AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 L'abeille tueuse, le test.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ✿ Godaime Kazekage. (Rang S)


Messages : 70
Date d'inscription : 14/07/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
175/2000  (175/2000)


MessageSujet: L'abeille tueuse, le test.   Dim 21 Juil - 14:48


La Réussite






Qu'est-ce qu'une destinée ? Sommes-nous tous égaux à la naissance ? Une personne qui est devenue ce qu'elle est au jour d'aujourd'hui, était-elle promis à cette vie depuis le ventre de sa mère ? Ou est-ce seulement une multitude d'évènement qui s'enchaînent à tort et à travers sous les choix préférentiels de l'hôte ?

Je ne peux répondre à ces questions, si quelqu'un devrait donner son avis sur mon cas, il s'exclamera surement : « Le malheureux, quel destin tragique. »
Il est vrai que je n'ai pas eu le meilleur « train de vie » qui soit, mais ça serait me renier que de cracher sur ce qui m'est arrivé. Tu peux créer le meilleur avec le pire, si l'espoir fait vivre, il peut aussi faire mourir ♫. Et je pense en être la preuve tout indiquer. Condamnée à être rejeté, j'ai su me faire une place là où seule la haine devait être mon foyer. Il suffit simplement d'y croire, de s'accrocher à cette chose qui nous ait cher, que l'on conserve en chacun de nous..

Les belles paroles n'ont jamais été mon fort, mais elles peuvent faire tenir fermement un homme à la vie.
Cela remonte à mes débuts dans le rap avec le brother. Les missions étaient faciles, le plaisir indescriptible et la puissance sous notre emprise. Jour après jour l'entraînement nous affuté, aussi bien sur le plan personnel que sur notre coordination. Les journées étaient remplies de satisfaction, de joie de vivre. Je n'aurais jamais pensé qu'un tel changement d'ambiance aussi radical qu'il soit pu exister dans un intervalle de temps aussi minime. Le lendemain de notre retour de mission, je fus réveillé par les cris de fureur et de détresses, le fracas du décor en destruction et la vue du sang pavoisant les environs. Le demon hachibi venait de sortir de son sommeil. Forçant la libération de la quatrième queue, le jinchuriki d'origine n'a pas pu résister et succomba aussitôt. Quant au démon, grâce à l'intervention du Raikage et de son fils,  il fut sceller temporairement dans une jarre, en attente d'un futur hôte dans l'espoir qui pourra surpasser le précédent.
Le soir même, nous étions présents à l'enterrement pour déployer les nombreuses pertes. Inutile de décrire la peine et le désarroi dont nous étions victimes . L'annonce de ma succession en tant que futur hôte fut établie peu de temps après cet évènement tragique.

Deux jours de deuil passèrent et nous étions partis pour une destination inconnue de la majorité des ninjas, même ceux affilé à Kumo. Le voyage fut court, le silence long et angoissant jusqu'à ladite terre. Nous étions arrivés sur une île secrète appartenant à  Kumo, ou du moins, dont seules les personnes aux placés peuvent connaître la localisation. Appelé île de la tortue par défaut, elle abrite le temple du démon à huit queues.  De la nature sauvage à perte de vue, à peine le pied posé et les questions fusaient dans mon esprit. Je n'avais jamais autant expérimenté la peur de ma vie. Rebrousser chemin ? Impossible, j'avais été choisi pour ça, entraîné et sélectionné pour cette tache, et je mourrai surement comme mes prédécesseurs. Le chaos, le tumulte au sein de mon esprit était à son paroxysme, au fur et à mesure des pas que j'effectuais. Je suivais le chemin, juste derrière le bro qui lui-même était resté muet depuis notre départ de Kumo. Rien que sa présence me rassurait d'un certain côté, même si son silence en disait long sur son état émotionnel. Je me croyais seul, solitaire dans ce qui allait m'arriver, pensant que j'allais traverser cette épreuve moi-même. J'avais simplement tort, c'était égoïste de ma part que d'émettre une telle pensée, et douté du frangin. Il ne manqua pas de me le prouver. En effet, juste avant de pénétrer dans le temple, le bro m'avait arrêté et il semblait avoir quelque chose à me dire. Nous étions tous deux au centre de la cascade de la vérité, sa main sur mon épaule, son regard qui n'avait pas une ombre d'hésitation et il se mit à s'exprimer. N'importe qui penserait que c'était juste des mots en l'air pour rassurer un enfant sur son état comme font la plupart des personnes. Je peux vous assurer que non. Ces mots avaient balayés mes doutes, mes peurs, mes angoisses intérieures. Le Bro m'avait accepté et à partir de là il n'y avait rien de plus important qui comptait à mes yeux. Quoiqu'il puisse m'arriver, je devais lui faire honneur et à partir du moment où je m'étais mis en tête ceci, ma peur s'était transformée en courage. Le courage est un mot que peu de personnes connaissent et maîtrisent, sa signification n'est pas à prendre à la légère et ma détermination allait en faire les frais.

Suite à ses paroles qui se concluent par notre check, je finis par rentrer au temple où le scellement allait avoir lieu. Inutile de vous décrire la scène, car moi-même je ne pouvais m'en souvenir. C'était comme s'il y avait un vide dans mon existence, quelque chose que je n'avais pas vécu. Je ressortis du fameux rituel avec un simple tatouage sur l'épaule qui rajoutait étonnamment une touche de style à mon sex-appeal. Représentant le Kanji Acier, il était la preuve de la présence du démon à huit queues en moi.
Quelques jours passèrent, de retour à Kumo, et je commençais à comprendre l'état psychologique de mes prédécesseurs. Les habitants avaient un regard sur moi bien différent, je leurs inspirais tout simplement le dégoût en lui-même. Ils ne voyaient que le démon en moi, s'écartant et murmurant où je passais, ils m'évitaient comme la peste. Me pointant du doigt comme un vulgaire déchet qui pouvait faire des siennes, ils me haïssaient. Comment leur en vouloir ? Le tourment infligé par le Bijuu était-elle, qu'il était naturel de réagir comme ça, du moins, c'est ce que je me disais pour relativiser et essayer de comprendre. Pas une personne osait m'approcher, hormis le bro. Et c'est durant cette période que je pensais avoir perdu mon meilleur ami qui lui-même c'était enfuit après avoir croisé ma route. Son défunt père avait péri face à Hachibi et il jura de se venger. La nature voudrait qu'il me déteste, détenant la cause de la mort de son père...
Rejeté par la majorité du village, je me baladais solo, déblatérant mon rap, gesticulant de par et d'autres. Entre la haine des villageois et celle de hachibi qui me parcheminait j'avais de quoi faire. Cette sensation d'avoir le cœur perforé, en ayant endossé toute la rancœur des habitants qui s'enrichit de jour en jour à en creuser votre propre tombe, voilà ce que signifie être Jinchuriki. Un sentiment que je ne souhaite à personne. Dans ce monde, il y a des personnes qui préfèrent la solitude, mais aucun homme ne peut la supporter. Mais voyez-vous, qu'importe qu'ils me haïssent, m'évitaient, m'isolaient je ne leur en voulait pas, car tout simplement j'avais quelque chose en quoi croire et m'accrocher. Quelque chose de bien plus important que leur haine factice. Ce que le brother m'a léguée ce jours-là est bien plus que de simples paroles. Et c'était suffisant pour que je me surpasse et puisse faire mes preuves en tant que Jinchuriki parfait.


« L'épreuve pour un homme, c'est le moyen de se connaître et de grandir. La souffrance et le malheur, l'injustice, font briller le diamant qui est au cœur de l'homme vrai. Ils n'écrasent que celui qui n'a rien en lui. »    






© by Gangsta Shinobi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: L'abeille tueuse, le test.   Dim 21 Juil - 16:16

Je ferai court, tu as mon "oui" pour ce personnage, j’espère que tu seras actif et que tu prendras plaisirs à jouer le rappeur aux tentacules! Un autres avis?
Revenir en haut Aller en bas
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 1407
Date d'inscription : 09/04/2013

Carte Shinobi
Ryos: 290
Age: 15
Expérience:
81/1750  (81/1750)


MessageSujet: Re: L'abeille tueuse, le test.   Dim 21 Juil - 23:52

Hello,
Ce sera bon pour moi aussi. Tu comprends parfaitement le personnage Killer Bee. Sa manière de penser, ses ressentis. La seule chose que je reproche est l'orthographe. J'ai remarqué quelques fautes mais rien de bien grave.
Je valide, bonne chance pour la suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutotoujirpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'abeille tueuse, le test.   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'abeille tueuse, le test.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Homme qui n'était pas d'ici
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» Test : qui est ton idole...
» Le langage des fleurs... Petit test...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
avant le rp
 :: Tests et Demandes de RP :: Tests Rp
-