AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 55
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 103
Localisation : Dans les abysses.

Carte Shinobi
Ryos: Illimité.
Age: 10 000 ans
Expérience:
2000/2000  (2000/2000)


MessageSujet: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Lun 25 Nov - 11:08



Trois silhouettes étaient à l’origine de ces destructions. Ces personnes n’avaient fait preuve d’aucune clémence ni de pitié à l’égard de ce village caché. La localisation d’Iwa fut bien simple grâce à la kunoichi qui faisait parti des assassaillants. Cette dernière faisait partie du village caché des Roches par le passé, et retrouver sa position ne fut qu’un jeu d’enfant. Yuna Shishigami ancienne Juunin d’élite qui fit partie de l’escouade des explosions. Son talent n’était plus à prouver – elle avait bien réalisé des missions grâce à ses capacités physiques et son Kekkei Genkei qui faisait d’elle une adversaire redoutable. Le chef du trio, Inaban Kazehime demeurait néanmoins un homme qui adorait leurrer ses adversaires sur la réalité. Autant dire qu’il n’avait que pour seul amour le monde des illusions – la réalité étant sans doute trop cruelle pour être acceptée. Et le troisième, Natsuko Amane s’avérait être un drôle de personnage dont la puissance n’avait d’égal que son alter-ego. Revêtant sa longue veste pourpre, le chapeau sur le haut du crâne – il ne suffit que d’un Konbi Ninjutsu de haut vol pour faire exploser les portes d’Iwa. Une arrivée en force était nécessaire. Aucune retenue n’était envisageable contre l’armée la plus grande du continent. Le nombre faisait clairement la différence et ils ne pouvaient donc pas se permettre d’être aussi cléments que « d’habitude ».

Les forces armées s’étaient mobilisées dés l’entrée en force des trois antagonistes, ces derniers n’avaient qu’une dizaine de mort dés leur entrée et sur l’effectif total des forces shinobi du village, cela ne faisait que trop peu. Leur but de mettre le village dans une situation des plus critiques était en marche. Rester unis était une première branche de leurs intentions, et ils finiraient forcément par se disperser afin de se répartir les tâches du plan de destruction. Il était dans leur intérêt de faire sortir « La Balance » de sa tour afin de se confronter à ce dernier. Il était et demeurait déjà leur cible prioritaire. Yuna usait de son Bakuton pour repousser les assauts frontaux – accessoirement elle semait la destruction. Les bâtisses ployant sous une force oubliée d’Iwa. Protégée par les techniques de Natsuko, il fallait avouer que leurs techniques en coopération payaient. Et qu’en était-il de cet homme amoureux des illusions ? Il n’avait perdu que quelques secondes de son temps en compagnie des Iwajin qui tentaient de défendre leur village.

Il était risqué pour eux d’exécuter des techniques de masse. Cet assaut surprise contre lequel personne n’aurait pu prévoir l’heure ni même la date de l’attaque, tout ceci n’avait pas permis au village d’Iwa d’évacuer les civils. Et le risque de les perdre en exécutant des techniques dangereuses était trop grand. Alors qu’ils se trouvaient au milieu des premiers décombres, leur coordination presque parfaite leur permettait de rivaliser avec les Iwajin limités dans leurs actions. Il était vrai que pour ce trio – décimer toute vies aux alentours relevait d’un jeu d’enfant. Mais leur consommation de chakra était à user avec modération en vue de leur but principal qui était de faire sortir celui qui autrefois affronta Uchiha Madara.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre ✿ Membre de l'Akatsuki. (Rang A)


Messages : 187
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 26

Carte Shinobi
Ryos: 9940
Age: 16
Expérience:
1338/1750  (1338/1750)


MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Mar 26 Nov - 13:12





Il y a des jours où l'on ne devrait pas se lever, d'autre où l'on ne le voudrait simplement pas. Aujourd'hui, on forçait au lever l'un des rares qu'il ne fallait pas. Doté d'un sommeil léger, le bellâtre de trente-six ans, avait rouvert son unique iris dès la première secousse. Parmi les grands monstres du village, se tenait Muku Alucard, puissant chef de famille et l'un des plus fervents protecteur du royaume, car oui, son clan donnait un garde au Daimyo de la Terre. Il n'avait encore choisit qui serait ce haut dignitaire et lequel serait le vecteur qui engendrerait le futur à Iwa. Ses deux enfants n'étant pas encore assez bons pour cela, il désira aujourd'hui les tester. Ces deux là vinrent à lui, dans sa chambre, il était déjà en train de se changer. La femme du Dokuganryuu (dragon borgne) savait déjà ce qu'elle avait à faire, en bon médecin shinobi, elle s'informait auprès des anbu passant à chaque maisons. Elle partait sans un mot, suivant son escorte. Le père vit volte face, dévisageant durement ses petits. La jeune fille à la robe de sakura, était nerveuse, il la terrifiait là encore. Son ainé lui tenta de la rassurer, ils étaient prometteur mais devait faire fit de la peur aujourd'hui. L'homme masqué derrière lui, leur contait un briefing en hâte. Le général borgne jetait un coup d'oeil à son bandeau frontal délissé, il voulait laisser une trace au cas où. Soudain il intima le silence de par sa voix autoritaire et froide, il était des plus sérieux et ôta à tous, leurs tremblements.

« J'arrive sur le champ. Mes enfants, il incombe à vous de protéger votre mère ainsi que l'ensemble de l'équipe médicale et des civils. Avant cela vous devrez sécuriser la voie vers les cachettes du villages. Soyez sans pitié si un ennemi passe mes lignes. Allez. »

Cette figure paternelle était connue pour être particulièrement exigent et dure avec sa progéniture. Il voulait en faire des élites comme la tradition l'imposait. L'honneur de son noble et ancien clan était en jeu aujourd'hui. Ainsi il ne tolèrerait la douceur exagérée de sa fille ou l'excentricité de son ainé, qu'il lui avait pourtant légué. Sur ses mots aussi acérés que son regard, le Dokuganryuu endossait son célébrissime heaume. Sa flamboyante et terrifiante armure avait traversée les âges, le père la léguant chaque fois à son héritier méritant. Il n'était pas encore temps de tomber au champ d'honneur, de passer le flambeau à ces garnements, d'aucuns d'eux n'étaient avisés, ainsi, Muku ne pouvait mourir aujourd'hui. Voilà l'une des conviction ballottant dans son sillage rassemblant ses hommes. Aussi vif que le vent qui souffle en tempête, il avalait avec une célérité faramineuse la distance le séparant des portes du village. Venant à apparaitre là, sur une haute toiture, dans un certain crissement de l'acier frottant l'air et le déchirant. De toujours il avait su s'imposer d'emblée. Sa carrure et sa majesté devenues légendes, l'excentrique monarque aima les regarder de haut. Son œil unique les transperçant d'une fureur retenue, il chercha à les jauger d'un coup d'œil bref. Restant les bras croisés et patient. Se retenant de déchiqueter la vermine pourfendant ses acolytes dévoués.

« Comme on se retrouve, Yuna. Serait-ce là un caprice de puberté, encore ? Il va falloir changer ta couche ma jolie. »

Derrière cette facade abjecte, l'homme ne désira qu'attirer son attention. Histoire de ne plus la voir faire sauter son prochain. Parmi ces Démons, elle était la plus à craindre en son sens et bien la seule à sa portée. La connaissant de longue dâte ou presque, le sempai avait suivit son évolution démentielle et fut le premier à se navrer de sa désertion. Tout en clamant son discours grossier, il avait composé des signes pour faire se lever des tuiles du toit et les envoyer pleuvoir sur cette traitresse. Cette faible technique ne visait pas à les blesser mais à attirer son attention, en l'agaçant par ses singeries, il lui ferait perdre graduellement ses forces. Il devait gagner du temps avant l'arrivée de la Balance qui pourrait bien tout détruire. Au cas où il serait trop vite approché, le général pensa à se replier vers un secteur vierge de population. Après son petit numéro il fusait vers d'autres toits. Il tentait de la faire suivre vers ces maisons vidées aux rues étroites. Mais puisque toux deux connaissaient le terrain, il ne pourrait la surprendre en se cachant dans la pénombre de ses ruelles. Il devait donc attendre une ouverture tout en gardant ses distances. Après de brefs signes, une multitude de clones proliféra un peu partout, sur des toits et sur des rues pavées, pouvant entourer la belle. Il dégainait enfin un sabre. La toisant d'un iris bestial, son aura devenant presque apparente. Les clones tentèrent de feindre des assauts, pour la déstabiliser et la forcer à redouter chaque Muku. De leur côté, les forces inépuisables d'Iwa devraient retenir les autres monstres ...

« Amènes-toi, gamine.. »

Jutsus utilisés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 55
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 103
Localisation : Dans les abysses.

Carte Shinobi
Ryos: Illimité.
Age: 10 000 ans
Expérience:
2000/2000  (2000/2000)


MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Mer 27 Nov - 11:00


Le début du chaos avait éclaté. Le commencement de la destruction. A trois ils pouvaient faire de nombreuses choses. Yuna avait stoppé d'utiliser son chakra inutilement. Les maisons qui les entouraient avaient déjà subit assez de dégâts. Les cadavres jonchaient le sol, ployant sous la forme explosive et adamantine du duo offensif. Quant à Inaban Kazehime - ce prince dont la réalité ne peut que lui attirer le dégoût... Il n'avait qu'à se contenter de se faire regarder afin d'arriver à les vaincre. Il n'avait nullement besoin de bouger - sa sagesse n'avait d'égal que l'entêtement du leader du village. Et il comptait bien aller jusqu'à lui pour l'affronter. Mais pour le moment ils devaient se créer une voie jusqu'à cette fameuse tour. Yuna avait pourtant bien l'air de se débrouiller quant aux techniques de corps à corps. Agile - svelte... Elle était la fleur des kunoichi lorsqu'elle était encore à Iwa. Et elle se fichait d'être regrettée ou pas, loin d'être naïve et têtue... Elle savait que le passé n'appartenait qu'au passé. Que vivre sous un tel régime entrainerait d'autres guerres. Dérober ou être dérobé, tel était le mode fonctionnement d'Iwa depuis que la Balance était à la tête du pouvoir. Revenir ici n'avait qu'une seule signification: mettre un terme à ce régime et/ou au mieux...

Montrer ce qu'une ancienne kunoichi du village avait dans le ventre, Yuna avait bien envie de faire comprendre au village son désaccord quant aux méthodes d'Ônoki. Et elle voulait déverser sa colère - son mécontentement... Et l'arrivée d'un homme ne pouvait pas mieux tomber. La presque trentenaire soumettrait Iwa comme Iwa l'a soumise durant des années. La voix de l'homme stoppa les forces armées - le trio de la destruction se tourna vers l'endroit d'où venait la personne.

Yuna « - Mon cher Alucard... Tu es venus tendre les bras à la mort ? Ne t'en fais pas - après m'être chargé de toi je ferai en sorte de m'en prendre à ces enfants que tu chéris tant. »

Elle avait l'air bien certaine n'est ce pas ? Et pourtant. Natsuko se posta aux côtés de Yuna, le poing fermé et un sourire des plus amusés sur le coin des lèvres. Il était prêt à en découdre fallait-il croire. Les shinobi d'Iwa se ramenaient en masse et il était alors possible que leur sous-effectif sois le synonyme de leur défaite. Mais ils avaient à peine commencé, ce n'était pas pour abandonner directement. C'est alors que l'opposant engagea les hostilités en soulevant des tuiles - ces dernières furent envoyées en masse alors que Natsuko avait prit les devants et libéra des particules infimes de cristal, nimbées de chakra Shõton. Ces dernières s'enfonçant dans le jutsu ennemi, il fut réactif au point d'effectuer un mudra qui suffit à faire grossir cette poussière rosâtre qui prit des proportions similaires à la taille des projectiles de tuiles afin de les enfermer dans des petits globes de cristal. La technique du Kawara Shuriken annulé, une autre technique fut employée. Aux premiers abords - Yuna grinça des dents en voyant un nombre presque inquiétant d'adversaires. Le Tajû Kage Bunshin ? Pensa t-elle ? Non ce jutsu ne venait que de Konoha. Et Inaban confirma le fait qu'ils n'avaient rien à craindre de ce jutsu.

Inaban « - Rupture. Yuna charge toi de cette zone et si ça se complique tu sais quoi faire. Ne me déçois pas. Moi & Natsuko nous nous retirons vers l'Ombre de la Terre. »

D'un signe incantatoire - ses capacités d'illusioniste furent telles qu'il plaqua sa main sur Yuna afin d'exercer un Kaï. Son regard pouvait désormais se porter sur le véritable Alucard qui allait être l'adversaire de la fille explosive. Se retirant avec Natsuko - les deux hommes ouvrirent les défenses adverses avant de s'enfoncer vers le sommet du village - la tour du Tsuchikage.





Technique Natsuko:
 

Technique Inaban:
 


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre ✿ Membre de l'Akatsuki. (Rang A)


Messages : 187
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 26

Carte Shinobi
Ryos: 9940
Age: 16
Expérience:
1338/1750  (1338/1750)


MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Mar 3 Déc - 12:21




Saletés d'acolytes se dit-il, alors qu'elle semblaient perdue d'entre la nuée de clones factices, un misérable dissipa la mascarade. Prouvant un esprit solidaire ou bien que la miss ne savait encore se débrouiller par elle-même. L'Alucard se retint de se rire à nouveau d'elle. Leur plaisanteries crapuleuses les enrageant encore aujourd'hui. Petit gaspillage de chakra, il avait démarré en douceur lui au moins. Et puisqu'il ne versait dans le genjutsu, la suite ne l'handicaperait pas. Il ne fit que balayer l'air de sa lame, pouvant aveugler la belle qui sait. En tout cas cela témoigner de son ennuis quant à sa stratégie ruiné  d'emblée. D'une main il composait des mudras à grande vitesse tout en changeant rapidement de toiture. Seul un amateur se risquerait à rester planter là face à un véritable adversaire. Ils n'étaient plus il y a dix ans, plus camarades et rivaux, ils s'entretuaient bel et bien. Voilà qu'il lâchait d'un ton acéré et glacial.

« Survies-moi et ils te laisseront une chance. »

Ainsi fusaient l'innombrable pluie de boules de feu, crachées par un dragon en colère atterrissant sur un toit assez proche. Le Dokuganryû était connu pour être un adversaire ravageur bien que semblant impassible. En réalité il contenait sa rage à l'extrême. Et de ce qu'il avait soufflé avant son assaut, il le pensait réellement, même s'il devait tomber, l'Alucard montrerait la voie à ses enfants loups qui déchiquèteraient cette scélérate. Peut-être bien que son heure était venue, qu'il devait déjà passer le flambeau à ces petiots encore non prêts. Mais si tel était le cas, il ferait tout ce qui serait e son pouvoir, pour qu'Iwa l'emporte, qu'aucun autre ne tombe après lui, surtout pas sa descendance. Azriel, la plus jeune était encore trop jeune et fragile pour connaitre ce genre d'horreur, de l'encaisser et de se relever. Hélas, si le père devait tomber face à la démone, la petiote se devrait de garder la tête haute. Au nom de son clan protégeant Iwa et le Daimyo de la Terre. Mais également pour cracher sur cette minable victoire qu'un rebelle aurait instauré. Et ce père désira grande destinée et fabuleuse vie à sa progéniture. Alors il se dépasserait même si son adversaire venait à le laminer, il avait ça dans le sang, la rage de vivre.

Il se moqua bien de savoir si l'armageddon avait défiguré son ennemie, les toitures du quartier elles l'étaient. Il désira profiter de ces nuages de poussières soulevées, pour la forcer à bouger, sans doute voler de toit en toit. C'est au vol qu'il pensa la cueillir. S'élançant dans le feu de l'action, la lame furieuse prête à en découdre. C'est avec cela qu'il comptait l'avoir, la démembrer, lui faire regretter d'avoir eut tant d'audace et de démence à revendre. Au contraire de son ennemie habituée à naviguer entre les explosions, Muku devait tout miser sur cette possible ouverture, ainsi comptait-il lui tomber dessus, où qu'elle se trouve et l'écraser sous son poids et sa lame enragée. Là il portait une arcane de l'art du maniement du sabre. Si elle se défendait avec une protection ou une arme, elle pourraient être brisée et même passée. Avec un peu de chance elle se prendrait un coup handicapant, sinon, il pouvait prendre gros au détour ...

Jutsus utilisés:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 55
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 103
Localisation : Dans les abysses.

Carte Shinobi
Ryos: Illimité.
Age: 10 000 ans
Expérience:
2000/2000  (2000/2000)


MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Lun 9 Déc - 16:42



Ils venaient d'abandonner leur sœur d'armes. Mais ce n'était pas comme si cette adepte des combats n'avait aucune expérience. Elle se voyait déjà mener ses adversaires - mais en s'attaquant à la plus grande armée des cinq nations... Il fallait se douter qu'au bout d'un moment ils seraient en sous nombre - et que leur réserve de chakra était telle qu'ils avaient un plan B si tout devait à se compliquer. Et puis ce n'est pas comme s'ils étaient venu avec l'intention de quitter Iwa. Oh cela non, ils se battraient jusqu'à la mort et Yuna était la première à l'avoir affirmé. Ce pourquoi Inaban tenu à ce qu'elle vienne avec lui - outre le fait qu'elle connaissait la position du village.

C'est alors qu'elle se retrouvait face à une partie de l'armée d'Iwa sans pour autant oublier celui qu'elle comptait bel & bien tuer. Alucard Muku. Se craquant les phalanges alors que des Iwajin affluaient pour l'encercler. Elle demeurait alors la cible du Juunin d'Iwa qui exécuta une série de signes incantatoires - Elle fronça les sourcils en se demandant de quelle technique il allait pouvoir choisir. En tout cas le signe maître de ses enchainements se référaient au panel de Katon. Elle fléchit les jambes, et finit par disparaitre furtivement. Sa vitesse naturelle lui avait permis d'effectuer des esquives plutôt imprégnées de souplesse. Les boules de feu s'écrasèrent sur le sol - la déflagration bouleversa la structure du terrain alors que les Iwajin s’écartèrent afin de ne pas être happés dans l'assaut.

Quant à Yuna, c'est des acrobaties arrière qu'elle effectua, se mêlant aux Iwajin elle sortit deux kunaï et ne se fit pas prier pour débuter un massacre sans nom. Ce n'était que le temps d'apercevoir l'adversaire principal dans cet endroit. Les lames caressèrent mortellement chaque shinobi d'Iwa - ces derniers n'arrivant pas à l'atteindre ils finirent par s'écarter afin de laisser Alucard agir. Bien entendu, Yuna était toujours tournée vers l'endroit d'où était venu les boules de feu - et sa capacité sensorielle passive lui permettait de localiser la source de chakra qui ne lui était que plus familière. C'est alors que la silhouette se dessina, il venait en crash en piqué vers sa personne, arme à la main. Fronçant les sourcils - elle effectua un signe incantatoire qui fit apparaitre des flammes violettes sur chacun de ses doigts.

Une impulsion de chakra fut de mise alors que le coup qui allait être porté rencontra le pied de Yuna. Cette dernière s'étant placée de façon à ce que son pied frappe le poignet de l'homme afin de le désarmer. Ce dernier s'étant jeté vers l'inconnu sans savoir que Yuna avait décidé de se charger de lui aussitôt les Iwajin dispersés - la main de Yuna remonta vers le ventre de l'homme. Prêt à lui causer milles douleurs via une technique de Fûinjutsu qui lui montrerait bien que le niveau de Yuna était devenu vertigineux. Elle n'avait pas laissé deux secondes s'écouler entre le moment où son pied frappa la main armée et le moment où sa main monta vers l'estomac de son adversaire. Le tout s'était déroulé en quelques secondes - sa plus grosse erreur aura été d'avoir attaqué alors que son attaque précédente avait levé un nuage de fumée conséquent.


Yuna « - Meurs. »



Techniques Utilisées:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre ✿ Membre de l'Akatsuki. (Rang A)


Messages : 187
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 26

Carte Shinobi
Ryos: 9940
Age: 16
Expérience:
1338/1750  (1338/1750)


MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Lun 23 Déc - 11:54




L'homme ne senti qu'une infime douleur le prendre au poignet gauche. Son armure lui épargna une véritable souffrance. Son os était peut-être pulvérisé. En tout cas sa main se détendit sur le coup, comme si on l'avait dépossédé de sa pensée. Là il était désarmé de l'un de ses crocs éclatants. Avait-il délibérément foncé comme un bleu pour se faire attraper au vol ? Oui et non, car il était un être borné et fier qui de toujours refusa que l'on aille blesser ses camarades. Aussi avait-il stupidement agit pour s'accaparer l'entière focalisation de l'ennemie qu'il pensait aussi bornée que lui. Sa besogne accomplie, il sourit étrangement. Son arme perdue, dégringola des cieux, pouvant blesser son ennemie comme lui faire perdre de précieux centièmes de secondes en son assaut meurtrier. Sa main libre n'eut à commander les troupes, celles-ci comprirent son entreprise d'offrir une faille dans la carapace de l'ennemie. Dans un même temps, voire une petite latence, un bon nombre hommes avaient lancé une monstrueuse nuée d'outils ninja, des notes explosives dans le lot, et même dans les cieux; pour couvrir toute voix d'échappatoire, ou presque, de la scélérate.

« Nous continuerons ce combat dans l'outre-monde, ma chère. »

Le puissant sceau commençait à faire son effet, sa vision se troubla et l'entièreté de son corps s'engourdit. Il allait s'effondrer tandis que ses camarades déversaient leur rage sur la sélérate. L'Alucard demeura au cœur de la fusillade, son armure pouvant lui épargner la morsure de cette flopée de poignards. Il encaissa donc sans broncher puisque forcée au repos. L'homme eut une pensée pour sa famille avant son village et ses subordonnés. Il ne rentrerait peut-être pas mais au moins il aurait fait ce qui était en son pouvoir pour défendre ce qui lui était cher. Il ne lutta pas contre sa fin, il y était préparé et ne la regretta nullement. Son adversaire avait été supérieure, et de loin, ce qui le combla. Et dans ses derniers instants de lucidité, le père transmit presque un message, en pensée, à ceux avec qui il était fort lié. Leur demandant pardon, d'être fort et de ne pas le pleurer. Sans doute ceux-là sentirait une flèche leur perforer le cœur mais au moins, peut-être, entendraient-ils, l'ultime requête d'un homme aimant. Ainsi allait s'éteindre une autre lumière ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Ven 3 Jan - 2:05



Assault

"Oblivion will judge you"


Encore une de ces matinées ou le ciel vous congédie. Glacial, il vous plonge dans un léthargie sans fin, vous enveloppe dans ses draps hivernaux, vous abandonnant à un oubli certain. Il faisait froid, bon dieu ce qu'il faisait froid. Ton corps entier se crispait sous le gel. Pourtant, rien n'était calme, rien n'était serein. Le sol s'était soulevé sans prévenir. Les murs avaient tremblé, entrant en résonance les uns avec les autres. Ton corps fut projeté loin de ses rêves et de son confort. Tout se brisait et se décomposait. Vitres, portes, tuiles, pierres ; une montagne entière criait gare. Gare à la menace qui frappait de son poing, une terre qui ne s'y attendait en rien.

Il ne te fallut qu'une fraction de seconde pour t'échapper de ton logis. Une autre pour t'envoler le long des toits. Une dernière pour te rendre compte que le village entier tremblait. Au loin, de la fumée s'élevait, noirâtre. Une hideuse tâche au creux d'un ciel reluisant de blancheur. Une tache dans la sérénité du village. Un affront grossier et téméraire. Tes poings se resserrèrent à mesure que ta cadence se faisait plus intense. Ton renom n'était pas vain, tu étais l'un des premières à te pointer à l' enceinte du village, alors que la minute précédente, tu te trouvais à l'opposé.

Ton corps entier survola plusieurs ninja de l'armée, qui s'étaient arrêtés, une expression horrifiée sur le visage. Devant toi gisait l'un de tes confrères. Tu ignorais son nom, mais son visage ne t'étais pas inconnu. Il avait son importance, comme chacun d'entre vous. Son corps gisait au pied d'une silhouette. Sans doute avait-il été le premier à se rendre compte de la gravité de la situation et de tenter de s'y opposer. En vain. Seule son âme serait indemne, il était mort loyalement. Assez loyalement pour te mettre le feu au regard. La toge qui te protégeait s'envola, ombrageant avec grâce le sol qui se trouvait sous toi. Ton corps atterrit sans difficulté au delà des troupes, et ton bras vint les stopper dans leur assaut.

C'est du suicide à votre niveau. Protégez donc des choses qui sont à votre portée.
N'étaient-ils donc pas conscients à ce point ? Au plus ils seraient prudent, au plus ils seraient seraient nombreux à survivre. Des morts sur la conscience ? Peu pour toi.

C'est donc dans un mouvement furtif que ton arme glissa le long de ta joue, dessinant sur elle des jeux de lumières. L'arme brandie, l'expression dure, les muscles tendus. L'opération était imminente. Tu n'avais plus qu'à lire. Décrire cette scène qui s'offrait à toi comme un gouffre vide. Une silhouette, une spécialité, un but... Lequel ? S'en prendre gratuitement à un village ? Non, les raisons devaient être bien plus poussées, mais son visage ne reflétait en rien ses ambitions.

- Quelle manière bien déplorable d'user de ses talents.

Tes paroles tombèrent avec lourdeur ; la situation était grave, et ton cœur en souffrait. Il ne fallait pas que tu leur cède, tes émotions seraient canalisées dans tes lames, et trancheraient leur arrogante intrusion.

Puisse ta mort ne pas être veine, songea-tu en silence, alors que ton corps entier plongeait vers l'avant. User de stratégie serait ton seul atout. C'est pourquoi ton regard avec trouvé sa proie. Une cible, celle qui paraissait jubiler du cadavre qui se trouvait sous ses yeux. Celle qui trônait seule face à une armée avec pourtant une attitude désinvolte et confiante. Elle n'était pas seule, c'était évident, mais l'essentiel serait de les stopper un à un.

-  Je vais te stopper dans ta folie, étrangère.

A peine tes mots étaient-ils sorti que ses plantes de pieds s'étaient enfoncées dans le sol. Dans un bond furtif, ton ombre virevolta dans les airs, jouant sur les flux et reflux du vent, attendant le moment idéal, la position idéal. Ton sabre pourfendit l'air dans un sifflement quasi inaudible : l'arme visait la jeune femme sans aucune hésitation. La trancher serait idéal.

Tu disparaîtrais, étrangère. Ton sang maculerait cette neige innocente, ton âme n'en sera que plus salissante.

Spoiler:
 

.

© Lady sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 55
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 103
Localisation : Dans les abysses.

Carte Shinobi
Ryos: Illimité.
Age: 10 000 ans
Expérience:
2000/2000  (2000/2000)


MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Sam 4 Jan - 0:15


Dès lors qu'Alucard s'échoua sur le sol - je ne me suis pas faite priée pour lui briser la nuque en atterrisant avec mon genou sur cette partie du corps qui ploya aussitôt. Il avait fait le fier, et cela lui avait coût la vie. Je ne suis plus la même que jadis - quant à mon niveau actuel... Il allait en falloir beaucoup plus qu'habituellement pour me mettre hors d'état de nuire. Je n'avais pas dépensé tant de chakra que ça, et c'était plutôt bénéfique pour ma personne. J'allais pouvoir continuer de me battre en faisant comprendre à Iwa qu'ils avaient perdu une shinobi d'exception. J'ai eu mes raisons de déserter, j'ai mes raisons d'attaquer. Et personne ne viendra étaler sa morale sur la fidélité d'une nation. Nous sommes tous maitres de nos destins et je ne me laisserai plus endoctrinée dans une mentalité mise en place par un vieux borné qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Et voilà que la plupart des shinobi s'écartèrent - sous le choc qu'un de leurs élites au Kekkei Genkai finisse par ployer si facilement de ma main.

Je me suis relevée en dépoussiérant mon épaule, me décalant  alors pour bloquer un bras dont la main était armée d'un kunaï adverse. Mon coude s'écrasa en plein sur son nez alors que ma main valide le désarma pour ensuite pivoter dans dos et lui pourfendre la colonne vertébrale.  J'ai tourné le corps endoloris de l'homme vers là où mon ouie commença à s'agiter. Une myriade de Shuriken fusèrent dans ma direction, et me servant du corps imposant de l'homme - ce dernier se retrouva criblé d'armes blanches. Je n'avais pas à l'achever, ses alliés s'en étaient déjà occupés.  Ils tentaient à distance en sachant qu'au corps à corps c'était peine perdu. Je ne lâchais pas l'humain, à l'affut de tout assaut, les forces se concentraient aussi où étaient mes "équipiers" - laissant moins d'Iwajin sur les lieux, j'allais pouvoir utiliser pleinement ma force de combat.

Retirant le  kunaï de son dos - ma main s'enfonça dans sa sacoche pour en sortir deux petites lames (kunaï) dont le bout retenait des notes explosives. Ce geste fut effectué quand mes  transmissions nerveuses perçurent un flux de chakra en mouvement. Il était proche, et sa position m'était placée, dans le feu de l'action je me suis écartée de la position de la personne d'un saut alors que dans cette action ce sont les deux armes que j'ai envoyé de façon à ce qu'une vise exactement la source de chakra - et l'autre vise un poil en-dessous. Elle atterrissait - et pouvait être happée dans les explosions tout en sortant blesssée. Restait à falloir ce qu'elle valait pour oser s'approcher de moi alors que les autres n'ont pas osé bouger de leurs toits.


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Sam 4 Jan - 19:59



Assault

"Oblivion will judge you"



Elle était perspicace. Assez pour s'éloigner de ton point d'impact. Ce qui t'avais surpris n'était non pas son geste, mais le fait qu'elle ait bondi comme par instinct. N'importe quel ninja lambda aurait au moins levé le regard vers le ciel : et c'était d'ailleurs cet acte qui les condamnait à rencontrer ta lame. Non, son mouvement avait été fluide et vif, assez pour que ton coup soit stoppé avant même d'avoir commencé. Il ne t'était plus utile de te jeter avec vélocité contre une simple nappe d'air. Pire, si elle avait anticipé ton attaque, elle aurait très pu largement prévoir ton lieu d'atterrissage, et donc avoir un geste d'avance sur toi.

Une avance ? La bonne blague.

Tes prunelles ne s'attardèrent même pas sur la nuée de kunais qui s'approchait au ralenti de ton corps. Ils volaient, vêtus d'un parchemin explosif en guise d'allié, les pointes reluisantes sous la clarté hivernale. Certains te visaient toi, à ta position précise, d'autres t'attendraient à coup sur à ton atterrissage. Un demi-sourire en guise de réponse. Puéril, cet assaut ne frôlerait pas d'un millimètre ta chair. Ton corps entier se cabra, annihilant ton ascension verticale du mieux qu'il le pouvait. Ta main vint frôler tes lèvres qui se mirent aussitôt à cracher un souffle assez fort pour briser ta direction précédant. Cette fois-ci, tu voltigeai, les hanches cassées vers l'arrière, le buste replié, la crinière dansante. Ce changement de direction suffit à t'épargner du désagrément des nombreuses explosions qui avaient déjà commencé à remuer une fois de plus le sol.

C'était bruyant, bordel, ce que ça pouvait t'énerver.
Les taches ensanglantées et mordorées laissèrent leur place à une nuée opaque de poussière. Il était temps pour toi de passer aux choses sérieuses. Tes mains saisirent avec vélocité un deuxième sabre avant que ton corps entier ne soit assailli d'une décharge électrique. Te voilà fin prête. A peine ton pied eu-t-il effleuré le sol que ta silhouette entière vint mordre la fumée, la transperçant d'une vigueur sans pareille. Tu te retrouva en un instant à ses côtés, le regard de braise, assez ardent pour lui faire comprendre tout de suite à qui elle avait affaire. Tes pieds se mirent alors à jouer, se posant puis se levant dans un laps de temps quasi imminent. La ronde commençait : tes bras devinrent des lames à eux tout seuls, tu tournoyais sur toi même, assez furtivement pour que les deux épées ne forment plus qu'une, une seule et unique menace.

C'est l'heure de danser étrangère. Un art qui pour un autre.

A l'évidence, l'attaquer de front serait peut-être plus difficile que prévu. Mais tu avais cet atout de pouvoir te rapprocher assez prêt d'elle pour que tout ses actes, s'ils devaient voir gros, la mettent également en danger. Son intuition ne le sauverait pas pour toujours, cette fois-ci, elle ne pouvait t'échapper, car tu étais de ceux qui finissent toujours pas rattraper.

Tu n'as rien d’exceptionnel, tu n'as rien de transcendant, rien d'unique en soit.
Mais la longueur d'avance, c'est toi qui l'a.

Spoiler:
 

.

© Lady sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 55
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 103
Localisation : Dans les abysses.

Carte Shinobi
Ryos: Illimité.
Age: 10 000 ans
Expérience:
2000/2000  (2000/2000)


MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Lun 6 Jan - 10:54



Et voilà que les projectiles étaient lancés sur sa personne... Maintenant que je savais qu'elle avait contré via son jutsu Fuuton, je devais ne pas me faire prier. Il fallait que je maintienne mes distances avec elle pour exécuter librement mes jutsu. Elle était déterminée apparemment à me supprimer. Et me juger comme étant une étrangère était bien décalé de sa part, j'ai fait partie de l'élite du village moi aussi...

Et je ne laisserai personne douter de moi... Voilà que dans le feu de l'action, alors qu'elle venait juste d'atterir, je me suis permise d'exécuter un Shunshin puisse t-il me porter en arrière avec rapiditié. Dans la folie de l'instant, alors que la vitesse se faisait maîtresse dans mon corps svelte, la fleur des shinobi finit par exécuter une petite série de signes incantatoires.

Ces derniers utilisés pour effectuer une attaque à laquelle j'espérais qu'elle soit touchée. Mon regard se fronça quand je la vis débarquer vers moi avec une vitesse plus qu’impressionnante. Je ne la perdais pas de vue mais voilà que je finis par activer mon jutsu - Genjutsu Shibari. Si elle finissait par me regarder, elle serait prise dedans.

Avant de venir au village afin d'exécuter la sentence que chaque Iwajin méritait... J'avais longuement réfléchi à ce que le vieillard avait bâti sous le rôle de ses prédécesseurs, et je réalisais que je n'aurai aucun remord à répandre la mort sur les fondations. Pourquoi cette haine après tout ? J

e ne me plaisais pas dans cette nation dans laquelle on m'a forcé à m'épanouir. Aujourd'hui je viens pour faire comprendre par la force que je ne serai jamais des leur, jamais je ne serai endoctrinée dans cette vieille mentalité qu'Õnoki s'efforce de faire comprendre à toutes les générations. Vieux frustré... Regarde ce que je fais de tes shinobi !

Technique Utilisée:
 

Récapitulatif:
 



Dernière édition par PNJ le Jeu 30 Jan - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Mar 7 Jan - 23:58



Assault

"Oblivion will judge you"


A mesure que ton corps flottait, qu'il survolait cette zone brumeuse, qu'il tournoyait avec précipitation. Une nouvelle perception te vint à l'esprit. Si cette étrangère avait pu voir venir ton coup ascendant sans même daigner lever le regard pour te cibler, elle devrait probablement être tout autant capable de ressentir ta position exacte, et ce malgré la nappe de fumée qui t'entourait. C'est donc avec cette idée en esprit que ton corps se mouvait. Si elle pouvait prédire ton arrivée, cela te nuirait à coup sur.

C'en était même rageant, qu'on te ridiculise ainsi en terme de rapidité d'exécution, tellement rageant que ton poing s'était resserré sur ton arme, jusqu'à faire pâlir la moindre parcelle de ta peau. Et ce qui devait arriver arriva, ton corps, habitué à sa souplesse inégalée, se trouva dérangé par une certaine tension. Prunelles écarquillée, sabre en main. Il ne te fallut pas une seconde de plus pour enfoncer dans ta chair une infime parcelle de ton sabre. Un centimètre, juste un serait suffisant. Par chance, ta maîtrise Jinton t'octroyais des réflexes quasi instinctifs, et te permirent d'inciser ta paume d'une plaie relativement superficielle.

Pas assez pour bloquer ce piège de serpent. Pas assez pour t'extirpa d'un jeu de lâche, un jeu ou l'issue ne dépend plus de ta volonté, mais bien de la sienne. Son jeu était indigne et puéril, il t'avais ôté ton plus grand atout à cause d'un simple regard. Ça en crevait les yeux, que cette peste était une sournoise, que son honneur ne reposait que sur un leurre. Elle t'avais appâtée, et maintenant, ses fils se resserraient autour de tes muscles. Tout se crispait, tendons, os, respirations. Comme emmurée dans ton propre corps, ta volonté ne suffit plus à diriger tes actes.

Et tu tombais, plume après plume, dans ce nid fait de ronces et de ronces.
Plus tu bougeai, plus ton âme criait douleur. Plus tu hurlais, et plus elle te fixait avec cet air suffisant.

Indigne. Indigne. Indigne. INDIGNE. Bats-toi comme un être vivant, pas comme un fantôme !

Colère et indignation. D'avoir été emportée, d'avoir comme obstacle, un simple fil coupant. Ton corps fut stoppé dans sa danse, il ne volait plus, il ne le pouvait plus. Tout portait à croire que l'oiseau était en cage, qu'il ne se relèverait plus.
Mais il n'en fut rien. TU n'en fis rien. Ton visage affichait une fois de plus ce sourire consciencieux, qui voulait dire « pas encore ma belle, mon heure n'est pas venue ». Ce sourire qui ressortait dès que tu sombrais au plus bas, rasant le sol d'un vol furtif, prête à rebondir pour chasser de nouveau.

On pouvait bien t'enlever ton corps, il te restait l'âme.
Dans sa chute, ton pouce frôla le sol. Bien que paralyse, le sang s'émoussa sur la nappe blanche. Ton chakra lui, se souleva dans une explosion au niveau de ta main. Une fois de plus, le totalité de la zone fut secouée d'un vent violent,  à mesure qu'une masse de grosse envergure croissait dans la foulée, ombrageant le terrain de sa masse. Une voix sage et rauque s'interposa :

- Tu as le don pour te mettre dans de sacrées situations, Rei-ra.

Il avait coupé ton prénom en deux, intensifiant son amusement de te voir ainsi parée. Il fallait avouer que ses services seraient essentiels pour te protéger, le temps que tu trouves une solution à cette emprise diablement pénalisante. Tu lui aurais bien rétorqué une pique quelconque, mais ni tes lèvres ni ta motivation ne furent remuées. Ses plumes te caressèrent doucement la peau, rafraîchissant au passage ta température corporelle. Une douce parenthèse de confort dans cette danse macabre.

Quelques secondes, laisse moi voler encore un peu.

A mesure qu'il s'élevait, l'air s'intensifiait. Le rose de tes joues réapparut. Une des nombreux lames d'Hanketsu était venue s'enfoncer dans ta cuisse. La douleur était prenante, mais pas intolérable. Peu à peu, ce qui était engourdi revint à la norme. Plus que quelques secondes, et tu serais de nouveau dans la partie.

Spoiler:
 

.

© Lady sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 1407
Date d'inscription : 09/04/2013

Carte Shinobi
Ryos: 290
Age: 15
Expérience:
81/1750  (81/1750)


MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Sam 25 Jan - 16:25



Elle était coriace, cette Reira. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle use d'une telle stratégie pour parer mon Genjutsu. En utilisant sa créature d'une taille assez imposante, cette dernière l'avait légèrement blessé pour que l'emprise du Genjutsu s'en aille. Je regardais la jeune femme, qui avait l'air déterminée à me battre. Je ne voulais pas m'attarder plus longtemps. Selon moi, ce combat avait duré assez longtemps, et j'avais autre chose à faire. On m'avait dit que je devais détruire un village, pas me focaliser sur une de ses shinobis. J'allais désormais utiliser une de mes puissantes techniques. Mais tout d'abord, je m'avança vers mon adversaire, et sourit.

-Je vois...Tu es plutôt forte. Mais je pense que ce combat a duré assez longtemps, et désormais, l'une de nous deux doit mourir...N'est-ce pas ?


Après avoir prononcé ces mots, je sortis une carte de ma main. J'étais confiante. Je savais que Reira n'avait aucune chance de s'en sortir. Mais je devais me méfier de son invocation, qui était toujours présente. Elle avait l'air assez forte, en plus. Elle devait mesurer une bonne dizaine de mètres. Je tendis la carte vers mon adversaire, qui se trouvait sur sa créature. Puis, je la lança à une très grande vitesse vers elle. Juste après, je fis une rapide série de signes. La carte se "multiplia". Il y en eut 10. Puis 100. Puis, carrément, 1000... Elles foncèrent sur Reira et sa créature, et "l'encerclèrent".

-Désolé, ma belle.

Il y eut ensuite une énorme déflagration, sur un périmètre d'environ 10 mètres. Comment est-ce que Reira pouvait survivre à cette offensive ? Je souris, et, afin de m'assurer qu'elle soit bien hors d'état de combattre, lança un kunai explosif. Une plus petite explosion eut lieu. C'en était sûrement bien fini, d'elle...

Récapitulatif:
 


_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutotoujirpg.forumactif.org
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Sam 25 Jan - 16:49

C'était ainsi. Poids du fatum ou non, ton corps était trop faible pour résister. Tu n'avais pour allié que ta rapidité, et celle-ci s'était vue ignorée de A à Z durant la totalité de ce combat. Ce qui faisait de toi, une shinobi ordinaire. Tes techniques n'étaient plus que de faibles assauts, que tu n'avais même pas l'occasion de terminer tant ta lenteur s'était faite ressentir.
Coeur serré, paumes lourdes. Tes doigts lâchent l'emprise, ton sabre tombe et se plante dans le sol. Tu n'as plus que pour spectacle cet assaut final, cette explosion, ce bouquet de fleur tonitruant.

Il ne reste plus rien, rien que le néant comme compagnon.
Ton soupire souffle une dernière fois. Ta mémoire ? Qui s'en souviendra ? Mei peut-être.
Elle pleurerait, c'était évident, elle pleurerait à en crever. Mais tu l'espérais courageuse. Tu avais foi en elle. Elle ne se laisserait pas vaguer au désespoir. Son sang est peut-être différent du tien, mais il a cette même couleur, cette même valeur qui faisait de vous de nobles héritières.

Ce qu'il restait de toi, tu lui donnais dans un râle d'acier.

Tes paupières se ferments, l'abandon de soit afin d'oublier la douleur.
Et tout s'enchaîne vite. Des giclées de sang, une mâchoire décrochée. Une âme prête à s'envoler. L'effusion d'ocre et de carmin se désintègre rapidement. Il ne reste qu'une nappe cendrée au sol, et de l'amertume dans les coeurs.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Juunin d'Iwa. (Rang S)


Messages : 34
Date d'inscription : 08/12/2013



MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Lun 27 Jan - 1:32





« Sanctification par les flammes !  »









Iwagakure no Sato, matinée...

La nuit fut douce, dépourvue de vent glacial et encore même de pluie. Ses pupilles se perdirent au loin de sa fenêtre, de son balcon, le portant aussi loin qu’ils purent l’y emmener. Au-delà du col, sur le mont Fuji, la neige étincelait en rayons pareil à des lames. Le croyant habitait en périphérie du village non loin dans les environs, là où l’air semblait être le plus pur. Cela parut presque avoir quelques répercussions sur l’état de forme de notre élitiste. Pour preuve, en chaque matinée, Raito semblait à une nouvelle plante, vigoureux et opiniâtre. Il ne serait pas facile à quiconque de piétiner, écraser une telle dynamique ! Son métier, son travail, lui offrait un salaire relativement conséquent, une chose sur lequel le vieux Oonoki tend à accorder à ses troupes. Son corps se leva, puis ses bras et jambes s’étendirent aux maximums de leurs capacités. Rapidement, le maître en Fuinjutsu s’installa à table. Oranges, Ananas, Pommes. Une ribambelle de fruits qui n’attendaient qu’à être dévoré. L’estomac vide, il ne fallut pas plus de quelques instants avant que la table ne s’en trouve piller. Ses exigences, surtout en matière de nourriture, furent sans limites ! Chaque fois qu’il passait au travers des ruelles marchandes d’Iwa, il s’arrêtait pile et usait de son talent de charmeur afin d’obtenir les plus savoureux légumes et fruits. Bref, le temps que son corps digère l’énorme quantité de nourriture, le gourmet ferma ses paupières et puis se laissait perdre dans l’une de ses nombreuses illusions.



-Shingeki no Kyojin Ost-14

Trop flemmard, ou encore même trop vaniteux, il rechignait à aller voir comment se portait le village. Le dernier Amatsu se posait sur une colline, à quelques encablures de son logis. Située à une dizaine de kilomètres de son ancienne position, Raito se reposait et détendait les jambes tout en se demandant si la paix pouvait bien exister en ce monde. Oui, lui aussi se posait ce genre de question triviale, ce genre de question qui hantait l’esprit de tout humain depuis des temps immémoriaux. Son corps se mit à tressaillir comme à une communication sans paroles. Le peu de poils qui arpentaient ses deux longs bras vint à se dresser. Il avait un genre de mauvais pressentiment, comme s’il manquait quelque chose de capital, vital même ! Non ! en ce jour, il n’eut aucune raison de paraître malheureux, encore moins malchanceux ! Il se contenta de croiser les bras et de faire comme si de rien n’était, fermant les yeux sur cette mise en garde du destin. Les minutes, les heures s’écoulèrent sans qu’il ne bouge d’un poil de sa position. La jambe gauche posée sur son genou droit, les bras croisés derrière la tête, le paresseux avait la belle vie, bien loin du Ninja d’élite modèle.

Un vulgaire point sur l’horizon attira son regard. C’était un Ninja, un assistant du sénile Oonoki lui-même. Ce dernier eut beau courir à toute vitesse, il lui fallut une bonne dizaine de minutes afin de se joindre à notre protagoniste. La distance ne lui ayant permis d’apercevoir ses formes, il se rendit simplement compte que ce laquais n’en était pas un, mais une. Le faciès couvert de sueur ardente, l’air affolé, la femme de main mâchait ses mots, bégayant à tout va.


— " A... A... A....Aaaa " put-elle seulement prononcer avec peine


— Calme-toi et parle. Pour quelle raison viens-tu me déranger ? lui rétorqua froidement l’ébène.

— Des Shinobi s’en prennent au village, maître Tsuchikage à rejoins le champ de bataille et s’efforce de contenir leurs assauts. Répondit-elle, le cœur toujours battant.

— Oh l'crouton s'bouge enfin ? Ces Ninjas doivent valoir le détour alors, Hahahaha !

Les yeux de la femme s’écarquillèrent, surprise de voir son aînée prendre la nouvelle avec légèreté.

— Des gens meurent et vous vous prélassez dans les montagnes ?! De gens protègent le village tandis que d’autre comme vous se la coulent douce ? hurlait-elle d’une voix forte.

— Oy, Oy du calme ! C’est bon, c’est bon, je vais bouger, je vais bouger. Termina Raito tout en laçant un soupir d’agacement.

Amatsu Raito n’eut absolument pas la moindre idée de quel genre de faciès pouvait bien avoir ces fameux attaquants. Nombre profils lui vint à l’esprit tandis qu’il parcouraient les flans rocheux à toute allure. Peut-être s’agissait-il d’un bon à rien de Ronin. L’Iwajin en voyait plutôt fréquemment lors de ses récentes missions. Ou encore peut-être était-ce simplement une horde de Nukenin vicieux désireux de tout piller. Le mieux était certainement de demander amples informations à cette femme.

— Toi là, dis-moi en davantage sur ces types !

— Ils sont venus en groupe et en toute franchise... nous ignorons leurs nombres. Beaucoup d’entre nous semble déjà tomber sur le champ de bataille !

— Je vois, je vois.

Ils passèrent à peine les portes est du village, qu’une série d’explosions se firent entendre. D’un mouvement rapide de la tête, le bellâtre indiquait à la Kunoichis de rejoindre le Tsuchikage afin de l’en informer de sa prochaine venue. Il courut et courut, aussi vite que ses pitoyables jambes le pouvaient. Plus il s’enfonçait dans la ville, plus le sang et le chaos apparent aux champs de bataille, s’approchaient de lui. Sa tête se tourna vers la gauche, puis la droite, quelques malheureux survivants agonisaient dans les cendres des habitations. Un Shinobi au visage anodin et à quelque peu griffé par les flammes fit pars du peu d’information qu’il possédait.

— Amatsu-sama, l’on peut dire que vous avez pris votre temps pour venir.

— L’on peut dire que j’avais mes occupations, dit-il avec peine. Plus important que sais-tu sur ces Shinobi ?

—C'est une femme, elle semble utiliser le Bakuton elle connaissait surement déjà les emplacements stratégique du village et..... elle s’est déjà débarrassée de nombre de nos camarades ! Faites-lui payer quoiqu’il arrive, vengez-nous !

Son souffle s’estompa avec cette dernière requête. Le regard fermé, Raito ôtait le gant en cuir de sa main gauche et sortait une bible de sa poche. Priant pour le salut de ce pauvre soldat, il déposait celui-ci dans un endroit plus convenable, bras croisé sur la poitrine. D’un pas déterminé le vengeur se remit en route, décider à faire couler le sang. Quelques instants s’écoulaient avant que notre vingtenaire ne parvienne enfin sur ledit lieu. Au  loin, au milieu du sang et de la poussière s’y trouvait Reira Hyouri. Celle-ci parut être en plus que mauvaise posture et une flopée de Kunai se dirigeait à vive allure en sa direction. Il était hors de question, hors de question qu’elle périsse en ces lieux. HORS DE QUESTION, trop de gens périssaient, trop de connaissances !

Un immense dôme de flammes vint à entourer la zone brûlant au passage les viles notes explosives n’empêchant pas ceux-ci d'exploser. Le mercure s’élevait tandis que le pauvre corps meurtri de la demoiselle dégringolait. Son crâne heurtait le sol, son pronostic vital semblait plus qu’engagé, mais pour l’instant, l’ébène se devait de prononcer la sainte sentence ! Son corps embrassé immergea par delà les flammes, de sa main gauche, il sortait à nouveau sa bible, et la brûla. Devant les pages brûlantes de son saint livre, l'ébène jurait d'obtenir vengeance !

— Je ne serais trop pouvoir justifier tes actes auprès du seigneur, jeune demoiselle. Ainsi, pour ta mort, je n’aurai à citer quelconque versée biblique.

Puis tout en marquant une courte pause, il termina.

L’on dit que celui qui tue par l’épée mourra par l’épée, je tiens à vérifier cette thèse avec toi, veux-tu ?





[/color]

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


Récapitulatifs:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Lun 27 Jan - 14:13

final countdown
Amatsu Raito & Ryotenbin no Ônoki vs. Yuna


Ma technique avait fait mouche, j’en étais persuadé. Néanmoins, il me restait encore un acte à accomplir… Débarrasser la terre de cette Nukenin dévastatrice au Bakuton des plus meurtriers. En plus d’avoir aidé les deux rigolos abattus il y’a peu à entrer dans le village, celle-ci s’était déjà débarrassée d’un membre appartenant à l’un des clans les plus prestigieux d’Iwa : Alucard. Cet homme était mort comme il avait toujours été tout au long de sa vie : noble, fier, courageux et envieux. Peu d’Iwajin ne pouvait espérer l’égaler sur ce plan moral. S’il y’a peut-être une chose que je pouvais lui reprocher… C’était son honnêteté trop élevée… Ce qui était bien contraire à ma mentalité et celle de ma famille. Mais bon, je ne pouvais lui en vouloir au vu des qualités qu’il possédait à côté. Mais Yuna… Les seules choses propres à la Terre qui étaient inscrites au plus profond d’elle… Il s‘agissait bien de son Bakuton et de sa perfidie… J’aurais mieux fait d’envoyer des Oï-nin à sa poursuite dès que j’appris qu’elle avait quitté le village plutôt que d’attendre le moment propice pour l’anéantir… Cela m’aurait évité bien des dégâts à l’heure actuelle.

Je partis alors m’occuper d’elle, lorsque j’entendis une déflagration supplémentaire… Quelqu’un d’autre avait décidé de s’en occuper ? Fort probable. Mais qui me serait assez fidèle et puissant pour oser vouloir défier cette folie incarnée ? Kyojin… Non. Il aurait trop peur de la réincarnation future. Ken… Non plus, depuis que je le congédiai du combat où il m’épaulait je n’ai plus de nouvelles. Reira… C’est plus que probable. Cette jeune femme avait une expérience du combat très élevée pour son jeune âge et en plus de ça elle possédait elle aussi le Jinton. Mais comment a-t-elle pu se faire exploser ? Maîtrisant le Jinton vitesse, il lui était alors impossible de se faire devancer… A moins que l’adversaire n’ait voulu ignorer cette règle à l’absolu, marchant alors sur quiconque lui apprit que cette affinité n’était pas du tout égalable… Seul le Yondaime Hokage en aurait été capable grâce à l’Hiraishin. Même les Yotsuki avec leur Raiton no Yoroi ne peuvent espérer arriver à la cheville de ce Kekkei Genkai. Donc Yuna… Elle se l’est jouée plus que fourbe et en a même anéanti le moral des troupes avant de les anéantir complètement…

Quelques instants plus tard, j’étais arrivé au niveau du champ de bataille où je pouvais apercevoir deux tas de cendres, l’un plus gros que l’autre. Le plus important appartenait à l’Alucard, j’en étais persuadé. Le deuxième… A celle qui hésitait encore à quitter nos propres cœurs tant l’amertume d’une défaite aussi peu loyale de par les moyens utilisés au niveau psychologique était importante. Mais il n’y avait pas que ça. Un homme qui m’était très connu se tenait là, face à la Nukenin de malheur, un dôme de flamme entourant les deux personnages se confrontant actuellement. Quelques paroles durent s’échanger, l’Amatsu était trop bavard et proférait des propos religieux à tout va, sans forcément avoir une raison. Peut-être crucifierait-il la jeune femme pour venger son village ? Qui sait. Cet homme était tellement fanatique à ses moments perdus qu’il en était imprévisible. Mon regard se dirigeant en direction de la violette, j’en profitai également pour me rendre en direction du champ de bataille tout en volant, afin de me poser dans la protection enflammée. Apposant mes mains au sol, j’abaissai le champ de bataille serti par de gigantesques flammes afin de créer une énième arène dans mon précieux village… Qui demanderait beaucoup de réparation une fois ceci terminé. Une secousse se fit entendre, mais Raito ne bronchait pas. Il connaissait cette technique, la possédant lui-même également… SI ma mémoire ne me jouait pas des tours, bien évidemment.

« Yuna… T’ai-je déjà dit que tu comptais beaucoup pour moi, auparavant ? Sache-le, je te considérais presque comme une petite-fille. Tu possédais toute la confiance du Sandaime Tsuchikage. Peux-tu me dire pourquoi as-tu décidé de la trahir, hein ?! »


Mon regard était noir et déterminé. Elle allait savoir que l’on ne s’attaquait pas à Iwa impunément et sans vergogne… Toute une flopée de souvenirs remonta à la surface. Moi qui les croyais jusqu’alors enfouis au plus profond de mon âme… A croire que je tenais trop à elle pour l’effacer totalement de ma mémoire. Je ne sais même pas si un puissant Fuinjutsu en serait capable… C’en était terrifiant. Quoiqu’il en soit, je faisais confiance à mon coéquipier et le laisserai faire la majorité du combat. Maintenant que j’étais là, j’allais pouvoir le jauger à sa juste valeur et voir ce dont il était capable. Après tout, l’une des prétendantes au titre de bras droit du Tsuchikage s’en était allée rejoindre l’au-delà, il fallait que je trouve quelqu’un d’autre. Au début, je pensais faire un tournoi sur la place centrale du village, quiconque intéressé par ce titre pouvant s’inscrire. Ainsi, le promu serait celui m’ayant donné le plus de fil à retordre. Hélas, je ne possédais que peu de fidèles, il me fallait alors faire autrement. C’est pour cela que mon choix s’était porté sur l’homme au Katon développé et au Yôton pouvant égaler celui de mon frère, Roshi.

« Raito, ne viens pas croire que ma présence ici est pour faire tout le boulot à ta place. De prime abord, je suis venu ici dans le but d’empêcher que d’autres dégâts physiques s’ajoutent sur Iwa, c’est pour cela que cette arène de fortune s’est formée selon mon bon vouloir. Ensuite, je veux également te juger… Je veux voir si tu es apte, si tu es bien formé pour le rôle de bras droit… Si, bien sûr, tu en acceptes les charges. Si tu arrives à te débarrasser toi-même de Yuna, alors tu pourras prétendre au post… La phase préliminaire alors accomplie. Bien entendu, il y’aura une deuxième partie mais elle attendra… Nous ne pouvons nous permettre de laisser le village dans un tel état une fois la menace repoussée… »

Jutsu:
 

Récap':
 


(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 55
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 103
Localisation : Dans les abysses.

Carte Shinobi
Ryos: Illimité.
Age: 10 000 ans
Expérience:
2000/2000  (2000/2000)


MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Jeu 30 Jan - 15:23


Incompréhension. Cauchemar. Tels étaient les mots qui résonnaient dans la tête de la jeune Yuna. Après avoir vu le puissant Amatsu Raito et surtout Ryotenbin no Ônoki le Tsuchikage, petit à petit, ce rêve de détruire le village pour empocher une forte somme d'argent se transforma en désillusion. Tout d'abord, elle se demanda pourquoi est-ce que le vieillard était là. Que faisait-il en ces lieux ? N'était-il pas en train de combattre les deux autres ? Mais alors, cela voulait dire...Qu'ils étaient morts ?! Impossible d'imaginer ça. Ainsi, la Yuna fière d'avoir vaincue une puissante shinobi d'Iwa devint une Yuna inquiète de se retrouver seule, sans ses camarades.

-Oh non...

Alors certes, cette femme avait une grande confiance en elle, elle savait ce qu'elle faisait, elle était même orgueilleuse. Mais là, elle savait très bien qu'il n'y avait aucune chance pour elle de réussir sa mission. Pour deux raisons: tout d'abord, sa réserve de chakra qui avait été grandement épuisée suite à son précédent combat contre Reira. Ensuite, les adversaires qui étaient en face d'elle. Il s'agissait de deux véritables "monstres" d'Iwa: Amatsu Raito et Ryotenbin no Ônoki. Considérés comme des ninjas de rang S, ils n'avaient pas l'air si épuisés que ça, en particulier Amatsu Raito. Qu'allait faire Yuna ? Une larme nerveuse commença à couler, suite aux paroles prononcées par les deux anciens "alliés" devenus les ennemis de la jeune Nukenin. Mais non, elle ne pouvait pas rester comme ça à ne rien faire. Même si elle était épuisée, fatiguée, elle devait combattre. Et aucune possibilité de fuir, un dôme de flamme entourant les combattants.

Finalement, la jeune Nukenin prit un grand souffle, ne prit pas la peine de répondre aux questions de son ancien Kage, et sortit une bombe fumigène de sa poche qu'elle balança devant elle, dans le but d'aveugler Amatsu Raito. Juste après avoir fait cela, elle utilisa la technique du Shunshin no Jutsu afin de se déplacer très rapidement. Avec la fumée, impossible d'apercevoir celle qui était auparavant considérée comme l'une des shinobis les plus rapide d'Iwa. Elle s'arrêta alors derrière Amatsu Raito. Après avoir attrapé l'épaule du jeune homme, Yuna concentra son chakra Bakuton dans son poing. C'était son ultime offensive. Elle souhaitait mourir en se sentant utile.

-Maintenant !

Une énorme explosion retentit. L'explosion balaya tout sur son passage, à une bonne dizaine de mètres devant elle. Le chakra de Yuna était désormais presque vide...Qu'allait-il se passer ?

Récap et techniques utilisées
Spoiler:
 
[/size][/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Juunin d'Iwa. (Rang S)


Messages : 34
Date d'inscription : 08/12/2013



MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Ven 31 Jan - 17:16





« Sanctification par les flammes !  »







Code Breaker OST -Tatakai e - To Battle


« Même si je peux assécher les océans ou encore même embrasser la plus imposante des forêts, je suis impuissant face au ciel. Je n’ai ni ailes ni pouvoir divin, je ne suis rien d’autre qu’un Shinobi. Un croyant pensant apporter la paix au travers des combats, c’est incroyable à quel point, je suis stupide. »

Le croyant ne pouvait plus penser qu’en ces mots. Alors même qu’il s’apprêtait à obtenir vengeance de ses propres moyens. Raito entendait leurs voix, celle des agonisants. Leurs paroles ne semblaient point nettes par delà le grondement du dôme de flamme entourant la place. Seul raisonnait en ses oreilles le crépitement du bois carbonisé, soutenu par le tempo enflammé de sa technique. Son rythme cardiaque, lui, semblait étrangement calme. Les nerfs des jambes ainsi que des mains furent quant à eux parcourus par divers signaux électriques ; provoquant en lui une excitation sans pareille. L’élite de la roche se plaçait au centre du dôme faisant face à son adversaire, lorgnant de son regard le plus sanglant l’idiote. C’était tout compte fait plus fort que lui. Plus fort que tout. Lui accorder le pardon semblait inenvisageable, son sort, tout bonnement scellé. C’est alors même qu’il s’apprêtait à s’avancer qu’arrivait sur les lieux un visiteur de marque. Voilés par la puissance des flammes, les contours de son corps si particulier restaient reconnaissables aux yeux de tous. L’arrivée du Shinobi aux grandes narines n’ôta à notre spécialiste Katon qu’un soupir de fatigue. L’ancien survolait le champ de bataille, semble-t-il aidé par sa technique de roche allégée. Le chaos s’était installé en son fief, en son propre village, une totale désillusion des plus cinglante. S’il eut été chef à sa place nul doute qu’à l’heure qu’il est, le lourd poids de la honte aurait poussé son humble petite personne au Harakiri. Bien que jeune, Raito était un homme droit. Un modèle d’austérité pareil à un caractère carré, écrit sans bavure avec chaque ligne et chaque syllabe bien en place et ce jusqu’à sa propre mort il le resterait ! Le contraire même du centenaire, comme il apprécie tant le surnommer, qui s’offrit le luxe de tarir d’éloge l’impudente Yuna avant de lui demander les raisons de ses actes morbides. Celle-ci ne répondit point et un long vide s’installait en ces lieux. Sur sa gauche, un corbeau s’envolait avec peine dans le ciel, emportant l’œil d’un des nombres cadavre qui arpentait le sinistre lieu. Le Tsuchikage ne pouvait prendre le risque d’esquinter les paroisses fumantes de son village en ruine et éleva la zone de combat afin d’en faire une sorte de Ring. Quand bien même ! Cela ne troublait en aucune façon Raito qui continuait sa marche, s’avançant très lentement en direction de Yuna. Alors, Onoki reprit à nouveau la parole, décidément ce vieux devait certainement le confondre avec son petit fils pour parler ainsi. Épris d’une forte envie de combat, le ténébreux prononçait quelques mots à l’encontre du dirigeant.

« Oh, Onoki ! Tu es Tsuchikage et de telles choses arrivent, tu es mélancolique à la vue de ce énième déserteur ?! Tu ne deviendrais pas un peu vieux ? Marquant une légère pause afin de reprendre son souffle, il enchaînait...


Je pense que je n’ai pas à te le dire, mais Un Tsuchikage fort ne laisse pas son village ainsi. Reira est morte... sa mort ne sera pas veine. Y a tant à changer en ce village, si tu me souhaites en tant que bras droit, sache que je ferais les choses à ma manière et je tiens à ce que tu saches que mon ambition ne se limitera pas qu’au poste de simple br...  "


N’eut-il le temps d’achever sa phrase qu’un fumigène masquait la position de la peureuse. Son facies se crispait d’une façon peu orthodoxe laissant paraître son dépit. Ainsi la naïve utilisait le classique, mais efficace Shunshin, se plaçant dans l’angle mort du religieux. L’utilisatrice du Bakuton semblait négliger honteusement, pensant pouvoir l’anéantir à l’aide d’une simple explosion. Elle n’avait pas plus de talent qu’un démolisseur de bâtiment incapable même de faire flancher ne serait-ce qu’un genou à notre protagoniste. Rapide comme un faucon, la gamine sembla suffisamment talentueuse pour souffler le corps de son opposant. Sur place, il ne restait nulle autre qu’un tas de cendre bouillante dégageant une sulfureuse odeur de soufre. Devait-elle se penser victorieuse ? Surement pas !

Puis une main ferme se posait sur l’épaule frêle de la demoiselle.

* Doton Kaijugan no Jutsu- Technique de Roche
alourdi*


Son air stoïque ne semblait avoir d’égal que son poids. Augmenté via la force majestueuse du Doton, l’hérétique ne pouvait plus bouger le moindre pouce, encore moins composer des mudras. Raito souffrait d’une blessure du cœur et ressentait le lourd poids de la mort indigne de sa comparse de mission. Nombres souvenirs remontait en lui alors qu’il s’agenouillait, désireux d’observer de près le faciès de cette pécheresse. Les flammes se dissipèrent. Tel un maçon, le vainqueur forgeait en ses mains une lance. Faite de roches ainsi que du sang de ses camarades de combats, l’homme aux cheveux ébène s’apprêtait à châtier, à juger ces crimes. C’était un véritable diable auquel elle allait faire face.

" Oy, Oy, ne pense pas que tu vas mourir rapidement." Puis, la pointe de sa lance venait à transpercer avec délicatesse l’épaule gauche de la malheureuse. ' J’ai alourdi ton poids, multiplié par cent. Tu ne peux bouger le moindre pouce et je doute qu’avec les faibles réserves de chakra qu’il te reste tu puisses entreprendre la moindre initiative '. Après quelques secondes d’interruption, le tortionnaire enfonçait une nouvelle lance dans l’épaule droite, plaquant la pauvre femme contre sol. De sa position elle ne pouvait qu’admirer le ciel fumant de son village natal et se morfondre dans le regret


"Dis-moi juste une chose à tu pris du plaisir en tuant Reira ? Car vois-tu moi je vais prendre du plaisir à te torturer à tel point que la mort te paraîtra même plus enviable à ce que je compte te faire subir, je compte faire durer cela éternellement, le savourer même !" Disait-il en pointant les restes de la pauvre petite Hyouri. Las de la situation, Raito reprit à nouveau la parole, s’adressant cette fois-ci au Tsuchikage

" Voyez-vous Tsuchikage, c’est ainsi que l’on traite les Nukenin. C’est avec ce genre d’action que l’on dissuade les gens de déserter. Bon, je pense que vous avez eu votre spectacle. Je vous la laisse si vous souhaitez faire quelque chose de son corps ou je ne sais trop quoi d’autre " termina l’homme avant de disparaitre laissant le corps agonisant du meurtrier.





[/color]

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   Dim 2 Fév - 21:48

last turn
Ryotenbin no Ônoki & Amatsu Raito vs. Yuna
 

En arrivant, je m’étais adressé nostalgiquement à Yuna, puis à Raito… Qui me répondit tout de suite. Bien que je n’analysai pas l’entièreté de ses paroles. Il faut dire que je n’en eus pas le temps. Celle-ci avait décidé d’attaquer à peine eus-je fini de placer mes saintes paroles, dignes des plus vieux hommes encore vivant sur cette terre absorbée peu à peu dans les méandres de la criminalité. Mais tant que je serai encore vivant, rien ne pourra lui arriver, j’en fais le serment ! Je la protègerai coûte que coûte. Mon sanctuaire, mon fief, NOTRE terre… Jamais celle-ci ne se verrait annihiler à la première occasion, personne ne le pourra, aucune âme ne sera jamais assez puissante pour se l’accaparer ou la faire disparaître, tout comme la volonté présente au plus profond de mon être depuis de longues décennies. Et cette volonté… Je comptais bien l’inculquer à la jeunesse actuelle, mais aussi parmi les plus « vieux » de celle-ci. Et le premier exemple est sous mes yeux, comptant également faire disparaître cette vermine de Nukenin, de criminelle qui osa semer la zizanie et le chaos en mes terres.

Serrant agressivement les dents, c’est avec stupeur que mes yeux perçurent un écran de fumée se former devant mon potentiel futur bras droit, Amatsu Raito. La jeunette finit par apparaître promptement derrière lui, posant sa main sur son épaule. Encore une prouesse du Shunshin no Jutsu – déplacement rapide. C’en était presque devenu banal de l’utiliser en combat. De mon temps, peu de gens l’utilisaient dans de tels buts… A croise que cela était la solution de facilité. Jeunesse faignante, plus aucun travail ! Les doigts zinzolins de la belle amplifièrent l’étreinte sur l’épaule du jeunot, tandis que son visage montrait une certaine concentration… Du Bakuton ! Malheureusement, je n’eus pas le temps d’en avertir mon allié. Si tôt eut-elle terminé de parler qu’un halo violet se forma, emportant tout sur son passage… A la manière de mon Jinton, à vrai dire. Il m’arrivait, parfois, de penser si nos deux affinités héréditaires n’étaient pas en quelques sortes « cousines ». Mais là n’était pas l’heure ni l’endroit pour penser à de telles futilités, il fallait que je me prépare à venger l’ancien orphelin qui ne put riposter face à cette traitresse. Préparant mes mains de manière à désintégrer la dame, je ne pus qu’être étonné en voyant un deuxième Raito sortant de sous terre, pour venir se confronter à l’auteure de tous ces crimes et hautes destructions d’Iwa.

Armé de deux lances faites de Doton, le vingtenaire en planta une dans une première épaule, faisant souffrir Yuna. Et elle le méritait. Je ne montrais pas les sentiments mélioratifs – ou au moins « beaux – que celle-ci pouvait me faire éprouver, mais j’en laissais tout de moins filtrer les plus négatives. De l’indignation, un semblant de haine et énormément d’amertume. Voilà ce qui déformait mon visage heureux et serein habituel. Mon coéquipier vint alors planter sa deuxième lance dans l’épaule encore valide, la privant de ses deux bras. Il savait où se trouvaient les nerfs des différents membres du corps… Intéressant. Il serait forcément un atout majeur et de poids dans mes Shinobi proche, c’est certain. Mais juste avant, il apposa sa main sur l’épaule de l’ennemie et utilisa une de mes techniques Doton favorites… La technique de la roche alourdie. Son corps énormément alourdi, elle ne pouvait plus du tout bouger. C’est ainsi qu’il lui perfora les nerfs au niveau des épaules, l’empêchant réellement de faire un mudra… Lui arrachant aussi un puissant râle de douleur. Raito était outré par mes actes… Mais qui était-il pour me juger ainsi ? Un simple Shinobi – certes puissant – et c’est ce qui faisait sa force. Contrairement à tous les autres, il n’avait pas peur de la hiérarchie et disait ce qu’il pensait à quiconque… Même au Tsuchikage. Et c’en était admirable tout comme j’aurais pu l’envoyer au cachot quelques heures, histoire de lui apprendre la politesse. Bien que je le connaissais encore très peu, je suis persuadé qu’il aurait pensé à agir tel que moi…

Sa grande bouche s’ouvrit à nouveau afin de me couvrir encore plus de reproches. Comme si je ne savais pas que tout ceci était partiellement de ma faute… Mes pupilles roulèrent alors, parcourant tout mon globe oculaire. Cet homme parvenait tout aussi bien à me faire éprouver du respect tout comme il pouvait me lasser. Un de ses défauts… Il parlait. Trop. Beaucoup trop. Certes, il récitait par moment des récits évangéliques mais… Il fallait savoir parler à bon escient. Surtout pour dire des inepties plus grosses que les montagnes et canyons présents dans mon village à cause de ces scélérats. Je me posai alors à terre, mon frêle corps parcouru de tremblements dus à la colère. Il fallait que je me canalise et, même temps en temps qu’homme calme, il était difficile de ne pas laisser la colère m’emporter dans de telles conditions. Lâchant un énième soupire malgré moi à cause de mon interlocuteur qui triturait la folle destructrice d’Iwa, de son surnom de l’époque, je regardai gravement l’Amatsu, d’un air presque solennel, pour m’adapter à mon public. Ce que j’allais lui dire, il avait intérêt à le prendre comme un dogme religieux, étant donné que c’était très important.

« Amatsu Raito, je pense que tu n’es pas encore en droit de me dire comment agir pour protéger mon village. Sache que face à de tels Shinobi, il m’était impossible de pouvoir les chasser par la voie du Saint Esprit, et je pouvais encore moins anticiper qu’un d’eux allait pourrir notre village avec des montagnes, collines et d’autres canyons. Toi-même ne le peux pas. Et j’espère que tu ne doutes pas de ma capacité à être un puissant Tsuchikage, hm ? » Je lui lançai une petite once d’humour, avant de reprendre mon air sérieux. « Plus sérieusement, tu te trompes quant à la manière de traiter les déserteurs. Les faire souffrir c’est gaspiller notre énergie dans une cause vaine… Bien que celle-ci le mériterait pour avoir osé souiller la vie de cet Alucard et le Hyouri… Qui ne te laisse pas si indifférent, de ce que j’ai pu comprendre… N’est-ce pas ? » Pour reprendre le même type de mots qu’il pourrait employer, je dirai que mon regard était à présent inquisiteur, en référence à l’Inquisition, ou police de l’Eglise qu’il fréquentait. Puis, encore une fois, je repris mon sérieux presque légendaire. « Sinon, concernant ta place de bras droit. Nous en parlerons plus tard, autour de quelques verres de Saké, qu’en penses-tu ? Mais avant tout, je suis dans le devoir de te montrer comment une telle infamie doit disparaître… Il faut lui donner un châtiment digne de notre chère et belle Hyouri, celle qui s’est vue se faire prendre de vitesse alors qu’elle-même utilisait un Kekkei Genkai basé uniquement sur la vitesse… De ce fait, je vais te demander de t’écarter et de la lâcher… Je n’ai pas que ça à faire. »


Positionnant mes mains comme il le fallait, je n’attendis plus que Raito daigne accepter ce qu’il devait faire. Me répondant alors dans le vent – puisque je ne l’écoutais pas lui ayant dit qu’on en parlerait plus tard – il finit par comprendre ce qu’il fallait faire. Une fois qu’il fut reculé à une certaine distance de sécurité, je fis naître un petit cube de Jinton dans mes mains, qui finit par prendre rapidement plus d’ampleur en venant englober Yuna. Le cube se resserra en l’espace d’une seconde sur elle, qui finit alors désintégrer, au même titre qu’une légère portion de terre. Ce qui était minime, j’en conviens. Flottant à nouveau, je me rendis en direction de la tour du Tsuchikage afin de me reposer réellement. Ces abominables déserteurs m’ayant réveillé, je devais tenter de me rendormir pour mettre à bien mes plans, et surtout réfléchir à ceux-ci. Parmi ceux-là figurait la reconstruction d’Iwa ainsi que la promotion de Raito. Il fallait également que je souhaite bien du courage à l’Alucard qui tenait l’hôpital du village et que je m’entretienne avec Azriel, la fille de cette même directrice mais aussi celle que je considérai également comme petite fille. Depuis le temps que je lui promettais un entraînement… Elle allait encore devoir attendre, la pauvre…


(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT: Rétribution] Assaut sur Iwagakure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Event - L'assaut contre le GCPD : Hall d'entrée
» EVENT 1.0 ❥ l'assaut sur Pyk (inscriptions closes)
» Event - L'assaut contre le GCPD : Extérieur
» Kopters - Assaut - Tour 1
» event coupe du monde la semaine prochaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
rpg
 :: Pays de la Terre :: Iwagakure no Sato
-