AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 "Un esprit sensible ne convient pas à qui porte une épée." [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité





MessageSujet: "Un esprit sensible ne convient pas à qui porte une épée." [Solo]   Mar 1 Oct - 1:50

Un esprit sensible ne convient pas à qui porte une épée.
Solo

Ceux qui s'arrogent le droit de vie ou de mort sont ceux-là même qui ont le plus de chances d'être tués.

Sadness And Sorrow by Naruto on Grooveshark

" C’est dans un sifflement aigu que la lame fendit l’air d’un mouvement circulaire qui ne trahissait aucune hésitation. L’air renfrogné, la jeune femme aux yeux grisés pivota brusquement sur elle-même, remuant le sable imbibé d’eau à ses pieds, alors que le bruit d’épées s’entrechoquant se fit entendre malgré la tonalité oppressante de l’averse qui ne cessait de tomber sur les deux adversaires. Elle serrait les dents en provoquant sans ménagement son adversaire du regard, sans qu’aucun mot ne soit échangé entre eux. Elle déversait dans chacun de ses mouvements cette rage de vivre qu’elle contenait depuis l’annonce de la mort de son père… Elle lui en voulait… Même s’il était mort, cette haine à son égard ne s’était qu’accentuée. Elle lui tenait rigueur de les avoir abandonnés… Elle et Nora. Il avait osé perdre cet affrontement, alors qu’il les avait dépouillés de la douceur d’une mère… Et dorénavant de la protection d’un père. Alors que ses mains se refermaient avec plus de force sur la garde de Suzumebachi, elle laissa la lame scinder en deux quelques gouttelettes d’eau qui rencontrèrent la froideur du fer. L’ennemi de la jeune femme recula brusquement en laissant son pied claquer contre le sol terreux alors que son regard s’encrait au sien. Comment avait-il pu faire cela? Comment avait-il pu l’abandonner aux mains d’un monde qui ne lui ressemblait pas? Sans lui laisser de porte de sortie?

Sentant son cœur se serrer, elle baissa légèrement la tête sans quitter son adversaire des yeux. Cet homme était l’être plus égoïste qu’elle n’eut jamais connu… Qu’avait-il pensé au moment de rendre l’âme? Qu’il allait enfin revoir la femme à laquelle il avait enlevé la vie? Avait-il eu une pensée pour les deux enfants qu’il abandonnait derrière lui? Avait-il songé à eux, ne serais-ce qu’une fois au cours de cet affrontement!? Elle n’avait pas versé de larme lorsque la tragédie s’était abattue sur eux, l’orgueil avait encore eu raison d’elle… Elle en était incapable, incapable de démontrer ouvertement une quelconque faiblesse. Quand bien même elle eut l’impression que le sol s’écroulait sous ses pieds, elle n’avait pas laissé un seul sanglot paraître sur son masque d’impassibilité.  Elle avait laissé sa colère se nourrir de ses ressentiments, de cette épreuve qu’il lui fallait revivre… L’aînée avait tenté d’effacer les traces de son existence, de noyer ses souvenirs dans l’accomplissement de plusieurs missions au sein du village pour simplement penser à autres choses.

Le tonnerre déchira le silence alors que Dahlia se précipitait vers son ennemi, un simple déserteur de Suna sans histoire, mais qui savait lui faire oublier, le temps de l’échange des coups, que son esprit meurtrit ne cessait de réclamer vengeance… Elle qui se voyait forcée de resté dans cet étendu désertique qui ne cessait de détonné avec ses origines, elle qui jalousait secrètement l’homme qu’elle combattait pour avoir eu le courage de partir, de quitter ce village qui ne le rendait pas heureux, elle qui avait envie de déclarer la guerre au monde entier, mais qui ne pouvait se le permettre… Que lui restait-il désormais? Son monde, sans lui, lui semblait anormalement différent… Elle n’avait cessé, ces dernières années, de lui remettre sous le nez la mort de Mehlia, l’accusant des pires méfaits à son égard… Comment avait-il pu répéter la même erreur une deuxième fois?  La respiration saccadée, Dahlia laissa son pied décrire un arc circulaire au sol alors que son ennemi, visiblement amoindrit par la pluie, se laissait avoir par un tel subterfuge. La pointe du sabre de la jeune femme se laissa guidée jusqu’au cou de celui-ci. Les ennemis de Suna devaient mourir… Car c’était la mission que l’on lui avait confiée. C’était ce qu’elle devait faire. Retirer la vie à cet homme dangereux. Avait-il des enfants qui attendaient impatiemment son retour? S’était-il fait une vie heureuse malgré son statut peu flatteur? Peut-être attendait-il calmement ce jour, celui où le compteur de sa vie atteindrait le zéro, telle une épée de Damoclès qui trônait au-dessus de sa tête. Un sourire apparut sur le visage du renégat, mais Dahlia ne le perçut pas au travers les gouttelettes d’eau qui tombaient en nombre autour d’eux.

Sentant son regard se refroidir brusquement, elle releva son épée pour l’abattre sur le cou de l’individu, tranchant cette veine capable de tuer un homme en un temps record… Son regard devint livide alors que son corps perdait toutes résistances, baignant dans la marre ténébreuse de ce fluide humain d’une couleur habituellement teintée de rouge qu’était son sang. Un soupire franchit les lèvres de la Tsubaki alors qu’elle le regardait s’éteindre, s’efforçant de rester de marbre face à cette nouvelle vie qui venait de s’éteindre. Après tout, elle était payée pour ça…  On lui avait demandé de tuer ce déserteur, il n’y avait aucune raison pour qu’elle regrette son geste. D’ailleurs, seuls les faibles regrettaient… Et la kunoichi ne faisait pas partie de cette catégorie de personne. Laissant son pied percuter légèrement les côtes de l’homme pour vérifier son inertie, elle finit par lever la tête pour regarder le ciel, protégeant ses yeux avec sa main pour éviter que l’eau ne s’y invite. Comme chaque soir, elle reviendrait chez elle, dans le manoir Tsubaki, mais ne s’étonnerait pas du silence qu’il y planerait cette nuit encore. Il avait toujours été un homme austère, jamais leur demeure n’avait été habitée par les cris heureux des enfants ou par les rigolades de famille le soir, sur l’heure du repas… De toute manière, ce regroupement d’êtres humains partageants une même demeure n’avait, aux yeux de Dahlia, plus rien d’une famille et ce depuis bien longtemps. Il n’y avait que Nora, Nora qui était tout ce qui comptait pour elle… Celui qui apaisait sa colère naissante.  

Elle secoua d’un unique geste Suzumebachi pour enlever la fine couche de sang qui l’avait recouverte. Elle laissa son regard parcourir le long de la lame avant qu’elle ne la range dans son fourreau. Elle n’avait aucune raison de rester ici désormais, sa mission était accomplie. Le trajet entre le pays de l’herbe et Kaze No Kuni n’était pas court… Elle avait intérêt à partir rapidement, elle le savait. Quelqu’un de prudent lui aurait conseillé de se trouver un abri et d’attendre que l’averse ne se calme. Ses vêtements étaient détrempés et pesaient lourd sur ses frêles épaules, elle avait l’impression de porter un poids considérable, ce qui lui déplaisait fortement. Esquissant une légère moue, elle finit par se rendre à l’évidence… Et puis, ce n’est pas comme si quelqu’un attendait impatiemment son retour à la maison. Nora n’était plus le gamin qu’il était par le passé, il ne devait plus penser à quel moment sa sœur reviendrait… Le regard ancré par l’inquiétude, forcé de constater qu’elle était partie, encore une fois. Retirant son manteau pour alléger son poids, elle finit par hocher légèrement la tête alors que ses pas tapèrent sur le sol boueux au fur et à mesure qu’elle s’éloignait du lieu de son meurtre, laissant derrière elle une série de pas distinctive. Quand bien même on cherche à venger l’âme du défunt, elle attendait de pied ferme ceux qui allaient se réclamer justicier… Aucune morale ou valeur personnelle ne devait brimer sa fidélité déjà chancelante envers Suna. " ► Tsubaki Dahlia
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modératrice ✿ Jinchuuriki de Kyubi & Genin de Konoha. (Rang S)


Messages : 314
Date d'inscription : 25/04/2013
Localisation : A Konoha !

Carte Shinobi
Ryos: 260
Age: 16 ans
Expérience:
510/2000  (510/2000)


MessageSujet: Re: "Un esprit sensible ne convient pas à qui porte une épée." [Solo]   Mer 2 Oct - 10:24


Correction RP


> Tsubaki Dahlia <

    Positif

    - Bonne mise en page
    - Un style d'écriture plaisant
    - La musique qui accompagne ton RP nous met bien dans l'ambiance assez triste, et on se met bien dans la peau du personnage.
    - Un vocabulaire assez riche

    Bonus échelon 1


    Négatif


    - Quelques fautes par-ci, par-là, mais rien de grave. Penses à te relire au moins une fois avant de poster (:



    Récompense


      Nombre de mots :1221
      Gain de mission ://
      Calcul :1221/40 = 30,525*1,1 = 33, 5775 = 34.

      Expérience gagnée :34 XP
      Ryos gagnés ://



Edit Meï : Récompense attribuée.


Correction RP

_________________


Oscar du membre le plus mignon *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

"Un esprit sensible ne convient pas à qui porte une épée." [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» Esprit Servant de l'anneau
» Esprit Démoniaque || MANQUE LE KIT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
rpg
 :: Autres Lieux :: Pays de l'Herbe
-