AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 Rencontre au pays du vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité





MessageSujet: Rencontre au pays du vent   Dim 6 Oct - 15:02

Devenir plus fort... Tel était en réalité le nindô de chacun des shinobi, tout d'abord étymologiquement. Puis chacun le met à l'œuvre au cours d'une quête de pouvoir visant à poursuivre son objectif. Protéger son pays et son village, son clan et ses amis, courir après l'argent, se réjouir des meurtres que l'on a commis, simplement apprécier cette douce puissance qui envahit le corps puis l'esprit pour se muer en rage ou sensation de liberté, liberté de pouvoir ce que l'autre ne peut se permettre, tuer car il y a un supérieur et un inférieur. Pas étonnant que des hommes se prennent pour des dieux lorsqu'on leur confie une chose que les autres n'ont pas. Cette supériorité quant à son entourage, se l'approprier et se la privatiser, gravir les échelons seul... de quoi faire tourner bien des têtes. Comment vouloir protéger ce qui est précieux peut virer au vinaigre et au bain de sang. D'où l'une des règles fondamentales du shinobi, savoir faire preuve de discernement.
Mais trêve de blablatage, Mikami, lui, comme tout ninja, recherchait de la puissance, mais son objectif demeurait invisible depuis qu'il se réveilla chez un homme qui deviendra plus tard son meilleur informateur. Pour résumer, le vagabond avait été soigné par cette personne, mais il se rendit vite compte que son passé avait disparu. Complexe chose que d'expliquer ce qu'il ressentait et ce que le jeune homme vivait. Ne pas savoir ce qui a été et savoir ce qui n'a pas été. Son histoire de ne serait-ce que quelques mois depuis ce jour reste assez délicate à compter tant ses observations lui ont permis de comprendre certaines choses et de redécouvrir certains aspects de sa personne, caractère intacte, réactions naturelles, ninjutsu bâtard. Tant ses réactions en combat coulaient de source, tant il lui arrivait d'exécuter des techniques instinctivement révélant sa portée et son nom sur le moment même, alors que d'autres techniques échouaient et restaient inconnues, comme s'il manquait un facteur important. Mais ceci lui avait prouvé que ce n'était pas simplement une affaire de souvenir. Cependant il était impossible au Kurorai de déterminer si cela était plus superficiel ou plus profond qu'un souci de mémoire.

Alors il errait dans le monde shinobi, suivant les nuages. Sans savoir où aller, il ne pouvait compter que sur la patience et le cours naturel des évènements qui le remettrait un jour sur sa voie. Et bien sûr il cherchait à devenir plus fort, et comme naturellement, il s'entrainer régulièrement. Voilà plusieurs jours qu'il avait établi un campement dans une grotte sous une masse rocheuse dissimulée au beau milieu des dunes du pays du vent. À l'abri des tempêtes de sable et des rares pluies, Mikami méditait les pieds dans le sable et le cul sur la roche tout en récupérant petit à petit l'énergie dépensée lors du dernier entrainement, les yeux fermés et oreilles rivées sur le désert s'étendant à perte de vue, il se complaisait de l'incisif sifflement du vent couplé avec les irrégulières, promptes, et mélodieuses gouttes d'eau qui s'écrasaient dans les récipients qu'il avait disséminé un peu partout dans la grotte sous les stalactites afin d'avoir de quoi se désaltérer.

C'est fou comme l'attention est décuplée lorsque l'on médite. Visualisant le souffle qui fendait l'air et semblait découper lentement le ciel du désert, affuté tel des lames de rasoir ou de samurai, il imaginait des coups de sabre portés dans le vent, estoques et coups au flan, diagonales tranchant ce qui s'y opposerait sans exception. Des cris de douleurs paraissait vociférer, étouffés au loin dans son esprit, se mêlant à l'escrime que lui inspirait l'environnement et lui donnant l'impression d'assister à un combat au katana. Des visions sans image qui lui paraissaient plus que réalistes, présentant de précises techniques de kenjutsu qu'il ne s'illustrait que par le mouvement que lui offrait la pénombre de ses paupières fermées. Mystérieux spectacles que lui accordait son esprit, ne faisant que renforcer ses pensées quant à une maîtrise du sabre qui lui aurait été propre. Mikami était loin d'être bête et il avait vite fait de mettre en corrélation ses sentiments lors de méditations avec sa manie de poser une main sur sa ceinture et les quelques passes prodigieuses qu'il exécuta avec l'épée d'un adversaire ou d'un autre lors de fréquents combats depuis ce qu'il appelait sa réincarnation, ou sa renaissance.

Mais un bruit de pas à peine perceptible vint s'ajouter à la musique jouée par le vent du désert et l'humidité de la grotte. Un pas léger qui arrivait par au-dessus. La personne qui s'avançait était-elle un ninja ? Et si tel était le cas allait-il s'avérer hostile, pacifique ou indifférent. Restant assis et n'esquissant pas le moindre mouvement, Mikami redoubla d'attention et écoutait les pieds se rapprocher du bord de l'antre, au niveau au-dessus de sa tête. Impact dans environ trois secondes, plus que deux pas, un pas, et...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Nukenin. (Rang C)


Messages : 144
Date d'inscription : 01/05/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: 23
Expérience:
411/1250  (411/1250)


MessageSujet: Re: Rencontre au pays du vent   Dim 13 Oct - 16:54


Rencontre entre
Déserteur





Le froid est arrivé vite cet année laissant place à de la gelée sur presque tous le Pays. Mais fort heureusement l'humain possède des facultés d'adaptation propre à chacun, car toutes ces facultés sont crées par le cerveau et comme personne n'a le même cerveau... Itsuki sortit de l'auberge où il était accueillit, pour aller faire un tour histoire de profiter de la beauté de l'environnement. Ce n'est pas le genre d'Itsuki de trouver les choses jolies, mais il faut savoir apprécier les bonnes choses de la vie, comme les mauvaises d'ailleurs. Parfois, le jeune Nukenin vient à regretter son village rien que pour l'environnement. En hiver à Kiri il se trouve qu'il neige et s'il y a bien quelque chose de magnifique c'est la neige. Mais bon même dans le désert, même en hiver il fait quand même un peu chaud.

Sans savoir réellement où aller Itsuki marcha dans le sable toute en réfléchissant à ce qu'il va faire pour plus tard, mais s'il y a bien une chose qu'il sait c'est qu'un moment des chasseurs de déserteur de Kiri viendront le chercher... Maintenant pour ne pas attirer l'attention des ninjas, Itsuki évite de se promener avec son bandeau rayé. La définition d'un ninja pour Itsuki, c'est quelqu'un possédant des talents et surtout quelqu'un qui doit-être libre, sans rien qui l'empêche de faire ce qu'il désire. C'est en particulier pour cet raison qu'il a déserté son village, de plus un ninja doit-être porteur d'idéologie et malheureusement les ninjas de sa génération n'en ont pas. Les idéologies que portes en lui Itsuki sont bien simples, répandre un souffrance qui montrera au monde ce que l'ordure humaine est capable de faire.

Lorsque Itsuki aura répandu la souffrance, peut-être il n'y aura plus de combats et une paix pourra alors être ériger dans le monde des shinobis. Itsuki avance et malheureusement il s'est perdu dans ce désert, mais un point de repère l'amène à aller dans une direction. Un chakra de ninja, pratiquement similaire à Itsuki vers le nord. C'est donc la nouvelle direction de l'ex ninja de Kiri, peut-être que ce ninja pourra lui indiquer le chemin pour se retrouver.

Après quelques minutes de marches Itsuki se retrouva face à une grotte, sans grande crainte il s’engouffra dans la pénombre. Marchant dans l'obscurité, en s'aidant que de son pouvoir de ninja sensoriel. Mais derrière la pénombre il y a toujours un peu de lumière, Itsuki trouva un jeune ninja assit sur le sable, visiblement en pleine méditation. Mais quelques choses de bizarre qu'Itsuki remarqua tout de suite est qu'il a la main à la ceinture, ce qui signifie qu'il est prêt à dégainer. Mais ce n'est pas pour autant qu'Itsuki s'arrêta de marcher, mais par prudence il mit également le doigt sur la pochette à Kunai pour avoir une sécurité. Il ne reste plus que quelques mètres les séparant tout deux, Itsuki brisa le silence en prenant la parole.

''Heu excusez-moi, je me suis perdus et je cherche mon chemin. Pouvez-vous m'aidé ?

Toute en attendant la réponse de son interlocuteur Itsuki dégaina sans aucun bruit un Kunai au cas où il devrait se défendre ou même le tuer. En y réfléchissant bien, le ninja d'en face aurait raison de tuer Itsuki, on appel ça le réflexe reptilien. Car dans notre cerveau il y a trois "parties" le Cortex, le Limbique et le Reptilien. La partie qui nous intéresse est la partie reptilienne, qui gère les actions incontrôlées tels que la respiration, les mouvement cardiaque... La défense est donc une action gérée par la partie reptilienne.

_________________
Quand l'homme se regarde beaucoup lui-même, il en arrive à ne plus savoir quelle est son visage et quelle est son masque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rencontre au pays du vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Traversée d'un pays hostile...
» HAITI SURPRISE !UN AUTRE VENT SOUFFLE SUR LE PAYS !
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
rpg
 :: Pays du Vent :: Désert sinistre :: Grotte des Damnés
-