AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 Shinsuke Takasugi, Les papillons de l'enfer. [END]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ✿ Nukenin. (Rang A)


Messages : 61
Date d'inscription : 14/07/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
3/1750  (3/1750)


MessageSujet: Shinsuke Takasugi, Les papillons de l'enfer. [END]   Dim 21 Juil - 2:21

Vifs et zélé,
En ce meilleur des temps
Le jour promis du quatrième mois,
Sanctionne et donne du jugement à ces
Insectes qui dévorent les âmes.
 

Depuis des temps immémoriaux, l’on croyait chez les Shinsuke que le fait de citer un tel poème d’inspiration pratique était capable non seulement d’éveiller l’âme, mais surtout d’apporter malheur; plus précisément la mort au combat, ce qui chez eux est la plus honorable des morts. Pour notre antagoniste, c'était l'opposé, ce poème ressemblait plus à un ramassis de conneries incompréhensible et sans le moindre sens… jusqu’à ce fameux jour. Ce jour promis du quatrième mois où il perdit tout. La troisième Grande Guerre Ninja battait son plein. L’économie du pays de l’eau s’effondrait, rendant la vie insoutenable même dans le taudis répugnant du clan aux papillons. Beaucoup n’approuvaient pas la situation actuelle, où nous étions quoiqu’il arrive perdant. Plus les mois passèrent et plus la révolte s’organisait. De plus en plus de voix s’élevèrent aux seins mêmes du village. Peu à peu, une profonde fissure divisa les forces en deux groupes distincts. Les troupes de Takazumi Shinsuke, père de Takasugi. Dites conservatrice et qui prônait la paix par la guerre opposée à ceux de Toyako Shinsuke, concubine du détenu fraîchement libéré Takasugi. Lentement mais sûrement, la famille d’épéistes allait se brûler elle-même les ailes et disparaître à jamais du monde Shinobi.
 
Il était midi, par une journée immobile et humide de printemps ; une brume légère enveloppait les troupes de Toyako. Takasugi, libéré il y a peu, se posa à quelques encablures de la réunion, s'exerçant en solitaire. Et bien qu’il n’en eut pas envie, le bellâtre se devait d’être prêt le plus rapidement possible afin de joindre ses forces a celle de ses camarades sur le champ de bataille. Il avait beau être fatigué presque à n’en plus pouvoir, le son rappelant l’aigre voix de son paternel éveillait en lui des envies de meurtre.

— Tu vas me le payer, tu vas me le payer ! répétait-il sans cesse.
 
En l’absence de cible réelle pour se défouler, il fit mouvoir et siffler dans l’air son sabre, et trancha la forte branche de son arbre d’entraînement. La sève blanche qui jaillit de la large entaille provoquée par le mouvement brusque fut non sans lui rappeler les traitements immoraux qu’il essuya durant sa longue période d’incarcération. Les Crachats, jet d’urines qui furent son lot quotidien durant tant de jours s’ancrèrent profondément en lui. Nourris avec les aliments que même les cochons ne pouvaient avaler. Il lui arrivait même par moments, lorsque les gardes avaient le dos tourné, de boire dans les flaques d’urines qui stagnaient à quelques centimètres de lui afin de dessécher cette pauvre petite âme. Lui qui haïssait tant les combats, tant les champs de bataille jura sur son propre sang, d’obtenir réparation.

À travers le voile de brume de la mi-journée, le groupuscule révolutionnaire déjeunait. Toyako et Takasugi discutèrent durant de longs instants autour d’une tasse de thé. Bien que le vacarme ambiant et le bruit des camarades rendaient la conversation inaudible, il était plus qu’évident que le couple n’était plus sur la même longueur d’onde. Takasugi instable depuis sa libération, prônait sans cesse l’attaque, préférant l’attaque à la défense. Toyako, elle, semblait comme à son habitude, douce, modérée, voulant faire prendre le moins de risque possible à ses hommes.
 
La décision prise, le jeune groupe se mit en route, mais ils savaient qu’il ne fallait s’approcher du village que sous les rayons grisâtres de l’astre lunaire. Deux heures plus tard, la pluie s’intensifiait sous le joug des nombres cumulus et un épais manteau brumeux enveloppait en quelques secondes les lieux. Il n’en fallut pas plus pour que ces jeunes gens inexpérimentés ne se lancent à l’assaut. Dans cet assaut, Takasugi risquait gros, ça vie, mais surtout celle de sa douce concubine. Pour le vingtenaire, plongé dans les ténèbres du désespoir, Toyako était l’unique point lumineux de sa vie, le dernier rayon d’espérance. L’homme qu’il était désirait au plus profond de son être passer davantage de temps avec celle-ci, sentir à nouveau le souffle brûlant de son âme, lui dire et redire « je t’aime ». Presque autant ci ce n’est bien plus que sa propre sécurité, le bretteur de la pluie s’inquiétait, il y risquait sa moitié, son seul ami, la personne de sa vie, sa dame. Bref, n’ayant plus vraiment le temps pour divaguer où se livrer à ses scènes de romances les deux jeunes gens accompagnés de leurs camarades partirent à l’assaut.

« L’objectif de mission est de rapidement localiser Takazumi. Takasugi le neutralisera tandis que nous… nous nous occuperons de ses partisans, si possible évitez le conflit. Cette guerre Ninja nous affectes que trop donc alors… essayons de ne pas nous entre-tuer, ce serait d’autant plus stupide qu’inutile, les forces d’Ame ne mettront que peu de temps avant de nous venir en soutient. Je compte sur vous mes frères et sœurs »

Le groupe s’était infiltré au sein même du campement, étonnamment, pour des Shinobi, les Ninjas censés garder le campement furent neutralisés avec une aisance déconcertante. Et pendant que Toyako et ses troupes s’immisçaient dans les tentes des Shinobi endormis, Takasugi lui faisait son petit bonhomme de chemin, cherchant à se venger des raclures qui lui hottèrent tout honneur durant le cycle passé. Notre antagoniste, assis sur le toit du temple contemplait la lune, main droite posée sur son Katana, il frémissait à l’idée de prendre revanche. Puis, aussi rapide que l’éclair, il découpait sans faire la moindre distinction chaque garde franchissant le seuil du palier. Couvert de sang, le sourire aux lèvres il passa le vestibule à la recherche d’une nouvelle victime. Le vingtenaire perdit complètement son self-control, apportant la mort tel un papillon venu droit des enfers tandis que le reste du groupe écrasait avec aisances les Shinobi et soldat adverse. Seul un homme subsistait, seuls un adversaire et le rêve devenaient réalité. Notre antagoniste ne mit que quelques instants avant de rejoindre Toyako et le reste du groupe, posté devant l’habitation du tyran.

« Restez ici, je ne serai être long ! » Termina le ténébreux avant de s’enfoncer dans la pénombre de l’habitation.
 
 
"Un long silence de mort s’installa, puis un fumigène fut lancé, puis un second. Les forces d’âme venaient enfin d’arriver. Nous allions trahir les clans Takasugi, ce clan de barbare représentait une véritable menace à l’équilibre du village. Trop instables, trop stupides, trop sanglants, ils devaient être éliminés et pour cela nous profitions de l’accord passé avec la leader afin de faire d’une pierre deux coups. Mes soldats fendaient l’air tel l’éclair, chassant et martelant des Ninjas tout aussi âgés que leurs propres progénitures. Mais que pouvions-nous faire ? C’était notre devoir, tuer ou être tué. Nous les surclassions aussi bien en nombre qu’en qualité, mais une seule opposait une résistance digne du nom. Shinsuke Toyako. De toute ma vie, je n’avais contemplé pareille femme, ses mouvements aussi rapides que l’éclair égalaient avec une aisance déconcertante ma lame enflammée. Je ne te mentirais pas en disant qu’elle était bien plus forte que moi. Alors, je fis appel à mes soldats, nous affrontions à dix contre une une Kunoichis de notre propre village. Nous voulions juste rentrer chez nous, recevoir notre paye et nourrir nos familles, les revoir le plus vite possibles. Les coups pleuvaient sur cette pauvre demoiselle, elle tentait bien que mal de tenir jusqu’à ton retour tout du moins ! Peine perdue, d’un mouvement sec et sans la moindre retenue, je lui tranchais les cordes vocales. Les larmes coulaient tout le long de son délicat minois. Peu à peu la vie la quittait. Puis, sans même attendre qu’elle ne rende son ultime souffle, je lui attrapais les cheveux. Si elle mourut en paix ? Si elle mourut sans la moindre douleur ? Je ne pense pas. De ma main gauche, je me saisissais de mon sabre. Ma découpe fut nette sans bavure un véritable chef — d’œuvre ". Termina-t-il le sourire aux lèvres avant que Takasugi ne mette fin à ses jours. Lui coupant le crâne en suivant scrupuleusement le même procédé que pour celui de sa femme. Satisfait au plus haut point le sourire au lèvre, le bretteur fumait. 

-"Eh, en prenant du recul, ce foutu poème, il prend tout son sens maintenant" Toisait le déserteur seul dans l'habitat de sa victime.

_________________

Je ne suis ni plus ni moins qu'un papillon de nuit ayant perdu sa lumière. Errant dans les ténèbres, mon âme est tourmentée. Plus rien à gagner ni à perdre, vous m'accompagnerez tous dans mon infernale chute aux enfers.

Spoiler:
 


Dernière édition par Takasugi Shinsuke le Dim 21 Juil - 2:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ✿ Nukenin. (Rang A)


Messages : 61
Date d'inscription : 14/07/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
3/1750  (3/1750)


MessageSujet: Re: Shinsuke Takasugi, Les papillons de l'enfer. [END]   Dim 21 Juil - 2:32

Donc c'est fini, la fin de ladite Toyako est cité par son assassin lui-même. J'ai voulu conserver la descriptions des sentiments de Takasugi lié a cette perte pour mon premier RP. Pareil pour le combat contre son padre qui sera plus détaillé en Flash back. De plus pour un test ça aurait triplée la longueur de celui-ci. Bref, pour le grade, S où A sont toujours mes priorités ^^.

_________________

Je ne suis ni plus ni moins qu'un papillon de nuit ayant perdu sa lumière. Errant dans les ténèbres, mon âme est tourmentée. Plus rien à gagner ni à perdre, vous m'accompagnerez tous dans mon infernale chute aux enfers.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre ✿ Non-Validé.


Messages : 1407
Date d'inscription : 09/04/2013

Carte Shinobi
Ryos: 290
Age: 15
Expérience:
81/1750  (81/1750)


MessageSujet: Re: Shinsuke Takasugi, Les papillons de l'enfer. [END]   Dim 21 Juil - 14:56

Hello, je viens donc donner le premier avis.

Déjà, pourquoi as-tu voulu conserver ses sentiments ?

Ensuite, le test RP est convenable dans l'ensemble. Ce que je reproche, c'est de faire des phrases trop longues, même dans ta présentation c'était comme ca: "" Ame, si petit pays coincé entre trois grandes nations Shinobi ces nations qui au court de l’histoire utilisa mainte fois cet amas de boue comme champs de bataille, notre amas de boue"" par exemple.

Bref, ce sera rang A pour moi. Attends un second avis Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutotoujirpg.forumactif.org
avatar
Membre ✿ Nukenin. (Rang A)


Messages : 61
Date d'inscription : 14/07/2013

Carte Shinobi
Ryos: 200
Age: Indiquer l'âge de votre personnages
Expérience:
3/1750  (3/1750)


MessageSujet: Re: Shinsuke Takasugi, Les papillons de l'enfer. [END]   Dim 21 Juil - 15:06

Hello, alors, j'avais déjà tenté un personne de type d@rk sur d'autre forum mais très rapidement de par sa froideur et du fait que j'avais déjà tout dit dans la présentation limitait mon inspiration ainsi que la longueur de mes écrit. La j'ai voulu garder de la "matière" a RP. Conserver quelque ligne que je pourrais amplement détaillé dans l'avenir. Voila

_________________

Je ne suis ni plus ni moins qu'un papillon de nuit ayant perdu sa lumière. Errant dans les ténèbres, mon âme est tourmentée. Plus rien à gagner ni à perdre, vous m'accompagnerez tous dans mon infernale chute aux enfers.

Spoiler:
 


Dernière édition par Takasugi Shinsuke le Dim 21 Juil - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité





MessageSujet: Re: Shinsuke Takasugi, Les papillons de l'enfer. [END]   Dim 21 Juil - 15:58

Je penche pour le rang A aussi, j'aurais aimé voir plus mais je te comprend! Bon rp l'ami!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice ✿ Godaime Mizukage. (Rang S)


Messages : 934
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 24
Localisation : Au coeur de Kirigakure.

Carte Shinobi
Ryos: 760
Age: 30
Expérience:
3496/2000  (3496/2000)


MessageSujet: Re: Shinsuke Takasugi, Les papillons de l'enfer. [END]   Lun 22 Juil - 1:25

Au niveau du test, je suis sceptique au niveau de la qualité du récit. Il y a trop d'erreurs de langue (exemple ; des pluriels manquants ou des pluriels qui n'ont pas lieu d'être...) à mon goût pour un rang A mais soit, la majorité l'emporte.

Bon jeu. Tu peux désormais faire ta fiche technique, fiche de progression et de relations.

_________________

Oscars:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Shinsuke Takasugi, Les papillons de l'enfer. [END]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Shinsuke Takasugi, Les papillons de l'enfer. [END]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shinsuke Takasugi 5%
» Chine: Amérique, va en enfer
» L'enfer n'est jamais la fin [PV]
» Les Feux de l'Enfer
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
avant le rp
 :: Tests et Demandes de RP :: Tests Rp
-