AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 Test Rp de Maki [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité





MessageSujet: Test Rp de Maki [Terminé]   Mer 4 Sep - 18:58



- YEAAAAH

Un tonitruant cri de joie résonnait sur le terrain d'entraînement du village caché du sable. Une jeune fille de 12-13 ans tout au plus s'asticotait dans tous les sens, cela ressemblait à une sorte de danse de la victoire. Cette jeune demoiselle semblait être une ninja de par le bandeau à l’effigie de Suna qu'elle arborait sur son front. Haute comme trois pommes, ses cheveux courts et châtains ondulés dû à la brise chargée de sable qui soufflait généralement dans les environs. Ses yeux grisâtre pétillaient. Mais à quoi était due cette effusion de joie ? En y regardant de plus prêt on pouvait voir face à elle une bûche de bois gisant sur le sol. Celle ci semblait en piteux état, des bouts d'écorces étaient arrachés de parts et d'autres de la bûche. Un filet la recouvrait et quelques kunais étaient plantés aussi bien sur le bout de bois que sur le sol à côté de ce dernier. Un rouleau d'invocation était également présent, déroulé, sur le lieu du crime. La jeune fille continuait de se congratuler.

- Maki est dans la place !

Cette jeune demoiselle, Maki comme elle se prénommait,  était une genin du village caché de Suna. Elle venait régulièrement s'entraîner sur le terrain, mais ces derniers temps ses entraînements redoublés en efforts et en intensités. Combien de temps celui ci avait-il duré ? Maki avait arrêté de compter après la cinquième heure. Tous les efforts qu'elle fournissait ne servaient  qu'à se préparer à une seule chose : l'examen chuunin qui arrivait prochainement. D'après l'expression de son visage dégoulinant de sueur, elle semblait avoir atteint son objectif de vouloir mettre au point un nouvel enchaînement. Exténuée par cette dure journée, elle décida qu'il était temps pour elle de rentrer chez elle. Demain elle s'affairerait à la révision de la partie pratique de l'examen en se rendant à la bibliothèque du village pour y réviser l'écrit. Elle commença par essuyer son front dont la sueur continuée de couler puis récupéra ses affaires étalées sur le sol.

Le soleil rougeoyant et descendant petit à petit signifiait que la nuit allait bientôt tomber tandis que Maki s'aventurait peu à peu dans les rues du centre ville de Suna. Ce village auquel elle appartenait resplendissait sous le soleil couchant. Entouré d'un désert ardant et sans fin, ce village du pays du vent était l'un des 5 villages cachés du monde shinobi. Respecté et craint par les autres nations, cet endroit apparaissait impénétrable pour les non initiés. L'énorme muraille de roche entourant tous le village en était la principale cause. Les édifices étaient tous construits à base de sable, l'élément le plus présent dans le pays. La couleur des bâtiments donnaient la sensation de vivre dans une cité d'or. Le village était sous la protection du Yondaïme Kazekage, un puissant shinobi que le village appréciait pour les décisions qu'il prenait. Surtout en cette période de conflits avec les villages cachés d'Iwa et de Kiri.


Maki déboucha d'une étroite ruelle sombre pour atterrir sur la grande rue commerçante du village. C'était l'heure à laquelle les villageois commençaient à sortir de chez eux car la température extérieure était en baisse. Les commerçants allumaient chacun leur tour des petits lampions qu'ils accrochaient devant leurs échoppes. La rue s'illuminait de mille feux tandis que le soleil avait déjà disparu derrière l'immense rempart Ouest. Maki marchait d'un pas détendu, perdue dans ses pensées, repensant encore à son entraînement d'aujourd'hui. Malencontreusement, elle bouscula un ninja qui se trouvait devant elle. Elle s'empressa de lui présenter ses excuses.

- Pardonnez-moi, il m'arrive parfois d'être maladroite.

Le ninja prit un air contrarié jusqu'à temps qu'il reconnaisse la jeune kunoichi. En effet, la jeune fille était assez connu dans le village pour sa bonne humeur et l'aide qu'elle n'hésitait pas à apporter aux autres. Mais également car elle était l'élève de Pakura, une grande kunoichi reconnue et admirée par tout le village. Le visage contrarié du ninja avait laissé place à une mine gênée. Mal à l'aise, l'homme préféra couper court à la discussion en balbutiant quelques mots.

- Ce .. ce n'est rien ! R-rentre chez toi maintenant et ... bon courage ...

Maki ne comprenait pas ce : "bon courage". Ces mots avaient été prononcé d'une manière très mélancolique et empathique. Alors qu'elle souhaitait demander plus d'informations à cette personne, le ninja lui, avait déjà tourner le dos et était parti rapidement à travers la foule. La jeune fille décida d'abandonner l'histoire et de reprendre sa route en direction de sa maison située à quelques rues plus loin. Mais ce petit accroc attira l'attention des passants. Tous sans exceptions regardaient Maki du coin de l’œil sans oser croiser leurs regards au sien. Ils chuchotaient entre eux des choses que Maki n'arrivait pas à entendre. Et lorsqu'elle les fixait, ceux-ci prenait la même attitude gênée que celle du ninja bousculé à l'instant. Un petit sourire empathique dirigé vers Mika et eux aussi préféraient filer, embarrassés par la présence de la jeune kunoichi.

Au final, la plus gênée dans cette affaire, c'était Maki. Ne supportant plus cette atmosphère oppressante et les regards des villageois, elle préférait rentrer chez elle au pas de course. Sans s'arrêter et en fixant le sol, elle emprunta un itinéraire plus discret dans des ruelles peu fréquentées. Enfin arrivée devant la porte de sa maison à moitié essoufflée, elle y entra sans attendre. Elle déposa ses affaires dans le hall et y enleva ses chaussures pour les remplacer par des chaussons. La maison dans laquelle elle vivait avec sa mère était plutôt modeste mais convenait parfaitement pour les deux femmes. Maki monta une petite marche pour arrivait dans la cuisine, sa mère s'y trouvait également, assise sur une des chaises de la table à manger. Quelque chose n'allait pas dans le regarde de sa mère. Celle-ci la dévisagé de la même manière que les villageois. Mais que se passait-il à la fin ? Maki s’apprêtait à s'énerver, voulant des réponses de sa mère pour savoir se qui n'allait pas. Elle n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche que sa mère lui dit, tout en sanglotant, les mots qui allaient tout expliquer.

- Maki, ta sensei ... elle est morte ...


Le temps s'était arrêté dans cette cuisine, Maki ne pouvait répondre quoi que ce soit, elle était totalement tétanisée par la nouvelle qui venait de lui être annoncée par sa mère.  Des multitudes de sentiments se mélangeaient au plus profond d'elle. Du dénis, de la colère, et de la tristesse. Comment cela pouvait-il être possible ? Pakura de Suna, la grande héroïne du village, experte dans le maniement du Shakuton mais également sensei de Maki. Comment cette personne que Maki avait mis sur un piédestal depuis leurs première rencontre pouvait-elle mourir ? Si c'était bien vrai, qui avait pu commettre cet acte ? Mais surtout, comment ferait-elle maintenant pour avancer et progresser sans son mentor ? Les yeux grands ouverts, fixant le vide, la jeune fille ne pouvait qu'admettre l'inévitable. Le comportement étrange des villageois durant son retour à la maison s'expliquait parfaitement maintenant.

Sa mère venait de se lever de sa chaise et s'approchait de Maki pour la réconforter. Dès qu'elle eut commencé à enlacer sa fille, cette dernière se mit à tomber en larme. Les bras de sa mère l'avaient ramené à la réalité et tous les sentiments qui l'emplissaient s'exprimèrent ainsi. Des sanglots énormes ruisselaient le long de ses joues sans discontinuer. Elle criait, serrant sa mère du plus fort qu'elle pouvait. La fatigue, couplée à cette nouvelle l'avaient fait totalement craquer. Ses jambes flageolaient, à telle point qu'elle ne pouvait plus tenir debout sans l'aide de sa mère. Cette dernière l'a conduisit dans sa chambre. Après l'avoir aidé à se mettre en pyjama, elle la coucha dans son lit et la borda. Elle resta prêt d'elle, en passant sa main dans ses cheveux jusqu'à se qu'elle s'endorme. Elle n'eut pas à attendre bien longtemps avant que Maki finisse par enfin réussir à s'endormir.  

Tôt le matin, Maki ouvrait les yeux. Cela faisait 4 jours qu'elle n'était pas sorti de chez elle. Mais aujourd'hui était un jour particulier, c'était le jour de la cérémonie en mémoire de son sensei. Elle se levait alors de son lit pour s'habiller. Elle faisait preuve d'une lenteur qui n'était pas habituelle chez elle. Son regard était vide et l'on ne pouvait y percevoir aucune joie ni bien être. Ayant finis de se préparer, la kunoichi partait enfin avec sa mère sur le lieu de la cérémonie. Les deux ne décrochèrent pas un mot tout au long du trajet. Arrivé sur place, une foule immense était réunis pour rendre hommage à Pakura. C'était tel que un bon nombre de gens n'avaient pas de places assises. Heureusement, étant l'élève de la défunte, elle avait le droit avec sa mère de s'asseoir au premier rang. La cérémonie ne mit pas beaucoup de temps à commencer et le Kazekage avait lui même fais le déplacement pour placer un éloge funèbre. Plus personne ne parlait.

- Pakura était ...


Maki n'écoutait même pas le discours du Kazekage, elle restait plongée dans ses pensées. Elle percevait tout de même quelques brides de se que racontait son Kage. Elle apprit alors les circonstances de sa mort, tuée par des ninjas d'Iwa afin de défendre le village caché du sable. Maki se rappelait alors le but d'un shinobi : protéger les intérêts de son village ! Les émotions de Maki changèrent au cours de ce discours, elle comprenait enfin la dureté de la vie d'un ninja. Elle ne pouvait plus continuer à se morfondre sur elle même. Son devoir était de surpasser cette tristesse et de continuer quoi qu'il pouvait lui en coûter de se battre. A la fin de la cérémonie, Maki attendait d'être la seule pour s'avancer sur la tombe de sa sensei. Elle y déposa une gerbe de fleurs puis prononça ces quelques mots :

- Soyez fier de moi sensei !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité





MessageSujet: Re: Test Rp de Maki [Terminé]   Mer 4 Sep - 21:34

Donc, je suis pour l'attribution du grade Chûnin rang C :')

Pour commencer, un test rp avec une longueur appréciable, ce qui fait plaisir à voir ! D'autant que les paragraphes sont biens aérés comme il le faut. Tu sépares bien tes idées. Aussi, ton vocabulaire est riche.

Attention aux fautes d'orthographe et de conjugaison, quasi-inexistantes durant plus de la moitié du rp, et qui se sont multipliées vers la fin. Comme déjà dit, des "ce" au lieu de "se" et du participe passé au lieu de l'imparfait ("Celle-ci la dévisagé" au lieu de "Celle-ci la dévisageait" et inversement) ainsi que "l'a" au lieu de "la". C'est dommage, cela entache un test rp plus qu'agréable à lire.

Pour le contenu, il est dommage que la mention de la mort de Pakura arrive si tard dans le rp, mais tu décris bien les sentiments de Maki en l'apprenant. Ses idées, ses envies, sa tristesse.

Un seul conseil : ne te relâche pas vers la fin des tes rps, et corrige les peu de fautes que tu peux faire Wink
C'est ok pour moi. En attente d'un second avis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice ✿ Godaime Mizukage. (Rang S)


Messages : 934
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 24
Localisation : Au coeur de Kirigakure.

Carte Shinobi
Ryos: 760
Age: 30
Expérience:
3496/2000  (3496/2000)


MessageSujet: Re: Test Rp de Maki [Terminé]   Mer 4 Sep - 21:37

Bonsoir,

Ton test Rp ne dément pas ce qu'on a dit sur ta fiche de présentation. Tu maîtrises bien la langue et tu es capable d'écrire quelque chose d'intéressant en construisant bien tes phrases et en utilisant un bon vocabulaire. On voit que tu es capable de bien entrer dans l'introspection de ton personnage en plus de savoir détailler ce qui l'entoure.

Ceci est un plus. La mise en page convient et les images mises rendent le tout bien agréable à la lecture. Je ne vois aucun problème à ce que tu aies le personnage. Quant au reste, mon avis joint fortement celui de Neji.

Je te valide donc.

_________________

Oscars:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Test Rp de Maki [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Test Rp de Maki [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Nouveau test de répartition
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
avant le rp
 :: Tests et Demandes de RP :: Tests Rp
-