AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 [RETRIBUTION] Vaste place

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 55
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 103
Localisation : Dans les abysses.

Carte Shinobi
Ryos: Illimité.
Age: 10 000 ans
Expérience:
2000/2000  (2000/2000)


MessageSujet: [RETRIBUTION] Vaste place   Dim 1 Déc - 14:42



LOVE IS HURTING ~





Le grand charismatique du groupe, contrairement à ses deux équipiers, n’avait pas spécialement envie de se dépêcher d’aller au lieu indiqué par le doyen. De nature feignante et pragmatique, le jeune Ishihara n’avait jamais aimé devoir sans cesse écouter les ordres et faire tout ce qu’on lui incombait dans la minute qui suivait. Il trouvait cela particulièrement… Lassant. Et c’est donc pour cela qu’il avait pris toutes ses responsabilités  - pour la première fois de sa vie ! – en quittant le village caché et devenant ainsi un déserteur qui ne tarda pas à se faire un nom parmi ceux-là. En plus, Tora ne fut guère longtemps seul : il retrouva rapidement Jin San et Kurama qui éraient et le golden trio reprit de plus belle ses activités ; à savoir remettre les brebis égarées dans le droit chemin en créant chaos et destruction, venger le nom des Uchiha, mais surtout… Vivre libre comme l’air. Et ça, c’était sa propre philosophie de la vie, à l’ébène.

Bref, il arriva sur la grande place de soixante mètres de rayon au bout de quelques minutes, la motivation à zéro. Pourquoi était-il obligé d’agir avec les autres alors que tout ce qu’il voulait c’était agir seulement de son propre chef ? Encore une question à laquelle il ne pourrait sans doute jamais répondre, mais bon. Au final, cela n’avait guère d’importance à ses yeux. Il s’était alors logé dans un coin sombre, où personne ne pourrait le voir. Plus le combat arriverait lentement, mieux cela serait lui. Pour être sincère, le tireur n’avait pas du tout envie de se bouger ne serait-ce le petit doigt à cette heure-ci. Et c’est ainsi qu’il ferma les yeux pour au final piquer du nez, adossé à un mur, dans un coin, une jambe pliée de manière à ce que le talon soit apposé contre le mur, les bras croisés et la tête pendant vers le sol.

Cependant, il fut bien vite réveillé. En effet, une empreinte de chakra qu’il pourrait reconnaître parmi mille autres vint titiller ses sens. Cette marque… Cela ne pouvait être que celle d’une ancienne expérience du vil serpent blanc… Mitarashi Anko. Pauvre âme tourmentée par la possession d cet esprit démoniaque qu’était Orochimaru. Le savant fou qu’abritait autrefois Konoha. Se redressant, Tora fit craquer tous ses os histoire de ne plus être engourdi et se dégagea de l’ombre, voyant la belle au loin.  Dire qu’autrefois elle avait réussi à percer son cœur d’une flèche amoureuse… En y repensant, Tora se disait être pitoyable. L’amour, à quoi cela pouvait bien servir, de toute façon ? A rien, à part faire souffrir. Ce n’était qu’une autre manière pour éprouver de la haine et une frustration éternelle, après tout.

« Il ne faut pas courir dans cet accoutrement si dévergondé et provocateur, Snake Girl. »

Sa voix se voulait pernicieuse, mais l’on y ressentait surtout un certain ennui, une certaine lassitude à son égard. Comme à son habitude en somme. L’Ishihara la fixait, se demandant si elle allait vraiment vouloir le combattre ou s’ils allaient discuter comme au bon vieux temps. Mais connaissant la femelle… Ce n’était pas du tout gagné d’avance. Elle était comme Naruto, et Tora la connaissait assez bien : une vraie gamine impétueuse et impulsive qui avait tout le temps besoin d’action et donc de bouger sans cesse. Ce qui expliquait pourquoi elle combattait souvent… Pauvre Nukenin, il allait, encore une fois, devoir se salir les mains… Et ça, il ne le voulait pas. Il voulait juste vivre libre comme un petit papillon, quoi. Pas devoir combattre une vieille connaissance qu’il avait plus qu’affectionné par le passé.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Tokubetsu Juunin de Konoha, Chef du Détachement d'Infiltration et de Reconnaissance


Messages : 280
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 26
Localisation : Konoha Gakure no Satô

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: 27 ans
Expérience:
547/2000  (547/2000)


MessageSujet: Re: [RETRIBUTION] Vaste place   Sam 7 Déc - 15:42


© Yamashita sur épicode

Rencontre hasardeuse
« L'amour du passé peut devenir ton ennemi  du jour au lendemain. »


feat.  Ishiara Tora


Une attaque avait été lancé sur Konoha, la plupart des Shinobi du village s'était précipité en direction des ennemis. Plusieurs explosions avaient eu lieu en l'enceinte des murs, c'était très rapide et inattendu. Avant ça, personne n'aurait cru à ce genre d'assaut sans que personne puisse remarquer une quelconque intrusion sans que le Kekkei le détecte. C'était étrange, en toute logique, cela aurait dû signaler la présence d'individus étranger tentant d'infiltrer le village. Les Nukenin devaient avoir un ancien ninja de Konoha dans leurs rangs et il devait connaître le mot de passe. Cela s'était déjà produit dans le passé avec Kyûbi et l'Akatsuki, tout cela est intrigant. Il allait falloir renfoncer la sécurité autour du village caché de la feuille après avoir repoussé les ennemis. Anko était tranquillement en train de manger ses ramen avec Genma et Raidô avant les explosions, elle revenait juste de mission à Oto. Afin de mieux s'organiser, l'Hiraishin Boy commença à donner ses ordres, Raidô devait aider les autres Shinobi à mettre les civils en lieu sûr. Quant à la Mitarashi, elle devait aller avec lui pour combattre un certain Kurama Heiki, un monstre en Taijutsu. Ce dernier leur avait expliqué la spécialité de leur opposant grâce à ses connaissances et à sa sensorialité pour les repérer. Cela n'allait pas être des combats faciles, surtout Tora. Elle aurait bien aimé aller à sa rencontre, mais la jeune femme devait obéir aux ordres du Shiranui.

Anko partit donc avec Genma, ce dernier lui parla rapidement des ennemis afin qu'elle puisse se concentrer un peu plus. La Mitarashi semblait très excitée de les affronter enfin d'affronter Kurama, mais cela n'allait pas se passer comme prévu. En arrivant sur un toit, un peu plus loin de la zone de combat, Genma signala le manque d'effectifs face à Tora. Du coup, il lui demanda d'aller s'occuper de lui, apparemment, il ne devait pas connaître le passé d'Anko et Tora. La jeune femme se sentait un peu nerveuse, après tout, c'était quelqu'un que la kunoichi connaissait très bien. Sans dire un mot, elle se dirigea vers Ishiara qui devait encore jouer à la feignasse dans son coin sauf s'il a changé moralement. Le chemin était long, Anko se demandait à quel point son ex-petit ami avait changé depuis tout ce temps. Elle l'avait à l'académie et la Shinobi avait eu le coup de foudre pour lui, c'était rare qu'elle tombe amoureuse, Tora était l'exception à la règle. Son premier amour, la seule personne avec qui elle parlait de tout et de rien même de ses secrets avant sa rencontre avec Orochimaru. Il avait mystérieusement disparu sans rien lui dire, alors qu'il devait avoir un rendez-vous sur la grande place. Un lapin de sa part, cela avait affecté la Mitarashi sur le fait de se remettre en couple. Maintenant, elle se dirige vers cet endroit, non pour un rencard, mais pour un combat à mort.

Il y avait des explosions un peu de partout, du feu, des morts et des blessés, c'était horrible à voir. Anko se déplaça rapidement de toit en toit afin de ne pas gêner l'évacuation des civils, de plus, ça la ralentirait. Les Genin et quelques Chuunin faisaient bien leurs boulots, ils gardèrent leur sang-froid face à cette attaque surprise. La femme devrait alors en faire autant durant son affrontement face à Tora, son premier amour. La Mitarashi descendit dans les rues, il n'y avait plus personne dans le secteur proche de la place. Par contre, le seul souci qu'elle allait avoir face à son assaillant, ça sera le manque d'information sur sa façon de combattre. Oui, car Genma lui avait dit ce qu'il savait maîtriser, mais cela n'allait pas lui servir à savoir comment le vaincre. Bon après tout, elle avait déjà connu pire, la Jônin avait déjà eu l'occasion d'affronter Orochimaru, Tora est loin d'être aussi fort que son mentor. Bien sûr, avant de le sous-estimer, il allait falloir le tester sinon, elle pourrait bien être surprise de certaines choses. En tout cas, à part le combat, Ishiara lui devait des explications, c'était plutôt important pour elle-même si c'est du passé. La Tokubetsu vit au loin, la place du village, il n'y avait encore personne, aucun renfort ni même l'ennemi. Du coup, la kunoichi s'avança prudemment vers la zone de combat, les attaques surprises sont souvent mortelles.

En arrivant sur la place, elle entendit une voix familière, Anko l'avait déjà entendu dans le passé. La Mitarashi se tourna vers lui en étant un peu étonné, il était devenu encore plus beau qu'avant, mais elle devait rester concentrée. Vu son allure, Tora n'avait pas énormément changé, chose qui faisait un peu craquer la belle brune. Évidemment, sa tenue à elle était un peu provocante et dévergondée, mais ce n'était pas grave. La kunoichi trouva sa réflexion plutôt amusante de sa part, jouait-il à l'ex petit ami ennuyer de voir son ex habiller ainsi ? Anko sortit un kunai de sa sacoche et resta à au moins une bonne vingtaine de mètres de lui pour le moment. Un expert en Bukijutsu comme elle, ça promettait d'être intéressant, les attaques à distance allaient être en répétition dans l'affrontement. La Jônin faisait des décalages sur le côté gauche pour ne pas rester immobile face à Ishiara, elle sera une cible facile pour lui.

Anko : Je l'ai mis juste pour toi, tu aimes ? Tu sais, notre rencard, c'était, il y a quelques années de ça, tu es vachement en retard, mon coco. Je crois que tu mérites une punition pour le lapin que tu m'as posés.

La jeune femme se mit à lécher son kunai, une mimique à la Orochimaru, son sang montait dû à l'excitation. Au fond d'elle, la kunoichi est en colère de la revoir dans un nature normal si on pouvait dire ça, le connaissant. Anko ne voulait pas vraiment le combattre, c'était plutôt surprenant si Tora ou un autre qui la connaissait le savait. La Mitarashi voulait qu'il reste à Konoha ou qu'il quitte le village avec la possibilité de se revoir, mais c'était impossible. La brune allait devoir se salir les mains, elle qui ressentait encore un peu d'amour pour lui malgré son passé et leur séparation.

Anko : Tora...

Trois pics à Dango sortirent de sa manche allant se mettre entre ses doigts, elle se mit à les lancer avec une précision parfaite en visant le visage de l'homme. Les pics à Dango étaient plutôt spéciaux à Anko, il était perforant, capable de passer à travers la chair humaine comme des senbons. Anko resta un peu éloigné de son ancien petit ami tout en se déplaçant, elle n'allait prendre aucun risque pour le moment.



_________________

The couple !:
 


Dernière édition par Anko Mitarashi le Ven 13 Déc - 9:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 55
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 103
Localisation : Dans les abysses.

Carte Shinobi
Ryos: Illimité.
Age: 10 000 ans
Expérience:
2000/2000  (2000/2000)


MessageSujet: Re: [RETRIBUTION] Vaste place   Dim 8 Déc - 15:42



JUST LUV YA ~






Sa voix lasse et fatiguée avait fait effet, voire un peu trop même. En effet, en s’approchant, la belle Anko s’était elle aussi arrêtée, restant à une vingtaine de mètres du maître de la procrastination. Il savait qu’elle aussi hésiterait grandement à le combattre. Après tout, ils furent mutuellement leur premier et grand amour, durant de très longues années. Malheureusement, le jour de sa désertion se fit au même moment que lors d’un de leur rencart… Il se devait de ne pas y aller, il ne fallait absolument pas la blesser. Mais sur le coup, il n’avait pas réfléchi aux conséquences que cela pourrait avoir sur la Mitarashi aux poumons bien développés. Néanmoins, Tora était vraiment désolé, il regrettait d’avoir agi ainsi. Mais il fallait le comprendre, aussi. Il n’était pas fait pour cohabiter en société avec un gouvernement qui l’obligeait à partir en mission pour tuer telles ou telles personnes. Il avait horreur d’être dicté jours et nuits. Donc bon.

La femme serpent parut assez amusée face à la réplique de notre noiraud. De plus, elle décida d’y répondre également… Avec une tout de même une pointe de sarcasme. Ça avait le don de le faire craquer. Ils étaient mignons les deux-là… Bien que leur union soit impossible, malheureusement… lle aurait mis cette tenue si dévergondée et provocatrice juste pour lui. Aimait-il ? Bien sûr que moi. Mais il savait bien que cela ne lui était pas du tout destiné. Et ça le chagrinait, même s’il n’en montrait rien. Son côté nonchalant prenait souvent le dessus, faut dire… Elle ajouta également qu’il était en retard pour le rencart… Et Dieu sait qu’il le savait et qu’il regrettait du plus profond de son âme. La première pensée qui traversa l’idée fut de lui infliger une punition. Provenant de celle-ci, cela tournerait forcément au plan salace. M’enfin, ce n’est pas l’Ishihara qui en serait gêné. Après tout, ils s’étaient déjà montré tous deux leur intimité. Alors bon.

« Anko-swan… Ne va pas croire que je t’ai abandonnée, sache-le. Depuis ce jour, je regrette de t’avoir quitté de force. Mais comprends-moi, essaye de comprendre pourquoi je ne t’ai pas revu depuis ce jour… »


Le Nukenin avait bien insisté sur les derniers mots prononcés. Il voulait que ça retentisse dans l’esprit ravageur de la brunette. M’enfin, elle n’avait pas l’air du même avis, on aurait cru qu’elle l’aguichait. En effet, elle avait sorti un kunai de sa poche et s’était mis à le lécher lascivement. Elle savait encore ce qui plaisait au renégat, montrant qu’elle ne l’avait pas encore oublié. Comme quoi, l’amour peut être on ne peut plus puissant, par moment. Soudain, le nom du faignant retentit des lèvres de la mangeuse de Dangôs... Qui sortit trois pics de cette formidable nourriture. Elle, qui était une accro des armes de jet, s’était perfectionnée dans ce type d’attaque surprise. Les piquets entre les doigts, elle les lança en direction du beau visage du trentenaire. Elle n’avait pas faibli dans ce domaine, et le brun en était surpris. Mais bon, il n’allait pas se laisser faire comme ça. Il les rattrapa à mains nues puis les fit jongler entre ses doigts… Avant de les lancer expressément vite, ayant influé du chakra Raiton en eux. Ils allèrent tous se planter profondément dans un mur loin derrière la femme gâtée par la nature, lui enlevant une mèche de cheveux par la même occasion.

« Anko… Mes sentiments pour toi n’ont pas faibli… »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Tokubetsu Juunin de Konoha, Chef du Détachement d'Infiltration et de Reconnaissance


Messages : 280
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 26
Localisation : Konoha Gakure no Satô

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: 27 ans
Expérience:
547/2000  (547/2000)


MessageSujet: Re: [RETRIBUTION] Vaste place   Ven 13 Déc - 11:54


© Yamashita sur épicode

Une déclaration inattendue
« L'amour reste toujours gravé en nous, surtout le premier. »


feat. Tora Ishiara


Des combats dans Konoha avaient déjà peut-être commencé depuis un moment, les Konohajin capable de combattre devaient affronter leur ennemi. Pour la plupart, ils étaient inconnus, mais pour d'autres pas du tout. Les Jônin assez âgé ou proche de la trentaine devaient connaître les trois Nukenin qui avaient pénétré dans le village. Anko s'était séparé de Genma afin de trouver l'un des assaillants, mais sans capacité sensorielle, cela était un peu compliqué. En arrivant sur la grande place, elle rencontra Tora, son ancien petit ami de jeunesse, son premier amour. Ça lui avait fait un choc sur le coup, elle savait qu'il était parmi les ennemis, mais la Mitarashi ne pensait pas tomber dessus. De toute façon, au fond de son être, Anko voulait être en tête à tête avec lui et personne d'autre. Cette rencontre avec Ishiara allait être spéciale, après tout, ils étaient ensemble quand ils étaient jeunes. La jeune femme s'était toujours demandé pourquoi il était parti ? Se sentait-il mal à ses côtes ? Ou il n'aimait pas le village ? Cela s'était du passé pour le moment, mais les questions restaient gravées en elle. La Jônin se devait de rester concentré, car son adversaire était classé comme Nukenin de rang S, ce n'était pas rien. Heureusement, Genma lui avait informé des compétences de son ennemi, elle savait à quoi s'attendre. Mais, cela n'allait pas dire que la Tokubetsu allait gagner à coup sûr, car son opposant connaissait aussi ses capacités. Un combat qui allait se jouer sur la tactique, chose qu'Anko semble maîtriser un peu, mais est-ce qu'elle voulait vraiment le combattre ? Et lui, voulait-il affronter la belle brune ? Les minutes qui allaient suivre allaient donner la réponse à ses questions.

Un échange de paroles se créa entre les deux Shinobi, Anko semblait calme et toujours si confiant en allant attaquer son ex sur leur passé. Elle était prête à en découdre avec ce dernier, kunai à la main et pics à brochette prête à être envoyé vers son ennemi. La tension n'était pas encore à son comble, mais bientôt, cela allait chauffer si les deux n'avaient plus rien à se dire. Pour le moment, la Mitarashi attendit une réponse de la part de l'homme, quoiqu'elle cachât souvent ses émotions sur ce cas-là, elle se trahissait quand même. L'amour est un sentiment puissant et difficile d'effacer, peu importe sa mentalité et son passé. Le premier amour a toujours été le plus dur à oublier, c'est un moment important dans la vie d'une personne, le premier baiser. Anko remercia dans sa tête, son ancien maître, Orochimaru pour ne pas avoir effacé cette partie de sa mémoire. Tora lui avait répondu, Anko-Swan ? Il n'avait pas changé depuis tout ce temps, ce swan après son prénom, c'était tout de même mignon surtout à son âge. Il raconta qu'il regretta d'avoir disparu sans prévenir et c'était de force, la Mitarashi ne comprenait pas ce qu'Ishiara essayer de lui dire par-là. De force ? Qui aurait pu faire ce genre de chose pour le faire quitter Konoha ? Ou s'était surement une autre façon de dire qu'il n'aimait pas le village lui-même . Allait savoir ce qui pouvait bien se passer dans la tête du Nukenin Konohajin. Tora voulait qu'Anko cherche à le comprendre, elle aimerait bien, mais d'un coup, d'un seul, c'était plutôt difficile surtout vu la situation actuelle.

Oui, car avec Orochimaru et Kabuto, elle ne savait plus où se donnait de la tête, trop de choses à se préoccuper. La mort de son mentor qui était plutôt étrange pour elle-même si ça devenait un poids en moins pour la brune. De plus, le Yakushi toujours en vie, il était une menace pour le village et il restait des mystères à résoudre comme retrouver les planques secrètes du Sennin et de découvrir les plans de son bras droit. Pendant tout ce temps, Anko avait été trop occupé pour repenser à la disparition de Tora, de plus, Orochimaru avait fait en sorte qu'elle passe à autre chose. La seule réponse de la brunette était le prénom de l'homme en face d'elle avant de lui lancer ses trois pics à brochette en direction du visage de son ennemi. Son lancé a comme dans ses habitudes étaient parfaits et précis, mais pas assez rapide pour le toucher apparemment. Ishiara les avait stoppé avec sa main et s'amusa à jongler avec avant de les renvoyer avec du chakra Raiton dessus. Par réflexe instinctif, la Junin avait penché sa tête en les évitant, mais sa mèche de cheveux n'avait pas eu de chance. Soudain, la voix de Tora perturba légèrement la manipulatrice des serpents. Ses sentiments envers elle n'avaient pas faibli, dit-il ? Le déserteur cherchait peut-être à manipuler la Tokubetsu où ces propos était-il vrai ? Difficile à le dire pour quelqu'un ayant tenté de lui perforer le crâne, il y a à peine quelques secondes.

La Tokubetsu le fixa dans les yeux, elle se posait des questions sur ses véritables intentions sur sa venue à Konoha. Était-ce le même objectif que les autres, genre détruire le village caché de la feuille ou c'était autre chose par exemple, elle ? La kunoichi mit sa main derrière le dos dans son manteau [AC] et resta tout de même un peu éloignée de l'homme. La femme allait tout de même rester sur ses gardes, elle n'avait pas trop confiance en lui pour le moment. Des bruits métalliques se faisaient entendre derrière le dos de la belle Shinobi.

Anko : Tes sentiments n'ont jamais faibli envers moi ? Tu m'aimes toujours ? Tsss... Quelle blague, toi qui as failli me perforer le crâne, il y a à peine quelques secondes. Quelles sont tes réelles intentions sur ta présence ici-même à Konoha ? Pourquoi es-tu venu ? Je dois t'avouer que j'ai encore des sentiments pour toi, mais pas aussi fort qu'avant enfin ça se comprend. Prouve-moi que tes sentiments sont vrais et que tout ce que tu me dis, n'est pas que du blabla, Tora ! Tu pourrais partir du village sans que je te poursuive et tu pourrais vivre libre. Si tu ne veux pas, on sera alors malheureusement obligé de s'affronter dans un duel à mort. Ce qui est dommage...

Ses derniers mots étaient de simples murmures, un peu gêner de dire cela devant lui, mais il avait peut-être compris. Anko était un peu habitué à foncer tête baissée et à éviter de faire trop de parlotte pour plus de combat. On pouvait dire que la jeune femme avait changé ses habitudes exceptionnellement pour Tora, il avait de la chance. Par contre, elle ne lui répétera pas trop de fois de partir du village, ça, il ne fallait pas y compter dessus. La kunoichi pria dans ses pensées pour qu'il décide de partir de son propre chef de Konoha, elle ne voulait pas le tuer de ses mains. Ce genre de sentence a été réservé à Sasuke Uchiha et Kabuto Yakushi pour des raisons bien à elle, il y avait aussi Orochimaru, mais ce dernier n'était déjà plus de ce monde. La Junin analysa le moindre de ses mouvements, elle ne voulait pas se faire piéger par Ishiara. Le combat n'avait pas encore réellement commencé, elle attendait encore un peu, le temps de discuter. La brunette avait toujours son kunai à la main, prêt à être lancé ou à parer une attaque au corps-à-corps même si ce n'était pas trop le style de Tora. Qu'allait-il se passer maintenant ?



_________________

The couple !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 55
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 103
Localisation : Dans les abysses.

Carte Shinobi
Ryos: Illimité.
Age: 10 000 ans
Expérience:
2000/2000  (2000/2000)


MessageSujet: Re: [RETRIBUTION] Vaste place   Lun 23 Déc - 9:28



LOVE & DEATH ~






Les combats concernant l’attaque de Konohagakure no Satô avaient déjà commencés. Peut-être même que certains étaient déjà morts… Même si, bon, l’Ishiara en doutait énormément. Certes, ils furent de nombreuses fois comparés aux trois Sannins, mais ils ne les égalaient pas. Pas encore tout du moins. A la limite, seul Jin San pouvait rivaliser avec eux à l’aide de son Katon incommensurable et de sa grande maîtrise du Kenjutsu. Mais cela s’arrêtait là. Kurama, lui, n’était bon qu’à servir de tank et bloquer tout ce qui leur arrivait dessus, tandis que Tora avait pour faculté d’handicaper les adversaires… Sans pour autant les tuer. Il laissait tout le temps le sale boulot aux autres ; il ne s’était donc encore pas sali les mains… Quoique cela ne saurait tarder, vu comment cela se présentait… M’enfin.

Situé face à Anko, le loup errant avait décidé de s’éloigner du venimeux serpent, tout en la regardant droit dans les yeux. Certes, il avait un peu commencé les hostilités, mais c’était uniquement dans le but de lui montrer qu’il ne fallait pas le sous-estimer. Ce qui est normal, après tout. Cela faisait plusieurs années qu’il avait déserté le village de la Feuille… Et lui avait donc posé un lapin. Ce n’était pas du tout voulu, mais c’était là la seule occasion de déserter qu’il avait pour s’enfuir sans avoir à se salir les mains. Ce n’était pas plus mal, n’est-ce pas ? Mais bon, l’expérience d’Orochimaru ne s’en rendait pas compte de ça, et c’était bien triste. Surtout pour le pragmatique, toujours incompris de tout le monde… Bref, il la regardait toujours dans les yeux, et elle aussi. Peut-être avaient-ils encore leurs chances pour vivre heureux ? Enfin heureux… Pas vraiment, mais plutôt de faire changer de face à cette amourette ; rendre possible leur amour impossible.

Soudain, la belle se mit à parler, répondant aux dernières paroles de l’animal ayant retrouvé une partie de sa meute. Ce dernier disait toujours aimé la Mitarashi, mais il était normal que celle-ci ne le croie pas complètement, surtout qu’il venait de relancer un pic à dango, lui arrachant une mèche de cheveux au passage. Elle lui demanda quelles étaient ses réelles intentions, pourquoi était-il venu, puis elle finit par avouer qu’elle n’avait pas complètement oublié les sentiments qu’elles éprouvaient pour le bellâtre. Voilà enfin quelque chose de positif. Elle voulait une preuve quant à ses sentiments, et ça, ce n’était chose aisée, vous devez bien le savoir. Elle lui conseilla de partir du village, ainsi il pourrait vivre, sans qu’elle ne le poursuive. Oui, il pouvait, mais cela signifiait aussi une mise à mort par ses confrères… Si ceux-ci ne mourraient pas, accessoirement. Mais s’il ne voulait pas, alors un combat à mort débuterait… A croire que le destin ne voulait pas faire de lui ce qu’il avait toujours voulu être…

« Hélas, ils n’ont jamais faibli, en effet. Je n’ai pas failli te perforer le crâne… Le cas échéant, tu ne pourrais plus parler présentement, Anko. Mes réelles intentions… C’est dur à dire, mais j’agis en mouton. Je suis le trio semi-légendaire pour sauver ma peau, tout en restant libre. Tout du moins, c’est ce que je pensais jusqu’à aujourd’hui. Je ne compte pas toucher à Konoha de mon plein gré ; mais je ne peux repartir. Autrement cela signifierait ma tête pour le boss. Mais bon, à croire que le destin m’en veut encore et qu’il va falloir que l’on s’affronte… Ce que je ne désire pour rien au monde. »

Ses paroles se voulaient cinglantes, perforantes, il fallait toucher le cœur de l’enfant de serpent avec de belles paroles pour réussir à l’amadouer… Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne pensait pas ce qu’il venait dire, bien au contraire. Trifouillant dans ses poches, il s’était encore un peu reculé, attendant de voir ce que sa bien-aimée allait faire. Si elle décidait de commencer fort, alors il n’aurait d’autres choix que de répliquer aussi violemment. Seems legit.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Tokubetsu Juunin de Konoha, Chef du Détachement d'Infiltration et de Reconnaissance


Messages : 280
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 26
Localisation : Konoha Gakure no Satô

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: 27 ans
Expérience:
547/2000  (547/2000)


MessageSujet: Re: [RETRIBUTION] Vaste place   Lun 23 Déc - 14:56


© Yamashita sur épicode

Le combat commence !
« L'amour impossible revient souvent à perdre l'un des deux amoureux, voir les deux.»

feat. Tora Ishiara


Face à face, au milieu de la vaste place du centre de Konoha, deux ninjas avec un excellent potentiel allaient s'affronter dans un duel à mort. Anko Mitarashi, une Juunin Tokubetsu de Konoha, l'ancien élève d'Orochimaru allait devoir se donner à fond pour faire trépasser son ennemi qui n'était d'autre que son amour de jeunesse. En face d'elle avec un air lassé, Tora, un Nukenin du village caché de la feuille, un déserteur de rang S. Ce n'était pas un ennemi à sous-estimer même s'il a quitté Konoha quand il était Genin. Après tout, il avait dû avoir de bons senseis comme Jin San enfin bref, elle ne connaissait pas trop son passé. Il n'y avait pas qu'ici que l'affrontement allait débuter, mais ailleurs, cela avait aussi continué. Anko espéra que ses alliés allaient s'en tirer sans trop de gros bobos, s'ils échouaient, ça serait la fin de leur cité. La Mitarashi avait changé ses habitudes rien que pour Toto, au lieu d'attaquer directement, elle avait lancé la discussion avec lui. C'était vraiment exceptionnel, il avait eu de la chance d'avoir été son ex-petit ami. Chose encore plus inhabituel de voir chez elle, c'est le fait d'avoir tenté de le raisonner pour le faire partir. Malheureusement, ses paroles ne l'avaient pas vraiment touchés et elle avait l'impression d'avoir empiré la situation actuelle. La nuit allait tomber sur le pays, les flammes qui dévoraient petit à petit les maisons éclairaient bien la zone de combat. La tension était plutôt calme malgré le fait que c'était deux ennemis face à face, prêt à s’entre-tuer pour des objectifs différents. L'un voulait protéger son village et l'autre le détruire, deux missions opposés, un vainqueur.

Leur regarde se croisait, se fixait, mais aucun des deux ninjas ne baissa le regard. Il n'y avait aucune once de crainte ni d'hésitation, ils étaient calmes et difficiles de déterminer qui allait faire le deuxième pas pour engager le combat. Il se remit donc à parler quelques instants après Anko, le début était le même; ses sentiments n'avaient jamais faibli pour elle. Difficile de détester une femme aussi belle que la Mitarashi, mais pour la Jônin, ses sentiments étaient le contraire de l'homme. Elle lui avait fait croire que ce qu'elle ressentait pour lui était toujours là, dans son coeur, mais c'était de vilains mensonges. La vipère voulait le tester, savoir comment il allait réagi et s'il allait l'écouter si facilement. Malheureusement pour lui, il fallait partir au lieu de rester de peur de se faire tuer par les deux autres et par son patron. La serpent n'avait plus trop de sentiment pour lui, il avait resurgi, mais juste quelques secondes lorsqu'elle a pu le revoir en face. Agir comme un mouton, voici le comportement d'un être stupide et sans valeur dans le monde ninja. Il voulait être libre, Anko avait bien compris cela, mais la liberté qu'il avait été très restreint. Il ne voulait pas toucher à Konoha, mais ce n'était pas de son plein gré qu'il était dans ses lieux. Les deux autres devaient bien lui être supérieur pour qu'il ne puisse pas faire ce qui lui plaît, comme partir et vivre librement. En croisant à nouveau la belle brune, il ne pouvait plus faire marche arrière, de plus, il disait ne plus avoir le choix que de l'affronter. C'était une preuve suffisante pour réellement engager le combat à mort et non à le capturer.

Anko : Hum...Mauvais choix, je vais donc te tuer sans hésitation et sans pitié. Je m'en fiche pour tes sentiments, ce n'était qu'un test. Après tout, on n'a fait que me trahir depuis si longtemps que ce genre de chose comme les sentiments amoureux me font plus rien. Tss, tu es pathétique le mouton. Konoha sera ta tombe !

Rien ne pouvait blesser Anko, Orochimaru avait déjà fait le boulot, il y a déjà bien longtemps. Son coeur de pierre n'allait pas céder face à Tora, il était temps de mettre un terme cette attaque contre le village ainsi qu'à l'existence du Nukenin. Sa main toujours derrière son dos masqué par son long manteau belge, la kunoichi se déplaça sur sa gauche en s'approche de deux pas en avant. Elle faisait bien attention, prête à esquiver la moindre attaque de projectiles. La Jônin mit sa deuxième main dans son dos et d'un mouvement rapide, la Mitarashi lança au moins trois shurikens avec sa main droite en direction de son adversaire. Avec sa main gauche, elle fit apparaître trois serpents. Une boule de fumigène tomba à la moitié du chemin et explosa au sol créant ainsi un nuage de fumée blanche. D'un mundra, elle créa un clone grâce à son Kage Bunshin et les deux femmes se déplacèrent de chaque côté en envoyant des Kunai. Les serpents leur permirent de repérer Tora grâce à leur capacité de voir la chaleur corporelle et deux pour leur langue. La première est de détecter l'odeur de la personne et la seconde est de ressentir les impulsions magnétiques sur le sol. Un avantage pour repérer l'adversaire pendant que l'écran de fumée est toujours visible et non dissipé. Anko (?) en profita alors pour faire un Sen'ei Jashu en direction d'Ishiara pour l'immobiliser et éventuellement l'empoisonner. Si cela le toucher, il serait drôlement désavantage face à la brune.

Elles continuent de se déplacer rapidement en exécutant soit un mûdra(AC) ou mettre une main dans la sacoche prête à riposter en cas de contre-attaque de ce dernier. Les deux femmes ont exécuté leur action rapidement sans chercher midi quatorze heures, il ne fallait pas le laisser respirer une seconde. La Jônin voulait en finir rapidement afin de rejoindre Genma pour l'aider à vaincre Kurama, un adversaire puissant et dangereux, bien plus que Tora selon ses intuitions féminines. Malheureusement, elle ne savait pas si elle pourra y être à temps ou non, pour le moment, Anko devait lui faire confiance. La jeune femme espérait recevoir des renforts pour le vaincre plus rapidement que possible.


Récapitulatif :




Techniques utilisés :






_________________

The couple !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 55
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 103
Localisation : Dans les abysses.

Carte Shinobi
Ryos: Illimité.
Age: 10 000 ans
Expérience:
2000/2000  (2000/2000)


MessageSujet: Re: [RETRIBUTION] Vaste place   Ven 27 Déc - 17:43



LET'S FIGHT !





L’Ishiara était un être doté d’une fourberie à un haut niveau, et il avait décidé de s’en servir. Lui, aimer encore cette pauvre folle ? Que pouic. En réalité, il l’avait oubliée depuis belles lurettes, et ne comptait pas refaire sa vie avec elle. Le but de tout ce stratagème était de lui faire baisser les armes afin d’en finir le plus rapidement possible ; voire même de la livrer à ses comparses afin de ne pas avoir à se salir les mains. Malheureusement, elle était bien trop têtue, cette gamine. De ce fait, ils allaient vraiment devoir combattre jusqu’à ce que mort s’en suive… Non pas que ça lui déplaise mais… Il avait une de ces flemmes, vous ne pouvez pas savoir. Enfin bref… Regardant toujours la Konohajin, Tora imaginait déjà ce qu’il pourrait lui faire subir. La pauvre… Elle allait prendre plein pot, je peux vous le garantir.

Elle reprit ensuite la parole. Quelle pipelette cette gonzesse… Et après elle se plaindra que Tora lui ait mis un lapin… Ce n’était guère étonnant en voyant son tempérament. Bref, elle déblatéra encore tout un tas d’inepties toutes plus absurdes les unes que les autres, ce qui fit naître un sourire narquois sur les lèvres du pragmatique. Elle, le tuer sans hésitation ni pitié ? Elle avait donc décidé d faire dans l’humour en cet après-midi destructrice. Après, le fait qu’elle considère tout ceci comme un test… Oui, ce n’était pas une blague, et fort heureusement… Ça aurait embêté le loup de devoir tuer quelqu’un qui l’aime encore… Puis le serpent ajouta que l’amour, pour elle, ce n’était rien. Bah cool pour elle, après tout. Puis elle osa l’insulter de mouton. Mais sachant que le loup dévore les agneaux, n’est-ce pas un peu contradictoire ? Surtout que tout ce qu’il avait affirmé depuis le début de cette rencontre n’était qu’un vil mensonge de sa part. S’il avait décidé de suivre les deux autres, c’était bien histoire de libérer les Konohajins de cette prison forgée des règles idiotes établies par tous les Kage depuis sa création. Konoha, sa tombe ? Pourquoi pas, après tout, il n’était qu’un mort-vivant parmi tant d’autres… Car quiconque commence à entrer dans la criminalité et tente de vivre malgré ça est un revenant ; l’humanité l’abritant n’existant plus.

« Toi, me tuer ? Nooooon… C’est moi vais te tuer ! Néanmoins, sache ne serait-ce une chose… Aucune once de sérieux n’émanait de mes paroles depuis le début. A vrai dire, je voulais simplement me faciliter le travail, que tu abandonnes. Mais à croire que je me suis trompé… Tu es toujours aussi impétueuse et colérique qu’avant. Mais n’oublie pas… Je ne suis plus vivant depuis ma désertion ; je ne suis rien d‘autre qu’un mort-vivant tentant tout de même de vivre avec les vivants… Et Konoha est DEJA ma tombe… Tandis que cela sera TON tombeau ! »

Après ses paroles pleines de sérieux – cette fois -, la Mitarashi lança une série de Kunais que Tora attrapa avec aisance, comme lors de son premier assaut. Mais un fumigène était glissé et explosa, libérant tout son contenu. Le champ de bataille était alors enfumé au maximum, dans un rayon de quinze mètres. [AC] Il patienta, sans pour autant s’inquiéter ; il savait que malgré son Kinjutsu, la belle aurait un mal fou à le toucher. Il était agile, le bougre. Et malgré le bruit que créaient l’attaque sur Konoha, il ne peina pas à entendre les sifflements désagréables des serpents sortis des manches des deux Anko. Oui, oui, il y’en avait bien deux. Elle avait décidé de se clone, la perfide… Eh bien soit, il lança les projectiles en direction des sifflements, et d’un saut périlleux, finit par atterir cinq mètres plus loin, devant lui, attendant patiemment qu’elles se ramènent, ne sachant pas s’il en avait touché une des deux. Au moins, il avait pu se défaire plus ou moins des maudits reptiles… Et c’est d’un mudra que cinq clones immatériels apparurent à ses côtés, histoire de tromper les vipères. De plus, la fumée créée lors de l’apparition des clones renforça celle déjà présente à cause du stratagème de l’impulsive.


Particularité:
 

Jutsu:
 

Récap':
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Tokubetsu Juunin de Konoha, Chef du Détachement d'Infiltration et de Reconnaissance


Messages : 280
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 26
Localisation : Konoha Gakure no Satô

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: 27 ans
Expérience:
547/2000  (547/2000)


MessageSujet: Re: [RETRIBUTION] Vaste place   Sam 28 Déc - 15:28


© Yamashita sur épicode

Paralysie !
« Le venin d'un serpent peut-être très gênant lorsque la proie se le fait injecter ! »


feat. Tora Ishiara


Le combat allait commencer, Anko avait pu dire la vérité à Tora après que celui-ci avait refusé de fuir. La jeune Juunin aurait bien voulu que son plan fonctionne même si c'était lâche, cela aurait été bien plus simple. L'attaque dans le dos s'il aurait accepté d'abandonner l'attaque contre Konoha, mais ça ne s'est pas passé comme prévu. Bon après tout, la Kunoichi préfère un vrai combat que ce genre de plan donc tant mieux qu'il n'ait pas accepté sa proposition. Par contre, la Mitarashi devait faire très attention à ne pas rester au même endroit, Tora est un expert en Bukijutsu tout comme elle. D'après ce qu'elle a vu, l'homme était du même niveau qu'elle dans ce domaine-là, cela n'allait pas être facile à éviter certains lancers. Après avoir avoué qu'elle n'avait pas de sentiment pour lui et que ce n'était que pour le tester, la jeune femme se mit en position de combat. Mais avant, il se mit à répondre à la femme comme quoi il avait tenté de la manipuler par les sentiments. Le pauvre, ce genre de tactique ne marche plus face à la belle brune, le seul qui y est parvenu, n'était d'autre qu'Orochimaru, son mentor. Selon lui, il n'était plus qu'un mort-vivant depuis sa désertion du village, drôle de façon de parler de soi-même. Enfin, ces paroles ne faisaient rien à la kunoichi, il mourra quand même sur la grande place de la cité de la feuille. L'Ishiara savait que Konoha allait être sa tombe, il était devenu fou selon la chef de la section de reconnaissance. Le seul moyen de le sauver de cette folie, c'était de le tuer ici même.

Pendant qu'il parlait, Anko avait déjà quelques kunais dont une bombe fumigène afin de réaliser son plan d'attaque. Après ses paroles peu agréables vu que d'après lui, Konoha sera aussi la tombe de la Jônin, c'était amusant. La kunoichi avait lancé au moins trois shurikens en direction de son adversaire, dont la boule fumigène tomba au sol à la moitié du parcours en explosant. Cela empêcha Tora de voir ce que pouvait préparer la Mitarashi qui avait pu créer un clone et fit toutes les deux sortir des serpents de leur manche droit, afin qu'ils puissent utiliser leur capacité reptilienne. Anko pouvait voir que le Nukenin n'avait pas changé d'emplacement grâce au regard des serpents qui pouvaient facilement repérer l'ennemi. Elles s'étaient séparés afin d'encercler leur assaillant, ce dernier ne pouvait rien entendre à cause des explosions dues à la destruction de Konoha. Il était plutôt désavantagé face à la belle brune qui avait de quoi combattre sans à se soucier de ce problème-là pour le moment. Elles balancèrent des kunais tout ne se déplaçant, tout en étant assez proche pour tenter des attaques à distance. Le Sen'ei Jashu est une technique plutôt rapide et dangereuse si l'ennemi se faisait toucher, en plus, le nombre de serpent était plutôt impressionnant. C'est alors qu'une des Anko attaqua Tora avec ce jutsu à cinq mètre en profitant des explosions dans Konoha, il avait pour but de le neutraliser sans que l'utilisatrice se mette vraiment en danger.

Apparemment, le sifflement avait aidé Tora à repérer le Sen'ei Jashu, mais un peu trop tard vu les bruits dans les alentours. Oui, il avait pu les entendre au moins qu'à 3 mètres de lui à cause du tout ce boucan dans Konoha. Il avait envoyé des kunai, mais quelques serpents les attrapèrent sur leur chemin avant de se rouer sur l'homme. Même s'il avait gagné d'excellents réflexes avec ses entraînements, c'était impossible d'esquiver en si peu de temps les rampants de la brune. Les serpents ayant foncé sur lui, kunai dans leur gueule, le lui plantèrent dans ses clavicules et deux autres allèrent le mordre au bras gauche et à la nuque. Le venin qui s'était infiltré dans son corps le paralysa totalement, l'empêchant alors de bouger et de composer le moindre moudra. La fausse Anko avait envoyé les bestioles après avoir pris une distance raisonnable. Les reptiles s'enroulèrent autour des membres de Tora en l'immobilisant, il fallait bien être prudent.

Anko : Finissons-en

La brune s'approcha à 10 mètres de l'homme et elle envoya un serpent plutôt fin sur lui vu qu'il était dans l'incapacité de faire quoi ce soit. D'une petite série rapide de signe incantatoire, la kunoichi réalisa un Katon Karyû Endan sur Tora afin de le tuer en le brûlant vif. C'était sadique et inhumain, mais un nukenin méritait ce genre de mort selon la Tokubetsu. Si tout se passait comme prévu, la jônin allait tenter de trouver le chef du trio, Jin San et de l'affronter avec ceux qui étaient déjà présents sur le lieu du combat. Pour le moment, Anko restait sur ses gardes vu que la fumée s'était dissipé à cause du Katon.











_________________

The couple !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 55
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 103
Localisation : Dans les abysses.

Carte Shinobi
Ryos: Illimité.
Age: 10 000 ans
Expérience:
2000/2000  (2000/2000)


MessageSujet: Re: [RETRIBUTION] Vaste place   Sam 28 Déc - 21:27



DEATHCEPTION





La fumée était encore très opaque mais semblait tout de même décider à s’en aller vers d’autres cieux. Mais bon, faut dire que les hautes flammes proches y étaient pour quelques chose ; celles-ci étaient très pratiques en cas d’écran de fumée, histoire de faire disparaître ce gros perturbateur. Néanmoins, Tora allait être mis à mal… Très mal, même. Tout du moins, c’est ce que pensait la femme charmeuse de serpents et aux habits tout aussi provocateurs, moulant ses attributs féminins surdéveloppés. Bref, là n’est pas la question, surtout que l’Ishiara n’est pas du même genre que l’Ero-Sennin, ce n’est pas lui qui irait mater les jeunes donzelles vêtues de leur plus simple appareil dans les sources chaudes mixtes.

Bref, il était parfaitement calme. Soudain, des sifflements reptiliens se firent entendre au niveau de ses oreilles, ils n’étaient qu’à environ trois mètres de lui. Mais il ne savait pas combien il y’en avait de chaque côté de lui-même… Il allait donc devoir compter sur sa chance, le bougre. Il lança les trois kunais – attrapés au vol suite au précédent assaut de la brune – au niveau desdits sifflements. Néanmoins, ils vinrent pour l’immobiliser, et ce, de toute part… Ou tout du moins, ils essayèrent. En réalité, le Tora qui était présent ici n’était rien d’autre qu’un vulgaire clone, comme on apprend à les faire à l’académie, non pas un Kage Bunshin. Non, Tora, lui, il aimait bien les petites techniques qui ne demandent pas de chakra à son niveau, ça faisait bien souvent l’affaire, surtout dans ce genre de cas. Bref, une part des serpents s’emmêla avec la même part du clone de la Mitarashi, qui croyait dur comme fer qu’elle avait immobilisé le Nukenin. GRAVE ERREUR ! Vint à présent le moment où un serpent beaucoup plus fin que les autres dût passer à travers également, pour aller se piquer dans le tas de serpents juste devant. Et là, le malheur pour elle ; elle claqua la moitié de son chakra – que le clone possédait, ofc – et là… Elle sortit des paroles pleines d’envie meurtrière, elle allait en finir. Eh bien soit, qu’elle le fasse, après tout. Elle inspira longuement et un énorme trait de feu émana de sa bouche pour venir carboniser et ses serpents, mais aussi son propre clone. Franchement, un grand bravo pour cette prouesse !

De plus, les flammes dévorèrent la fumée, qui se dissipa sur les champs. C’est à ce moment-là qu’elle pourrait découvrir tout un amas de parchemin autour d’elle, qui se rapprochait à grande vitesse autour d’elle pour l’envelopper comme un jouet dans du papier cadeau. C’était pas mal, comme résultat. Le loup original pouvait donc observer le spectacle d’où il se tenait, à une trentaine de mètres de l’autre. Bien sûr, il avait profité de l’effet de surprise pour que la technique s’achemine parfaitement jusqu’à la folle, mais n’avait pas pour autant traîné pour l’activer. Une énorme explosion se fit alors entendre, dépassant de loin tout ce que tous les autres pouvaient faire de leur côté. Et bien souvent, quand ils entendaient ça, c’est que le loup avait anéanti sa proie…

« Sayonara… »


Néanmoins, l'Ishihara était tout de même paré à toute éventualité de survie possible par la Kunoichi. Elle ne manquait pas de ressources, ça c'était sûr. De ce fait, il était plus que prêt à la voir arriver au travers de l'épaisse fumée noire créée par l'én orme explosion d'innombrables notes explosives.


Particularité:
 

Jutsu:
 

Récap':
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Tokubetsu Juunin de Konoha, Chef du Détachement d'Infiltration et de Reconnaissance


Messages : 280
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 26
Localisation : Konoha Gakure no Satô

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: 27 ans
Expérience:
547/2000  (547/2000)


MessageSujet: Re: [RETRIBUTION] Vaste place   Sam 28 Déc - 22:44


© Yamashita sur épicode

Titre du RP
« Une magnifique citation. »


feat. Bidule & Chouette


Anko avait chargé à son clone d'immobilisé l'ennemi avec ses serpents et bien encore plus pour mieux le vaincre. Oui, il fallait être sûr qu'il ne soit plus capable de bouger, ça serait embêtant qu'il puisse arriver à s'échapper parmi les reptiles rampant. En plus de cela, Tora avait pu entendre les sifflements des serpents de la Mitarashi donc il leurs avait envoyé des kunai. Les serpents avaient pu anticipé l'assaut en chopant les projectiles, trop prêt d'eux, Tora se fit avoir. Les serpents avaient enfoncés des kunai sur sa clavicules et l'avaient mordus sur son corps pour transmettre du venin dans son sang. Le venin avait pour but de paralyser l'adversaire, elle était sûre qu'avec ceci, Ishiara n'allait plus du tout bouger. C'était maintenant facile pour elle de le tuer avec n'importe quel jutsu ou arme. Les serpents s'étaient enroulés sur ses membres pour qu'il ne puisse plus faire quoi ce soit de dangereux. L'ennemi étant hors d'état de nuire, la kunoichi allait pouvoir l'achever en utilisant du katon pour le brûlant vif. Ce n'était pas humain, mais un Nukenin méritait une telle sanction pour sa trahison et son attaque contre Konoha. Après l'attaque qui avait dissipé le nuage de fumée blanc, Anko remarqua qu'il n'y avait plus de corps, les serpents incinéraient. Autour d'elle, il y avait un amas de parchemins qui allèrent se coller à la brune quasiment en entier. Comment avait-il pu faire ça si vite ? En ayant pas eu le temps d'agir sous l'effet de la surprise, la Kunoichi vit les papiers spéciaux se déclenchaient. Une gros explosion se créa sur elle, la Jônin mourut sans avoir pu faire quoi ce soit. Fin.



_________________

The couple !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [RETRIBUTION] Vaste place   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RETRIBUTION] Vaste place

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» Dawn of war 2 Retribution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
rpg
 :: Pays du Feu :: Konohagakure no Sato
-