AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 {FB} Jashin, un grand Baby-Sitter reconnu {Kyuna}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité





MessageSujet: {FB} Jashin, un grand Baby-Sitter reconnu {Kyuna}   Dim 15 Déc - 10:13







Balancer sur Kakuzu ?
Oh, pas son genre.

Feat. Kyuna Hagane






Kakuzu faisait chier, vraiment. Ce n'était qu'un sinistre connard d'hérétique au caractère de merde – non, l'hôpital ne se foutait absolument pas de la charité. Voilà à peine deux mois qu'il était entré dans l'organisation des autres clowns, et que, par conséquent, il était coincé avec l'antipathique vioque. Autrement dit, leur début de collaboration n'était pas une histoire d'amour sur une plage artificielle sous un soleil couchant rose orangé, bien au contraire. Avoir résisté deux fichus mois en sa compagnie relevait d'un acte héroïque, d'un véritable exploit qui méritait sa place dans le Guinness des records.

Ainsi, son partenaire avait réellement poussé le bouchon trop loin provoquant leur séparation temporaire sur une bouderie d'Hidan. Alors qu'ils étaient en mission pour encore ramener de l'argent à l'Akatsuki – étonnant n'est-ce pas ? -, Kakuzu avait osé, que dis-je, commis l'irréparable d'interrompre un rituel du croyant. Cet affront ne pouvait constitué qu'un casus belli. Comment pouvait-il rester avec un homme qui crachait sur sa religion, sur sa vie par extension, au moindre haussement de sourcil ? Il y avait des limites à la tolérance, celles d'Hidan avaient été atteintes en cette belle soirée.

En résumé, il s'était cassé en lui demandant, avec toute la politesse du monde, d'aller se faire mettre avec son oseille – évidemment, la rédaction a censuré les propos – suivi d'un flot d'injures toutes plus créatives les unes que les autres. Sur ce coup de tête il avait marché sans réfléchir – le contraire eut été étonnant venant de sa part. Tiens, il n'avait qu'à se démerder tout seul pour sa mission pécuniaire l'autre.

Sa colère était néanmoins retombée au fur et à mesure que la nuit tombait sur le Pays de l'Herbe, territoire qui lui était de surcroît complètement inconnu. La Lune commençait son ascension dans le ciel nocturne, enveloppant peu à peu l'épaisse forêt caractéristique du pays de ses rayons lumineux. Bien que son QI était à des kilomètres d'avoisiner celui d'Einstein, Hidan savait parfaitement que passer sa nuit dehors comme un clochard en pleine nature luxuriante n'était définitivement pas recommandé, surtout quand on était un criminel de son rang. Heureusement pour lui, l'Akatsuki ne constituait pas d'ores et déjà une menace telle qu'elle l'est aujourd'hui dans la mesure où pour le moment, elle s'intéressait plus aux contrats de mercenariat qu'à la capture des hôtes à queue.

De plus, sa tronche n'était pas archi-connue pour l'instant Certes, la rumeur que la population du village de Yu avait été massacrée s'était propagée dans les villages, cependant, puisqu'il ne restait plus aucun survivant – du moins, normalement -, personne n'avait pu témoigné pour le décrire voire donner son nom. Peu importe à vrai dire. Il ne l'avait pas fait pour la reconnaissance mais pour Jashin et l'honneur. Sa confiance n'avait d'égal que son égo, autant dire qu'il était tranquille et assuré de ronquer sur ses deux oreilles.

Finalement, la délivrance arriva lorsqu'il trouva au détour d'un sentier plus ou moins marqué dans la végétation une espèce de pension. Il rigola seul pendant quelques instants. Son succès le confortait dans son idée : il s'en tirait très bien sans Kakuzu. Et puis, cela le changerait des chambres miteuses à trois ryos que ce rapace consentait à lâcher quand il n'avait pas d'autre alternative pour passer une nuit. Franchement, être obligé de dormir dans le même pieu – bah oui, deux chambres coûtaient réellement trop chères – très souvent dans un confort spartiate et une décoration à faire pâlir Valérie Damidot était craignos à souhait. D'accord, son inimitié pour le matérialisme lui criait qu'il pouvait parfaitement se contenter d'aussi peu. Mais ... Merde quoi ! Pour le principe.

De ce fait, il ne pouvait que se réjouir de la perspective de pouvoir dormir où il l'entendait pour une fois dans sa nouvelle vie. Il ne fallait pas grand chose pour le rendre heureux, je vous l'accorde. Après tout, il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu de massacres et de rituels que nous prodigue la nature. Je me demande honnêtement comment j'ai pu réussir à placer le Livre de la Jungle là-dedans.

Quoiqu'il en soit Hidan pénétra dans l'établissement, un étrange rictus collé aux lèvres. Bref, la suite n'avait rien de bien extraordinaire, mis à part si vous désirez savoir en détail ses faits et gestes. Croyez-moi, mieux valait ignorer certaines histoires sombres le concernant, ses actions dans l'intimité de sa chambre en faisant partie. Sachez juste qu'on ne prie pas Jashin en lançant des fleurs et en chantant des ritournelles pleines d'amour. Surtout que ce n'est pas tant cet épisode d'une banalité extrême qui nous intéresse ici – peut-on vraiment mettre l'adjectif banal dans une phrase relative à Hidan ? Vous avez quatre heures. - mais bel et bien le lendemain de la dispute après un bon sommeil expiatoire.  

Le dicton populaire affirmait qu'une bonne nuit portait conseil. Excepté quand on s'appelle Hidan. Parce que Monsieur ne faisait absolument rien comme tout le monde, fuck les règles. Vous dîtes blanc, il vous répondra noir. Si vous consentez au gris, il défendra le rouge, par pur esprit de contradiction. On est un chieur jusqu'au bout ou on ne l'est pas, la maison ne faisait pas les choses qu'à moitié.

Donc, il aurait paru logique que sa colère soit retombée et qu'il désire retrouver son partenaire pour s'excuser - ahah. Mais non. Le Jashiniste se tenait à la sortie de la pension, droit comme un I. En fait, il en était venu à la conclusion que rien ne pourrait saouler plus Kakuzu que s'il parvenait à réussir la mission seul de son côté, récupérant au passage les sous pour sa tronche. Bien sûr, il ne garderait pas une telle somme, c'était contraire à sa religion, et ne les donnerait pas non plus à l'organisation des ploucs. Il les détruirait purement et simplement.

Alors qu'il ricanait par avance, s'apprêtant à partir sur un chemin - un peu au pif même s'il ne l'avouerait pas -, il attrapa son médaillon symbole de Jashin autour de son cou et l'embrassa en murmurant une petite prière dont il avait le secret. Bien. Tout était en ordre. Son attention se reporta malgré tout sur une gamine qui le fixait depuis tout à l'heure, ce qui commençait gentiment à lui courir sur le haricot. ce détail devait être réglé avant son départ. Il leva la tête pour la regarder avec dédain.

« Y'a un problème ?  »

D'un autre côté, un type qui parle tout seul à propos de Jashin et de massacres ne pouvait qu'intriguer les pauvres âmes égarées qui constituaient le commun des mortels. Il la toisa longuement. Inutile de préciser que la moindre erreur de sa part concernant sa réponse signerait son sacrifice immédiat. Quelle gentillesse cet Hidan.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Chuunin de Suna (Rang C)


Messages : 63
Date d'inscription : 12/11/2013
Age : 20
Localisation : Suna Gakure No Sato ♥

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
21/0  (21/0)


MessageSujet: Re: {FB} Jashin, un grand Baby-Sitter reconnu {Kyuna}   Mer 8 Jan - 17:00


   
   
   

   
Hidan ♣

   
   
Kyuna ♦

   © FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
   
Jashin un Grand Baby Sitter Reconnu ♥


   Notre jeune kunoichi du désert regardait le ciel au dessus de sa tête. Le ciel se déclinait doucement en un dégradé d’orange et de jaune laissant place au bleu. Un bleu sombre signifiant la tombée de la nuit. Lassée de voir ce paysage si neutre, elle se leva d’un bond et s’étira. Le beau paysage sableux de son village natal, Suna, lui manquait. Beaucoup même. Mais elle devait l’avouer, l’étendu d’herbe qui la contournait ne lui déplaisait pas. Enfin si, un peu peut être, mais ce n’était pas plus mal. Mais tout de même, elle avait une effroyable préférence pour le sable. Kyuna se remémorait la raison de sa venue au pays de l’Herbe. C’était pour une mission. Une mission à trois, sans son sensei. Elle était accompagnée de ses deux camarades, aussi imprévisibles qu’idiots. Mais elle avait l’habitude d’être avec eux, donc s’avait imposer des règles et se faire entendre. Néanmoins, ils savaient se montrer protecteurs et aimables. Bien que se soit rarement… Comme quoi, on peut être des hommes et ne pas être galants, hein ! Enfin bon. La mission c’était déroulée à merveille et comme ils l’avaient prévu, aucune encombre. Y avait de quoi en être fière.

Tout allait au mieux, jusqu’à ce qu’ils entrèrent dans une des forêts du Pays de l’Herbe. Au lieu de s’occuper de notre adolescente, car après tout c’était la seule fille de la team 12, une jeune fille dans la fleur de l’âge et féministe. Ils avaient préférés la laisser seule, livré à elle-même. Voila, elle s’était retrouvée seule dans une forêt dont elle n’en connaissait ni l’entrée ni la sortie. Et encore moins la sortie du Pays de l’Herbe. Il fallait avouer qu’elle s’était retrouvée dans une belle situation. Notre adolescente commençait à marcher sans trop savoir où amener le chemin qu’elle suivait. De toute façon, elle n’avait rien à perdre. Et qui sait ? Peut être que c’était le bon chemin. L’espoir fait vivre, comme on dit.

De l’herbe, des arbres, de l’herbes et encore des arbres… Un vrai labyrinthe. Tout était verdâtre… « Vive Suna ! » avait pensé notre jeune protagoniste. En fin de compte après avoir tourné en rond… elle était tombée sur un sentier. Enfin quelque chose d’autre que ce même paysage verdâtre. Elle marchait jusqu’à se sentier et par sa grande surprise, elle avait aperçut une auberge. Hallélwia ! Bon, c’est vrai, je l’avoue ce n’est pas une auberge qui allait la ramener à Suna. Mais fallait se reposer, et rien de mieux qu’une chambre dans une auberge. Sans se préoccuper de ce qui l’entourait, elle entrait dans l’auberge. Elle analysait la pièce où elle se trouvait et sans plus attendre, elle se dirigeait vers l’accueil, ou était installé un homme. Sûrement le propriétaire de cette auberge. Un sourire s’esquissait sur les lèvres de notre protagoniste. L’homme avait décidé de l’héberger gratuitement. Non pas par pédophilie. Mais c’était parce que c’était une Shinobi de Suna et que par conséquent, elle était jeune. Il n’allait pas la laisser dormir dehors, car de toute façon elle n’avait pas assez d’argent pour ce payer une chambre. C’est que les Suna-jins savent se faire respecter. Enfin, quelque chose qui la faisait sourire après cette journée si accablante.

Kyuna-san était montée dans la chambre qu’on lui avait attribué. Ce n’était pas très grand mais amplement suffisant, pour elle. Après avoir visité « sa » chambre pour la nuit, elle décidait de sortir prendre l’air. Enfin de compte se retrouvait seule, n’était pas plus mal. Ne pas avoir ses deux camarades dans les bask’ durant cette nuit, n’était pas plus mal non plus. D’ailleurs, elle se demandait bien où ils étaient. Elle commençait à s’inquiéter pour eux, même si elle ne se l’avouerait pas. Malgré cela, elle ne leur avait pas pardonné le coup foireux qu’ils lui avaient préparés. Et elle comptait bien leur faire payer. Une brise d’air frais était venue secouer ses cheveux bruns. Dehors, il faisait légèrement froid. Elle n’était pas habituée à ce temps, mais plutôt au soleil éclatant. Malgré ce temps, cela ne l’avait pas empêché de sortir dans la petite cours de l’auberge.

Elle s’était étirée avant de bailler et de regarder les premières étoiles qui étaient venus se placer dans le ciel. Lorsque ses yeux se baissèrent, la première chose qu’elle avait aperçut était un homme. Oui un homme. Plus précisément, un homme qui embrassait un médaillon. C’est qu’y a pire que ses deux camarades ! Il avait une carrure imposante et semblait être un ninja lui aussi. Kyuna restait sur ses gardes. Valait mieux prévenir que guérir. Notre jeune demoiselle le toisa longuement du regard. Une idée des plus merveilleuses, venait de traverser son esprit. Elle commençait alors à s’approcher de lui tout en continuant de le regarder. Et comme elle s’y attendait, l’inconnu ne mit pas longtemps avant de la remarquer.

▬ Y’a un problème ?

C’quoi cette question. Ah lala… Pas des plus sociables celui-là, pensa notre protagoniste.

▬ Hmm… Pas vraiment. Mais vu que tu as l’air de t’inquiéter pour moi… Je vais te donner l’honneur
de me ramener à Suna.


Kyuna voulait rentrer chez elle. Et cet inconnu pourrait très bien l’accompagnée. Sa changé de ses deux camarades, mais elle espérait qu’il ne serait pas agaçant lui aussi. De toute façon, ce n’était pas le moment de penser à ça. Elle esquissait un petit sourire léger et discret. Un peu de compagnie, ne ferai pas de mal à notre jeune demoiselle.

▬ Alors ?


C’est vrai, elle était chiante sur ce coup. Mais elle n’allait pas abandonner son idée sublime juste parce qu’elle était un peu chiante. Elle le regardait avec ses beaux yeux marron attendant une réponse et esquissant par la même occasion un petit sourire innocent.
   

_________________
Don't be afraid, Invité ♥
Parce que leurs cadeaux sont précieux ... ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

{FB} Jashin, un grand Baby-Sitter reconnu {Kyuna}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entretien avec ma future baby-sitter [pv Charlotte]
» Baby-sitter, courage !
» Une tête de piaf' arrive ♪ || Diaval Feathers, étoile, rêveur et baby-sitter à temps plein
» Recrutement d'une baby sitter
» cherche nounou ou baby sitter (majeure)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
rpg
 :: Autres Lieux :: Pays de l'Herbe
-