lequel son image se refléta avec violence. Il n’y avait aucun miroir chez lui, pas même dans ses appartements à l’Akatsuki, nulle part. Obito ne voulait pas voir l’image du monstre, il n'avait pas besoin de ça pour comprendre qu’un masque d’horreur s’était forgé sur ses traits. L’image que le miroir lui renvoya fut douloureuse. L’acolyte de Madara n’était qu’un cadavre, et il se demandait comment un homme aussi amaigri pouvait encore être capable de marcher, d’affronter les villages ninjas. C’était une chose de se voir dans le regard des autres, c’en était une autre que de faire cette expérience du miroir. 


Passé le premier stade de la surprise, il s’était reculé, prêt à remettre le drap pour ne plus jamais avoir à affronter ceci, mais un imperceptible mouvement sur la surface du miroir l'interpella. Les miroirs ne reflètent que la réalité, jamais autre chose… l’image s’était brouillée, comme si le verre s’était brisé, puis, lentement, une nouvelle image avait pris forme. C’était toujours son reflet, mais il n'était plus seul ; et avant qu'il ne puisse mettre un nom dessus, il s’était tourné, voulant vérifier la présence de cettedite personne. Rien. Son regard s’était reporté sur le miroir, le défiant, mais ce qu’il y vit acheva le peu de raison qu’il pouvait encore posséder. »





▷ test rp.



L’adolescent frappa la façade en son centre une nouvelle fois. Le mur se brisa en mille morceaux ; cette fois-ci, sa force n’était plus la même.
L’ébène venait d’user du pouvoir de la statue en fleur grâce à l’un de ses condisciples. Il faut dire que la résistance du Zetsu blanc était sans pareille. En plus de lui offrir une puissance très largement supérieure à celles des autres êtres vivants, ce corps artificiel lui procurait également une résistance à toute épreuve. Ainsi, le survivant ne pouvait craindre de quelconques dommages collatéraux sur son propre bras.
Évidemment, notre jeune protagoniste attendait ce moment précis depuis son arrivée en ce lieu souterrain. Cela faisait plus d’un mois qu’il s’entraînait rudement sans lésiner ne serait-ce que le moindre effort. Le pouvoir d’Hashirama était difficilement contrôlable et ipso facto, le jeune orphelin ne pouvait pas prendre la simple liberté de mettre de côté son apprentissage tant il était essentiel. Qui plus est, l’éphèbe devait s’habituer à son nouvel organisme ; si ce dernier le gratifiait d’une aptitude prééminente, il s’agissait par-dessus tout de l’unique chose qui le maintenait en vie.

Au loin, son ancêtre observa la scène.
Obito le remercia pour son hospitalité ; à vrai dire, le membre du clan Uchiha n’était clairement pas coutumier au fait de recevoir de l’aide venant d’une personne âgée, car à chaque fois c’est lui-même qui suggérait la sienne et c’est pourquoi il était souvent en retard lors des regroupements avec son équipe. Le barbon semblait imperturbable, comme si tous ces événements étaient déjà tracés.
L’artifice de Madara décela un changement chez le rescapé de la troisième Grande Guerre. Et pour cause, dorénavant il était bien plus déterminé, son regard n’appartenait clairement plus à un jouvenceau.

Le jeune homme s’empara d’une cape opaque et se retira de l’endroit créché par le vieillard depuis des décennies. L’ébène devait s’en aller sans perdre de temps, la vie de ses compagnons en dépendait.
Quelques secondes plus tard, il arriva au dehors de l’antre ; la lune éclairait de sa vive lueur le terrain auquel s’y ajoutait l’ossature d’un immense animal. D’après les informations de son acolyte, ses camarades étaient en très mauvaise posture : en plus d’être entourés par une dizaine de guerriers, la nation belligérante cherchait désespérément à s’accaparer d’une personne en particulier. À cet instant, le nom de sa dulcinée résonna dans sa tête ; mais ça ne pouvait pas être elle, Rin ne possédait aucun talent qui aurait pu déclencher une telle avidité de la part du village caché de la brume. Obito se résigna à penser que ce n’était pas elle, mais de préférence le fils du croc-blanc.

Subséquemment, l’orphelin franchit la muraille et aborda une vaste sylve.
Comme à son habitude, leur maître n’était pas présent pour les secourir. Le jeune homme ne comprenait pas comment Minato pouvait daigner se préoccuper d’autres choses durant de tels instants. A fortiori, c’était son absence qui avait débouché sur le sauvetage de Kakashi au détriment de la vie du chûnin. Alors pourquoi, pourquoi n’était-il pas là alors qu’il avait déjà perdu l’un de ses disciples à cause de cette même bavure ?
Dès lors, tous ses espoirs reposaient entre les mains de son rival. Kakashi devait absolument tenir sa promesse ; coûte que coûte, Rin devait être protégée. Le noiraud lui avait fait le don de l’une de ses pupilles afin qu’il puisse garantir la sureté de sa bien-aimée dans n’importe quelle circonstance, alors aujourd’hui, surtout aujourd’hui, il se devait de la protéger. Malheureusement, Obito n’était pas en état de se battre correctement dû à la faiblesse effective de son corps, c’est pourquoi son partenaire lui proposa de prendre sa place si un affrontement éclatait.
Soudain, une averse diluvienne fit son apparition. Le temps n’était vraiment pas avantageux, déjà que la nuit était tombée, si en plus la pluie venait s’y mêler… le chemin deviendrait difficile à suivre pour l’adolescent. Heureusement pour lui, le Zetsu blanc était là ; indépendamment de son soutien physique, la créature opaline était un excellent guide, et ce, quel que ce soit l’environnement.

Pendant que le noiraud était plongé dans ses pensées, une bourrasque se profila à travers le feuillage des arbres. Il venait d’y avoir une explosion à quelques mètres d’ici, ce qui ne présageait rien de bon ; le combat venait vraisemblablement de débuter. Obito décida de marquer une légère pause afin de déterminer l’endroit exact de la confrontation à l’aide de son acolyte.
Mais alors qu’il s’apprêtait à se diriger vers ses camarades, son orifice gauche se mit à lui montrer une succession d’images brouillées. Et lentement, l’Enfer se dessina. (...)


L’homme masqué reprit insensiblement ses esprits. La voix de Yahiko s’élevait de plus en plus dans la pièce, comme si le rouquin tentait de le réveiller d’un profond sommeil. Il venait une nouvelle fois de se perdre dans ses souvenances.
Soudain, le balafré se leva et se dirigea en direction de la porte. Puis, avant qu’il n’atteigne le seuil, ses lèvres s’entrouvrirent pour laisser place à une voix rauque, usée dans les mots.

« Si tu souhaites protéger Konan, je te conseille vivement de choisir le bon côté. Ne reproduis pas la faute qui fut la mienne. »





Dernière édition par Tobi le Jeu 26 Déc - 9:53, édité 45 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: kamen no otoko •• sometimes human places, create inhuman monsters.   Mar 24 Déc - 17:59

Les descriptions sont achevées. Certains le remarqueront peut-être ; j'ai recyclé des bouts de certaines de mes fiches. Soit dit en passant, la deuxième partie du psychique est un complément.

Bref, j'attends le sujet du test rp.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Mercenaire de Suna. (Rang S)


Messages : 67
Date d'inscription : 21/10/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
1/0  (1/0)


MessageSujet: Re: kamen no otoko •• sometimes human places, create inhuman monsters.   Mar 24 Déc - 18:04

Welcome back ! Bonne chance pour ton test rp. ♪

_________________


«  Les lions ont appris la rage à travers le regard des hommes.. » - YUSEF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice ✿ Godaime Mizukage. (Rang S)


Messages : 934
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 25
Localisation : Au coeur de Kirigakure.

Carte Shinobi
Ryos: 760
Age: 30
Expérience:
3496/2000  (3496/2000)


MessageSujet: Re: kamen no otoko •• sometimes human places, create inhuman monsters.   Mar 24 Déc - 18:21

Bienvenue,

Voici ton sujet :

Tobi vient d'encourager Yahiko et Nagato à fonder l'Akatsuki. Que se cache t-il derrière cet investissement ? Alors qu'il se retrouve seul avec un Yahiko intrigué de connaître un peu plus les ambitions de Tobi en profondeur, ce dernier se remémore d'un ou deux événements majeurs de son passé (au choix) sans pour autant répondre clairement aux interrogations du jeune curieux.

Ici, tu développeras donc la philosophie du personnage, ce qui permettra de compléter davantage la partie mentale que tu as faite.



_________________

Oscars:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: kamen no otoko •• sometimes human places, create inhuman monsters.   Mer 25 Déc - 20:10


This is the end. My only friend, the end. ♫
J'ai fait le choix de terminer sur une parole, je ne sais pas si c'est la meilleure chose à faire, mais qu'importe, de mon point de vue ce n'est pas si mal que ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice ✿ Godaime Mizukage. (Rang S)


Messages : 934
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 25
Localisation : Au coeur de Kirigakure.

Carte Shinobi
Ryos: 760
Age: 30
Expérience:
3496/2000  (3496/2000)


MessageSujet: Re: kamen no otoko •• sometimes human places, create inhuman monsters.   Jeu 26 Déc - 11:04

(Re)Bienvenue,

Pour un personnage tel que Tobi, ta fiche -bien que courte- synthétise bien les informations essentielles du personnage. On retrouve bien son caractère torturé suite à un passé émotionnellement difficile et on a en complément, un aperçu de son être quand il était petit dans le test RP (ce qui nous permet d’observer son évolution). Au niveau de sa physionomie, c’est complet et de même pour le mental. A la limite, tu aurais éventuellement pu détailler un peu plus la seconde personnalité joviale qu’il aborde à Akatsuki et toucher une ou deux phrases sur ses relations au sein de cette même organisation. C’est un paradoxe qu’il ne soit vu que comme un bleu ou un guignol aux yeux des autres alors que derrière son masque, il en est le fondateur.

Au niveau du test, le scénario est respecté mais rallonger la partie initiale avec Yahiko n’aurait pas été exclu.

Quant à ton niveau d’écriture, tu nous offres quelque de bien délicieux. Il n’y a quasiment pas de fautes, le style est prenant et l’esthétique est soignée. Pas de soucis de structures de phrases ou autres et le rythme de tes phrases est largement satisfaisant. Je ne vais pas m’étaler davantage dessus, je pense que le tout est dit. Belle plume !
Mon avis est donc favorable.

En attente d’un second avis.



_________________

Oscars:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 1407
Date d'inscription : 09/04/2013

Carte Shinobi
Ryos: 290
Age: 15
Expérience:
81/1750  (81/1750)


MessageSujet: Re: kamen no otoko •• sometimes human places, create inhuman monsters.   Jeu 26 Déc - 11:40

Yop !
Une fiche dans l'ensemble assez convenable. L'"inconvénient" reste selon moi la longueur. Je pense que tu aurais pu développer les descriptions, notamment le mental. Il y a vraiment pas mal de choses à dire sur Tobi.
Néanmoins, la qualité est bel et bien présente. Le vocabulaire semble assez riche, il n'y a pratiquement aucun faute d'orthographe, et, par ce test RP, on voit que tu maîtrises bien aussi le personnage.
C'est bon pour moi, je valide !

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutotoujirpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: kamen no otoko •• sometimes human places, create inhuman monsters.   

Revenir en haut Aller en bas
 

kamen no otoko •• sometimes human places, create inhuman monsters.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Meridiana Kamen Team
» places pour la finale du top 14 à vendre sur le site de la lnr ce vendredi 16h00
» human BOMB
» Tomoya Misaki (kamen Teacher)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
avant le rp
 :: Présentations et fiches techniques :: Présentations :: Nukenin
-