AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 Chimamire no Kako [FB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ✿ Nukenin. (Rang A)


Messages : 61
Date d'inscription : 14/07/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
3/1750  (3/1750)


MessageSujet: Chimamire no Kako [FB]   Lun 22 Juil - 15:51






Chimamire no Kako
Shinsuke Takasugi/ Uchiha Itachi

Il était tard, très tard. Comme à son habitude depuis quelques années, Shinsuke vagabondait. Allant par-ci par la, sans véritable objectif, errant tel un spectre de village en village. Sa pensée se tourna sans cesse vers Toyako. Elle avait beau appartenir maintenant au lointain passé, le vingtenaire se sentait toujours étroitement lié à elle. Combien de fois, alors qu’il souffrait de solitude ou de mélancolie, le vague souvenir de la jeune fille avait-il suffi à le consoler ! Fantôme d’un lointain passé qu’il ne peut oublier, il eût tant désiré vivre avec elle dans une maison respectable loin du taudis familial des Shinsuke. Devenir un bon Sensei, jouir du confort chaleureux d’un foyer, loin, bien loin des champs de bataille. Mais depuis, ses rêves volèrent en éclat et aujourd’hui seul son Nindô avait d’importance à ses yeux. Et tandis qu’il vagabondait dans les rues bombées de Kyota ; ville située en plein cœur de Kusa no Kuni, son regard se posa sur les demoiselles qui l’entourait. Bien que son cœur appartenait à Toyako, il n’en était pas moins troublé par certaines des dames qui déambulaient autour de lui ; or ce n’était point pour leurs seules qualités esthétiques qui lui plaisaient ; il les désirait juste physiquement. Bref, sans vraiment comprendre pour quelle raison de telles pensées vinrent à émerger de son esprit, il sortit de sa rêverie et poursuivit sa route jusqu’à un bar situé en amont de la ville. L’épéiste passa le vestibule du lieu de détente et put y observer qu’une foule de personnes à l’allure douteuse s’y détendaient. Assis à une table, les jambes croisées, l’antagoniste s’y restaurait. La fatigue l’habitait prenant peu à peu possession de son corps ainsi que son esprit. Faut-il avouer que la musique ambiante ainsi que les sièges de table, plus que confortable, facilitaient la tâche. D’un rapide geste de la main en direction du serveur, le bellâtre commandait une bouteille de Saké, dont il régla l’achat par de l’argent qu’il avait volé quelques instants plus tôt à un mercenaire qui attenta à sa vie. Dans ce bar inconnu, une nuit de pleine lune, notre antagoniste enchaînait les verres de sake, entrecoupés de quelques lattes tirées sur sa fameuse pipe en bois.   Dans l’atmosphère étouffante de ce petit pub, il se révéla très difficile de ne pas remarquer la présence du papillon d’Ame. Sa tenue vestimentaire, sa dégaine, tout avait de quoi attirer l’attention, peut-être trop même.

Une journée, qui aurait pu être comme toutes les autres. Pourtant, un groupe de mercenaires ; tous dans la trentaine, s’approchait dangereusement du bretteur de la pluie. Bien qu’ils l’ignoraient, leurs actes allaient faire tourner la roue de leurs vies dans une tout autre direction, celle menant aux enfers. Le saké coulait à flots, se déversant même sur sa tunique violâtre. L’iris de son œil restant se tourna brusquement vers la droite en direction de ses prochaines victimes.

-Hoy, toi, l’inconnu, on ne t’a jamais vu dans les parages ? Tu te pointes et tu ne nous offres pas le Saké ? Prononça de sa voix glauque le mercenaire.

-Hoy, Hoy les gamins que vous arrive-t-il ?! Vous voulez vraiment mourir ?! clamait-il froidement, laissant clairement paraître son agacement.

-Hein ?! Kisama ! c’est moi qui pose les questions ici, hey les gars, explosons-lui sa tronche !

Le chaos s’empara du bar et les clients fuyaient tous épris de panique. De stridents Cris se faisaient entendre dans le froid glacial de cette pleine nuit d’hiver. Ouvrant les portes claquantes du bar, un démon en ressortait. Couvert de sang de la tête au pied, cet être maudit comptait avec un cynique sourire, l’argent de ses victimes.

-Je m’ennuie presque trop, aucun adversaire rencontré ici bas ne m’a encore permis de te dégainer Toyako !

Le lendemain matin, les lueurs perçantes de l’astre solaire l’extirpèrent de son profond cauchemar. Les vêtements couverts de sang, il se devait de quitter le village le plus rapidement possible, il n’avait que trop attiré l’attention au travers de ses différents meurtres. Et bien qu’il eut purifié la ville de toute sa criminalité, les rumeurs parlaient en mal de cet homme mystérieux qui semait la mort sur son chemin. Vraiment, la vie de déserteur n’était pas de tout repos. Bref, ne sachant pas vraiment où aller, notre antagoniste prit direction vers le sud afin d’atteindre le prochain village et voir un peu de quoi était capables les Shinobi, chasseurs de celui-ci. C’est alors qu’une ombre attira son attention au loin sur l’horizon. Cet inconnu transportait avec lui, une odeur de sang semblable à la sienne, ce qui fit frémir le vingtenaire. Et plus les contrastes de sa silhouette devinrent nets, plus son sang bouillonnait. Les vêtements couverts du sang de ses victimes de la veille, le bellâtre à la chevelure violâtre tentait, de façon plutôt ironique faut-il avouer, de nettoyer son haut de ses taches rougeâtres. Épris de curiosité, il hottait son chapeau, retira la pipe qu’il avait en bouche puis brisa le silence qui s’était installé en cette si paisible clairière. 

-Hoy Hoy, bien que je ne sois pas présentable, mon nom est Shinsuke Takasugi, déserteur du village d’Ame et toi, homme à l’odeur sanglante, peux-tu me laisser ton nom en guise de souvenir ? Toisa froidement le papillon des ténèbres.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart



_________________

Je ne suis ni plus ni moins qu'un papillon de nuit ayant perdu sa lumière. Errant dans les ténèbres, mon âme est tourmentée. Plus rien à gagner ni à perdre, vous m'accompagnerez tous dans mon infernale chute aux enfers.

Spoiler:
 


Dernière édition par Shinsuke Takasugi le Dim 28 Juil - 15:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: Chimamire no Kako [FB]   Mer 24 Juil - 20:19



Chimamire no Kako




~ Click It ~

Le sang. Oui, le sang. A la base, celui-ci fait partie intégrante de nous-même, circulant afin de nous permettre, en partie, de vivre. Néanmoins, certains s’en servent pour faire différents tests ou pour combattre, se vidant peu à peu de leurs réserves sanguines dans le but de tuer leurs adversaires… Ou de se protéger. M’enfin, pourquoi y avait-il tant de sang sur les pavés de tous les grands villages Shinobis ? Pourquoi le sang coulait-il encore et encore ? Pourquoi ne restait-il pas en nous ? Pourquoi, une certaine nuit, un seul et unique homme dut s’ensanglanter les mains en décimant tout son clan ? Pourquoi y avait-il tant de malheur sur cette terre ? Pourquoi le sang ne restait pas en nous ? Tant de questions auxquelles nous n’aurions aucunes réponses, tout du moins, pour l’instant. Excepté une question. Une seule et unique. Si cet homme mystérieux avait commis le meurtre de toute une lignée – en épargnant son petit frère -, c’était tout simplement pour protéger son merveilleux village, merveilleux village qui était menacé d’un coup d’état imminent. Le plus triste, dans tout ceci, ce ne sont pas les faits en eux-mêmes, mais plutôt le pourquoi du comment. Les circonstances, en quelques sortes. Néanmoins, ce sont également les dirigeants de Konohagakure qui ont décidé de faire agir ainsi le fameux prodige du clan de l’éventail. Surtout Danzô, maître de la Racine du village caché des feuilles, ne faisant plus confiance au meilleur ami du corbeau, lui volant un de ses précieux yeux aux pouvoirs tous plus puissants les uns que les autres. Triste histoire, n‘est-ce pas ?

Itachi se baladait depuis quelques temps dans tous les pays de ce monde, à la recherche d’informations, que ce soit sur un possible groupe qui tenterait d’attaquer son village natal, ou encore des infos sur son petit frère adoré, Sasuke. De ce fait, il s’était également rendu à Kusa no Kuni, y arrivant en plein milieu de la nuit. Certes, notre corbeau n’avait pas acquis la moindre information, mais avait tout de même un élément plus que positif avec lui. En effet, il venait tout juste de mettre la main sur un précieux informateur, qui connaissait tout de tout le monde, ou pratiquement. Pourquoi ne pas en profiter, hein ? Surtout qu’il avait les mêmes idéaux que l’ex-Konohajin qui voguait à travers le monde pour enfin retrouver sa petite tête brune et le remettre dans le droit chemin… Ce qui n’allait pas être aisé. Et oui… Le plus jeune des Uchiha encore vivant était vraiment borné, ressemblant un peu à Uzumaki Naruto, le Jinchûriki de Kyûbi, le démon renard à neuf queues. Il ne voulait pas l’admettre, mais notre héros était persuadé qu’il le considérait comme un frère, même s’il avait déserté et s’était battu contre lui dans la vallée de la fin, faisant de leur mission un véritable échec. M’enfin, cela ne préoccupait pas plus que ça le génie de Konoha, qui était toujours en quête de savoir, plus précisément de donnée concernant l’Uchiha maîtrisant le Raiton.

Après cette discussion fortement enrichissante, le soleil teintait légèrement cette froide nuit d’hiver, venant caresser le doux visage cerné de l’Akatsukijin, le faisant à nouveau se mouvoir dans une direction quelque peu aléatoire. Quelques heures plus tard, le soleil battait son plein, malgré le vent glacial qui venait jouer avec les mèches ébènes de la belette, qui marchait d’un pas régulier, sans même se soucier dans la température extrêmement basse en ces temps hivernaux. L’Uchiha pensait. Il pensait à tout et rien en même temps. D’ailleurs, ses pensées étaient bien trop versatiles, il fallait qu’il se change un peu les idées. M’enfin, il lui arrivait d’y mettre rapidement un terme, sa toux lui faisant atrocement mal, le sang giclant du bord de ses lèvres. Dans ce cas, il s’essuyait alors la main sur sa longue veste noire ornée de nuages rouges, signe bien distinctif de l’Akatsuki, la couvrant de rouge bien plus néfaste, plus glauque, plus… Sanglant. Reprenant peu à peu son souffle, marchant toujours d’un bon rythme, il put apercevoir une silhouette élancée au loin. Se rapprochant de plus en plus, Sharingans actifs – comme d’habitude – la silhouette se transforma en homme, et l’homme en Shinobi, ou tout du moins bretteur, comme le montrait le katana qu’il portait. Il n’était à présent plus qu’à une dizaine de mètres de l’homme à la chevelure brune, qui s’approcha également. A présent, à peine cinq mètres séparaient les deux hommes. Le combattant au sabre situé face au spécialiste des illusions se mit à le saluer, lui indiquant ensuite qu’il n’était pas présentable. En effet, il était couvert de sang. Il avait sûrement dû commettre de nombreux meurtres pour être ainsi tâché, et le sang était encore frais. L’esprit prodige se mit en route spontanément, analysant la situation. Il dût laisser libre cours à ses pulsions la nuit dernière, au grand maximum. Enfin, il se présenta, avant de demander à son interlocuteur son propre nom. Itachi était méfiant, vraiment très méfiant. Mais à la vue de ce drôle d’individu, il pensa qu’il pourrait en tirer quelques profits, tout au moins pour lui. L’Uchiha désirait plus que tout renverser l’oragnisation de la Lune Rouge, il aurait besoin d’aide pour. Usant de son Dôjutsu surpuissant, il parvint à rentrer dans l’esprit de l’homme situé face à lui. Il avait une grande soif de pouvoir, très grande. Peut-être en viendrait-il à vouloir assimiler l’Akatsuki pour lui-même…

« Je pense pouvoir être enchanté de faire ta connaissance, Shinsuke Takasugi. Déserteur d’Amegakure, dis-tu… Intéressant. Songea à voix haute le détenteur d’un des pouvoirs héréditaire oculaire du village caché des feuilles. Peut-être connaissait-il Yahiko, Nagato et Pain, non ? Il ne devait pas avoir plus de la vingtaine, le cas échéant il paraissait très jeune. J’ai pour habitude de ne pas me présenter à la première occasion, tu sauras. De ce fait, tu n’as qu’à m’appeler « Le Corbeau », si tu n’y vois pas d’inconvénients. Sinon, eh bien… Disons que tu n’auras pas le choix. D’ailleurs, que fais-tu ici ? Cherches-tu à semer le chaos ? » Se présenta le « faux » déserteur de Konoha, qui œuvrait malgré tout pour le bien de son village natal, même s’il avait rejoint l’organisation criminelle la plus dangereuse qui se trouvait en notre monde. Après tout, il avait choisi les ténèbres plutôt que la lumière, il avait décidé d’emprunter le chemin du déshonneur plutôt que celui de la gloire. Et tout ça, pour protéger la personne qui comptait le plus à ses yeux, Uchiha Sasuke, son petit frère, le dernier être vivant pour lequel il serait capable de se sacrifier. Yeux toujours en ébullition, il était prêt à les utiliser à tout moment. Méfiant de nature, il ne faisait confiance à personne, encore moins un homme sorti de nulle part, tâché de sang comme pas permis.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Nukenin. (Rang A)


Messages : 61
Date d'inscription : 14/07/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
3/1750  (3/1750)


MessageSujet: Re: Chimamire no Kako [FB]   Jeu 25 Juil - 18:58






Chimamire no Kako
Shinsuke Takasugi/ Uchiha Itachi
~ Click It ~

L'astre solaire dardait la place de ses rayons dévastateurs. C’est de par cette belle journée ensoleillée, avec l’étoile enflammée en guise de témoin que Takasugi, vagabond en quête de combat fît une rencontre des plus intrigante. L’homme à la chevelure ébène semblait être tout aussi âgée que notre antagoniste ou à peine plus. Ces mêmes cheveux, qui formaient une sorte de bol sur son visage se complétait à l’arrière par une fine queue de cheval. Ses iris plus sanglants que le sang lui-même en disaient long quant à son trouble passé. Cachés sous quelques mèches dansant aux grès du vent ; ces pupilles ressemblaient trait pour trait à la description faite du fameux et légendaire Sharingan de Konoha. Deux épais cernes venaient confirmer les soupçons de notre sabreur. Cet homme, tout comme lui, n’arrivait plus à trouver le repos en ce bas monde ; condamné à vivre et revivre jusqu’à ce que mort s’ensuive, les tourments d’un passé sanglant. L’inconnu portait sur ses larges épaules, une tunique plutôt originale et annonciatrice. De petits cumulonimbus à la teinte rougeâtre y étaient dessinés sur fond noir. Shinsuke n’avait jamais vu de tel accoutrement de toute son existence, et parût, l’espace d’un instant, captivé par celle-ci. Son épiderme, sa démarche, ses tics, tout absolument tout laissait transparaître une personnalité des plus distantes, des plus froides. Frémissant à l’idée d’anéantir un tel homme, notre veuf originaire des pluies posa l’une de ses mains sur Toyako. Le bellâtre se présenta avec respect avant d’achever sa victime, fixant de son unique œil l’autre vagabond. Soudainement ! Le Nukenin sentit comme une intrusion au sein de son esprit. Chaque parcelle de son subconscient semblait comme..... fouiner par les iris de son interlocuteur. Étourdi, le vingtenaire perdit durant l’espace de quelques secondes son équilibre. Le temps se mit au ralenti. Ces tonnes de merde qui lui revenaient à l’esprit et l’exaspérait au plus haut point.

                                       
-Flash Back-
Ce jour malheureux où il perdit sa bien-aimée. Le choc encaissé fut trop fort pour lui. De cette époque, il n’en retenait que l’essentielle ; Dans ce monde, la liberté existait nulle pars. De son incarcération dans la prison de son village natal, où seul sur le sol, le regard hébété, la bouche amère, les jambes plus que molles s’apitoyait sur son propre sort. Ignorant encore combien de temps il lui restait à vivre, combien de temps allait-il rester dans cet enfer ? Quand ce fumier qu’il nommait autrefois père allait enfin l’exécuter ? Sans réponses, Takasugi ne voyait seulement sa liberté s’écarter de son chemin. Pétrifié, l’adolescent avait peur de ne plus jamais pouvoir l’atteindre. Cette vie de misère qu’il avait connue sembla si douce en comparaison de ce qui allait arriver.
                                                                                   
Pourtant, le bretteur n’avait pas encore touché le fond du désespoir. Même après avoir pris revanche, honoré la tradition familiale, un nouveau nom vint à s’ajouter à la trop longue liste de cadavres, celui de Toyako. Dans tout ça, où était la vie ! Où était sa vie ?! Durant son enfance, le déserteur n’était peut-être pas grand-chose, mais il était tout de même quelqu’un, alors que, aujourd’hui, Taka ‘ n’était ni plus ni moins qu’un monstre assoiffé de sang. Désireux d’expédier quiconque s’opposerait à sa vengeance, dans l’autre monde.

                                               
-Flash Back-

Vacillant sur sa position, main posée sur son visage, Takasugi entendit assez vaguement les paroles du ténébreux. Il désirait se faire appeler « le corbeau », étrange surnom, qui pourtant lui allait à ravir. Notre antagoniste reprit rapidement ses esprits, écoutant les questions du « violeur d’esprit ».  Pour quelle raison l’héritier du clan au papillon rodait en ces lieux reculés ? Semer le Chaos ? Étrangement, à l’écoute de ces paroles, notre antagoniste parut quelque peu… Déçu par son interlocuteur. Lui qui venait de dégainer son Katana d’argent, le rangea aussitôt dans son étui de bois. De sa main opposée, le papillon sortit sa pipe puis alluma l’extrémité tout en se posant, dos à une roche.
« Oy, Oy, abuser de l’hospitalité, n’est très polis, MrUchiha Corbeaux. Y as-tu vu de belle chose dans mon passé ? » Toisa le ténébreux, tout en souriant.

Puis, de sa main libre, lança un livre à destination de l’inconnu. Le petit écrit à la couverture de cuir, connu à travers le monde sous le nom de Bingoo Book. Ouvert à la page dix-sept, le portrait d’un homme connu à travers le monde y figurait.

"  Dis-moi Itachi Uchiha, alias le corbeau, pensais-tu véritablement pouvoir cacher ton identité après ce que tu as commis à ta propre famille ? Vois-tu, il m’arrive de souvent tuer deux trois chasseur de prime. Et j’emporte souvent leurs Bingo Book, donc on peut dire que je suis plutôt à jour de ce côté-là.” Marquant une courte pause afin de porter ses lèvres sur sa pipe en bois, l’antagoniste enchaîna. « Ma présence en ces lieux ? Eh ben, je ne fais que remplir mon rôle en ce monde. Savais-tu que la mante religieuse tue ses semblables ? Après l'accouplement, la femelle est tiraillée par la faim et mange alors ce qu'elle trouve. Mon âme à soif de sang, de vengeance. Ma famille existe pour le combat, alors pour leur mémoire, ainsi que mon plaisir personnel, je me dois perpétuer les traditions. La seule différence est que Moi je sélectionne juste mes proies, je chasse généralement des criminelles, donc on peut dire que j’apporte la paix en semant le Chaos » termina l’héritier en souriant sournoisement. « Toi, Itachi, j’aimerai savoir quelque chose. Pour quelle raison as-tu anéanti ta famille ? Contrairement à ce que pense la majorité, je t’imagine mal faire tel acte, sans obtenir quelque chose de plus intéressant en retour ? La puissance, la fierté, qu'y as tu gagné ? » En effet, les crimes commis par son interlocuteur furent tel qu’ils traversèrent les frontières mêmes du pays du feu, faisant d’Uchiha Itachi, un criminel connu de tous.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart



_________________

Je ne suis ni plus ni moins qu'un papillon de nuit ayant perdu sa lumière. Errant dans les ténèbres, mon âme est tourmentée. Plus rien à gagner ni à perdre, vous m'accompagnerez tous dans mon infernale chute aux enfers.

Spoiler:
 


Dernière édition par Akame Takasugi le Lun 2 Sep - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: Chimamire no Kako [FB]   Mar 30 Juil - 16:55



QUESTIONNEMENTS




~ Click It ~

Le soleil avait beau émettre de forts rayons ultra-violets, en cette période de l’année il faisait toujours froid, peu importe l’endroit… Sauf peut-être au pays du vent. M’enfin, il n’était jamais allé s’aventurer dans un tel endroit aride et dépourvu de végétation alors que dans un pays comme celui de Kusa, les températures atteignaient rapidement le négatif en ces hivers glaciaux. M’enfin, l’homme que notre protagoniste avait de lui était assez… Intriguant. Il semblait avoir perdu un œil, puisque seulement l’un des deux n’était pas recouvert d’un bandage blanc assez sale à cause du temps passé sans le changer. Il portait également des habits légèrement poussiéreux et abimés, lui donnant un air pitoyable. Il portait également un long katana au niveau de la taille, le cataloguant tout de suite de bretteur de la part de l’Uchiha. Peut-être était-il un Samouraï ? Non, ses dires indiquaient que non. Et… Il n’agirait pas ainsi non plus. M’enfin.

Le regard d’Itachi dardait froidement celui de son interlocuteur d’une matinée. Son regard sanglant plongé dans le sien, plutôt sombre, banal. Il voulait percer à jour cet individu, savoir de quoi il était capable, savoir ce qu’il voulait faire ici, et aussi dans le futur. Il voulait également savoir pourquoi il était ainsi, pourquoi il agissait avec des desseins plus sombres les uns que les autres. Et c’est seulement en « violant » son esprit qu’il en aurait les réponses les plus exactes. Car oui, après tout, quel con tenterait de vouloir résister à un homme maîtrisant quasi parfaitement son Dôjutsu, aussi puissant soit-il ? Personne. Vraiment personne. De ce fait, il put récolter un fragment du passé de l’homme qui lui faisait face depuis à présent plusieurs minutes.

A l’époque, le dénommé Takasugi n’était encore qu’un jeune adolescent, n’ayant pas plus de treize ans selon le prodige, mais bon, les apparences sont parfois trompeuses comme on dit, bref. Revenons-en aux souvenirs de notre petite victime… Le jeune adolescent se trouvait dans une prison, dans un petit village apparemment. Il semblait attendre. Mais attendre quoi ? Qui ? Une sentence, voilà ce que disait l’esprit du Shinsuke. Il avait peur, très peur de ce qui pourrait lui arriver. Il en était même pétrifié tant sa crainte était haute. Cependant, même après avoir honoré leurs traditions familiales, il n’était pas encore libre. Il dût faire un autre meurtre, un assassinat qui s’ajouta à une liste déjà bien longue. Celui de Toyako, sa bien-aimée, sa fiancée. Itachi ne pouvait que trop bien comprendre toute la haine accumulée, ayant vécu pareille situation, bien que les effets en soient beaucoup plus gros, tout comme les conséquences qui firent de lui un criminel de haut rang, sa trombine étant affichée dans le Bingo Book depuis bien des lustres.  

Après avoir acquis toutes les informations qu’il souhaitait, Takasugi se mit à parler, tout en toisant notre beau prince des ténèbres. Le bellâtre ne l’écoutait que d’une oreille distraite, n’en ayant que faire de ce qu’il pensait de lui. Après tout, ils ne se connaissaient que depuis une petite dizaine de minutes. Le sabre dégainé, il préféra le ranger au final, puis vint poser délicatement sa pipe au bout de ses lèvres, avant de l’allumer. Un fumeur… Cela signifiait donc une respiration plus saccadée, les veines emplies de toxines, le cœur battant plus difficilement. Ce n’était pas bon tout ça pour un Shinobi, il mourrait donc prématurément, si ce n’était pas de sa main. M’enfin, il attendait qu’il finisse de débuter ses premières paroles, où il ironisa le fait qu’Itachi avait « violer » son esprit et avait pu y avoir une parcelle de son passé.

« Dis-moi, Takasugi. Qui était donc cette fille ? Ta fiancée ? Pourquoi donnas-tu son nom à ton sabre ? Tu es un vil être bien fourbe, tu sais… Sans oublier que tu m’as l’air sadique et assoiffé de sang. Malheureusement pour toi, ce n’est pas aujourd’hui que tu satisferas tes envies. » Questionna l’Uchiha, l’ignorant totalement, n’ayant pas que ça à foutre que de répondre à ses questions complètement connes. Puis, un livre vola en sa direction. Un livre ouvert sur la page dix-sept, avec son faciès impassible, comme d’habitude. Il avait donc ramassé un Bingo Book fut un temps. La belette lorgna les écrits d’un rapide coup d’œil, remarquant avec amusement qu’il n’y avait, encore une fois, qu’une très infime part de la vérité telle qu’il la connaissait. Pathétique. N’empêche… un vrai moulin à paroles ce mec, il n’arrêtait pas sa gueule, et Itachi devait faire mine de l’écouter attentivement, alors qu’il préférait encore se concentrer sur le bruit lointain des oiseaux fanfaronnant dans la forêt. Taka demanda alors à Ita s’il pensait véritablement réussir à cacher son identité comme ça, alors qu’il est mondialement connu. La réponse, évidemment, était non, mais bon. Il continua sur sa lancée, parlant du pourquoi il était ici. Il voulait semer le chaos, oui, mais il le faisait pour laisser la paix en ce monde, tuant les criminels les plus hauts gradés dans les bouquins qui les recensaient. Ce genre de paroles… Cela ne plaisait pas du tout au majestueux Corbeau de la Feuille. Une fois la seconde partie de son discours terminée, il sourit assez sournoisement, tandis que l’ancien de Konoha se trouvait derrière lui à présent. Oui, il avait disparu sans bouger, utilisant tout simplement une de ses techniques, kunai planté sous la gorge de sa proie, main gauche l’empêchant d’utiliser son sabre, main droite prête à utiliser l’un de ses jutsus, le laissant finir son monologue.

« En quoi mon nom t’intéresse-t-il autant, Shinsuke Takasugi ? Es-tu après mes yeux tel serait un chien après une balle ? J’espère pour toi que non, tu sais. D’ailleurs, es-tu bien sûr que tu pourras ne serait-ce que toucher à un seul cheveu de mes compagnons ? Honnêtement, tu ne serais même pas capable de m’obliger à sortir le Mangekyö Sharingan. Il marqua une courte pause, appuyant un peu plus l’arme sur la zone sensible de sa victime. Toi, Takasugi, j’aimerai savoir quelque chose. Pourquoi me poses-tu toutes ces questions ? En quoi ma vie t’intéresse-t-elle ? Que ferais-tu si tu en connaissais les moindres détails ? Que gagnerais-tu à savoir pourquoi j’ai dû décimer mon clan entier ? » Lui demanda-t-il, le ton bien plus froid que précédemment. Il espérait avoir convaincu l’opportuniste d’arrêter de le questionner, mais bon, il avait l’air plus qu’imprévisible ce mec.







Dernière édition par Uchiha Itachi le Jeu 1 Aoû - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Nukenin. (Rang A)


Messages : 61
Date d'inscription : 14/07/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
3/1750  (3/1750)


MessageSujet: Re: Chimamire no Kako [FB]   Jeu 1 Aoû - 3:43






Chimamire no Kako
Shinsuke Takasugi/ Uchiha Itachi
~ Click It ~

L'homme pourtant silencieux qu’il était se lança sans raison apparente dans un monologue des plus interminable. Questionnant, narguant par moment son interlocuteur. Excitée par l’odeur sanguine qui émanait de son comparse déserteur, le ténébreux à la chevelure pourpre se transformait peu à peu en véritable moulin à parole. Lui-même ne s’en rendait point compte, enfin, ce n’est pas tout les jours que l’on croise un homme capable de lire dans les pensées au travers de simples illusions. Puis, alors qu’il venait à littéralement ignorer le bellâtre des contrées pluvieuses, l’Uchiha le toisa quant à l’identité d’une certaine jeune fille. Ces paroles surprirent l’épéiste, lui ôtant même sa pipe de ses lèvres afin d’y renverser les cendres du si délicat Tabac. Ses sourcils se froncèrent, l’opposant avait atteint l’unique faiblesse de notre antagoniste. Takasugi se mit à mouvoir sa main gauche afin que celle-ci vienne gratter la partie supérieure gauche de sa boîte crânienne. Dépité, le tabac qu’il vint à renverser par mégarde appartenait à un de ses nombreux seigneurs qui avaient élu domicile en ce paradis terrestre nommé Kusa. Quel gâchis ! Ne pouvant qu’humer les aromes divins de cette drogue, ce n’était pas tous les jours que l’héritier des Shinsuke mettait main sur un tabac de si grande qualité. Ses yeux ou plutôt son œil restant se ferma quelques instants. À quel point était-il négligent ? Fermer les yeux face à un déserteur, de rang S qui plus est !

Soudainement ! Le vingtenaire, les yeux toujours clos assis sur une roche, sentit une présence dans son dos. Uchiha Itachi… cet homme n’était pas n’importe qui, son Shunshin fut d’une rapidité impressionnante lui permit de se loger dans l’angle mort du fumeur afin de placer sous sa nuque l’un de ses Kunai, allant même jusqu’à toucher Toyako. Elle avait beau être morte, chaque jours ses doux mots chuchotaient au bretteur de venger sa tendre aimée. Ces voix, celles de ces camarades hurlant « Fais-leur connaître notre sort, fais-leur ressentir la même chose ». Les membres du Kihetai avaient beau être tous morts, leurs voix et leurs âmes, mais surtout leurs haines s’agglutinaient en Shinsuke. Au même instant, de sombres cumulonimbus pointèrent le bout du nez dans ce si magnifique paysage. Ses jambes se décroisèrent et le dompteur des vents était particulièrement attentif quant aux paroles du survivant du clan à l’éventail.


En quoi mon nom t’intéresse-t-il autant, Shinsuke Takasugi ? Es-tu après mes yeux tel serait un chien après une balle ? J’espère pour toi que non, tu sais. D’ailleurs, es-tu bien sûr que tu pourras ne serait-ce que toucher à un seul cheveu de mes compagnons ? Honnêtement, tu ne serais même pas capable de m’obliger à sortir le Mangekyö Sharingan.

Les mots vinrent à littéralement surprendre l’antagoniste d’ame. Outre les futiles provocations, le corbeau originaire des feuilles affirma que le démon ne pourrait toucher à un seul cheveu de ses camarades. Un criminel qui considérerait d’autres criminels comme ses camarades ? Ou alors, aurait-il d’autres amis ? le brun aux pupilles sanglant recelait, non, cachait tant de secrets, c’en était.. Si intrigant.

- Oh, le Mangekyou Sharingan dis-tu ?! Hoy, Hoy, ne soit pas si confiant Uchiha. Je ne suis pas un vulgaire assassin, je te l’ai déjà dit. Étrangement, j’ose espérer rencontrer un jour, un homme capable de changer radicalement la mentalité de ce monde, de lui porter une nouvelle direction. Ce monde qui nous a corrompus doit changer, dans le cas contraire je me chargerai de l’anéantir et d’en bâtir un nouveau sur les cendres fumantes. Les hommes ne peuvent s’entendre, j’obtiendrai le contrôle et je ferai changer cela ! Un Sharingan dans mon œil gauche m’aiderait à accomplir ce but ! Quant au reste, pour l'instant tu n'en as nullement besoin.

À ces paroles, l’Uchiha accentua la pression sur la nuque du Shinobi à croire qu'il l'ignorait presque. Un fin filet sanguin se mit même à couler sur ledit outil Ninja. Quelques gouttes se firent sentir sur les minois des deux Nukenin, le vent se levait peu à peu. Un véritable orage allait s’abattre d’ici peu.

Atsuryoku no Hen !

Soudainement, avec une force monumentale, le Kunai ainsi que le bras du si connu Itachi furent tous deux plaqués au sol. Le contrôle des cieux, tel était le pouvoir des Shinsuke. Ce clan de guerrier si redouté par ses compétences Fuuton, pouvait manier à sa guise la pression atmosphérique, la force de l’air ambiant. L’effet fut instantané, la force mise en place, implacable, tel que même un titan ne saurait-y résister. L’utilisateur de l’Atsuryokuton bougea de quelques mètres tandis que le jeune impétueux fut quant à lui dans l’impossibilité de bouger le moindre cil. Désormais placé à cinq mètres, un clone vint à se mêler à la partie. Levant ses mains en direction de l’Uchiha, la doublure maintenait la pression sur le pauvre homme. Peu à peu, une « Rape face » se profilait sur le minois démoniaque de l’antagoniste.

« Dis-moi, Uchiha. Vas-tu déjà me montrer ce fameux Mangekyou ? Ou bien dois-je te torturer ?! ».


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





_________________

Je ne suis ni plus ni moins qu'un papillon de nuit ayant perdu sa lumière. Errant dans les ténèbres, mon âme est tourmentée. Plus rien à gagner ni à perdre, vous m'accompagnerez tous dans mon infernale chute aux enfers.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: Chimamire no Kako [FB]   Ven 16 Aoû - 11:18



RETOURNEMENTS





Cet homme. Shinsuke Takasugi… A prime abord il avait l’air d’être un petit con, un homme irrespectueux, un moulin à paroles qui ne s’arrêtait jamais, sauf si l’on venait à trouver son point faible. Mais grâce à ce que l’Uchiha avait décelé en lui, il pouvait bien voir qu’il n’était pas du tout comme ça en temps normal. Certes, il parlait un peu comme un con, mais bon, ce n’était pas sa faute après tout hein. Itachi saura passer outrer de telles paroles, on ne le surnommait pas l’implacable impassible pour rien, n’est-ce pas ? Il avait eu à faire à des cas beaucoup plus spéciaux, voire… Uniques.  M’enfin, là n’était pas le plus important. Néanmoins, il n’avait pas l’air de souvent fumer, ou alors il ne montrait pas des signes d’indépendance… Intéressant. Itachi profita de ce petit moment de faiblesse où le nukenin était concentré sur son bout de bois rempli de tabac pour le sonder et obtenir plus de détails sur la fille… C’était sa petite-amie, et il comptait bien finir sa vie avec elle. Comme c’était mignon… Le corbeau en aurait presque eu les larmes s’il n’avait que ça à foutre. Bref, il lui demanda qui c’était. Et là… Ô drame ! Le jeunot fut surpris, beaucoup même, à un tel point qu’il renversa son tabac par terre. Jamais Itachi n’aurait pensé faire un tel effet avec sa petite question, mais il fallait croire qu’il avait visé juste. Ce n’était pas plus mal, n’est-ce pas ? Le sondant à nouveau, il put remarquer qu’il ne fumait un si bon tabac que rarement… Ah bah oui, tout s’expliquait à présent… Il le volait aux hautes-personnes d’un pays afin de ne pas avoir à débourser un rond. Néanmoins, notre héros pouvait le comprendre… La vie de Nukenin n’est pas du tout facile, et il n’est pas donné à tout le monde de survivre dans un tel monde et dans de telles conditions…

D’un coup de Shunshin no Jutsu, ou déplacement instantané, notre protagoniste se retrouva derrière son interlocuteur, kunai en main, placé sous la gorge de l’autre, prêt à le décapiter, ou au moins à le saigner comme on saignait les porcs dans le temps. Le fumeur se mit à questionner la belette… Qui l’ignora littéralement, venant peu à peu à mentionner le Mangekyô Sharingan, comme quoi il n’aurait pas à le lui dévoiler. Et il en était certain. Son Sharingan lui était très bien utile pour l’instant, alors pourquoi vouloir essayer de se rendre encore plus aveugle, hein ? Il n’était pas suicidaire non plus, surtout que son combat fratricide contre Sasuke approchait à grands pas… Bref, l’originaire d’Ame no Kuni reprit encore une fois un putain de monologue, monologue qui, depuis le début exaspérait Itachi. Mais là… Cela allait être tout autre. En effet, le déserteur de la pluie reprit les paroles de l’ex-Konohajin, notamment le nom de l’évolution de ses pupilles aux trois tomoes. Il le sous-estimait qui plus est ! Quel jeune impétueux… Il ne savait pas à quoi s’attendre, lui… Il allait attendre un peu, avant d’appuyer un peu plus la partie tranchante de son arme sur l’artère du jeunot, lorsque quelques gouttes commencèrent à couleur sur leurs deux visages. Et il continua de parler, se répétant en indiquant qu’il n’était pas un vulgaire assassin. Honnêtement, le Corbeau du Feu en doutait mais vraiment beaucoup. Quand il repensait au passé du Takasugi… Ouais, c’était un assassin. Il avait dû tuer de nombreux membres de son clan… Certes, c’était une tradition clanique, mais bon… Il en restait toujours un vulgaire homme de la nuit, qui se devait de tuer tout ce qui bougeait.

De plus, il osait rencontrer, un jour, un homme qui serait capable de changer radicalement la mentalité de ce monde… Il y avait bien l’Uchiha, qui avait quand même calculé et anticipé tout ce qui allait se passer jusqu’à sa mort… Et même après. Et il enchaîna ensuite sur ce qui pourrait l’aider à changer la face de cette terre… Un sharingan, qui remplacerait son œil gauche perdu Dieu ne sait comment… Eh bah, il était ambitieux le petit. Mais une chose était sûre… Jamais il ne toucherait aux yeux de Sasuke ou d’Itachi, auquel cas ce dernier se verrait entre dans course vengeresse totalement folle, prêt à faire la peau à cet homme mauvais.

Et d’un coup, alors qu’il ne s’y attendait pas, le brun se mit à crier une sorte d’incantation, et notre homme se vit plaquer à terre, le regardant toujours, d’un regard mauvais, cette fois. Il ne s’y attendait pas, et ne pouvait pas utiliser le Kekkei Genkai d’un utilisateur pour le rencontrer contre lui… Voici l’une des seules faiblesses du Dôjutsu maudit. Et, soudain, un clone apparu devant notre homme, qui faisait des efforts surhumains pour ne pas être complètement plaqué à terre. Et, soudain, l’opportunité de renverser le cours de cette foutue bataille se présenta à lui. En effet, un clone venait d’apparaître, là, juste devant lui, tendant les bras en direction de l’Uchiha… Le regardant dans les yeux ! Itachi prit le contrôle dudit clone, mais fit en sorte qu’il maintienne toujours la technique utilisant la pression atmosphérique comme élément, afin de ne pas laisser une fuite dans son plan. De là, l’attaquant se remit à parler, tandis qu’un filet de sang coulait encore le long de son cou. Il interpella notre homme par son nom de famille, et lui demandant avec une voix plutôt forte s’il allait enfin lui montrer son fameux Mangekyô… La réponse, vous la connaissez, n’est-ce pas ? Faisant se retourner le clone qui utilisait la technique surprenante, il l’obligea à se retourner contre son maître, qui se vit dans la même position que la belette quelques secondes auparavant. Se relevant normalement, gardant son impassibilité et son regard neutre, il se mit à côté du clone, qu’il gardait toujours sous son contrôle.

« Dis-moi, Takasugi ! Vas-tu arrêter de me demander quand mon Mengekyô va apparaître ?! » Lui demanda-t-il, ironiquement, ayant repris sa dernière phrase et copiant presque ridiculement son timbre de voix. Il espérait qu’il l’aurait compris, mais bon, il ne pouvait en être sûr, puisque l’autre n’était pas vraiment doté d’esprit non plus hein… M’enfin, il allait quand même répondre à son dernier monologue, chose qu’il allait faire pour la première fois depuis le début de leur rencontre.

« Comme tu peux le voir… Il en profita pour dépoussiérer un peu sa veste d’Akatsuki et se recoiffa rapidement par la même occasion. Je n’ai nullement besoin de l’évolution de mes yeux, Shinsuke. Tu ne mérites pas de voir une telle étendue de pouvoir. Sinon, oui, c’est bel et bien ce que j’ai mentionné plus tôt. C’est bien, tu sais écouter et comprendre ce que l’on te dit. Il contourna le clone et se mit de l’autre côté, toisant toujours la victime qui était agenouillée à terre de son regard sanglant. Alors comme ça, tu souhaiterais rencontrer un homme capable de changer le monde… Mais, comment comptes-tu l’aider ? Certes, ton don héréditaire est fort puissant, mais… Il faut également voir tes autres capacités, jeune impétueux. Et encore, il faudrait que tu trouves tout un groupe, et non pas une seule personne… Vous n’iriez pas bien loin à deux, tu sais. Mais bon, après, cela ne regarde que toi, je ne voudrais pas interférer avec tes plans ambitieux qui ne verront jamais le jour. » Lui rétorqua l’esprit prodige, tandis qu’il faisait toujours attention au clone et à celui qui était allongé par terre, ne voulant pas se bouffer encore une fois le sol. Parce que bon, manger de la terre… Il y avait plus appétissant, quoi.




[color=SaddleBrown]




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Nukenin. (Rang A)


Messages : 61
Date d'inscription : 14/07/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
3/1750  (3/1750)


MessageSujet: Re: Chimamire no Kako [FB]   Jeu 5 Sep - 15:33






Chimamire no Kako
Shinsuke Takasugi/ Uchiha Itachi
~Click It~

Que la vie est donc fragile !  se répétait-il sans répit.

En effet, en une fraction de seconde, l’homme pouvait passer d’un état à l’autre. D’un être vivant en pleine forme à celui d’un Cadavre ; c’est alors que l’homme tend à valoriser la vie, l’élever au-dessus de ce qu’elle n’est véritablement. Shinsuke, lui, eut depuis des lustres vidés son esprit de telles pensé. Enfin bref, notre antagoniste favori vagabondait dans les contrées verdâtres du si lointain et mystérieux pays de l’herbe. Parlotant durant d’intenses et longues minutes, les deux hommes entretenaient un vif débat à l’allure presque... philosophique. Manquant quelque peu de respect envers le pauvre Nukenin qui jusqu’à présent, faut-il l’avouer, restait tranquille, évitant soigneusement le combat. Mais même lorsque le vingtenaire fait mine de vouloir éviter l’affrontement l’opposant lui, le débute. Rapidement, le système nerveux du bretteur se mit en branle et au bout de quelques secondes seulement, Uchiha Itachi se vit plaquer face contre terre. Des prétentieux, Shin » en avait rencontré tant durant ses longues années de croisades aux quartes coins du monde. Fier, pensant le combat d’ores et déjà terminé, ce fut à son tour de faire preuve d’un excès de zèle, ce fut dès lors au tour du bellâtre d’âme de « manger la terre ». Le mâle perdit tout contrôle sur son double qui pointa les bras en sa direction. Y a pas à dire, le Sharingan était une pupille des plus puissante, la sous-estimer fut une grave erreur que Shinsuke ne reproduirait plus à l’avenir. Impuissant, notre antagoniste du écouter sans pouvoir agir, les conseils prétentieux d’un homme ayant volontairement massacré sa famille. Ce même comportement lui rappelant celui de son défunt père. Dans cette maison sombre, tel un tombeau où les occupants, trop attelés à la tâche, donnaient la vague impression d’être ni plus ni moins que des macchabées. Non, on aurait plutôt dit des zombies assoiffés de Jutsu. Maintenant, le survivant du clan aux papillons errait telle une épave à la recherche d’un dénommé Pain. Le corps semble-t-il endolori, paupières closes, Shinsuke se concentrait.

Un silence de bibliothèque s’installa dans la place. Les animaux figés par l’intense duel ne bougèrent pas plus qu’une brindille d’arbre.

 Le Soleil descendait vite, trop vite même. Les épaisses ombres du soir commençaient à envelopper les crevasses entre les chaînes de collines qui suivaient le cours des rivières. L’orage semblait en approche et ses grondements se faisaient de plus en plus pressant. L’horizon ainsi que les silhouettes des arbustes étendaient leurs emprises à vue d’œil. Shinsuke ne manifesta pas de surprise particulière face aux mots prononcé par son adversaire. Bien qu’il parût hésiter à prendre au sérieux les propos de son opposant. Il inclina la tête en silence, puis ses sourcils se foncèrent, montrant une forme d’agacement. Puis, il disparut en un éclair. Le clone qui s’attelait à l’application de la technique ne vit également pas le mouvement du sabreur et fût pris aussitôt dans une technique Fuuton a large portée. L’Uchiha fit preuve d’une certaine négligence là encore. Vous qui lisez devez surement vous demander par quel artifice le dompteur des vents put se soustraire de l’insoutenable emprise de son double ? Eh bien c’est simple, une technique à ses points forts et points faibles et il se trouve qu’un véritable Shinobi se doit de les connaître sur le bout des doigts. L’héritier du clan ne possédant que le Fuuton eut lancé à une distance de dix mètres pour être exact ; dans l’angle mort de son adversaire dont les yeux fixaient avec méfiance une vulgaire image rémanente, une de ses techniques héréditaires. Une rose bleuâtre d’une vingtaine de mètres de large se rua à vive allure sur Itachi. La forme ainsi que la rapidité du mouvement furent telles que l’atmosphère semblait y être comme fracturée tout autour du Jutsu empêchant tout son de s’y propager. Le ciel commençait à peine à arborer une teinte orangée du côté de l’orient, que le combat semblait déjà sur le point de prendre fin. Shinsuke contemplant les ravages provoqués sur l’environnement suite au passage de sa technique, se tint tout de même prêt dans l’éventualité où le membre de l’Akatsuki aurait par on ne sait quel miracle, échappé a ce Jutsu dévastateur.

Itachi, la seul chose que je désire, c'est détruire ce monde corrompu. Ce monde égoïste, impur. Ni plus ni moins. Après avoir pulvérisé un certain Pain, je m'occuperai de tout ces vaurien de Kage. Quelqu'un doit payer et ce sera eux ! 


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart






Gomen pour le post de qualité très moyenne, j'ai pas beaucoup RP durant l'été j'ai quelque peu perdu la main.

_________________

Je ne suis ni plus ni moins qu'un papillon de nuit ayant perdu sa lumière. Errant dans les ténèbres, mon âme est tourmentée. Plus rien à gagner ni à perdre, vous m'accompagnerez tous dans mon infernale chute aux enfers.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: Chimamire no Kako [FB]   Dim 15 Sep - 17:39



RECRUTEMENT





~ Click It ~


La vie… Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Définir cette dernière, c’est déterminer de façon exacte ce qu’elle est réellement, autrement dit : déterminer sa nature ou son essence. Or, faire de la vie, faire de NOTRE vie une substance à part entière, n’est-ce pas là nous empêcher de l’étudier comme n’importe quel phénomène physique ? Il nous faudra donc, dans un premier temps, mettre en évidence l’impossibilité qui existe à définir la vie comme substance, ce qui nous conduira à nous interroger sur la notion même de définition de manière à ce que cette dernière ne perde pas tout son sens quand on l’applique à l’idée de vie. Néanmoins, la distinction entre l’animé et l’inanimé fait partie des distinctions usuelles, habituelles et quotidiennes, et qui nous paraissent aller de soi. Comment l’expliquer si nous refusons toute définition pouvant être donnée à la vie ou ce qui est vivant ? Passant ainsi d’une conception « substantialiste » de celle-ci à une conception « fonctionnelle », ayant – par la même occasion – démontré qu’à défaut de la « définir » on peut la « caractériser »… Mais sommes-nous réellement capable de la caractériser ? Nous pourrions sûrement y répondre grâce au comment nous l’entretenons, en se servant également de « vécu », même si cela peut paraître culoté. Mais si ce que nous osons appeler « vie » n’était pas réel, si cela n’était qu’une part de notre subconscient ? Mais dans ce cas… Nous ne pourrions pas réellement penser par nous-même, nous ne pourrions rien faire, puisque tout ce qui est dans notre subconscient ne peut être démontré... Mais si tel était le cas, pourquoi ne pas considérer notre existence comme une simple illusion, illusions plus ou moins éternelle dans laquelle nous nageons depuis notre fausse naissance, reflétant ainsi ce que nous sommes sensé vivre et endurer ? Et si, en fait, cette illusion nous avait englobés lors de notre premier sommeil, sommeil duquel nous sortons réellement à la mort de l’illusion, à la fin de notre vie nous paraissant réelle, mais qui en fait n’est qu’un mensonge éternel et immense ? Dans ce cas, nous devrions alors considérer le passage par le fleuve des âmes comme étant un passage obligé pour vivre réellement, sans pour autant pouvoir jouir d’une vraie maîtrise de nous-mêmes ? Tant de questions auxquelles nous ne pourrons jamais donner réponses…

Mais bon, en parlant d’illusion… Voilà que deux nukenins s’affrontaient. L’un désireux de semer le chaos partout, l’autre envieux d’établir une paix éternelle sur ce bas-monde. Lequel des deux pourrait véritablement atteindre ses objectifs, son but ? Aucun des deux. Tant qu’il y’aura béatitude sur terre, il y’aura anarchie. Et c’est inévitable, tout comme c’est instauré depuis des millénaires et des millénaires. C’est obligé, inévitable. La quiétude et la zizanie sont les deux jumeaux de la Terre, se chamaillant éternellement pour savoir lequel des deux est le meilleur, le plus fort, l’être parfait. Néanmoins, lors de leur plus jeune âge, dame Terre les fit grandir, les nourrissant d’un téton nourricier et d’une main maternelle à gravir les échelons de la vie afin d’arriver à leurs objectifs. Dès leur âge adulte, les deux commencèrent à comprendre qu’ils ne pouvaient coexister, et que seul l’un deux pouvait régner et obtenir l’attention complète de leur mère… De là s’engendrèrent de nombreuses batailles qui perdurèrent, perdurent et perdureront toujours dans le but de savoir qui est le meilleur. Malheureusement, ces affrontements ont pour champ de bataille la sainte mère qui les porte encore, et la font saigner en empoisonnant son lait maternel qu’elle donne à tous les hommes présents en elle. Néanmoins, tout ce lait n’est pas imbibé de cette étrange substance nommée haine car quelques rares exceptions ont obtenu la volonté de paix et de calme pour cette entité qui leur donna le pouvoir de vivre et de juger par eux-même. Mais encore une fois, ils sont obligés de se combattre mutuellement, jusqu’à ce que l’un d’eux l’emporte et fasse régner ses idéaux… Certes, la haine et la fureur sont plus « aisés » à mettre en place que la béatitude, mais il faut avoir un sacré groupe derrière nous pour pouvoir créer une telle atmosphère omniprésente… Et bien souvent, c’est le mal qui parvient à agir ainsi. Après tout, il a toujours été plus simple de sombrer du mauvais côté que de se sortir des ténèbres, et notre protagoniste en est le principal exemple.

Le Corbeau a toujours vécu du côté maléfique, utilisant cette facette en tant que couverture. EN effet, il a toujours été porté pour la paix et le bien, même si le genre qu’il se donnait laissait paraître tout le contraire. Il se sentait obligé d’agir ainsi, en quelque sorte. Le génie n’aimait pas ça, mais bon. On lui avait tout de même imposé d’exterminer son clan tout entier dans le but de protéger son village natal. Pourquoi les avait-il écouter ? Après tout, la tête du village revenait de droit au clan à l’Eventail. Il le pensait honnêtement, mais préférait ne pas en parler aux dirigeants de la Feuille sous peine de se voir subir le même sort que ce qu’il fit à sa grande dynastie… Itachi le fit tout de même, pour le bien de son petit frère surtout. Néanmoins, après ça, il lui parla afin qu’il devienne plus puissant et fasse tout pour qu’il le tue. Notre esprit prodige avait déjà tout calculé, et il savait qu’un jour, Sasuke aurait enfin acquis assez de puissance pour se venger… Et la belette préférait partir ainsi, sans regrets, plutôt que se faire emporter par sa maladie. Car oui, s’il souhaitait plus que tout que Sasuke le tue de ses propres mains, c’est parce qu’il savait qu’il était grandement malade et que ses médicaments ne pourraient jamais le guérir… Ils servaient simplement à repousser l’échéance où la Faucheuse viendrait happer son âme de sa grande faux… Un peu comme l’aurait un des deux immortels de son organisation, d’ailleurs. Bon, après, il arrivait de nombreuses fois à notre protagoniste de ressasser le passé et de regretter tous ses choix… Pourquoi n’avait-il raconté la vérité à personne ? Tout le monde aurait dû le savoir, non ? Mais il avait préféré emprunter les ténèbres plutôt que la lumière – au même titre que ses yeux d’ailleurs -, le déshonneur plutôt que la gloire. Et une fois que son frère adoré l’aurait tué, l’on pourra considérer que Sasuke est le gentil garçon qui aura défait cette terre d’un homme ignoble qui a ravagé son clan pour ensuite rejoindre l’AKatsuki. Bref, il sera considéré comme héros.

Enfin bref. Revenons-en audit affrontement. Il y’avait donc deux hommes. Deux nukenins, à priori. L’un d’eux errait à travers les différentes contrées de cette terre, l’autre agissant dans l’ombre pour la Lune Rouge tout en protégeant son pays natal… A sa manière. Manière que peu de gens pouvaient comprendre, bien évidemment. Cela serait trop facile, sinon. Le combat avait tout de même connu plusieurs retournements de situations. Au commencement, tout était très calme, seule la tension était palpable mais Itachi n’en fit rien. Il commença seulement à se rebiffer un tant soit peu lorsque l’autre énergumène énonça la mise à mort de ses camarades. Il fallait bien qu’il joue son double-jeu à fond pour paraître crédible. Et c’était le minimum. De ce fait, il fit légèrement couler le sang de sa victime, laissant une légère entaille au niveau du cou du bretteur, qui fit apparaître instantanément un clone usant de son Kekkei Genkai. La pression atmosphérique… Atsuryokuton. Intéressant, comme pouvoir. Il n’avait jamais rien vu de tel, et il pourrait très bien avouer qu’il était surpris de son apparition. Mais cet ingénieux Shinobi avait saisi la puissance de ce jutsu ; il consistait à utiliser un clone qui tendait les bras vers la cible, pour lui faire goûter au sol… Pas mal, comme stratagème. Mais il en fallait plus à l’oiseau de malheur pour être mis en déroute. Et il prit le contrôle du clone, avant de transférer l’effet du jutsu sur l’utilisateur originel, qui resta loqué ainsi quelques secondes, le temps qu’Itachi s’était remis debout.

Ils se regardaient tous deux droit dans les yeux, mêlant leurs iris chacune dans l’autre. Un combat visuel invisible, en somme, que seuls eux pouvaient ressentir, comprendre, apprécier. Mais ce que n’avait pas prévu Itachi, c’est que le jutsu de son opposant relevait également d’un marquage sur la cible, afin de pouvoir lui faire ressentir une pression énorme, l’empêchant de bouger. Technique très impressionnante. Cet homme pourrait bien être utile à l’Akatsuki, l’Uchiha le savait. Mais bon, son double-jeu au sein de cette organisation malfaisante consistait également à l’intégration de nouveaux membres, bien que cela l’embête énormément. Plus il y’avait de personnes inclues, plus les risques que le mal soit présent étaient grands… Mais il n’avait pas le choix, c’était comme ça. Soudain, il perçut un déplacement très rapide, le clone ayant disparu, et une image ayant pris la place de son opposant. Eh bien, s’il croyait pouvoir l’avoir comme ça… Shinsuke se trompait grandement. Il savait que le Takasugi face à lui n’était pas réel, car dépourvu de chakra. Et oui, le Sharingan permettait également de voir ce genre de détails internes… Malheureusement pour le porteur de sabre. Se retournant vivement, Itachi aperçut une grosse rosace bleue qui fonçait sur lui. Il sentait que cette technique était faite de Fuuton, et cela se voyait également par sa rapidité. Il hésita à utiliser son Katon pour contrer, mais au vu de l’amas de chakra… Il n’aurait jamais pu se servir du feu comme amplificateur pour son feu. Il ne lui restait plus qu’une solution, esquiver de manière basique. Utilisant donc sa vitesse de base et sa maîtrise du Taijutsu, il n’eut aucun mal à esquiver l’assaut de justesse, prenant même le temps d’écouter son interlocuteur.

Alors comme ça, la seule chose que voulait cet homme borgne, c’était détruire ce monde corrompu… Il n’avait donc pas encore compris que ce n’était pas le monde qui était corrompu, mais les mauvaises âmes… Encore un faible et étroit d’esprit. A croire qu’Itachi ne rencontrait que ça de toute son existence… Il n’avait vraiment pas de chances, le bonhomme. Monde égoïste et impur… Encore une fois, ce sont les personnes pourries jusqu’à la moelle qui le sont, non pas le monde entier. Il restait donc sur ses idées fixes… Et cela chagrinait notre magnifique prince des ténèbres qu’un Shinobi si talentueux ne soit pas pourvu d’une immense réflexion. Il aurait un immense potentiel s’il avait cette capacité, mais il en était bien loin. Néanmoins, l’un de ses objectifs s’accordait avec ceux du bretteur : ils voulaient tous deux pulvériser Pain. Peut-être le corbeau pourrait-il prendre l’assassin sous son aile afin de le briefer sur la mort de Pain pour ensuite pulvériser l’Akatsuki une fois que Sasuke l’aurait achevé. Et après, faire tomber les Kage… Ça, c’était hors de question, il était contre. Complètement.

A peine eut-il fini de parler quant à ses idéaux qu’Itachi lança de multiples shurikens, à savoir dix, qu’il fit une seule et unique mudra, alors que les armes fonçaient en direction du Nukenin. Le jutsu utilisé était le Kage Shuriken no Jutsu, rendant alors le champ de vision du débutant complètement obstrué, un millier d’étoiles porteuses de mort lui arrivant sur le coin de la figure. Il s’en sortirait indemne, certes, vu l’étendue de ses pouvoirs, mais cela n’allait pas être si simple que ça. En effet, Itachi cracha par la même occasion une énorme boule de feu, accompagnant les armes, qui s‘enflammèrent. Il stoppa son souffle semblable à celui d’un dragon et s’éleva dans les airs afin de voir comment il s’en sortait. Mais il ne voyait rien, l’étendue de l’attaque était bien trop importante. Une fois à terre, il sortit une main par l’avant de sa veste noire ornée de cumulonimbus rouges, tandis que le lieu s’assombrissait. Il allait bientôt faire nuit, il fallait donc qu’il se dépêche de finir ce combat. « Encore un homme haineux, à ce que je vois... » Il le méprisait, et cela se sentait dans sa voix. « Mais sache, jeune homme, que tu as un potentiel des plus impressionnant. Jamais je ne pus admirer un tel don héréditaire de toute ma vie. » Néanmoins, il reprit son ton impassible, son visage ne montrant aucune émotion, comme à son habitude. « Il ne te manque plus qu’une capacité de réflexion, jeune Takasugi. » Il essayait de le cuisiner, comme dirait l’autre, histoire de voir ce qu’il penserait de rejoindre l’Akatsuki. « Ton esprit est bien trop étroit, bien trop faible… Tu ne peux pas réfléchir par toi-même, tu te sens obligé de te reposer sur des idées toutes faites de grands Shinobis… » Il soupira légèrement, un soupire presque inaudible. « Mais je suis sûr que tu pourrais rejoindre Akatsuki… » Et voilà, il s’attaquait à la psychologie du bretteur. Était-il prêt à faire partie d’une aussi grande organisation ? Itachi ne savait pas trop quoi en penser, mais seul l’avenir le lui dira. Mais avant toute chose, allait-il vouloir le suivre afin de rejoindre les rangs de la Lune Rouge ?





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Nukenin. (Rang A)


Messages : 61
Date d'inscription : 14/07/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
3/1750  (3/1750)


MessageSujet: Re: Chimamire no Kako [FB]   Dim 22 Sep - 2:34






Chimamire no Kako
Shinsuke Takasugi/ Uchiha Itachi
~Click It~

Quelques rayons de soleil perçaient au travers des nombreux nuages qui arpentaient le ciel. Bien que son visage ne laissait absolument rien transparaitre, son cœur battait à une vitesse folle, non de peur, mais d’excitation. Faut-il tout de même avouer qu’affronter Itachi Uchiha bourreau du clan à l’éventail pouvait en faire rougir plus d’un ! Minois contre sol, le bretteur jouait une parfaite comédie, son adversaire surement trop confiance en ses capacités héréditaires. L’expert Fuuton leva les yeux en direction du corbeau, ce fou pensait probablement en avoir fini avec le vingtenaire. Le Clan Shinsuke excelle depuis tant de générations dans le domaine du combat. Qu’il neige, qu’il pleuve ou même qu’il y ait un ouragan, les jeunes pousses de ce clan aujourd’hui éteint s’exerçait avec ardeur. Inutile de dire qu’aux yeux de ses ancêtres, l’attitude de son opposant les auraient plus qu’horripilés.

Mais pourquoi donc, Pourquoi parler de ses ancêtres, ressasser un si lointain et douloureux passé ? La protection de ses origines, de sa famille, même de sa mère et encore moins de son propre père ne l’importait plus. Sa véritable Famille, la seule, celle pour qui Takasugi vint à drastiquement s’immiscer sur le chemin de la haine. Cette Famille, composée de ses camarades et par-dessus tout de Toyako, sa dulcinée, lui soufflant de doux mots sanglants lors de ses brefs moments de répit. D’un mouvement tout aussi bref que rapide, l’épéiste disparut du champ de vision de l’Uchiha, du moins pensait-il. Pour ce faire notre antagoniste dù utiliser l’une de ses toutes nouvelles techniques, Hikari no Kage à la suite duquel de brefs mouvements à l’épée lui permirent de projeter en direction du corbeau de Konoha  une rosasse des plus magnifiques. La technique au teint bleuté marque de l’unique affinité du clan Shinsuke qu’est le Fuuton, couvrit un champ d’action non négligeable, tailladant haies et hautes herbes sans la moindre distinction. Une nouvelle opportunité pour notre antagoniste de contrer les capacités de ce maudit Sharingan. C’est couvert par le mur de Chakra de sa précédente technique qu’il fit de nouveau appelle à sa technique Hikari no Kage. La technique alliant vivacité et force, il ne parut nullement compliqué pour notre vingtenaire de se hisser par delà le champ de bataille, à une hauteur de quinze mètres. L’Uchiha fort de sa nouvelle esquive qui toutefois prit de précieuses secondes, compte tenu de la largeur de du Jutsu utilisé par l’épéiste, semblait toujours aussi vif d’esprit qu’il y a quelques instants. Soudainement, Une simple et banale idée émergea de son esprit tandis qu’il se trouvait toujours en hauteur. Repensant aux flots tournoyants de la cascade, ainsi qu’aux enseignements basiques sur la transmission de son chakra dans un sabre ainsi que dans le corps humain. Lèvres arborant une forme que l’on pourrait apparenter à un sourire sournois, l’expert Fuuton tomba tel l’aigle sur sa proie. Contre un tel adversaire, l’usage d’un taijutsu basique n’aurait selon toute vraisemblance point suffi. L’Assassin de l’éventail allait gouter au Taijutsu des Shinsuke. Le bellâtre frappant l’épaule ainsi que les poignets du ténébreux à l’aide de mouvement tout aussi fluide que rapide. Il allait sans nul doute réduire à néant les capacités à utiliser le moindre jet d’arme ou encore l’utilisation de Ninjutsu élémentaire. Souriant Takasugi parut comme impatient, laissant entrevoir sur son minois de jade un sourire. Détrompez-vous, ce regard-là était bien loin de tout sentiment amical mot que notre antagoniste ne semble pas comprendre, ce visage montrait sa soif de combat, son envie de faire couler le sang par l'affrontement.

Hoy, Hoy, me dit pas que ton Sharingan ne l'a pas vu venir celle-la. Je viens de te porter deux coups qui je crois vont fort de gêner. Mon clan maîtrise un taijutsu permettant de frapper les articulations, ainsi que l'air présent dans celle-ci, il nous devient par la suite chose aisée de briser un poignet où même l’ossature d'une épaule sans avoir à égratigner la peau elle-même.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart




Récapitulatif:



Spoiler:
 

_________________

Je ne suis ni plus ni moins qu'un papillon de nuit ayant perdu sa lumière. Errant dans les ténèbres, mon âme est tourmentée. Plus rien à gagner ni à perdre, vous m'accompagnerez tous dans mon infernale chute aux enfers.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: Chimamire no Kako [FB]   Mer 2 Oct - 19:29



DEUXIÈME TENTATIVE




~ Click It ~

Le temps était couvert, de fines gouttelettes s’écrasèrent sur le fin minois aux cernes très prononcée, tandis qu’il combattait avec violence un déserteur répondant au nom de Takasugi Shinsuke. Ce jeune homme était, certes, irréfléchi, mais il possédait un potentiel incommensurable qu’il devrait essayer de développer. Cependant, en vivant seul et en n’ayant personne capable de lui ouvrir l’esprit, cela n’allait pas être évident. De ce fait, l’homme aux pupilles sanglantes lui proposa de le rejoindre, de le faire rentrer dans la Lune Rouge mais… Il ne lui avait pas répondu. Néanmoins, il était déchiré quant à cette décision de le faire venir avec lui. Car, au final, s’il le faisait, ce n’était pas pour capturer les Bijûs, mais pour qu’il développe ses dons à leur paroxysme… Ce qui n’allait pas être une chose très aisée. Surtout qu’il avait plus l’air décidé à tuer le grand Uchiha qu’à l’écouter posément… Ce que l’Homme pouvait être têtu par moment… Enfin bref. Itachi venait tout juste de se sortir d’un énième assaut, et ce, de justesse. L’expert Fuuton lui avait envoyé une énorme rosace bleue faite de Fuuton afin de le happer et de lui faire beaucoup de dommages, et essaya de le leurrer à l’aide d’une image rémanente de lui. Le plan en lui-même était bien tenté, mais contre un utilisateur du Sharingan… Zéro sur vingt !

Le Corbeau avait toujours son Sharingan actif, et il contemplait le bretteur qui se trouvait devant lui, lorsque des rayons de soleil percèrent à travers les nuages. De là, ayant déjà eu à faire à un faux Shinsuke dénué de chakra, il se concentra pour vérifier si ce n’était toujours pas le cas… Et si ! « Utiliser des images rémanentes dénues de chakra face à un utilisateur du Sharingan… il faut bien être désespéré… Pauvre garçon. » Puis une ombre apparut sur sa gauche, ayant la forme de l’homme aux cheveux violets, bleus… Aux cheveux sombres. L’homme aux multiples spécialités de combat n’eut qu’à se retourner et à riposter quant au vain assaut de Nukenin pour l’empêcher d’aller plus loin ; c’est d’un coup de pied retourné qu’il lui asséna en plein dans l’abdomen dans le but de le faire reculer, de créer un effet de surprise mais aussi de lui couper la respiration l’espace de quelques instants. Tout le monde sait qu’un coup bien placé peut avoir cet effet, tout de même. Tandis qu’il était encore dans les airs – après le coup de Taijutsu -, le membre de l’Eventail se rua en sa direction, sautant à son tour. Simultanément, ses mains se croisèrent de diverses fois lorsqu’elles formèrent le mudra du tigre, qu’il plaça au niveau de sa bouche et qu’il souffla. « Gôkakyû no Jutsu ! » Il prononça le nom du jutsu réputé pour être contrôlé par tous les Uchihas, sans exception. Néanmoins, le prodige insuffla plus de chakra qu’à l’habitude, la rendant encore plus grosse qu’à l’ordinaire ce qui était assez… Impressionnant. L’amas de flammes s’approcha rapidement de la victime, puis la happa dans sa globalité, ce qui n’allait pas le laisser indemne.

Soudain, le vent se mit à souffler violemment sur les deux hommes sanglants, balayant la fumée provoquée précédemment par l’attaque Katon de l’Uchiha. « Comme je le disais plus tôt… » Il se racla la gorge tout en se reculant. « Tu as un sacré potentiel, Shinsuke. » Il allait changer son discours, de manière à ce que l’autre l’écoute enfin. Ce qui n’était pas gagné, malheureusement… « Il te faudrait quelqu’un. » Il coupa sa phrase d’un coup sec, abruptement. Il avait un plan tracé dans son esprit. Non pas pour le vaincre, mais pour le captiver, afin qu’il l’écoute. « Pourquoi faire ? Tout simplement pour t’aider. » Il n’avait pas encore fini son long discours, mais il ne savait toujours pas si le sabreur l’écoutait. « Comme déjà dit, je n’ai jamais vu un tel don héréditaire… » Il lança quelques projectiles en sa direction. « Et seules des personnes aussi puissantes que les membres de l’Akatsuki peuvent t’aider à développer tes pouvoirs… » Il se décala de quelques mètres sur la droite. « … à leur paroxysme. » Il se concentra afin de percevoir le plus petit de ses gestes. « Ainsi, je suis certain que tu pourras accomplir ce que tu souhaites et devenir l’un des plus grands Ninja que la terre n’ait jamais porté. » Il voulait essayer de lui faire un lavage de cerveau, ou tout du moins contrôler son cerveau afin de faire ce qu’il voulait de lui. En même temps, vu son étroitesse d’esprit… Cela n’allait pas être compliqué.  









Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membre ✿ Nukenin. (Rang A)


Messages : 61
Date d'inscription : 14/07/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
3/1750  (3/1750)


MessageSujet: Re: Chimamire no Kako [FB]   Sam 30 Nov - 18:38






Chimamire no Kako
Shinsuke Takasugi/ Uchiha Itachi
~Click It~

Deux Shinobi, tous deux souhaitant plus que tout au monde voir leurs idéaux un jour se réaliser, s’affrontaient sans retenue. Shinsuke, Katana en main, pensait avoir pris au dépourvu la pupille sanglante. Mais il n’en fut rien, encore une fois, Itachi fit preuve d’une grande dextérité et parvins à contrer notre bellâtre des pluies. En effet, d’un puissant coup de pied porté dans l’abdomen, notre antagoniste se trouvait projeté et ce quelques mètres en arrière. Afin d’amortir le recul de la projection, l’antagoniste plantait intelligemment son Katana dans la terre. Le coup de pied fut puissant, empêchant l’épéiste de réagir dans l’immédiat, mais Itachi lui, ne semblait point vouloir s’arrêter là. Enchainant les Mudras, l’ex Konohajin souffla une boule enflammée des plus imposante. Celle-ci consumait littéralement les arbres et feuillages. Se devant de réagir le plus rapidement possible afin de ne pas se retrouver lui aussi carbonisé, Takasugi, vint à se saisir sans plus attendre du manche de Toyako puis, d’un mouvement gracieux ce dernier fit un tour complet sur lui-même. Une tornade de lame vint entourer notre antagoniste, le protégeant ainsi de l’assaut du vingtenaire de la Lune rouge. Le combat n’avançait point, et chaque assaut de notre antagoniste se trouvait contrer par l’œil précis de l’ébène. Marquant son faciès d’un sourire narquois, le déserteur exclama.

« 'Dis-moi, Itachi, sais-tu te battre sans tes fameuses pupilles ?! Enfin, bref, j’ai eu ma dose de combat, sauf si tu as quelque chose à redire là-dessus, je suggère que nous arrêtions cette farce. Notre combat aura surement attiré l’attention des forces de défense de ce pays. Ah saurais-tu où se trouve celui que vous appelez « Pain » ? » Bien qu’accro aux affrontements, Taka » savait quand s’arrêter quand il le fallait. Des bruits de soldats commençaient à se faire entendre dans la pénombre voguant depuis maintenant plusieurs jours notre antagoniste, cherchaient une personne en particulier, un certain Pain. Mais cet Uchiha ne semblait point vouloir lui révéler ne serait-ce que la moindre information. Quelque chose laissait supposer à notre vingtenaire que son interlocuteur semblait particulièrement bon pour mentir ainsi que conserver dans sa tombe les secrets l’entourant. Shinsuke commençait à ranger dans son étui son épée. Désormais, peu de choses semblaient pouvoir le retenir en ces lieux. Attendant une éventuelle réponse de son interlocuteur, il se tournait en direction du Sud afin de poursuivre ses recherches en toute discrétion.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





_________________

Je ne suis ni plus ni moins qu'un papillon de nuit ayant perdu sa lumière. Errant dans les ténèbres, mon âme est tourmentée. Plus rien à gagner ni à perdre, vous m'accompagnerez tous dans mon infernale chute aux enfers.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: Chimamire no Kako [FB]   Dim 8 Déc - 13:51



BYE BYE ~





Le combat actuel paraissait interminable… Deux hommes se battaient tous deux pour leur vie… Ou au moins un. Le plus expérimenté et ingénieux des deux n’avait pas à s’en faire, son adversaire n’était pas la plus grosse menace qu’il avait rencontré jusqu’à maintenant. Mais bon, il fallait avouer que le bougre se débrouillait assez bien tout de même. Le sabreur avait tout de même réussi à mettre en déroute le Prince des Ténèbres pendant une vingtaine d secondes. Son Kekkei Genkai était des plus impressionnants, ma foi. L’art de manipuler la pression atmosphérique… Une Fuuton extrêmement poussé, à son paroxysme. Voilà qui était bien rare. Jamais l’homme proche de la cécité n’avait vu tel pouvoir auparavant. Néanmoins, l’adversaire qui utilisait ladite affinité héréditaire n’était pas encore parvenu à la maîtriser au maximum de ses capacités. C’était bien dommage, il avait tout de même un sacré potentiel d’après le prodige de Konoha.

D’ailleurs, son dernier assaut allait s’avérer être impardonnable pour celui qu’il affrontait depuis un bon moment, moment qui s’était apparenté ressembler à une effroyable éternité. En effet, le dernier assaut du Takasugi fut complètement inutile ; les faibles rayons du soleil perçant à travers l’épaisse masse de nuage le trahissent indéniablement. Itachi n’eut qu’à user de son Sharingan, de sa dextérité et son agilité élevées ainsi que de ses réflexes titanesques pour lui apporter un puissant et fulgurant coup de pied au niveau de l’abdomen, le faisant voler un bon moment en arrière. Mais l’Uchiha n’en avait pas encore fini, sa personne sauta avec une grâce sans pareil, suivant de près Shinsuke, faisant des signes incantatoires par la même occasion. Soudain, une énorme boule de feu commença à se former devant lui, lorsqu’un tintement se fit entendre ; le Nukenin pro kenjutsu avait décidé de s’aider de ses lames « hantées » pour arrêter son vol effréné. Mais cette action était vaine… Dénuée de toute intelligence. Cela ne faisait qu’augmenter les chances que le génie avait de le carboniser… En plus de toute la nature environnante. Mais… Ce ne fut pas le cas. Il avait encore quelques ressources impressionnantes, le borgne. Une tempête de lames l’entoura alors rapidement, amplifiant la boule de feu suprême qui poursuivit sa route… En suivant la route indiquée par la tempête protectrice. Bien joué, Shinsuke. Vraiment bien joué.

Bref, le combat n’avançait toujours pas. Un assaut, un contre, une riposte, un contre-contre, une contre-riposte… Bref, voilà le schéma très linéaire de cet affrontement sous la pluie. Soudain, le déserteur d’Ame no Kuni regarda le torturé de la Feuille, un sourire narquois dessiné sur les lèvres. Il tenta de le descendre quant à sa manière de combattre. Y arrivait-il aussi bien sans son Sharingan ? La réponse était évidente : bien sûr que oui. Certes, sans les pupilles sanglantes, il ne pourrait anticiper avec une telle aisance tous les coups qui risquaient, potentiellement, de l’affecter. Mais ce n’est pas ça qui faisait toute sa puissance. Il était déjà très fort sans ; les trois Tomoe n’étaient qu’un bonus, apportant son lot de pouvoir tout de même.

« Me battre sans Sharingan ? Cherche bien dans ton esprit, la réponse est bien évidente, Takasugi Shinsuke… Pain… Où pourrait donc se trouver cette entité, heh ? Il te faudra également chercher, jeune renégat. Ne pense pas qu’un fidèle te livrera son chef aussi facilement. Quelle naïveté… »


Soudain, des bruits de pas se firent entendre. Les différentes armées de Kusa no Kuni s’approchaient afin de se défaire des deux Shinobis. Encore qu’ils auraient bien le temps de leur filer entre les mains, ce n’était pas ce qu’il y’avait d plus compliqué avec une armée si faible. L’Uchiha interpella son ancien adversaire, afin qu’il se retourne. Il avait désactivé ses pupilles, il allait lui montrer qu’il n’en avait pas tout le temps besoin pour se battre. C’est d’un Shunshin no Jutsu qu’il se retrouva derrière lui, katana d’ANBU en main. Eh oui… Malgré tout ce temps, il avait toujours son arme sur lui. A vrai dire, elle lui était bien souvent utile tout de même. Il l’avait ensuite placée sous le coup du déserteur, puis il l’appuya lentement, faisant couler un léger filet de sang le long de la lame. De ses mains agiles, l’arme s’enleva de cette nuque virile lorsque le pommeau vint faire ce que l’on appelle le coup du lapin. Un coup sec et puissant sur la nuque et hop, dans les pommes. Bonne nuit, Shinsuke, bonne chance avec les gardes. Puis le prodige s’en alla rapidement, ne voulant avoir affaire avec eux.





Revenir en haut Aller en bas
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 36
Date d'inscription : 13/10/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
0/0  (0/0)


MessageSujet: Re: Chimamire no Kako [FB]   Lun 23 Déc - 19:26

Correction RP


> Shinsuke Takasugi <
    Positif

    - Une belle mise en page
    - Un personnage intéressant à suivre
    - Peu de fautes (les fautes qui apparaissent sont vraiment bêtes comme "de telles pensé" au lieu de "de telles pensées" u_u)
    - Rédaction agréable à lire
    - Descriptions bien aérées

    Bonus échelon 1

    Négatif


    Rien à signaler.

    Récompense


      Nombre de mots :4788
      Gain de mission ://
      Calcul :4788 (931 + 1033 + 894 + 798 + 710 + 422)/40 = 119,7*1,1 = 131,67 = 132.

      Expérience gagnée :132 XP
      Ryos gagnés ://



> Uchiha Itachi <
    Positif

    - Bonne mise en page
    - Bonne maîtrise du personnage
    - La musique accompagne bien le rp
    - Peu de fautes
    - Descriptions bien aérés

    Bonus échelon 1

    Négatif


    Rien à signaler

    Récompense


      Nombre de mots :7640
      Gain de mission ://
      Calcul :7640 (1205 + 1143 + 1364 + 2315 + 811 + 802)/40 = 191*1,1 = 210,1

      Expérience gagnée :210 XP
      Ryos gagnés ://



Correction RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Chimamire no Kako [FB]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chimamire no Kako [FB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mezanmi gade komedyen, que sont devenues les fleurs du temps passé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
rpg
 :: Autres Lieux :: Pays de l'Herbe
-