AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De gros personnages libres, dont: Hidan, Kakashi,A Yotsuki, ou encore Jûgo ! Les villages sont attaqués par de dangereux déserteurs, Iwa est le premier village à avoir pu écarter la menace ! Kiri et Iwa sont de nouveau ouverts ! Konoha accepte deux ninjas inventés ! Les Nukenins inventés sont de nouveau autorisés !


LA CÉRÉMONIE DES OSCARS COMMENCERA A 22H CE SOIR !


Partagez | .
 

 [TEST RP] Sur le feu de l'action !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité





MessageSujet: [TEST RP] Sur le feu de l'action !    Lun 15 Juil - 3:59





Sur le feu de l'action !





Quelque part au milieu d'une épaisse forêt, une explosion retentit et souffla quelques dizaines d'arbres. Au nord du pays du feu, le soleil frappait fort. Là-bas se déroulait un combat comprenant au total 6 Shinobi. Un épais nuage de fumée se forma alors et on pouvait voir une personne à forte corpulence y sortir. Il s'agissait du Yondaime Raikage qui fut projeté par l'explosion, il resta tout de même sur ses jambes. Il avait pu esquiver l'explosion, mais le souffle était tellement fort qu'il fut projeté. A l'aide d'une glissade vers l'arrière, il put revenir à nos côtés. En ayant vu l'ampleur de l'explosion, je lui demandais s'il allait bien. Comme toujours, à chaque fois que je lui posais cette question, j'avais cette même réponse : oui, je vais bien. En cas de blessure, Shî est prêt à le soigner, en vue des compétences de ce dernier, j'ai toujours pensé que Boss préfère demander ses soins en cas de grave blessure.

A se redressa puis affirma qu'il était temps de passer aux choses sérieuses. Nos adversaires étaient puissants et redoutables au corps à corps, mais pas assez pour affronter le Raikage. Il les chargea au corps à corps et il semblait dominer le combat. Ils étaient impuissants face à lui. Il recula alors afin d'esquiver le coup de poing mine du leader. Une fois n'est pas coutume, Aa m'autorisa à recourir aux éclairs noirs. Cela m'étonna, car je ne pensais pas que A était mis en difficulté, il semblait apparemment avoir l'avantage sur eux. Nos adversaires devaient vraiment être forts pour que le Yondaime prenne une telle décision. La dernière fois que j'avais eu recours aux éclairs du troisième en dehors de l'entraînement, c'était lors d'un combat amical avec mon professeur. Après cela, je ne les utilisais que dans le cadre d'un entraînement. J'étais impatient d'y recourir.






    "Tu manques de quelque chose. A toi de trouver ce que c'est."



J'entendais continuellement cette phrase ; le Sandaime ne cessait de me le reprocher, je ne comprenais pas ce qu'il voulait dire par là et pourquoi ne pas me le dire simplement ? L'apprentissage d'une telle technique, il n'y a rien de plus chiant. Mais, c'était nécessaire, car je n'avais aucune particularité qui me distinguait des autres Shinobi. Je voulais sortir du lot, je voulais être unique en mon genre pour pouvoir avoir un avantage certains sur mon adversaire et avoir des cartes propres à moi. La clé de la réussite, c'est de garder son calme. Malgré le fait que je passais des heures, voir des jours à m'entraîner et que je ne progressais pas, je devais rester calme et garder mon sang-froid. La récompense est grande, c'est ce qui me motivait. Je devais être patient et ne pas baisser les bras, car on ne devient pas un grand Shinobi en un claquement de doigt.



"Observe-bien. Tes éclairs sont marron. En connaissant la méthode pour que tes éclairs soient noirs, tu devrais facilement les transformer en éclair noir. Quand on veut, on peut ! Tout est une question de volonté, ne l'oublie jamais."



Facile à dire... J'avais fait tout ce qu'il fallait comme il m'avait dit, mais je n'y arrivais pas. Je me demandais si le Raikage ne s'était pas trompé, si ça ne serait pas mieux d'attendre quelques années avant de me les enseigner. Il répondit qu'il n'avait pas toute la vie devant lui, qu'il sentait les ténèbres l'envahir et qu'il fallait qu'il confie son héritage à quelqu'un avant qu'il s'en aille pour toujours. Bien sûr, je prenais tout à la gueule comme toujours. Ces Yotsuki m'ont mené la vie dure !

Je fis le vide dans mon esprit, puis réessayai de nouveau, mais rien n'y fait. Mes éclairs étaient toujours marrons ! Les éclairs marrons, c'est original, mais le Raikage refusait de me laisser à ce stade. Je n'avais donc pas la motivation. C'est alors que je compris ce qu'il me manquait. Mais bien sûr, les éclairs noirs apparaissent seulement lorsqu'on a envie de les faire apparaître. Ils n'apparaissent que lorsqu'il y a présence d'un désir sans faille que rien ne peut perturber. Dans le cas présent, les éclairs marrons me convenaient, en ayant vu la difficulté, je voulais me contenter de la foudre marron. La prochaine tentative s'annonçait être la bonne. Après, plusieurs jours d'entraînement, des heures d'efforts, j'y étais enfin arrivé ! Les éclairs noirs, les voilà ! Sur le coup, j'étais vraiment heureux. Je regardai alors Raiga qui lui semblait fier de moi.

Le Sandaime me demanda de combattre sur-le-champ, malgré le fait que j'étais dans un sale état, j'eus tout de même accepté son défi. Il faut dire que je ne pouvais pas refuser. Je pus faire apparaître une seconde fois, les éclairs noirs. Il me semblait... comment dire... lourd, beaucoup trop lent et facilement évitable. Je ne pouvais faire apparaître qu'un bébé panthère. Le Raikage évita la panthère sans aucun problème pour foncer ensuite au corps à corps. Je réussis à parer la moitié, voir le tiers de ses coups, alors qu'il était loin d'être sérieux. Lorsque ce dernier sentait que le coup, qu'il m'assignerait, allait faire mouche, il fit mine de rater son coup. Autrement dit, en une fraction de seconde et au beau milieu d'un échange de coups, il savait quand et où frappait pour toucher son ennemi. C'est une faculté particulièrement remarquable qui force l'admiration. Je ne pensais pas que de telles capacités existaient. La puissance du Sandaime, plutôt... le Sandaime en personne forçait le respect de tous. Pour moi, il ne pouvait pas mourir au combat. Qui pouvait être suffisamment fort pour le tuer ? Comment vaincre un homme aux réflexes instantanés ? Mais malheureusement, il en existe bien un.

Le père du Yondaime me colla une bonne droite et je peux vous dire que je l'ai senti passer. J'eus fait un faux mouvement au moment où je parais l'un de ses coups. Je n'ai pas pu parer le deuxième et lui n'a pas pu éviter de me cogner. Le Sandaime ne s'excusa pas, il était plutôt déçu, agacé. Il m'affirma qu'en combat, ce genre d'erreur pourrait me couter la vie. Je lui présentai mes excuses et lui demandai de reprendre le combat s'il le voulait bien. Nous continuons à nous battre, j'enchaînai les attaques. J'utilisais le plus possible mes éclairs à courte portée, car Raiga m'obligeait à le toucher au moins une fois en les utilisant. Pour moi, c'était tout bonnement impossible. Autant demander à un escargot de courir plus vite que lui !




Bien sûr, j'étais opérationnel, je répondais donc à sa demande. Je me mis en position puis j'exécutai le signe nécessaire à la préparation du Jutsu. Pendant ce temps-là, le Raikage chargea nos adversaires pour les provoquer au corps à corps. Celui qui semblait être le meneur me regarda du coin de l'oeil. Il osait affronter le Boss au corps à corps sans se concentrer exclusivement sur ses mouvements. Il fut heurté à deux reprises par les coups du Raikage. Le Raikage recula aussitôt, puis j'utilisai alors mon Raiton Kurohyou. Les trois Shinobi prirent l'attaque de plein fouet et furent paralysés. Le Yondaime allait exécuter son Lariat pour les embrocher tous les trois, mais je ne sais comment, ils utilisèrent une technique secrète du village de Kiri faisant apparaître de la pluie noire. Apparemment, ils avaient prévu des clones ou des ennemis étaient cachés je ne sais où. L'armure du Raikage et mes éclairs noirs se dissipèrent. Soudainement, C et Aa furent attirer sous terre. J'étais donc seul face au leader, le plus fort des trois. Les deux Shinobi qui gisaient au sol était, en fait, des clones de terre.



"Tout se passe comme prévu. La vérité, c'est que nous te voulons. Nous avons besoin de tes dons"



Je me suis toujours demandé... Lorsqu'on apprend qu'une personne nous veut pour nos pouvoirs, qu'est-ce qu'on ressent ? Apparemment, on est d'abord sous le choque, mais on se dit qu'on ne peut mettre la vie de ses compagnons en danger, alors on pense à accepter. Puis, en regardant les choses sous un autre angle, on se dit que 3 Shinobi sacrifiés vaut mieux qu'un pays tout entier. A vrai dire, je trouvais ça marrant. La tête baissée, un petit sourire provocateur se dessinait sur mon visage, ma décision était prise.




    "Tu n'manques pas de cran... Hmpf... Tu croyais vraiment que j'allais accepter ?"



Mon ennemi répondit à ma provocation, c'est alors que débuta le combat. Il commença les hostilités en m'attaquant de front. Sur nous ne pesait pas les mêmes responsabilités. Je suis le bras droit du Raikage, je ne peux me permettre de perdre, quant à lui, c'est un renégat, il n'a aucune grosse responsabilité. De ce point de vue, je mène la danse. Toutefois, il semble en connaître bien assez sur moi pour me vouloir, ce qui fait que je vais devoir improviser une tactique de combat. J'ai pu voir qu'il était détenteur du Bakuton. Il combine donc le Doton et le Raiton. Je possède le Suiton et le Raiton, toutefois, ma maîtrise du Raiton est unique en son genre, alors que la sienne est basique. Normalement, je pourrais le contenir. Je suis apparemment supérieur à ce dernier, sans compter que j'ai d'autres cartes. Je suis donc, d'un point de vue statistique, le favori.

Face à cet adversaire, la prudence est de mise, car il y a de multiples moyens d'utiliser le Bakuton. J'eus décidé d'utiliser mes éclairs noirs en version défensive. Tout simplement, en les changeant de forme pour créer une sorte d'armure. Simultanément, je fis parcourir de la foudre, cette fois basique, le long de mon sabre. Cette tactique avait un objectif : Faire reculer l'ennemi et le dissuader d'aller au corps à corps. Contrairement à toute attente, il utilisa son don pour se projeter dans les airs. Il voulait certainement attirer mon regard vers le haut pour m'attaquer par le sol avec un clone ou une attaque déjà préparée à l'avance, sait-on jamais. Je décidai donc de sauter sur un arbre afin de prendre de la hauteur. Ce dernier retomba alors la tête en bas, le poing ferme en direction du sol. Il s'apprêtait à donner un coup sur le sol. A en juger à sa vitesse, à sa posture et au Chakra concentré dans son poing visible à l'oeil nu, il comptait faire exploser le sol, grâce au fameux coup de poing mine. S'il réussissait son coup, A et C subiront l'attaque de plein fouet. Osera-t-il exploser le sol en sachant que ses acolytes se trouvent à ce même endroit et qu'ils prendront à coup sûr l'explosion ? Bien sûr que oui ! C'est un Nukenin, il n'a aucun coeur.

Je décidai donc de créer un clone. Mon clone utilisa donc le Suiton Suujin Heki pour protéger le sol et gêné la chute de l'ennemi. Sauf qu'à cette vitesse, je ne pourrais pas le stopper avec ce Jutsu. Il fallait concentrer une quantité massive d'eau à son point de chute afin de tenter dévier sa trajectoire, donc il devait se trouver la tête dans la vague au moment de la collision avec le sol là où se trouve la plus grande concentration massique. Grâce à mon expérience, en connaissant un peu près sa vitesse de chute et la vitesse à laquelle la vague d'eau se forme et se déplace, je pus lancer le Jutsu au moment opportun. Je décidai donc de trancher l'arbre en deux pour deux raisons. La première : l'arbre servira d'obstacle à la trajectoire de l'ennemi et pourra affaiblir l'attaque, ou même le Shinobi, cela créera ainsi une explosion. En ayant vu, la distance qui sépare l'arbre du sol, je pensais que A, grâce à ses réflexes, pourrait entendre l'explosion suffisamment tôt pour s'en écarter et C quant à lui, possède des dons sensoriels, il pourra donc avertir le Raikage avant tout en évitant lui-même l'attaque, ce qui réduira davantage la vitesse de réaction du Raikage qui est déjà courte. A en juger par le bruit, ils pourront en déduire la puissance de l'explosion et savoir s'il a des chances de les toucher. La deuxième raison, c'est qu'il fallait cacher la grosse vague qui allait le ralentir afin qu'il ne se doute de rien. L'ennemi voyait donc l'épaisse couche d'eau, sans pour autant voir la vague. Pour une tactique improvisée, je la trouvais excellente.

Puis je fis un saut pour attaquer l'ennemi au corps à corps afin de dévier, de ralentir ou de stopper sa trajectoire en m'attaquant à son centre de gravité qui se trouvait au niveau bras droit là où se concentrait toute sa masse corporelle, je pourrais ainsi plus facilement et assurément dévier sa trajectoire. Tout en rangeant mon épée, afin d'avoir les mains dégagées, je saisis son bras droit avec lequel il comptait frapper le sol, pour ensuite l'envoyer valdinguer le plus loin possible. Une grosse explosion retentit à l'impact. Ainsi, je pus donc protéger Boss et C au détriment de quelques arbres.

Je me dirigeais donc vers l'explosion. Je vis mon ennemi à quatre pattes, légèrement sonné, tentant de retirer son bras du tronc d'arbre qu'il avait littéralement fracturé en deux. Un nuage de poussière se propageait dans les airs, je pus voir qu'il était sérieusement blessé. J'admirais l'endurance de ce Shinobi, car ce dernier arrivait toujours à marcher malgré le fait qu'il ait subi une grosse explosion de plein fouet, des éclairs noirs et qu'il ait pu résister au Nintaijutsu de A. Je ne manquais pas de lui faire savoir, je vis alors un sourire se hissait sur son visage ensanglanté. Il affirma qu'il m'avait sous-estimé. Soudain, j'entendis un rugissement venant du sol. Puis je vis un poing sortir du sol sous mes pieds à vive allure. Je pris le coup de plein fouet, c'était A qui revenait sur terre. Je n'eus que le temps de me protéger grâce à mes deux avant-bras. Je fus donc projeter à plusieurs mètres de haut, C ne manqua pas de me réceptionner en plein vol pour me soigner.


"Tiens donc, tu cognes ton bras-droit et tu ne t'excuses même pas. Est-ce donc, l'exemple que tu donnes aux Shinobi de ton village, Raikage ? Oh... et en plus tu ne t'excuses même pas."



Une petite provocation et le Raikage ne manqua pas d'y répondre. En perdant son sang froid, il m'a blessé. Me voilà avec un gros bleu sur l'avant-bras. Un hématome assez grand qui saignait de l'intérieur. Mais qu'est-ce que je veux dire ? C'est le Raikage qui m'a frappé ? Ou bien... Oh, je suis cogné ? Avec quoi ? Un éléphant ?! La colère du Raikage m'a encore attiré des ennuis et il ne semble pas tirer de leçon. Il ne s'est même pas excusé, alors que, personnellement, je m'excuse pour tout ce qui fait de travers. Une partie de moi pardonnait déjà au Raikage comme toujours. Je présentais des excuses au nom de A Yotsuki à moi-même. Je pus donc comprendre ce qu'on éprouve lorsqu'une personne s'excuse. A vrai dire, le mal est fait, mais la colère s'atténue.

C me soigna et je le remerciai tout en fixant le Raikage qui était en train de les exploser un par un. Les trois Shinobi gisaient sur le sol. A se tenait devant eux, les yeux rivés sur leur cadavre, les poings fermés. Son armure se dissipa, puis il se retourna. Il fit quelque pas afin de se rapprocher de nous et il me demanda si j'allais bien. Je lui répondis que oui. Afin de changer, l'atmosphère qui régnait, je demandai alors qui était ces trois Shinobi. Boss m'a affirmé qu'ils étaient tout trois des Kirijins et l'un d'eux était détenteur du Kekkai Genkai d'Iwa. Je lui expliquai qu'il convoitait mon pouvoir. Le Yondaime en a déduit que ces deux Shinobi comptaient voler les Kekkai Genkai des villages des 5 grands villages Ninjas et qu'ils avaient réussi à voler quelques techniques secrètes. En voyant les techniques qu'ils utilisaient, ils sont du village de Kiri, ils viennent sûrement de là-bas. Il décida d'emporter les corps avec lui et nous rentrâmes donc au village...





Revenir en haut Aller en bas
 

[TEST RP] Sur le feu de l'action !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Contre la vie chère, Marc Bazin a un plan pour l'action!
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» Un RP où y'a de l'action! >

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
avant le rp
 :: Tests et Demandes de RP :: Tests Rp
-